Du Baril au Gîte de Théophane et Yoleine par un itinéraire privé

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 12.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 681 - 37 m
Dénivelé positif 700 m
Dernière mise à jour 19/11/2017

Randopitons, sauf erreur immédiatement rectifiée, ne pénètre jamais dans une propriété privée. Mais, une fois n'est pas coutume, cette fiche invite les randonneurs à une petite boucle dans la région de Basse Vallée pour emprunter les pistes et sentiers qui traversent les terres de Jim Bègue, propriétaire du Gîte Théophane et Yoleine. Il accueille les marcheurs, les nourrit et les loge dans un cadre enchanteur de verdure où le silence de la nuit ne peut qu'apporter le repos après une sortie sportive dans la région de Basse Vallée, des Puys Ramond ou de la Vallée Heureuse.

On l'aura compris, c'est après avoir téléphoné ou écrit au propriétaire du gîte et obtenu l'autorisation qu'on entreprendra cette randonnée ou une autre passant par cet endroit isolé de tout.
Cette fiche sera aussitôt retirée du site si Jim Bègue me signale des vols, détériorations ou déchets laissés sur les lieux.

La région de Saint-Philippe produit de grandes quantités de vanille et de palmistes et lorsque l'on a traversé les plantations de la famille Bègue, on sait que ce produit de choix, le palmiste, ne manquera pas pour les fêtes. Il y en a partout, des fossés profonds jusqu'aux rochers arides et l'on marche près d'une heure au milieu de cette verdure jaunissante en prenant autant de plaisir que sur le GR. Pour avoir ce plaisir de traverser les étendues présentées de la photo 6 à la photo 10, il faut prendre contact préalablement avec le propriétaire des lieux. Si le gîte a pour vocation première d'héberger les randonneurs pour la nuit, Jim accepte cependant de servir des repas à midi, à condition d'être plus de 6, ce qui se comprend aisément quand on voit la charge de travail qui l'attend chaque jour dans les plantations.
Une piste monte en lacets vers le gîte et une autre en repart vers la Route Forestière des Camphriers pour découvrir de nouveaux paysages ou de nouvelles forêts.
C'est avec passion que Jim guide les visiteurs dans son jardin exotique, présentant chaque plante avec des explications plus que détaillées. Il ne faut pas s'attendre à une plantation rectiligne avec de larges sentiers et des panneaux au pied de chaque arbre. On croit se promener en forêt mais chaque plante a été plantée là et y a trouvé sa place.
Les oiseaux, habitués à la présence de l'homme vivent autour du gîte pour le plus grand bonheur des photographes. Les merles péi, habituellement très prompts à l'envol restent sur leur branche tandis que le tec tec vient se poser sur la table de la terrasse pour y chercher une miette de pain.
Les papangues, habitués à venir chercher de la viande, volent jusqu'à la case pour dévorer les restes de volaille qui leur sont offerts. La photo du mâle, apparaissant sur de nombreuses affiches de l'IRT, a été prise ici par un célèbre photographe de l'île. Si Jim est présent, on est certain de rapporter un magnifique cliché de ce rapace.

Pour joindre Jim Bègue : 06 92 87 25 43 ou jimpaul.begue@gmail.com et compléter ces informations sur la page facebook

Cette randonnée débute à l'église du Baril, au tout début de la Route Forestière de Basse Vallée. La portion de route jusqu'au début du sentier est facile et courte (Photo 1). Le GRR2 grimpe doucement et régulièrement à travers les bois de couleurs envahis de fougères sur un terrain parfois caillouteux (Photo 2) ou le plus souvent terreux et couvert de racines (Photo 4). Après avoir traversé deux fois la route forestière, obliquer à droite à la troisième, marcher jusqu'au début de la piste et aux panneaux affichant la direction des trois gîtes de la zone. La piste recouverte de cailloux est surtout réservée aux 4x4 et aux marcheurs même si des véhicules légers peuvent atteindre le gîte en roulant au pas. Une minute après le croisement, on rencontre les premiers palmistes (Photo 6). Même s'il y a de nouveaux croisements, la direction est clairement reconnaissable sur la piste principale. En se retournant, on aperçoit le Piton Bernard de l'autre côté de la forêt (Photo 9). La pente est très légère (Photo 7) sur la piste qui effectue trois longs lacets avant de parvenir aux installations d'hébergement et de restauration (Photo 11). La piste se poursuit dans une partie du jardin et du verger de Jim Bègue avant d'obliquer sur la gauche en traversant une forêt de bois de couleurs recouverte de sabres et fougères (Photo 20). La clarté disparait en pénétrant sous le couvert des jamrosas et goyaviers qui bordent une ancienne piste très caillouteuse (Photo 21). La pente est parfois un peu forte. On coupe une ancienne ligne domaniale qui semble encore en bon état avant de rejoindre la Route Forestière des Camphriers dans un lacet (Photo 22). Un panneau indique le gîte mais les marcheurs ont l'habitude de prendre le raccourci à 600 mètres de là. Prendre à droite pour rallonger un peu la boucle et marcher sous les camphriers qui dégagent une agréable odeur (Photo 23). A la fin de la ligne droite, la piste se poursuit par un nouveau lacet vers le sentier botanique de Mare Longue. Le kiosque qui se trouvait là a disparu mais le raccourci qui mène au gîte de Basse Vallée est quant à lui toujours utilisé (Photo 24). La descente est rapide sur les racines qui peuvent être glissantes (Photo 25). A la route, prendre à droite et marcher jusqu'au Bras Plat puis le suivre par le GRR2 qu'on retrouve pour une longue descente. Le sentier est assez rectiligne à travers les bois de couleurs et goyaviers. On longe le magnifique lit du Bras Plat totalement verdi en raison des mousses qui recouvrent le basalte du lit (Photo 26). Ne pas manquer le tunnel de lave sur la droite qui présente encore une grotte assez facile d'accès par temps sec. On recoupe plusieurs fois la route forestière au cours de la descente couverte de racines parfois même de boue. Les bois de remparts rencontrés sont magnifiques. La fin de la boucle est le même circuit que celui employé dans la montée. 

