Une boucle par la piste de Bois de Nèfles dans les Hauts de Mon Repos

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 13 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1315 - 912 m
Dénivelé positif 460 m
Dernière mise à jour 21/07/2022

Ce que pourrait devenir La Réunion dans un demi-siècle

La région de Bois de Nèfles a longtemps été cultivée jusqu'à l'altitude de 1000 m. La bonne époque du géranium n'a pas été assez longue pour exploiter de manière rentable les grandes surfaces défrichées. L'élevage a permis un temps de maintenir des étendues propres et verdoyantes. Les terres ont été petit à petit délaissées et la lourdeur de l'administration a vite découragé les nouvelles générations d'agriculteurs à poursuivre l'exploitation des terres de leurs parents. Les vignes marronnes, longoses, galaberts ou acacias noirs ont très vite pris possession de ces immenses surfaces cultivées et les ont transformées en friches inextricables et inexploitables en quelques décennies. En effectuant au moins une fois cette boucle, courte et facile, on peut se faire une idée de ce que pourrait devenir l'île quelles que soient les mesures qui pourraient être prises. Les paysages sur le littoral et la qualité des pistes et sentiers font oublier cette verdure particulière qui s'avère piquante par manque d'entretien. Le retour emprunte un circuit VTT ; prêter l'oreille aux bruits de descentes pour éviter des incidents. Plus haut, il est possible de suivre la piste ou le sentier des vététistes.

La randonnée débute sur la route Forestière des Cryptomerias au croisement avec la piste du Bois de Nèfles. Le cheminement est toujours aisé, en descente légère constante sur un sol tout d'abord couvert d'herbes (Photo 1). Sur la gauche, quelques prairies ponctuées de grands arbres accueillent encore quelques bovins mais, faute d'entretien, se couvrent déjà de quelques vignes marronnes (Photo 2). Franchir la Ravine Jardin avant d'effectuer ou non un court détour dans la forêt de cryptomerias. Dans ce cas, obliquer à droite à la première piste fermée d'une barrière et entamer une légère montée en lacets au milieu des longoses (Photo 3). On se retrouve sur une agréable piste dans une mer de longoses d'où dépassent les cryptomerias. Ne pas manquer, à la fin des conifères, le sentier de gauche qui longe la lisière et descend vers la piste de Bois de Nèfles (Photo 4). Le sentier est étroit et peu utilisé. La pente est assez forte. Le sous-bois est de plus en plus recouvert de galaberts qui ont détrôné les longoses (Photo 5). On retrouve la piste assez terreuse sur quelques hectomètres (Photo 6). Elle descend en pente très légère avant d'entamer une série d'une demi-douzaine de longs lacets. Les abords sont envahis mais on distingue pourtant facilement l'océan, la ville de Saint-Paul et celle du Port (Photo 7). La piste se transforme en une agréable route étroite si l'on oublie la végétation qui la borde (Photo 8). Il faut beaucoup d'imagination pour se représenter un champ ou un pâturage quand on longe d'inextricables buissons de vigne marronne (Photo 9). Heureusement, quelques prairies demeurent et semblent épargnées pour le moment (Photo 10). D'autres fois, ce sont les galaberts qui ont envahi les anciens champs et bien malin qui pourrait traverser (Photo 12). Des fonds de petites ravines sont recouverts de longues lianes de chouchous dont les fruits, que l'on voit pendre, ne seront jamais cueillis (Photo 13). Attention, plusieurs chemins plus ou moins bien entretenus coupent les virages de la route mais sont généralement en propriété privée ; rester sur le béton afin d'éviter tout litige. On se retrouve bientôt sur le Chemin Féoga que l'on emprunte vers la gauche. Quelques habitations ou fermes bordent la route qui ondule de ravine en ravine. Ne pas manquer l'oratoire original sur la droite à l'entrée de quelques habitations (Photo 14). C'est en réalité une série d'oratoires ayant chacun ses ex-voto en remerciement de vœux exaucés. Ne pas manquer, après l'oratoire, le petit château d'eau sur la droite. Une piste débute juste en face, fermée par une chaîne. C'est la fin de la Piste Louis Emile venant des premières pentes du Maïdo. La chaîne a été installée pour ralentir le vol de bois dans les propriétés en amont. C'est un des nombreux parcours VTT sillonnant les flancs du Maïdo. Un bâton de randonnée rassurera pour passer la chaîne en prenant garde aux chiens plus bruyants que méchants qui arrivent de la maison toute proche (Photo 15). La pente sera plus rude pour remonter les 400 mètres descendus sur de longs lacets plus au nord. On longe tout d’abord les prairies dans la poussière laissée par les engins et vélos (Photo 16). On profite encore de beaux panoramas sur l'océan. Plus haut, la pente s'accentue en suivant les champs de canne à sucre (Photo 17). Quelques panneaux rappellent l'emploi sans doute régulier de la piste Louis Emile par les vététistes (Photo 18). La piste cesse à la fin des champs et se transforme en sentier gardant la même pente (Photo 19). Si jusque là on avait régulièrement rencontré partout des touffes de plantes invasives, on se retrouve désormais en plein au cœur. Sur la gauche, les anciens champs sont verdoyants et fleuris d'une plante non comestible, le galabert ou lantana (Photo 2). Il y en a partout quand ce ne sont pas les vignes (Photo 21). Le sentier, grâce aux vélos, est toujours agréable malgré la pente (Photo 22). Certaines parties sont creusées par les pneus et le sol peut être glissant par temps pluvieux (Photo 23). Plus loin, le sentier effectue un grand virage vers la droite sur une belle portion herbeuse (Photo 24). Puis la forêt de cryptomerias débute sans transition. La pente est assez forte sur l'épais tapis de branchettes tombées lors des derniers coups de vent (Photo 25). Plusieurs traces faites par les V.T.T se présentent. Prendre à droite puis effectuer une longue boucle sous les grands arbres (Photo 26). La fin de la montée peut s'effectuer sur un des sentiers ou sur la piste elle-même ne présentant aucune difficulté (Photo 27). Après ce kilomètre ombragé, la piste se termine à la RF des Cryptomerias. Partir à gauche et rejoindre sans difficulté le véhicule en profitant des derniers mahots ou bois maigres pas encore anéantis par les invasives de tout poil et de toutes épines (Photo 28).

