La source captée de Bois Blanc par le tour du Piton la Mare

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 14.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 730 - 305 m
Dénivelé positif 620 m
Dernière mise à jour 30/12/2016

Nouvelle randonnée sur route

Cette double boucle est une variante du circuit proposé par Ludovic à qui on devait déjà l'idée du tour du village du Gol les Hauts. Il propose sur sa page d'effectuer le tour du Piton de la Mare et de monter à Bois Blanc pour voir de plus près ce hameau aux cases dispersées avant de terminer la boucle. La source captée au-dessus du Grand Bras et quelques pistes au nord de Bois Blanc ont permis de rallonger la sortie qui aurait été du 100% béton et goudron. On a peu l'occasion de monter si haut sans but précis. Cette sortie est donc une occasion de visiter la Réunion au plus profond des zones habitées.
ATTENTION : cette boucle est classée en randonnée marmailles mais à condition de n'effectuer que la ou les deux boucles. La sortie plus sportive jusqu'à la source est à réserver aux habitués des sentiers peu fréquentés et donc amateurs de certains circuits de Randopitons. Le texte ci-dessous sera donc présenté en deux paragraphes : le premier pour un circuit pour tous et un second pour définir deux ou trois détails du sentier de la source.

Rando familiale : La randonnée débute n'importe où le long de la RD18 mais un emplacement assez grand permet de stationner facilement au-dessus de l'église (Photo 1). Débuter sur la RD18 en marchant vers l'ouest jusqu'au départ du Chemin Dozenval. Cette petite route, très peu fréquentée des véhicules est une manière sereine de marcher en direction du Piton de la Mare en bénéficiant tout au long de la montée de panoramas sur l'océan et les cultures qui vont en s'agrandissant au fur et à mesure de l'ascension facile (Photo 2). La montée est constante sur de longs lacets entre les cultures et vergers. Quelques raccourcis, non prévus sur la carte, permettent de couper à travers pour gagner quelques dizaines de mètres. Après le septième lacet du Chemin Dozenval, ne pas prendre à gauche le Chemin Piton Rouge au premier croisement en direction de la Ravine Fond Merle qui sépare cette boucle de celle du Chemin Mélina mais prendre à droite sur le Chemin la Mare. Rien d'extraordinaire pour cette grosse colline boisée et surmontée d'un grand pylône de haute tension (Photo 5). La route poursuit ses lacets dans les cultures, les friches ou les zones recouvertes de cannes fourragères. C'est ainsi qu'on fait le tour du piton sans jamais monter fortement. Après une longue descente ombragée et plus reposante que la portion précédente dans les lacets, bifurquer à gauche au prochain croisement. La route suit la Ravine des Princes et remonte doucement vers Bois Blanc. Ce village est constitué d'une vingtaine de maisons dispersées dans le fond et sur les bords de la vallée. Plus on monte et plus on peut voir cet habitat qui semble perdu au milieu de nulle part (Photo 11). Un nouveau croisement se présente qui sera le point de départ et de retour de la nouvelle boucle qui emprunte cette petite route et une piste. Partir vers la droite, passer un lacet et rejoindre de nouvelles cases isolées. La route prend fin mais une piste débute sur la droite et arrive très vite à trois pylônes électriques. Profiter avant de poursuivre du beau panorama sur le fond des ravines environnantes vers Source Nouvelle (Photo 12). Repérer, sur la gauche, un sentier qui remonte faiblement. Suivre ce sentier qui se transforme très vite en piste après avoir franchi un ancien petit éboulis sans danger (Un sentier de contournement existe dans les fougères). Remonter et repérer le tuyau sur la droite qui arrive de la source (Voir § suivant pour ceux qui veulent s'y rendre). La piste alterne les belles parties plates ou en faible montée, les portions terreuses ou glissantes (Photo 13) et d'autres envahies de grandes herbes (Photo 14). Après quelques lacets, on parvient à la route en se demandant à quoi bien peut servir cette piste puisqu'aucune culture, prairie ou case n'a été rencontrée durant le trajet. Suivre la route qui rejoint en descente le croisement de début de boucle. Reprendre alors la route utilisée pour monter et entamer la longue descente vers Ravine Sèche. La route étroite (Photo 17), bordée de cultures, fruitiers ou cannes effectue une longue série de lacets avant de rejoindre la route principale de Ravine Sèche. Si la canne est coupée, les panoramas sur l'océan et les villes littorales s'étendent de Saint-Pierre aux Avirons (Photo 18). Comme dans la montée, quelques raccourcis, non prévus sur la carte, coupent des lacets. Rejoindre l'église n'est plus qu'une balade à pied dans le village qui comporte assez peu de cases créoles caractéristiques.

