Maurice - La montée au Morne Brabant depuis l'Ambrasure

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 9.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 460 - 1 m
Dénivelé positif 550 m
Dernière mise à jour 03/12/2018

Plus de 300 personnes par jour pour un point de vue exceptionnel

Le Morne Brabant est l'un des sommets les plus spectaculaires de l'île, vertigineux piton de 555 m de haut qui domine la presqu'île située au Sud-Ouest de l'île Maurice. Cette montagne est associée à l'esclavage et au marronnage, terre d'exil pour ceux qui voulaient vivre en liberté. Le Morne Brabant est aussi réputé pour sa très belle plage et ses hôtels luxueux qu'on peut admirer depuis le haut de cette montagne. Une porte métallique ferme l'accès au sentier mais des centaines de personnes bravent l'interdiction quotidiennement comme en témoigne le cahier que chacun remplit à l'entrée officielle du site. Il est vivement conseillé de venir très tôt pour bénéficier d'un bon ensoleillement sans trop souffrir de la chaleur mais surtout pour éviter cet assaut par bus entiers comme le prouve l'extrait du cahier de la Photo 6. L'ascension s'effectue en deux parties : l'une accessible à beaucoup par une longue portion de piste, une autre qui frôle parfois l'escalade car aucune corde n'est là pour faciliter et sécuriser la montée. Tous les randonneurs atteignant le sommet se régalent de la vue exceptionnelle sur les paysages alentour.

La randonnée officielle débute au pied de la montagne. On peut rejoindre ce point en véhicule en partant des hôtels par une route pierreuse ou depuis le croisement à la route principale. Nous avons débuté à l'Ambrasure en suivant la mangrove et ses jeunes palétuviers sur la gauche de la piste (Photo 4). Il est agréable de s'échauffer les muscles en suivant cette piste depuis le début (Photo 3). Des panneaux à l'entrée précisent que le trail mesure 3,5 km sans jamais mentionner la grille qui interdit l'accès comme si cette interdiction n'était que symbolique (Photo 5). Après avoir signé le cahier avec son nom et l'horaire de départ (Photo 6), on débute sur une large piste caillouteuse de 100 m qui remonte vers d'autres panneaux explicatifs. Cette piste bifurque ensuite sur la gauche (Photo 7) et remonte par de longs lacets en direction du point de départ. La pente est régulière entre les grands arbres dont de magnifiques spécimens de bois rouge qui procurent une ombre bien agréable (Photo 10). La piste se finit à une guérite utilisée par les guides (Photo 12). Un sentier part sur la droite et offre de beaux points de vue sur le lagon et le Piton du Fouge. Les deux bancs installés là seront appréciés au retour après l'escalade de la deuxième partie. Débuter sur le sentier qui part à gauche (Photo 13). En regardant vers le haut, on aperçoit les premiers grimpeurs ; c'est le moment de faire demi-tour si l'on souffre de vertige ou si l'on ne se sent pas la force de grimper parfois une pente à plus de 50%. La montée est aisée jusqu'à la porte métallique bordée de gilles et de grillage (Photo 15). Si aucun personnel n'est là pour ouvrir, faire comme tout le monde et franchir le grillage. La montée, qui s'apparente à de l'escalade, débute vraiment (Photo 16). Très vite, on se retrouve face à de véritables murailles de vieille lave. Le danger est présent si l'on ne prend pas garde où poser les pieds sur les petites marches naturelles dans le basalte ou la lave remplie d'aspérités (Photo 17). On alterne ainsi parties abruptes minérales et sentier en forte pente (Photo 18). Quelques replats permettent de se reposer et de profiter ainsi des magnifiques paysages alentour (Photo 19). Un dernier coup de rein pour parvenir au sommet sur un promontoire où la prudence est vraiment de rigueur. Une croix métallique est implantée en mémoire des esclaves (Photo 23). Le sommet est encore loin mais aucun sentier ne le rejoint. Le spectacle sur les montagnes et les lagons de chaque côté de ce morne rocheux est grandiose (Photo 22). La descente est beaucoup plus dangereuse que la montée et il faut absolument prendre le temps de regarder où poser le pied (Photo 26). On s'assied parfois pour chercher le meilleur emplacement. Arrivé à la grille puis à la guérite, on peut attaquer la dernière descente ou partir à gauche pour de nouveaux points de vue près des bancs. La piste qu'on arrivait à trouver pentue 2 heures auparavant paraît maintenant une vraie balade.
De nombreux guides peuvent accompagner les personnes qui se sentent ainsi rassurées ou qui désirent bénéficier d'explications particulières. C'est une manière de gagner en confiance et de faire travailler les guides du pays. A chacun de décider.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre dans le sud-ouest et rouler jusqu'au Morne Brabant – Rester sur la B9 à partir du croisement vers les hôtels du Morne durant 2 km – Dans un virage à gauche, se garer à l'Embrasure près d'une case en ruine et des panneaux du Morne Brabant – Marcher 2500 m sur la piste qui longe la mer et entamer l'ascension du Morne à partir de la porte officielle – Une fois au sommet, faire demi-tour par le même itinéraire.


