Du Pavillon à l'Îlet Haute par le Petit Bras de Cilaos et la Ravine Clain

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 9.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 751 - 397 m
Dénivelé positif 650 m
Dernière mise à jour 09/09/2019

Sortie pour amateurs de pieds mouillés

Merci à Fanch qui avait reconnu une partie de la remontée du Petit Bras de Cilaos, nous incitant ainsi à y aller voir de plus près.

Certains considèrent que remonter une ravine n'est pas de la randonnée, préférant les GRR ou les PR. Voici pourtant une nouvelle boucle aquatique, terrestre et éclectique qui allie découverte de nouvelles cascades et balades sur de beaux sentiers, dont celui de l'Îlet Haute. Pas d'obstacles particuliers le long du Petit Bras de Cilaos ni de ses affluents, si ce n'est quelques cassés ou cascades qui imposent de faire demi-tour. Les hautes cannes fourragères semblent parfois envahir tout le lit de la rivière mais on trouve chaque fois un passage dégagé, quitte à grimper quelques hauts rochers. L'endroit, peu fréquenté par les randonneurs l'est en revanche beaucoup plus par les "pêcheurs" comme en attestent les multiples murettes érigées au fond du torrent, destinées à détourner l'eau provisoirement durant certains prélèvements. La boucle est courte mais il faut tout de même compter plus de 6 heures pour l'effectuer. La remontée vers l'Îlet Haute est, comme toujours, un plaisir sur un sentier aérien offrant de superbes panoramas sur les pitons environnants ou les grands effondrements datant de la création géologique du cirque.
Cette sortie peut s'effectuer de deux manières :
1 - Sortie aquatique en remontant la rivière puis vers l'Îlet Haute à la rencontre du sentier venant de Peter Both.
2 - En effectuant la totalité de cette description.