L'aller retour à la source (Indice confiance à moyen) : Quitter les trois pylônes en début de boucle de la piste en terre, remonter le large sentier partant sur la gauche et marcher jusqu'au tuyau qu'on distingue au sol et qui bifurque sur la droite, au moment ou la piste est la plus défoncée (Photo 13). Le sentier est quasiment plat et colle au plus près de la courbe de niveau. Les rares descentes ou remontées sont dues aux petites ravines qui descendent vers la Grand Bras. Le sentier débute dans les fougères et arrive très vite dans les goyaviers, chocas, fougères et jouvences (Photo 20). Sa trace est toujours visible malgré la végétation qui envahit. Quelques vestiges de nettoyage se remarquent ça et là et sont créés par les gens qui vont nettoyer les crépines à la source. On est très loin du GR ou des sentiers balisés classiques. Certains anciens petits éboulis, recouverts désormais de jouvences ou de fougères, ont emporté le sentier sur quelques décimètres. C'est très peu mais il ne faut pas se précipiter et toujours regarder où mettre les pieds. Même si ces effondrements font rarement plus que la longueur d'une chaussure, marcher sur les jouvences qui les cachent amène immédiatement à la glissade. Le précipice sur la droite est couvert de végétation très touffue (Photo 19) mais tomber sur des galaberts na jamais été agréable. On profite, lors des trouées dans la végétation, de belles vues sur le haut des ravines vers Source Nouvelle (Photo 21). Le sentier passe au plus près d'une barre rocheuse, traverse des zones recouvertes de longoses. Il faut se baisser quelques fois pour passer sous les faux poivriers tombés au sol (Photo 22) et taillés pour former des tunnels. Après 30 minutes de cheminement, on parvient à une zone de 10 mètres où on est obligé de marcher sur des branches tombées au sol puis à un ouvrage en béton recouvert d'une tôle, elle-même recouverte de plantes. Eviter de marcher au centre et enjamber largement pour mettre le pied sur l'autre côté de l'ouvrage de recueil de l'eau. Quelques mètres plus loin, un minuscule barrage retient l'eau pour la faire pénétrer dans les tuyaux (Photo 24). Un peu plus haut coule une petite cascade, certainement jolie par temps pluvieux dans son cadre verdoyant de longoses (Photo 25). Le retour emprunte le même sentier. A la piste ravinée, prendre à droite et poursuivre la boucle.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre aux Avirons ou à l'Etang Salé les Hauts - Emprunter la D18 et rouler jusqu'à Ravine Sèche - Se garer sur le terreplein près de l'église - Débuter par la D18 en direction des Avirons et emprunter à droite le Chemin Dozenval - Grimper les lacets jusqu'au croisement rejoignant le Chemin Queue de Cheval et prendre à droite - Faire le tour du Piton la Mare dans le sens des aiguilles de la montre - Prendre à gauche au prochain croisement et rejoindre Bois Blanc - A un croisement en Y, tourner à droite jusqu'aux dernières maisons de Bois Blanc et poursuivre à droite vers trois pylônes électriques - Tourner à gauche au pylônes sur un sentier qui se transforme en piste ravinée par les intempéries - Effectuer ou non l'aller retour à la source par le sentier qui part à droite - Poursuivre sur la piste et terminer la petite boucle en traversant d'autres maisons des Hauts de Bois Blanc - Reprendre la route utilisée pour la montée mais filer tout droit au croisement du piton de la Mare - Descendre les lacets qui se terminent à la D18 - Bifurquer à droite et rejoindre l'église, fin de la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 30/12/2016 17:25
Randonnée complétée le 30/12/2016 en 4h30

