Du Pas des Sables au Piton de l'Eau par l'Oratoire Sainte-Thérèse

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h30
Distance 20.1 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2440 - 1860 m
Dénivelé positif 750 m
Dernière mise à jour 27/02/2018

Des panoramas grandioses

On peut rejoindre le Piton de l'Eau depuis le Piton Doré, depuis la Plaine des Palmistes, le Piton Textor ou le Pas des Sables. C'est ce dernier itinéraire qui est le plus spectaculaire car on suit presque constamment le rempart basaltique de la Plaine des Sables ou de la Rivière de l'Est. Les panoramas sur le Piton de la Fournaise et les pitons qui l'entourent sont superbes mais ceux du Rempart des Basaltes sont grandioses (Photo 11). On voit depuis le Gîte du Volcan jusqu'à l'Océan et le spectacle du Fond de la Rivière de l'Est donne vraiment envie de revenir visiter les alentours du Piton Coco ou ceux du Piton Rond, qui, vus du haut du rempart, donnent l'impression de ne pas avoir de végétation. On distingue très bien une longue coulée de lave qui longe le rempart et n'a pas encore été trop colonisée par la végétation (Photo 13). De l'autre côté, on aperçoit la côte vers Saint-Benoît et on domine le Piton Caverne Pomme de Terre. Certaines portions sont vertigineuses mais sans danger et le retour offre de belles montées sur les basaltes dénudés qui peuvent devenir glissants par temps de pluie.

La randonnée débute au Pas des Sables où une grande pancarte pédagogique permet d'en connaître d'avantage sur cette région volcanique. Sa lecture très intéressante ne prend que quelques minutes. On rejoint par une courte et faible montée le rempart qui domine la Plaine des Sables. Le Demi-Piton et le Chisny n'empêchent pas de voir le sommet du Volcan de la Fournaise qui dépasse à l'horizon. Le ruban poussiéreux de la piste non goudronnée permet de voir les véhicules qui filent vers le Volcan en évitant les nids de poules de la route. Le sentier est assez large et propre et on arrive sans trop de peine à l'Oratoire Sainte-Thérèse pour de nouveaux panoramas sur le Piton des Basaltes ou vers le Chisny, de l'autre côté. Le Piton des Neiges et les autres grands sommets de l'île occupent tout l'horizon. Un sentier permet de rejoindre le Piton Textor d'un côté et la Plaine des Sables de l'autre. On poursuit tout droit, toujours sur le bord du rempart abrupt et déchiqueté en cherchant dans les basaltes les plus belles sculptures naturelles. Les parties sableuses sont de plus en plus remplacées par des plaques de lave remplies d'aspérités. La descente est parfois un peu vive mais jamais abrupte. Le sentier quitte d'un coup le bord de la falaise pour obliquer vers la gauche en s'éloignant du vide. On arrive ainsi à la piste fermée d'une barrière au pied du Piton de Sable, 4 km plus haut. Depuis sa fermeture, la fréquentation a un peu diminué car tout le monde ne peut pas parcourir les 16 kilomètres AR de ce circuit pourtant facile. La végétation, raréfiée plus haut à cause de l'aridité du sol et du climat, devient plus touffue et on marche sur une large piste bordée des brandes habituelles de ces contrées. Les prairies sont de plus en plus nombreuses et les vaches également. Toutes sortes de bois de couleurs poussent dans ces prairies parsemées cà et là de petits cratères recouverts de végétation. On arrive ainsi après quelques lacets au sentier qui remonte par quelques marches vers le sommet du Piton de l'Eau. Cet adorable petit lac entouré de végétation et d'arums donne l'occasion d'un bon moment de repos avant d'affronter le remontée vers l'Oratoire Sainte-Thérèse. On peut faire le tour complet du lac avant de redescendre par le même sentier. Pour rejoindre le sentier de retour, on peut utiliser la piste ou le sentier qui évite quelques lacets en suivant les clôtures des prairies. Les parcs à bestiaux indiquent la bifurcation pour remonter en direction du Volcan. C'est peut être le même sentier qu'à l'aller mais la pente se ressent mieux dans ce sens. La plus forte pente se termine au rempart et on rejoint sans encombre l'oratoire puis le Pas des Sables. La distance parcourue est assez longue mais il reste un peu d'énergie pour débuter (ou prolonger) le trajet vers le Morne Langevin. Même si c'est la journée des panoramas, celui sur la partie Sud de la Plaine des Sables vaut largement un petit effort supplémentaire.

Particularités

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et rouler en direction de la Fournaise - Se garer au Pas des Sables et débuter par le sentier qui longe le rempart de la Plaine des Sables en direction de l'Oratoire Sainte-Thérèse - Poursuivre après l'oratoire le long du rempart qui domine la Rivière de l'Est et marcher jusqu'à la Piste Forestière du Piton de l'Eau - Tourner à droite et rejoindre le Piton de l'Eau par la piste ou le sentier dans les prairies - Faire le tour du lac et revenir au Pas des Sables par le même itinéraire.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
jpv97410, 27/02/2018 11:28
Randonnée complétée le 21/02/2018 en 7h00

fait le 21 février 2018: Peut-être le seul endroit pour marcher en cette période, rien à signaler.

Randonnée ajoutée le : 01/11/2014