La randonnée débute au Pavillon où quelques emplacements permettent de stationner après avoir franchi le pont bruyant proche du gîte. Marcher 300 mètres sur la route vers Cilaos et emprunter le sentier en direction de Palmiste Rouge (Photo 1). Après une courte montée sur marches en pierre, il redescend en lacets sur de nouvelles marches soutenues par des planches en direction du Petit Bras de Cilaos qu'on atteint rapidement. Délaisser le sentier qui remonte vers l'Îlet Haute et partir vers l'amont par la gauche le long du torrent, tout près d'un toboggan et son bassin. Ni sentier, ni itinéraire conseillés pour remonter cette rivière sur quatre kilomètres. Le fond du torrent est toujours aisé à pratiquer et il ne faut pas hésiter à mouiller les pieds depuis le départ puisque les passages aquatiques seront inévitables. Cette remontée alterne portions rocheuses sur des basaltes (Photo 2), escalade sans danger de gros rochers (Photo 3) ou marche sur le fond sableux du petit cours d'eau (Photo 5). Les hautes falaises qui bordent le bras empêchent le plus souvent de voir loin mais quelques trouées permettent de beaux panoramas en direction de Palmiste Rouge ou de la Fenêtre des Makes (Photo 4). Le Bras semble parfois totalement fermé par d'énormes blocs tombés des falaises mais il y a toujours un passage sous une de ces roches ou au plus près de la falaise avant de reprendre la remontée aquatique (Photo 6). Un peu partout, des murettes en galets sont là en prévision de "pêches artisanales" qui consistent à dévier pour un temps le cours d'eau afin de récupérer plus facilement les occupants des lieux (Photo 8). On rencontre des endroits charmants constitués de rives basaltiques abritant des bassins (Photo 9) ou des petites chutes d'eau qui se franchissent sans danger ni effort (Photo 10). En rive droite, difficile de retrouver des traces du sentier de l'Îlet Elizabeth, pourtant très bien représenté sur la carte IGN. On croise le discret sentier de l'Îlet Haute qu'on utilisera en fin de boucle mais on poursuit toujours la balade aquatique vers l'amont. C'est là que l'on tourne à droite si on craint un peu l'aventure qui suit. Plusieurs ravines finissent dans le Petit Bras de Cilaos en rive gauche. La première d'entre elles débute par de gros rochers sous les filaos. La remontée est sportive mais sans grand danger. On parvient à une fine cascade où des cordes et mousquetons indiquent qu'elle est connue des canyonistes. Gare à la glissade si l'on s'en approche (Photo 13). Redescendre jusqu'au Petit Bras et poursuivre vers l'amont jusqu'au confluent de la discrète ravine Clain prenant sa source près de l'Îlet à Calebasse. Sa remontée est plus facile que la dernière qui vient d'être entreprise. La vallée est un étroit canyon encombré de rochers et de filaos tombés lors du dernier cyclone. La pente est forte et on parvient de rocher en rocher à une première petite cascade qu'on contourne par la rive droite (Photo 14). Quelques mètres plus haut, une seconde chute se termine dans un beau petit bassin surmonté de la voute d'une caverne (Photo 15). L'endroit est un plaisir pour les yeux mais la falaise qui l'entoure ne peut pas se franchir sans matériel. Il faut donc faire demi-tour et retrouver assez rapidement le Petit Bras de Cilaos. Le but consiste désormais à rejoindre l'Îlet Haute. Deux solutions pour cela : redescendre le Petit Bras de Cilaos jusqu'au croisement avec le sentier ou prendre tout bonnement le sentier venant de Palmiste Rouge qui frôle le torrent à cet endroit. Il traverse tout d'abord un bois de filaos sur un terrain terreux (Photo 16). Très vite, il grimpe très fortement en lacets faits de marches en bois. Il redescend aussitôt tout aussi fortement pour devenir plus plat à l'approche d'anciens îlets semblant totalement abandonnés. On traverse cette ancienne zone de culture sans rien remarquer de particulier si ce n'est une case, un vieux manguier, des murettes et des lignes électriques venant de Peter Both. Les paysages alentours donnent une idée de la vue qu'avaient les habitants à l'époque où la forêt actuelle était cultivée (Photo 17). Au croisement du sentier remontant vers Peter Both, prendre à gauche et entreprendre une courte descente caillouteuse vers le Petit Bras de Cilaos. Traverser la rivière sans se mouiller les pieds est quasiment impossible à moins d'utiliser le tronc du filao couché en amont. On se retrouve dans les hautes cannes fourragères pour quelques mètres mais le sentier se trouve encore facilement. Débute alors un des plus beaux sentiers du cirque. Il monte parfois fortement sur de hautes marches en pierre, bordé de filaos rabougris ayant du mal à pousser sur ce sol aride et sec. Même les chocas, si verts de l'autre côté de la vallée, sont ici jaunes et mettent des années à fleurir (Photo 18). Les paysages sont extraordinaires et les panoramas embrassent la totalité du cirque. Le terrain recouvert de savane permet de voir loin et de repérer le sentier qui monte et descend au gré du relief (Photo 19). A certains endroits, les filaos ont réussi à atteindre une hauteur correcte, signe de la présence d'eau (Photo 20). De plus en plus de tuyaux jonchent le sentier ou ses abords, signe que le problème de l'eau est un des premiers à résoudre si l'on veut vivre en ces lieux isolés du monde. Le sentier traverse d'ailleurs quelques sous-bois verdoyants coupés de petites ravines longées par ces tuyaux. On contourne par la gauche une dent rocheuse culminant à 746 mètres, impossible à grimper (Photo 24). De là, on a sous les yeux tout un plateau couvert de grosses touffes de bambous d'où surgissent quelques toitures de l'Îlet Haute. La première case rencontrée est l'antique gîte Dan Tan Lontan qui souffre des années (Photo 25). La traversée du plateau ne prend que quelques minutes et l'on se retrouve près d'un oratoire rempli d'effigies de la Vierge. Se retourner avant de continuer pour regarder une dernière fois toute la région qui entoure l'îlet (Photo 26). Une longue et difficile descente débute sous les filaos. Le terrain est terreux, rocailleux et les lacets ne se comptent plus (Photo 27). Après un énième lacet, le sentier file droit en direction du sentier emprunté en début de boucle. Sur la gauche, l'ancien tracé est encore bien visible. Il plonge rapidement vers le Petit Bras de Cilaos qu'on traverse à gué dans les cannes fourragères (Photo 28). Longer le bras jusqu'au barrage puis repérer l'escalier qui remonte au gîte du Pavillon, fin de cette boucle.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Partir de Saint-Louis puis la Rivière en direction de Cilaos - Stationner au Pavillon, un peu après le gîte, en face de l'arrêt de bus - Marcher en direction de Cilaos puis bifurquer à droite sur le sentier dans le premier lacet à gauche - Rejoindre le Petit Bras de Cilaos - Partir vers l'amont en longeant au mieux la rivière - Rencontrer le sentier venant de Peter Both et Palmiste Rouge et poursuivre le long de la rivière - Essayer de trouver la Ravine Mussard et la Ravine Clain qui viennent de l'Ilet à Calebasse, marcher jusqu'à la cascade qui barre le passage à chacune d'entre elles et faire demi-tour - Au Petit Bras de Cilaos, récupérer le sentier à 10 mètres du cours d'eau - Partir sur la gauche vers Peter Both - Au premier croisement, revenir vers le Petit Bras de Cilaos, le traverser au gué et rejoindre l'Îlet Haute - Plonger par les lacets vers le Pavillon, fin de la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 24/09/2019 19:18
Randonnée complétée le 14/09/2019 en 5h30