Sortie un poil modifiée :
1. La partie basse je l'ai évitée car l'ayant déjà parcouru en vélo à une époque lors de laquelle je chevauchais la petite reine
2. La partie source est très agréable pour les habitués des sentes 1920 ou autrement dit des sentiers qui n'en sont pas ou plus vraiment.
3. Une fois arrivée au captage, j'ai voulu exploré les alentours et suis monté assez haut après force longoses et galaberts décapités. L'idée étant de retrouver le sentier de Bras Sec les Hauts. La pluie m'a arrêté dans la quête.
4. J'ai suivi un autre tuyau pour rentrer au point de départ à 20-25m au dessus du sentier du captage. Mis à part pour les adeptes des griffures, glissades, galères et souffrance, je déconseille fortement car s'il faut 30min sur le chemin classique, il vous en faudra plus du double en suivant mon captage marron. Et là çà ne fait pas de sentiment!

Martial, 21/11/2016 19:26
Randonnée complétée le 21/11/2016

Cumulée ce matin avec la boucle des chemins Mélina et Queue de cheval, ce qui nous fera un beau tracé de 25 kilomètres pour 1100 D+ que nous effectuerons en 5h30.
Concernant la source, il est possible d'aller au delà de la petite cascade de la photo 25 soit jusqu’à la source captée. Si vous arrivez au captage en béton, vous pouvez à partir de là retrouver le sentier en montant une dizaine de mètres dans le rempart à gauche ou alors revenir un peu sur ses pas et trouver l'embranchement du sentier qui va jusqu’à la source environ 200 mètres en arrière.
Au cours du circuit, profitez aussi pour monter sur le piton la Mare en allant jusqu'au sommet.

Christian L, 18/11/2016 17:05

18/11/2006 Vous aimez les longues routes bétonnées et sans ombre ,vous vous régalerez avec la première partie; vous aimez les sentiers couverts de jouvences, bordés de goyaviers et de hautes fougères,vous aimez faire attention où poser les pieds avec des précipices à votre droite-mais couverts de végétations, vous aimez la fraicheur des longoses, d'une source et d'une cascade, vous apprécierez la dernière partie. Les nombreuses indications du site permettent de réussir pleinement ce jeu de pistes (cannières souvent...) Effectivement un panneau "chemin la Mare" lève toutes les ambiguïtés ;explications de Jean Paul à suivre "à la lettre".Vous avez compris que pour moi,seul l'aller et retour à la source vaut vraiment le coup.

orando974, 08/11/2016 21:49

Pour répondre à bertiau : J'ai eut l'occasion d'emprunter la partie sur route de cette sortie à plusieurs reprise. Après être engagé sur le Chemin Dozenval il faut effectivement prendre à droite au premier croisement sur le chemin bétonné qui s'appelle le Chemin de la Mare (un panneau indique le nom du chemin). Ce n'est pas un chemin privé rassurez-vous.

bertiau, 08/11/2016 19:02

Peut-être préciser : au croisement laisser le chemin Piton Rouge et prenez à droite.
J'oubliais de vous féliciter !! le site est excellent et très utile, voire indispensable.
jp bertiau.

bertiau, 08/11/2016 18:55

nous n'avons pas pu faire cette randonnée. Ambiguïté !! sommes allés jusqu'au chemin "Queue de cheval". L'avons emprunté sans jamais trouver notre route. De guerre lasse, nous sommes allés jusqu'au croisement avec le chemin Mélina que nous avons emprunté pour revenir à l'église. Ils nous semble peu clair de citer le chemin "Queue...". S'il faut prendre le chemin de la Mare, il faut le dire. Nous sommes passés devant, il y a une boîte au lettre et semble être une propriété privée et personne pour nous renseigner. Pas grave nous retenterons et cette randonnée n'es pas mal (environ 3 heures).
Bien cordialement.
Jp bertiau.

Randonnée ajoutée le : 20/10/2016