De Cilaos au Col des Bœufs par le Taïbit et La Nouvelle

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h30
Distance 22 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2083 - 1248 m
Dénivelé positif 1500 m
Dernière mise à jour 21/06/2018

3 cirques en 8 heures

Cette longue randonnée permet de voir les trois cirques en une journée mais nécessite deux véhicules ou une bonne organisation des moyens de transports publics ou privés. On traverse totalement le Cirque de Mafate mais on ne fait qu'effleurer les cirques de Cilaos et Salazie. On peut y admirer tous les types de panoramas classiques des cirques à partir de nombreux points de vue. C'est tout d'abord le Cirque de Cilaos et le Dimitile depuis la montée au Col de Taïbit et le Cirque de Mafate lors de la descente vers Marla. D'autres beaux paysages peuvent s'admirer depuis la Nouvelle ou à l'arrivée au Col des Bœufs. On effleure celui de Salazie mais on en voit une grande partie depuis la route forestière qui rejoint le parking du Piton Tortue. Le petit détour versTrois Roches, court et facile, n'est pas obligatoire mais agrémente la journée pour les randonneurs n'ayant jamais vu cette exceptionnelle chute au cœur de Mafate. Attention à la glissade pour apercevoir le fond car le sol lisse autour du gouffre peut s'avérer glissant. Le sentier, tout au long de la journée, est toujours de bonne qualité sur des tronçons divers et variés comportant tous les types de cheminements connus dans les cirques. Il est possible de rejoindre directement Marla à la Plaine des Tamarins sans passer par le Nouvelle si la randonnée est jugée trop longue ou trop difficile.

Le départ s'effectue au croisement du sentier du Taïbit et de la route de l'Ilet à Cordes. Le cheminement est assez difficile car il s'effectue en forte montée directement en sortant du véhicule. Il faut alors doser l'effort et ne pas chercher à rejoindre le col en battant des records, ce qui serait plus facile si on venait de Cilaos et qu'on avait pu s'échauffer en passant près de la Cascade du Bras Rouge. Le sentier monte parfois fortement par des lacets courts et serrés, sur terre, racines ou escaliers (Photo 1). Quelques rares portions plates permettent des repos de courte durée (Photo 2). On distingue très souvent le pain de sucre pointu qui flanque le Grand Bénard (Photo 5). Le col est très proche lorsqu'on frôle l'oratoire en béton (Photo 10) pour les derniers panoramas sur Cilaos (Photo 8). Plus haut, du col, on peut voir les deux cirques avec un angle plus ouvert sur Mafate qui s'étend à perte de vue et il est facile de repérer les lieux qui seront traversés pour la suite du parcours (Photo 11). La descente vers Marla est délicate car le sol est parfois abrupt et souvent glissant. Le sentier serpente tout d'abord dans la végétation puis traverse une zone aride et rocheuse par des marches creusées à même le roc. On retrouve très vite la végétation et les filaos avant de parvenir au snack de Marla d'où l'on peut voir tout l'îlet. La traversée de Marla est un vrai plaisir par une pente très faible qui descend vers la Rivière des Galets en profitant du spectacle de l'énorme piton du Nez de Bœuf (Photo 12). Bifurquer à gauche à l'école du village et poursuivre en direction de Roche Plate. Le sentier alterne les parties plates et les vertigineuses descentes sur pierriers ou sur escaliers qui évitent de glisser sur les portions terreuses (Photo 16). Après le gué de la Rivière des Galets, le cheminement est beaucoup plus facile en rive droite de la rivière qu'on entend tout le long. On doit normalement prendre à gauche à la première bifurcation mais la Cascade de Trois Roches n'est qu'à quelques centaines de mètres. Le spectacle vaut ce petit détour sans difficulté (Photo 20). Reprendre le chemin inverse et attaquer la montée vers la Plaine aux Sables (Photo 22). Il s'agit d'une petite grimpette de 200 m qui débouche sur la Plaine et permet de reposer un peu les jambes avant la vraie montée à la Nouvelle. La Plaine aux Sables est un endroit plat et charmant d'où l'on voit très bien le Gros Morne (Photo 24). Il ne doit pas y avoir de source car son emplacement idéal aurait du y voir s'installer le plus grand îlet du cirque. On y trouve une petite ruine et une tombe, signe qu'au moins une personne a pu vivre ici (Photo 25). Une nouvelle grimpette d'une centaine de mètres, courte mais sérieuse, permet de franchir le Bord de Mars. Il faut ensuite redescendre un peu vers la Ravine Gérien et poursuivre par une nouvelle montée qui se termine à la Nouvelle (Photo 26). Cet îlet très peuplé donne l'occasion d'un ravitaillement ou d'un repos dans le village. La dernière partie de cette sortie rejoint la Plaine des Tamarins par un sentier escarpé pourvu de hautes marches ou de bois posés au sol pour éviter la boue (Photo 27). En fonction de l'heure, ne pas hésiter à se reposer ou grignoter en ces lieux ombragés sous des centaines de tamarins des Hauts tout en profitant des superbes panoramas sur le Gros Morne ou le Morne de Fourche (Photo 28). Même si la dernière pente comporte quelques lacets et nécessite un dernier coup de rein, on la monte allègrement puisqu'on sait qu'il en est fini des escalades et que tout le reste du circuit s'effectuera en descente jusqu'au Bélier. On peut gagner deux kilomètres en terminant au parking du Col des Bœufs plutôt qu'au Bélier qui nécessitera des passages sur route. Même sans difficulté majeure, cette randonnée de 22 km est à réserver aux marcheurs entraînés en raison de sa longueur et des trois fortes pentes qu'elle comporte.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Cilaos puis sur la route menant à l'Ilet à Cordes - Garer son véhicule au croisement du sentier vers le Col du Taïbit - Suivre le sentier - Laisser à droite l'Ilet des Salazes puis le sentier vers la source du Cap Bouteille - Traverser la Plaine des Fraises et arriver au Col du Taïbit - Descendre vers Marla puis continuer en direction de Roche Plate - Arrivé à la Cascade de Trois Roches, rebrousser chemin en direction de la Nouvelle en traversant la Plaine aux Sables - De la Nouvelle, prendre la direction du Col de Fourche et traverser la magnifique Forêt des Tamarins - Rejoindre le Col des Bœufs par la route forestière menant à Grand Ilet puis regagner le parking du Petit Col et le Bélier.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 22/03/2018 09:49
Randonnée complétée

