Du Piton du Relais au Piton de la Ligne des Mille

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 13.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1077 - 730 m
Dénivelé positif 540 m
Dernière mise à jour 14/05/2020

Superbes panoramas depuis la campagne profonde

Le Relais de Petite Île tient son nom d'une antenne qui a été installée sur une des collines au nord de Manapany les Hauts : le Piton du Relais. Le Piton de la Ligne des Mille est traversé de quelques sentiers situés à plus de 900 mètres et offrant de superbes vues sur la côte et le village de la Plaine des Grègues. Entre les deux, la municipalité a installé une immense aire de pique-nique qui fait le bonheur de centaines de personnes cherchant chaque week-end la convivialité ou la fraîcheur devant un bon cari fumant. Suite à la disparition de plusieurs kiosques, démontés et volés, des pancartes précisent que l'endroit est fermé mais la fréquentation en fin de semaine montre qu'avec ou sans kiosque, le pique-nique est incontournable, comme partout sur l'île. On y trouve même une grande chapelle, un centre équestre et un terrain de sport. Plusieurs chemins de la région sont parcourus par les cavaliers qui empêchent ainsi la végétation d'envahir trop vite les lieux. Ces deux boucles principales permettent de mieux connaître cette région des Hauts de la Petite Île, véritable grenier de la Réunion ; l'occasion de traverser des vergers ou longer des champs de fraises ou de légumes. On rencontre peu de difficultés tout au long du circuit hormis quelques pentes assez fortes sur la boucle des Margosiers et ses très hautes marches. Hélas, il faut emprunter une assez longue partie de route mais qui donne l'occasion de voir toutes sortes de cultures ou du gibier comme les faisans, perdrix ou cailles qui partent au dernier moment à l'arrivée du randonneur.

La randonnée débute au terrain de cross où s'entrainent VTT, motos, quads ou modélistes. Un grand parking situé avant d'arriver à la zone du Relais permet de stationner facilement mais la boucle peut débuter n'importe où le long de la route. Traverser cette zone recouverte d'herbe là où les pneus n'ont pas creusé la terre (Photo 1) en marchant le plus à gauche possible. On profite déjà des premiers panoramas vers le Piton du Rond ou le Morne Langevin (Photo 2). Plus haut, après avoir escaladé une butte herbeuse, on devine facilement la piste qui part sur la gauche par une descente facile. Après 100 mètres, un sentier rubalisé part sur la gauche mais il permet de rejoindre le Sud vers la Plaine des Grègues et pourra être utilisé lors d'une autre boucle dans cette région. La piste en terre se dirige vers le relais hertzien qu'on aperçoit assez souvent sur le petit Piton du Relais. On le rejoint sans effort par la piste large, terreuse et bordée de hautes cannes fourragères (Photo 3). En arrivant au pied, on comprend pourquoi on la voit de si loin (Photo 4). Une petite route goudronnée part en descente vers la route de Manapany mais avant, la piste qui longe le grillage permet de beaux points de vue sur la région. Attention, plus loin, une pancarte indique clairement qu'il vaut mieux éviter de cueillir dans les cultures (Photo 5). Faire demi-tour après avoir profité du panorama et emprunter la route qui se transforme rapidement en piste caillouteuse et rencontre la route du Relais. Bifurquer à gauche et rejoindre les premières boîtes aux lettres situées dans le virage. Des flèches indiquent la direction en proposant des cours d'agriculture. Après une forte montée sur deux bandes de roulement on parvient à la case de Max Fontaine (Voir § ci-dessous). Le circuit se continue en rasant les jardins et en partant sur la droite mais un petit détour par la gauche jusqu'à une minuscule chapelle (Photo 7) ne prendra qu'une dizaine de minutes. A partir de la chapelle, les pistes qui remontent sont le plus souvent en cul de sac. Repasser devant chez Max Fontaine et traverser le grand verger d'agrumes par une piste facile à suivre (Photo 8). Plus haut, tourner à droite et poursuivre dans les maraîchages et champs de fraisiers (Photo 9) jusqu'à prendre la piste principale qui se termine à la route du Relais après avoir franchi une minuscule ravine et longé des grosses touffes de bambou. La suite de la montée passe par le domaine du Relais. Comme un sentier en fait quasiment le tour, remonter vers la chapelle et le centre équestre par le sentier à gauche de la route (Photo 10). Celui de droite sera utilisé au retour. A la chapelle (Photo 11), débute une longue portion de route qui mène au hameau de Bassin Joséphine. Au croisement, bifurquer à droite et marcher 750 mètres pour passer devant le club hippique puis arriver à la piste qui débute sur la gauche. Elle monte sur la terre battue en longeant des champs (Photo 13) puis devient herbeuse sur une pente très faible (Photo 14). On profite au premier virage de magnifiques panoramas jusqu'à Saint-Pierre et au Piton de Mont Vert. La piste est recouverte par endroits de crottin de cheval. L'herbe verte de la piste leur plait sans doute beaucoup plus que les friches dans lesquelles ils sont enfermés (Photo 16). Plus haut, l'herbe rase qui recouvre une espèce de clairière montre le départ du sentier de la Ligne des Mille qui part sur la gauche et la piste qui rejoint le Chemin du Panorama. Emprunter celui de gauche qui débute par une forte descente (Photo 17) puis s'assagit entre les hautes haies de goyaviers (Photo 18) avant de rejoindre la petite prairie en pente de l'aire de décollage des parapentes (Photo 19). Profiter avant de poursuivre des belles vues sur la Plaine des Grègues (Photo 20). Après cette halte reposante, poursuivre en descente, toujours dans les goyaviers. On parvient très vite à un croisement de la Boucle des Margosiers. Le sentier de droite descend fortement vers la Plaine des Grègues vers la Cascade Mottet. Un autre, 20 m plus loin, rejoint par la gauche la route de Bassin Jacqueline. Emprunter le sentier le plus large pour entamer la remontée vers la fin du Chemin de la Forêt. Le parcours est tout d'abord facile (Photo 21) puis le sentier devient de plus en plus difficile sur hautes marches et quelques dents de scie pour passer les petites ravines (Photo 22). La montée est ensuite constante sur la crête qui sépare deux ravines, sur de hautes marches par endroits (Photo 23). A 1000 m, il devient plus plat dans les bois de couleurs et goyaviers et la marche est facile jusqu'au prochain sentier partant sur la gauche près de deux pancartes en bois. La partie qui suit est plate et large (Photo 24) jusqu'au cul de sac du Chemin de la Forêt, cette route étroite qui descend à travers champs et vergers jusqu'à la Route Léopold Lebon (Photo 25). Quelques cases fleuries bordent la route d'où l'on bénéficie à nouveau de larges panoramas vers l'océan et les collines environnantes (Photo 26). Au croisement, prendre à droite et rejoindre la chapelle par l'itinéraire emprunté à l'aller. Peu après la chapelle, utiliser le sentier qui traverse ou borde l'aire de repos (Photo 27) et regagner le terrain de sport puis le parking du départ sans utiliser la route en lacets. Des kiosques sont là pour se reposer et se désaltérer avant de repartir (Photo 28).

