Le sentier d'Interprétation de Bois Blanc et celui de la Coulée de 1977

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 283 - 71 m
Dénivelé positif 200 m
Dernière mise à jour 03/11/2017

Sentiers un peu vieillissants

Cette courte boucle, utilisée lors de la montée le long de la Ravine de Bois Blanc vers le Piton Nelson méritait une fiche particulière pour permettre aux familles désirant la parcourir d'obtenir quelques précisons supplémentaires.

Pour les randonneurs ne voulant pas pratiquer un long circuit dans la Forêt de Bois Blanc ou remonter des ravines au fond rocheux, cette courte boucle permet de pratiquer une belle petite route en lacets entourée de grands arbres puis de rechercher dans la forêt des traces de panneaux explicatifs de la flore rencontrée. Il faudra également traverser deux ravines avant de parcourir le Chemin Indivis. La distance est courte et la pente faible. Toute la famille peut donc participer pendant moins de deux heures. A la saison, des fruits bien tentants pendent en bordure du Chemin Indivis mais il va de soi qu'on ne pénètre pas dans ces vergers pour y cueillir les fruits du propriétaire.

La randonnée débute à l'aire de pique-nique implantée au coeur du village près du pont sur la Ravine de Bois Blanc. La piste commence à quelques mètres de là en marchant vers Sainte-Rose. Elle est accessible sur autorisation et serait sinon très fréquentée en raison de la beauté du lieu. La montée est faible et régulière sur deux kilomètres (Photo 2) si on n'utilise pas les raccourcis laissés aux plus sportifs. La route se transforme en piste herbeuse avant la fin de la montée (Photo 4). Elle se rapproche très près du rempart et de la petite ravine qui le longe. Après les derniers lacets courts, on remarque sur la gauche un panneau délabré souhaitant la bienvenue aux marcheurs (Photo 6). Le sentier pénètre aussitôt en sous-bois et longe une petite murette construite à l'époque avec goût (Photo 9). Les fougères, mousses et autres plantes l'ont recouverte par endroits. Des pancartes moussues et de plus en plus difficiles à lire sont plantées près de certaines variétés de plantes. Le sentier, étroit et parfois un peu boueux passe au plus près de cette murette avant d'arriver à une clairière ou des flèches dirigent vers une petite plantation de cacaoyers. Le sentier semble s'arrêter là mais on le retrouve sans difficulté si on retourne à la murette avant d'entamer une légère descente. Sur la droite, un autre panneau, tout aussi délabré que le premier (Photo 12), souhaite cette fois la bienvenue aux marcheurs sur la coulée de 1977. De cette coulée, il ne reste rien de visible dans les bois de goyaviers qui l'ont recouverte. Les fougères semblent se plaire beaucoup si on en juge par la longueur de leurs frondes. On longe la Ravine Ferdinand qu'on devine à travers la végétation puis on la coupe un peu plus loin par un gué à sec (Photo 17). La forêt devient un peu moins touffue (Photo 19). Le sentier est parfois recouvert de racines (Photo 18). La Ravine de Bois Blanc est plus imposante avec son large lit basaltique entrecoupé de cassés dangereux si on s'approche de trop près (Photo 20). On parvient en quelques minutes aux premières cultures et vergers. Il suffit alors de bifurquer sur la gauche pour suivre le Chemin Indivis à travers les cultures. Le cheminement sur l'herbe puis sur le béton est très facile et on rejoint la route nationale sans aucune difficulté. Le véhicule est à environ 500 mètres en longeant la route où il faut tout de même prendre garde à la circulation.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Sainte-Rose ou Saint-Philippe et gagner le village de Bois Blanc - Se garer à une petite aire de repos près du pont sur la Ravine de Bois Blanc - Marcher vers Sainte-Rose et bifurquer sur la route forestière à circulation réglementée de Bois Blanc - Remonter toute cette route jusqu'à un croisement indiquant le Sentier d'Interprétation - Prendre à gauche et suivre ce sentier - Traverser la Ravine Ferdinand puis la Ravine de Bois Blanc - Bifurquer à gauche sur le Chemin Indivis et rejoindre la RN2 puis le parking.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
L'Ursu, 03/11/2017 19:21
Randonnée complétée le 03/11/2017 en 1h30

Sympathique balade en forêt aménagée. Panneaux instructifs, malheureusement comme dit précédemment, l'abandon est évident et fait peine... .

Christian Léautier, 11/01/2017 06:52

09/01/2017 Le décor de la boucle est magnifique ;Comme beaucoup trop de sentiers botaniques , celui ci est à l'abandon!! quel dommage; A faire en ce moment ne serait ce que pour admirer les orchidées bambous et se régaler des fruits des jamrosats; vers la fin, le long du chemin Indivis permet de regarder avec envie les pieds de letchis qui croulent de fruits!!!!!

Randonnée ajoutée le : 03/01/2017