A Christian, j'ai déjà emprunté la sente qui débute au panneau "lot de chasse n°11" mais au bout de quelques minutes, la trace se perd. J'ai finit malgré tout au petit bras non sans mal en empruntant une petite ravine et ses cassés. Alors soit j'ai manqué quelque chose, soit le chemin s'est évaporé avec le temps.

Christian Léautier, 24/09/2019 14:32
Randonnée complétée

En complément à mes 2 précédents commentaires, je rebondis à la remarque de JPG au sujet de l'ilet Elisabeth. Depuis la RN5 , je viens de commencer le sentier qui descend vers le Petit Bras de Cilaos. 100m plus haut que l'arrêt de bus "Sentier du cap noir "au niveau d'un beau virage à gauche. Panneau "lot de chasse N°11": sentier visible sans être bien sûr une autoroute. Depuis le petit Bras de Cilaos, départ également visible en rive droite si l'on fait attention car ça laisse penser à une petite ravine. Et entre le haut et le bas? eh bien il faut y aller voir, Ca serait super pour des boucles etvariantes que l'on puisse faire la jonction! Ps: l'ilet Elisabeth est de nouveau habité: depuis la RN5 joli chemin large (c'est nouveau) avec au départ la pancarte "propriété privée) et un emplacement pour les poubelles, ce qui ne trompe pas!

Christian Léautier, 21/09/2019 17:22
Randonnée complétée

Comme prévu (mon commentaire d'il y a une semaine), 2è partie de cette rando dans le sens inverse de la fiche , ce qui veut dire d'abord la montée vers l'Ilet Haute pour de fabuleux panoramas sur le Cirque de Cilaos au lever du soleil (pour les photos) et ce qui permet d'aborder plus tard la descente du Petit Bras de Cilaos -à partir de la jonction avec le sentier qui remonte vers Peterboth - roches alors au soleil (mieux aussi pour les photos) et moins glissantes et à plusieurs endroits plus facile de se laisser glisser sur les fesses pour descendre des rochers au lieu de les escalader. Belle rando mais avec plus de temps que prévu pour descendre la rivière (3h30) car une des trois personnes moins à l'aise sur ce genre de terrain-ok à réserver seulement aux amateurs du genre; effectivement rien d'insurmontable et en plus des cairns un peu partout le long de la rivière sûrement mis ici par les quelques "dalons" qui sont passés là récemment (!). Bref de belles photos en perspective qui immortaliseront à jamais cette superbe boucle....si vous n'oubliez pas la carte mémoire à la maison..donc il faudra alors y retourner mais ce sera quand même avec un grand plaisir (bien sûr tant que le courant et le niveau de l'eau sont raisonnables)

Fanch, 14/09/2019 17:50
Randonnée complétée le 14/09/2019 en 5h30

Boucle réalisée ce jour en allant voir au dessus de la cascade de la Petite caverne. La ravine Clain mérite le détour. J'ai tenté de crosser le cassé de la dernière cascade en vain, les foies ont pris le dessus.

Christian Léautier, 14/09/2019 16:43
Randonnée complétée

Boucle en solitaire de la partie nord. Un peu frileux pour faire le tout en une seule fois alors que finalement le Bras de Cilaos "se fait" très bien! Bus Alternéo 60 à St Louis à 5h30 pour arrivée 6h20 à l'arrêt RN Palmiste rouge puis direction à pied Petit Bras de Cilaos par sentier, propre et balisé. Découvertes sympas des ravines Clain , Mussard et Petit Bras puis remontée par le sentier vers Peter Both , là aussi propre et balisé pour un bus à 11h30. Peu d'eau dans les rivières: un régal. Total 4h30 . Donc 2è boucle prévue rapidement-avant les pluies- plus au Sud : Pavillon-Petit Bras de Cilaos-Ilet Haute- Pavillon. Notez que les temps indiqués sur les jolis panneaux ONF s'appliquent à des randonneurs débutants ou peu entrainés (temps à diviser d'1/3 pour des marcheurs moyens ou motivés pour ne pas manquer le bus.....) Belle rando à recommander car aucune grosse difficulté surtout quand on se régale à patauger dans les ravines.

Randonnée ajoutée le : 31/08/2019