Le captage du Grand Bras et de la Ravine des Congres depuis l'Abondance

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h30
Distance 9.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 320 - 248 m
Dénivelé positif 140 m
Dernière mise à jour 07/07/2024

A combiner avec la fiche 1903

Nous avons profité de la sortie historique avec l'association Somin Sarèt le long du canal de l'Harmonie pour refaire le parcours des barrages du Grand Bras et de la Ravine des Congres. L'écart vers Camp Michel a été supprimé. Penser à remettre l'application à jour en cas de téléchargement antérieur.

Au 18ème siècle, les grands propriétaires prenaient l'habitude de nommer leurs terres de qualificatifs donnant envie de s'y rendre. C'est ainsi qu'on retrouve dans la région de Saint-Benoît les hameaux de la Convenance, de l'Olympe, Mon Désir, l'Harmonie, la Paix ou de l'Abondance. C'est à partir de ce dernier que cette sortie permet de se balader sans grands efforts dans les sous-bois de goyaviers et de jamrosats à la recherche de vieux canaux ou de captages. Les cours d'eau pérennes de cette région bien arrosée permettent d'en trouver un peu partout assez facilement. Les zones traversées, cultivées à l'époque, ne donnent que très rarement l'occasion de rencontrer de belles essences végétales. Quelques traces de vie subsistent près du pont sur le Grand Bras ou proches du captage des Congres mais il faut de l'inspiration pour imaginer les familles y vivant à l'époque. Les canaux creusés à même le sol ont depuis longtemps été remplacés par de grosses tuyauteries en fonte dont certaines sont restées en place après réparation. La passerelle soudée à la canalisation, avant de parvenir au barrage du Grand Bras, a été détruite par la rouille et les chutes de pierre ; il faut donc vraiment prendre garde où poser les pieds pour éviter de chuter dans le ruisseau.

La randonnée débute au départ du chemin de l'Harmonie juste après avoir quitté le chemin de Grand Fond. Les pistes et sentiers venant du cœur du village de l'Abondance sont désormais trop envahis de végétation pour débuter la randonnée sereinement depuis la centrale électrique. On pénètre très vite dans les cannes à sucre après avoir franchi deux petites ravines (Photo 1). Après un long virage serré, la piste frôle une station de pompage et de chlorage des eaux destinées aux villes de l'Est. Plus loin, près d'une zone recouverte de hauts fanjans, une case abandonnée rouille près d'un pont-cadre. Les cannes sont très vite remplacées par les jamrosats. La piste âgée de deux siècles est couverte de terre ou de boue recouvrant le pavage d'origine (Photo 2). Plus loin, une passerelle rouillée traverse la ravine pour porter une canalisation rouillée qui abrite une grande fougère nid d'oiseau, assez rare pour justifier un arrêt. Juste après le pont, un oratoire semble abriter toutes les effigies des saints vénérés sur l'île (Photo 3). Un banc permet aux fidèles de se reposer avant de repartir. Poursuivre sur le Chemin de l'Harmonie qui perd de son charme avec la boue obligeant à constamment chercher où placer les pieds (Photo 4). Quelques trouées dans la végétation offrent des panoramas sur la région du Piton de la Rivière des Roches (Photo 5). Heureusement, ces portions de gadoue ne durent guère (Photo 6). Les canalisations en fonte du siècle dernier se font de plus en plus présentes, enterrées ou en surface. De nombreuses sections cassées ont été remplacées et laissées sur place (Photo 7). Un éboulis ayant emporté le tuyau et une partie du sentier impose de descendre dans le cours d'eau et de contourner l'obstacle les pieds dans l'eau en attendant les réparations du service des eaux (Photo 8). On retrouve très vite le sentier encombré de racines qui longe la canalisation (Photo 9). Les jamrosats par milliers, penchés sur le parcours, créent une ombre agréable. Puis on arrive dans un coude de la rivière où il a fallu creuser dans le talus rocheux pour faire passer la canalisation (Photo 10). Il reste un peu de place pour suivre le tuyau. Un câble rassure pour les passages les plus étroits (Photo 11). Les 100 derniers mètres sont les plus techniques. Des passerelles glissantes ou d'autres, totalement rouillées et détachées par les chutes de rochers, demandent plus d'attention (Photo 12). Les 10 derniers mètres sont quasiment impossibles à franchir sans glisser sur la canalisation ou sans chuter par manque de passerelle (Photo 13). C'est donc par le cours d'eau que l'on rejoint le captage. Le barrage, peu important, n'est pas profond. L'eau s'évacue par une petite écluse ou pénètre dans le gros tuyau (Photo 14). Il est possible de poursuivre vers l'amont en direction des cascades en longeant la berge ou en marchant dans l'eau. Si cette option n'est pas au programme, faire demi-tour par le même itinéraire à travers roches moussues et jamrosats (Photo 15). On a tout le loisir d'observer les longues racines qui pendent des branches en se gorgeant de l'humidité du Grand Bras (Photo 16). On retrouve la traversée de rivière, la canalisation, les chemins plus ou moins boueux jusqu'à la descente glissante menant au premier croisement pour franchir le pont qui enjambe le Grand Bras. Au lieu de franchir ce pont, chercher sur la droite le sentier scabreux permettant de rejoindre la rive droite en aval de l'ouvrage. Une haute cascade coule entre les piles mais attention à la glissade pour l'admirer. Passer sous la première arche puis gagner la petite chute tombant des rochers ainsi qu'un bassin surmontant le cours d'eau (Photo 17). L'endroit se prête à la pause. Se rapprocher du pont dont un grand pan de mur s'est effondré sous l'effet des crues. Un sentier tout aussi technique permet de s'échapper vers le chemin. Repérer les traces d'habitations très anciennes (Photo 18) ainsi qu'une réserve d'eau créée dans une centrifugeuse à sucre. Une fois sur le chemin, partir à gauche et remonter vers la Ravine des Congres en longeant un ravin profond couvert de jamrosats. On distingue très bien l'ancienne piste bordée de hauts fossés malgré la végétation envahissante (Photo 19). La pente est faible et la marche facile. On parvient rapidement à deux cascades venant de la Ravine des Congres et d'un affluent. La descente est abrupte pour y parvenir mais courte (Photo 20). Franchir le cours d'eau de la petite cascade (Photo 21). Repérer, sur la droite, le mur de soutènement d'une plateforme ayant accueilli habitations et activités. On peut grimper de deux mètres et partir à la recherche de nouveaux vestiges, dont une nouvelle réserve sous les grands filaos (Photo 22). On franchit la ravine sur une passerelle métallique au-dessus de la deuxième cascade (Photo 23). Le barrage est plus sophistiqué que le précédent mais l'écluse est presque bouchée par les galets (Photo 24). Là également, il est possible de poursuivre vers l'amont mais sans sentier. Repartir vers l'aval en enjambant une dernière fois la ravine (Photo 25). On franchit le Grand Bras par le pont et par des passerelles dominant les portions effondrées (Photo 26). On ne peut pas voir la cascade mais on distingue mieux le bassin (Photo 27). Partir sur la gauche après le pont et regagner le point de départ par le Chemin de l'Harmonie à l'ombre des jamrosats ou par les cannes à sucre (Photo 28).