Particularités

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul et gagner la route du Maïdo - Rouler en direction du Maïdo jusqu'à la Route Forestière des Cryptomerias qu'on emprunte sur 3 bons kilomètres - Se garer à gauche, au tout début de la piste de Bois de Nèfles – Entreprendre la descendre vers les Hauts de Mon Repos pour rejoindre la partie goudronnée – Effectuer ou non une incursion dans la forêt de cryptomerias – Suivre la piste en lacets jusqu'au Chemin Féoga – Partir à gauche jusqu'aux habitations et à la réserve d'eau – Emprunter la piste Louis Emile remontant vers la Route des Cryptomerias – La suivre jusqu'à sa transformation en sentier puis choisir plus haut entre piste et sentier pour rejoindre la route – Partir à gauche pour retrouver rapidement le véhicule.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
BOUYER Nelly, 23/08/2022 14:26
Randonnée complétée le 22/08/2022 en 3h40

Tout est bien conforme au descriptif. Sortie très agréable quand on veut être dehors et papoter tranquille avec la copine🤣🤗

Walking Dog 974, 22/07/2022 13:55
Randonnée complétée le 13/07/2022 en 3h30

Bonjour, j'ai effectué cette courte sortie avec l'auteur du site.
Jean-Paul a voulu augmenter quelque peu l'intérêt de l'incursion sur la piste de Bois de Nèfles, et c'est réussi avec cette boucle ! Voyage à travers 50 nuances de green (lol) , entre le vert jaunie des pistes herbeuses, le vert profond des cryptomérias, l'herbe tendre des prairies, et....malheureusement aussi le vert des pestes végétales !

Celles-ci colonisent au fur et à mesure tout le milieu, et ce n'est pas l'abandon forcé de parcelles par de nombreux agriculteurs (pour motifs économiques : vivre de la terre est de plus en plus dur) ) qui arrangera les choses. Bien au contraire, comme le laissaient entendre deux exploitants rencontrés en route.

Si l'homme propose, la Nature dispose..... Et dans ce combat acharné de viabilisation du terrain, si l'homme baisse les bras, la Nature reprend ses droits, y compris avec des espèces invasives introduites par l'homme lui-même (exemple le chouchou) !

Les deux agriculteurs nous semblaient résignés mais courageux.... alors peut-être qu'un jour les hommes reprendront possession de la terre.

La balade en elle-même est simple et plutôt facile: descente agréable avec points de vue sympathiques (photos 1, 2 et 3; ) et on peut constater l'évolution de l'envahissement par les pestes végétales (photo 4).

Le retour est charmant en dépit d'un départ à l'aspect revêche ; chaîne (destinée aux véhicules d'éventuels malandrins), piste assez laide et poussiéreuse, chiens aboyant à tue-tête (photos 15 à 17 de Randopitons) ,.... mais ensuite la piste se change en un joli sentier délicat qui nous aura ravi (malgré son petit côté sportif mdr), le silence se fait en longeant plus haut les prairies ...la balade garde son caractère bucolique
Attention, la rêverie que peut faire naître ce passage ne doit pas faire oublier toute prudence (il s'agit d'une piste VTT tout de même ! )...
Après quoi nous revenions vers la fraîcheur des cryptomérias (photo 5).

Une balade facile, idéale pour marcher sans se compliquer la tâche et/ou pour explorer un au-delà de la boucle originelle.

Merci Jean-Paul !

Randonnée ajoutée le : 20/07/2022