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Cooline, 10/07/2019 20:30
Randonnée complétée le 10/07/2019

Randonnée faite le 10/07/19 avec deux ados. Les commentaires et descriptif nous avaient faits un peu peur. Finalement, c’est plus impressionnant qu'insurmontable, en prenant son temps tant pour la montée que pour la descente. Le chemin est facile à suivre, aucune difficulté de ce point de vue.
Il est marqué que l’accès n’est pas autorisé à partir du fameux portail (pour cause de « maintenance des cordes ».... cordes qui n’existent probablement plus depuis longtemps !). Les gens du coin nous avaient dit qu’il fallait impérativement faire avec un guide: c’est possible si vous souhaitez faire marcher l’économie locale mais ce n’est vraiment pas indispensable... D’ailleurs, le portail grillagé était par terre !
La vue est exceptionnelle et vaut le coup.

philizot, 01/04/2019 08:43
Randonnée complétée le 18/11/2018 en 3h10

Magnifique, attention au vertige

Sarah Dunaud, 02/03/2019 10:18

Rando absolument magnifique, faite seule fin janvier. Deuxième partie un peu raide, le portail était ouvert. Pour le parking il y a un accès direct depuis la B9 (pas la peine de longer les hôtels)

EmmaLouise, 03/12/2018 09:57
Randonnée complétée le 02/12/2018

Rando faite seule le 2/12 en 4h (pauses photo et goûter incluses). Départ depuis le parking "officiel". Pas de difficulté sur la première partie. La deuxième partie est effectivement acrobatique et nécessite une bonne condition physique mais en prenant son temps et en faisant bien attention à ses appuis ce n'est pas insurmontable du tout. Les paysages sont magnifiques et valent vraiment l'effort. Partir très tôt, j'ai commencé à 6h et j'ai tout de même eu chaud. Prévoir de très bonnes chaussures qui accrochent et 2litres d'eau au moins. Toutes les grilles étaient ouvertes (j'ai entendu que Le Morne est accessible à tous sans guide depuis 2016 - ?? - ...). J'ai aussi croisé des Italiens la veille qui s'étaient vus réclamer 200 RS de frais de passage à l'entrée du site - un peu borderline, mais pour 5€ ce serait dommage de se passer de cette ascension - et c'est toujours moins cher qu'un guide - prévoir donc un peu d'argent au cas où.

humbaba, 25/11/2018 19:02
Randonnée complétée le 25/11/2018 en 2h00

Randonnée faite aujourd'hui en solitaire.
Effectivement, sur la seconde partie (après la grille), c'est de l'escalade sur pente raide... mieux vaut être en bonne condition physique, et ne pas avoir le vertige !
En parlant de cette fameuse grille : elle était ouverte, tout le monde pouvait donc réaliser l'ascension intégrale librement.

Alice Meyer, 27/05/2018 20:40
Randonnée complétée le 27/05/2018 en 2h30

Rando faite ce jour.
Nous sommes partis de l’hôtel le riu creole et nous avons rejoint le sentier par un raccourci (photo du départ ci joint), ce qui nous a permis de gagner pas mal de temps sur la première partie !
Au niveau de la grille, il suffit de la longer 4 mètres sur la gauche afin de pouvoir passer par dessus le barbelet sans difficulté !
Ascension difficile mais qui en vaut la peine.

JPG, 19/12/2017 21:11

Jpv97410 m'écrit de Maurice où il est allé ce matin refaire son escalade matinale. Il précise "La grille a été protégée par un réseau de fils de fer barbelé, impossible de passer comme nous l’avions fait, il faut aller maintenant à droite de la grille, escalader une barrière assez haute et du grillage, ensuite se diriger vers le rempart, suivre un semblant de sentier pour finalement retrouver le principal". Merci JP pour les précisions. Traduction : Ce sentier interdit doit s'effectuer avec un guide qui détient la clé de la porte !!!

mathijudi, 12/12/2017 18:23
Randonnée complétée le 12/12/2017 en 3h00

superbe randonnée.

jpv97410, 29/10/2017 21:11
Randonnée complétée le 12/10/2017 en 3h30

L'incontournable à faire mais la dernière portion est très raide.

Randonnée ajoutée le : 27/10/2017