De la Fenêtre des Makes au Maïdo par le Grand Bénare

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h
Distance 22.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2896 - 1568 m
Dénivelé positif 1600 m
Dernière mise à jour 13/08/2016

Vue nombreuses sur les deux Cirques

Cette sortie de plus de 20 km permet d'admirer tour à tour le cirque de Cilaos et celui de Mafate. C'est, pour cette raison, l'une des plus belles randonnées de l'île. Aucun hébergement n'étant prévu au Maïdo, prévoir un véhicule à l'arrivée et ne pas oublier les horaires du bus ; sinon, la sortie deviendra trop longue avec un demi-tour. On peut aussi envisager de descendre sur Mafate ou Sans-Souci. Là ce seront encore deux ou trois heures à rajouter avant de se reposer. Un service de bus à partir de Saint-Paul dessert le Maïdo mais il faut connaître et respecter les horaires sous peine d'avoir très froid à cette altitude car le bus n'attendra pas. La montée est sérieuse jusqu'au Petit Mapou mais aucune difficulté ne vient se rajouter jusqu'à l'arrivée malgré une pente constante jusqu'au Grand Bénare. Sur la plus grande partie de la randonnée, la végétation, lorsqu'elle n'est pas totalement détruite par des incendies comme en octobre 2010 ou 2011, est toujours la même : paysages semi désertiques d'altitude où rien ne peut pousser à plus de trois mètres de hauteur. Il est possible, en cours de route, de faire un écart pour visiter le Piton Rouge, la Caverne du Roi Phaonce ou la Glacière. Plusieurs sentiers mènent au Maïdo et l'itinéraire proposé n'est qu'un exemple parmi d'autres.

La randonnée débute à la Fenêtre des Makes après avoir profité des magnifiques panoramas sur Cilaos depuis un des belvédères. Prendre une courte portion de la route des Makes, tourner à droite sur la piste sous les cryptomerias, traverser une longue friche qui a remplacé la forêt de cryptomérias, abattue, et rejoindre le petit Mapou par un sentier assez raide. Ne pas manquer les nouveaux panoramas visibles dans des trouées de la végétation avant de poursuivre vers le nord. Le sentier est étroit par moments mais toujours de bonne qualité. Quelques hautes marches, des parties glissantes ou donnant sur le vide rendent cette courte jonction à Camp 2000 assez sportive. Après cette forte montée, le sentier devient plus plat en suivant les courbes de niveau ou descend même dans les bois de couleurs. Il se termine à un lacet très proche des bâtiments en bois de Camp 2000, agréables pour une première halte à l'ombre. Rester sur la piste après les installations de Camp 2000 puis marcher jusqu'à la Ravine de Bellevue, départ de la Route Forestière du Haut Tévelave après la barrière verte. Après avoir franchi l'affluent et la Ravine Bellevue, emprunter le Sentier du Petit Bénare qui se dégarnit de plus en plus de sa végétation jusqu'à traverser un véritable désert qui ne changera guère jusqu'au Grand Bénare. Les incendies anciens ont laissé un peu partout des centaines de cadavres d'arbustes qui mettent des années à pourrir et disparaître. On croise parfois de plus en plus de jeunes tamarins qui reviennent s'implanter à travers les fougères, grandes herbes et branles verts. La montée est facile malgré les cailloux et les scories. Le sentier devient plus pentu et caillouteux et se rapproche constamment du rempart jusqu'à une petite caverne repérée sur la carte et facile à dénicher. Le Petit Bénare est très proche. Seule l'avancée sur le Cirque permet de savoir que c'est un piton. Le sentier chemine alors au plus près de la falaise jusqu'au Grand Bénare, passant parfois à quelques mètres du vide. Les fissures et cassures sont impressionnantes et il faut se méfier du sol en s'approchant au plus près du bord. Les vue sur le Cirque sont exceptionnelles et on aperçoit à nos pieds l'Îlet à Cordes et la Forêt du Tapcal. On profite même d'une courte descente et de quelques parties plates avant de reprendre la montée vers le Grand Bénare. La végétation, rare et rase, permet de voir l'océan d'un côté avec les villes le long du lagon et le cirque de l'autre. Au loin, la Fournaise domine au-dessus de la Plaine des Cafres. Au sommet de ce discret piton, c'est presque toute la Réunion qu'on peut admirer. Le Piton des Neiges paraît très proche et on se régale déjà des panoramas nouveaux sur le Cirque de Mafate. La longue descente vers le Maïdo peut débuter, toujours en bord de rempart. De larges et dangereuses fissures sont annoncées et bien repérables au sol. Les conseils de ne pas s'approcher inscrits sur des pancartes doivent être suivis à la lettre, surtout que des portions de sentier passant au plus proche du précipice sont aussi vertigineuses et moins dangereuses. La végétation reprend au fur et à mesure de la descente. On croise à plusieurs reprises un sentier partant vers la gauche en direction de la Glacière. Le détour ne rallonge guère les temps puisque la fin du parcours s'effectue sur une large piste de bonne qualité se terminant au parking du Maïdo. Comme la Glacière est un lieu unique et particulier à la Réunion, c'est peut être l'option à choisir pour les randonneurs séjournant pour peu de temps et qui n'auront plus l'occasion de revoir ce puits chargé d'histoire ou de tragédies. La fin du trajet le long du rempart se poursuit sur les cailloux de lave ou le sable jusqu'à la ruine de la statue de la Vierge qui veillait sur le Cirque de Mafate. Profiter du lieu privilégié pour essayer de nommer tous les îlets en-dessous : Marla sur la droite, Roche Plate devant et la Nouvelle au milieu. On quitte définitivement le rempart pour obliquer à gauche et rejoindre par une faible montée les barrières et clôtures chargées d'arrêter les bovins. Une dernière barrière et c'est la route puis le parking où doit absolument attendre un véhicule. Pour ceux qui n'ont pas encore leur comptant de panoramas, se diriger vers l'immense point de vue et donner des noms aux nouveaux îlets apparus dans le champ de vision, dont les Orangers vers la gauche au pied du Piton Béronne.

Balises


Aucune balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Louis puis aux Makes - Prendre la route forestière des Makes jusqu'à la Fenêtre - Le sentier débute à gauche en montant, à une cinquantaine de mètres avant la fin de la route - Suivre le sentier qui longe le rempart jusqu'au Petit Mapou et rester sur le sentier de droite - Rejoindre la route forestière de la Scierie, la prendre à droite et la suivre sur 2200 m jusqu'à la rencontre du sentier du Petit Bénare - Monter puis laisser sur la gauche le sentier du Piton Rouge et de la Glacière pour continuer à longer le rempart de Cilaos - Passer le Petit puis le Grand Bénare et poursuivre le long du rempart de Mafate appelé le Grand Bord pour rejoindre le Maïdo. D'autres possibilités permettent de passer par la Glacière et de rejoindre à l'issue le Maïdo.


Commentaire sur cette randonnée (0)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Aucun commentaire

Randonnée ajoutée le : 01/10/2010