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Tout près de la randonnée (données OSM)

  •    Sommet: Piton Benard (altitude: 572 mètres)
Données de OpenStreetMap

Itinéraire

Se rendre dans le Sud Sauvage et rouler en direction de Saint-Philippe - Stationner près de l'église entre Basse Vallée et le Baril - Entreprendre de rallier le GRR2 en commençant la montée sur la Route Forestière de Basse Vallée - Emprunter le GRR2 et couper la route deux fois - A la troisième, prendre à droite par la RF et rejoindre le croisement avec la piste du gîte (panneau bleu) - Remonter jusqu'au gîte en traversant les plantations de palmistes, le dépasser - Repartir vers le nord en traversant la propriété pour rejoindre la Route Forestière des Camphriers - Redescendre vers le Gîte de Basse Vallée puis longer le GRR2 jusqu'à l'église du Baril.

Le gîte et Jim Bègue

Jim Bègue a pris le relais de son père Théophane pour gérer ce gîte qui accueille réceptions, réunions et les randonneurs de passage. C'est toujours avec le sourire qu'il accueille les visiteurs qui disposent de trois dortoirs d'une vingtaine de couchages. Les repas servis sont les traditionnels caris réunionnais agrémentés d'autres plats locaux et surtout des délicieuses entrées à base de palmiste rouge, cultivé par dizaines de milliers dans la propriété. On peut également se régaler de cœur de vacoa ou de choca bleu dont il s'est fait une spécialité.  Jim et son épouse soignent l'accueil et la cuisine. Jim ne ménage pas son temps pour faire visiter son immense jardin naturel comportant toutes les plantes dont on entend parler sans jamais les avoir vues, du balisier au bois de fer en passant par les plantes endémiques et les palmistes semés aléatoirement par les oiseaux omniprésents. Ce passionné est intarissable et maîtrise très bien son art. Le clou de la visite comporte un moment rare à la Réunion. Après quelques cris poussés, le ou les papangues commencent à tourner au-dessus du gîte et viennent se poser sur un piquet comportant un peu de viande crue. C'est un magnifique spectacle de voir ces oiseaux libres et sauvages se comporter comme des poulets apprivoisés. Mais attention, seul Jim peut les approcher sans les faire fuir (Photo 16).

Quatre circuits pour trois nuits au gîte

Voici une idée de séjour dans le Sud Sauvage pour parcourir les sentiers autour du gîte Théophane et Yoleine. Longue boucle le premier jour autour de la Vallée Heureuse par les Puys Ramond. Le lendemain, plus court et plus facile par le tour de la forêt de Camphriers et le sentier botanique de Mare Longue. Troisième jour, courte boucle par le vieux pont de bois de Matouta vers le village de Jacques Payet. Enfin, dernier jour, plus facile pour reposer un peu les jambes, une incartade dans la forêt de Jacques Payet jusqu'au Piton Lardé.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
maloya, 19/11/2017 21:12
Randonnée complétée

j'ai fait cette randonnée en 2007. A l'époque c'était le pére qui tenait le gîte. Superbe accueil

jpv97410, 12/11/2017 17:57
Randonnée complétée le 09/11/2017 en 3h30

Comme le relate JPG le clou de cette randonnée est l'arrêt au gîte de Jim, son jardin exotique est unique à condition de le parcourir avec lui et bien sûr le moment attendu est l'arrivée de la ou des papangues.

Randonnée ajoutée le : 12/11/2017