Nicolas Lidove, je ne sais pas quel est votre niveau de marche, mais à mon avis, ça va être long de faire cette sortie sur trois jours, sachant qu'elle se réalise sur la journée, à moins que votre but ne soit de passer du temps dans les gîtes. Le col du Taïbit est bien ouvert en ce moment ainsi que tous les sentiers empruntés par cette fiche; mon conseil serait plutôt de dormir à la Nouvelle pour la 1ere nuit après avoir fait le Taïbit, Marla, les trois roches et la plaine aux sables; le lendemain, vous rejoignez le bélier ou vous pourrez trouver un gîte pour la 2eme nuit, et le 3eme jour vous filez sur Hellbourg par le gr1, à Hellbourg vous pourrez rejoindre Salazie en bus.

Christian Léautier, 21/03/2018 17:29

Réponse à Nicolas Lidove :En date du 16/03/2018: Montée au Taibit autorisée-Marla-la Nouvelle par la rivière: non mais il y a d'autres solutions tout aussi faisables comme par la plaine aux Sables, comme indiqué sur la fiche:oui; La Nouvelle -Col des Boeufs: ok puis Bélier vers Grand Sable pour rejoindre Salazie: non . Plusieurs autre randos de randopitons permettent de contourner tous ces écueils.Mais quand je relis votre commentaire qui suppose le 3è jour la Nouvelle -Salazie, je pense que vous devez parler du Cirque de Salazie et non pas du village même de Salazie car de la Nouvelle à Salazie village me semble très costaud.......surtout pour un 3è jour de rando? Bonne rando et donc bon courage!

Nicolas Lidove, 21/03/2018 12:17

Bonjour, nous souhaiterions faire cette randonnée sur 3 jours. Dormir à Marla puis à la Nouvelle. J'ai du mal à comprendre l'arrêté préfectoral du 16 Mars. Peut on accéder au Taïbit et ensuite redescendre sur salazie par le bélier ? En vous remerciant. Nicolas

Jean-Noël, 06/11/2016 10:35
Randonnée complétée le 14/10/2016 en 7h00

Parti de La Nouvelle, puis Marla, le Col du Taïbit et descente sur Cilaos

Randonnée ajoutée le : 01/07/2013