La ravine souterraine du Piton Deveaux depuis le Tévelave

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h45
Distance 5.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1400 - 915 m
Dénivelé positif 520 m
Dernière mise à jour 03/11/2018

Coupe-coupe et lampe frontale.

Cette courte randonnée aurait très bien pu se greffer à celle qui parle de la Ferme Deveaux mais les deux parties ne conviennent pas à la même catégorie de marcheurs. La première partie est facile et peut s'effectuer en famille alors que l'autre est réservée aux sportifs. Elle ne s'adresse pas aux marcheurs qui s'égarent entre deux pancartes d'un sentier botanique et écrivent pour se plaindre que ce site manque de détails ! En revanche la montée au piton devrait plaire aux amoureux des sentiers lontan qui recherchent d'autres sensations que la marche dans les cirques. Le clou de la balade est cette "grotte" qui s'enfonce sous terre et qui peut se visiter à condition d'avoir de la lumière sur soi et de ne pas dépasser une certaine masse corporelle en raison de l'étroitesse du boyau par endroits. Attention, cette visite doit obligatoirement s'effectuer par temps très sec car c'est l'eau de la ravine qui disparaît dans ce boyau et il ne doit pas falloir un très gros débit pour le saturer. La cavité semble connue des habitués de ce sport si on en juge par les traces laissées sur certains endroits des parois.
Le Piton Deveaux n'a rien d'extraordinaire du haut de ses 1403 mètres. Il est envahi de végétation qui a beaucoup souffert de l'implantation des hectares de longoses qui l'ont colonisé. Le sentier qui mène du Tévelave à la Ferme Deveaux a déjà été traité et les explications débutent donc à partir de la ferme. La seule difficulté réside dans la recherche du sentier à partir de la clairière de la ferme (voir "repères" ci-dessous). Le sentier, très étroit et à peine visible parfois a été "mangé" par les longoses mais reste malgré cela assez facile à suivre. Quelques longoses coupées montrent que quelqu'un passe ici de temps en temps. On remarque également sur les arbres des cicatrices d'anciens coups de sabres mis là pour se repérer ainsi que des plus récentes. La montée est assez forte mais ne se remarque pas en raison de la lenteur de la marche.

La randonnée débute à l'église du Tévelave et rejoint la Ferme Deveaux où le plus difficile consiste à ne pas se tromper de sentier. Les deux premiers rencontrés à la ferme filent à droite en direction de la bande de cryptomerias qui a été plantée à quelques mètres de là. Tous les sentiers qui sillonnent la zone sont en cul de sac et servent à cueillir les goyaviers. On cherche au Nord de la clairière et on y trouve le sentier qu'on suit plus ou moins facilement jusqu'aux abords du Piton Deveaux. Une halte à la ravine souterraine permet ou non de la visiter. Le sommet du Piton n'est qu'à 5 minutes. Du sommet, on voit très bien le sentier qui se poursuit dans les longoses et coupe 14 ravines avant de rejoindre la route du Tévelave et le sentier des Ouvriers. Le retour s'effectue par le même itinéraire mais attention ; un sentier envahi de végétation est moins visible en descente qu'en montée, aussi il ne faut pas se précipiter sur la première sente venue. On retrouve en moins d'une heure la Ferme Deveaux et gare à la glissade sur le tronçon qui rejoint le village.

Balises

Pas de balises mais des traces de coupe-coupe sur les troncs de certains arbres.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Avirons puis au Tévelave et se garer près de l’église – Emprunter la petite rue qui débute à gauche quand on regarde l’église, traverse une zone d’habitations, se poursuit par une piste bétonnée jusqu'à un réservoir d'eau et un sentier qui longe le grillage du réservoir avant de pénétrer dans un "champ" de très grandes herbes et de pestes végétales - Laisser la première bifurcation à gauche et poursuivre tout droit en direction de la Ferme Deveau - Prendre le sentier le plus au Nord de la clairière de la Ferme Deveaux et suivre ce sentier qui chemine dans la forêt de bois de couleurs et les longoses jusqu'à l'entrée de la cavité - Visiter ou non cette ravine souterraine puis poursuivre jusqu'au sommet du Piton Deveaux - Un sentier continue et redescend vers la première ravine pour arriver sur la route du Maïdo mais fait l'objet d'une autre fiche - Faire demi-tour par le même itinéraire pour rejoindre l'église.

Repères

Sentier du Piton Deveaux : Il est facile de se perdre à la Ferme Deveaux en raison des multiples petites sentes qui ont été "fabriquées" par les cueilleurs de goyaviers. Pour retrouver la suite du sentier qui mène au Piton Deveaux, il faut laisser les deux sentiers qui partent sur la droite dans la clairière herbeuse. Traverser la clairière vers le nord et trouver dans les goyaviers le sentier qui file plein Nord vers le Piton (Photos 1 & 2)

Ravine souterraine : A l'approche du Piton Deveaux, on rencontre une petite ravine traversée par un arbre couché au sol. L'entrée se situe sur la droite en montant. On la voit bien en enjambant le tronc d'arbre au sol (Photos 3 & 4).

Le film de Martial

Sortie du 29 janvier 2016. On voit très bien, même si l'équipe semble beaucoup s'amuser, que cette sortie se prépare sérieusement. Vêtements ne craignant pas la boue, lumière et piles de rechange, pas de jour de pluie car c'est une ravine souterraine et non une grotte et surtout on ne vient pas ici sans avertir un ami ou membre de la famille. Inutile de préciser qu'on ne part jamais en solitaire si on pénètre sous terre !


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Stoned, 03/11/2018 20:40

Nous n'avons jamais trouvé la grotte, trop de végétation!! help!

Sanjay Berthollet, 23/07/2018 10:23

Chemin complétement en friche, à faire avec un peu d'équipement.

Fanch, 21/01/2017 19:41
Randonnée complétée le 21/01/2017 en 3h00

L'objectif était de trouver la fraîcheur de cette ravine souterraine, objectif atteint. Je me suis aventuré un poil dans le boyau mais dès qu'il a fallu ramper, je me suis souvenu que j'étais bien seul. Le sentier est en bon état eu égard à mes standards ce qui vaut quand même griffures de brandes et chevilles en vrac. J'ai rencontré un chien qui m'a semblé perdu. Malheureusement impossible de joindre le refuge animalier. Je tenterai demain. Si vous avez perdu un canidé avec une cloche aux alentours du piton DEVEAU faites signe!

Fabienne Le Guillou Cotten, 30/01/2016 09:46

svp pourriez vous mettre une vidéo du boyau? et ou d'une salle.

Martial, 29/01/2016 16:57
Randonnée complétée le 29/01/2016

29/01/2016, nous avons pénétré ce matin dans la grotte et progressé dans 2 boyaux étroits et trouvé 2 salles avec stalactites et mites. Génial, si vous n'êtes pas claustrophobe ne ratez pas cette ravine souterraine. Surtout s'il pleut, ne pas pénétrer dans la ravine souterraine.

Randonnée ajoutée le : 01/06/2012