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à la Petite Île et monter en direction de Manapany les Hauts et du Relais de Petite Île – Avant l'aire de pique-nique, se garer sur le parking de la zone d'entraînement au cross tout terrain – Débuter sur le sentier qui traverse les aires d'entraînement et retrouver plus haut la piste qui relie le Piton du Relais - Utiliser la route puis la piste qui rejoint la route de Manapany les Hauts - Bifurquer à gauche et tourner à la première piste à droite pour rejoindre une case et une bifurcation - La piste de gauche permet de rejoindre un petite chapelle - Celle de droite traverse un verger puis retrouve une piste en terre qui se termine à la route principale - Remonter vers la gauche et longer l'aire du Domaine du Relais par le sentier de gauche - A la chapelle, prendre à gauche et longer la route jusqu'aux maraîchages puis poursuivre jusqu'à Bassin Joséphine - Tourner au croisement en direction de bel Air et bifurquer 750 m plus loin sur la piste qui monte au Piton de la Ligne des Mille - Emprunter le sentier de la Ligne des Mille, rejoindre l'aire de décollage des parapentes puis la Boucle des Margosiers - La suivre jusqu'au premier sentier partant à gauche vers le Chemin de la Forêt - Au croisement, tourner à droite et rejoindre le parking du départ en privilégiant le sentier descendant en longeant le rempart de la Ravine de Manapany, situé à gauche.

Max Fontaine et l'APPER

Après avoir visité l'antenne du Piton du Relais, on emprunte la route puis une piste bordée de pancartes indiquant la possibilité de prendre des cours d'agriculture. Après une forte pente, on parvient à la case de Dolaine et Max Fontaine, président de l'APPER (Association pour la Promotion du Patrimoine et de l'Ecologie à la Réunion). Le sympathique personnage à la barbe bien fournie, très accueillant, ne tarde pas à parler de sa passion. Il est intarissable sur la flore, les légumes lontan, la distillation, les huiles essentielles, les vaches Moka, l'écologie, la nature, etc. On passerait des heures à l'écouter mais d'une part la boucle n'est pas terminée et d'autre part il semble surtout très occupé. Son carnet de cours est rempli pour plusieurs mois et on le comprend aisément après ces quelques minutes passées en sa compagnie.
APPER : 79 Rue Petite Plaine, Plaine des Grègues 97480 St-Joseph - appereunion@gmail.com - 06 93 40 08 01


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fred1969, 13/11/2018 14:29
Randonnée complétée le 13/11/2018 en 2h50

Bonjour
Belle balade réalisée en 2h45, escaliers bois éventuellement glissants, sinon RAS...
Points de vue sympas sur St Joseph...
Fred

JPG, 17/12/2017 17:46

Circuit refait aujourd'hui. Aucun problème rencontré. Les sentiers sont larges, propres quoiqu'un peu glissants comme souvent sur les terres rouges en pente.

Martial, 27/02/2017 07:32
Randonnée complétée le 25/02/2017

Très bel endroit, région agricole et superbes panoramas sont au programme.
Nous avons rencontré Max Fontaine, intarissable sur le bœuf
Moka et son histoire, beau moment de partage.
Il est dommage que le sentier qui permettait de rejoindre la route de bel-air par la ravine de Manapany n'existe plus.
La petite chapelle perdu au milieu de nulle part est la partie mystère de la sortie.

Christian L, 10/12/2016 18:17

10/12/2016 Un temps splendide ! ce qui a offert de beaux panoramas depuis le piton du Relais puis depuis le piton de la Ligne des 1000,vers la côte Sud Ouest, vers le Morne Langevin et vers la plaine des Grègues. L'ombre tout le long du beau sentier(glissant quand même) de la boucle des Margosiers n'a pas été de trop....mais un régal d'être accompagné tout le long par les goyaviers qui font une haie d'honneur au randonneur.

Randonnée ajoutée le : 20/11/2016