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Depuis Saint-Benoît, rejoindre Bourbier les Bas et entamer la montée vers Abondance – Dépasser le village et bifurquer aussitôt à droite pour emprunter le Chemin Olympe – Stationner avant la ravine puis entamer la randonnée en suivant la piste parallèle au Grand Bras – Poursuivre sur le sentier jusqu'au barrage et faire demi-tour – Prendre à gauche au pont sur le Grand Bras puis remonter jusqu'au barrage de la Ravine des Congres – Refaire demi-tour et prendre à gauche le Chemin de l'Harmonie pour revenir au point de départ.


Commentaires sur cette randonnée (13)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Juanitarun, 08/07/2024 12:37

La fiche a changé juste après mon passage, et ma remarque concernant les légendes n'a plus lieu d'être. Mais une nouvelle correction s'impose: cette rando est a combiner avec la 1913 et non pas la 1903.
C'est une superbe sortie pour ceux qui aiment les ouvrages d'art et admirent le travail effectué dans des conditions difficiles. Elle mérite plein de coeurs.

Juanitarun, 03/07/2024 20:22

Effectué en combinant avec la fiche 1913, et donc en visitant une grande variété d’ouvrages. Le début est compliqué: je suis passée en bord de champ de canne, puis en bataillant dans les fougères avant de retrouver le chemin de l’Harmonie. À partir de là, que du bonheur: cheminement paisible, des ouvrages surprenants au détour d’un sentier, le captage du Grand Bras, qu’on dirait abandonné (ou en tout cas, pas entretenu). Le sentier menant au captage du bras de Congre est une balade familiale. J’ai poussé jusqu’à la ravine St Denis, mais ni le texte ni le sentier ne donnaient envie d’aller plus loin. Petite remarque: les noms des captages des photos 15 et 21 sont inversés.

Sophie M, 02/01/2023 09:18

Fait en partie hier par manque de temps. Je rejoins le commentaire du 23/06 ; au tout début de la marche, le second gué est assez difficile à trouver et de toute façon, une fois qu'on a traversé le ru, au bout de 20 m on est bloqué par la vigne marronne etc. qui empêche de retomber sur le chemin de l'abondance (qui est plutôt une vieille piste abandonnée de plus en plus envahie, photo 4).
Plus haut, on peut éviter le virage en épingle à cheveu en traçant tout droit dans les cannes (le pointillé était visible sur ma carte MAPS.ME), je l'ai fait dans le sens retour.
La partie plate, fraîche et ombragée est très agréable après le passage surchauffé dans les cannes ! L'oratoire à cet endroit est assez surprenant. Un petit sentier sur la gauche (quand on est face à lui) permet de rejoindre le cours d'eau en moins d'1 minute, on y trouve des vestiges de murs de pierres.
Il y avait pas mal de flaques de boue et les galets étaient assez glissants pratiquement partout.
Après la passerelle, j'ai emprunté un sentier supplémentaire qui descend légèrement vers le bord de la rivière, avec un genre de table et divers déchets... J'ai poursuivi vers le captage Grand Bras, on passe encore très bien. Il y a deux chutes d'eau mais ce n'est pas facile de bien les voir. Il me faudra revenir pour faire le reste du circuit !

Nico19eme, 19/11/2022 16:27
Randonnée complétée le 20/11/2022 en 3h30

Le passage pour aller vers le toboggan est plutot difficile si on a des enfants mais pour le reste c est assez facile par contre les points de vue bof ce qui n enleve rien à la beauté de la rando

Eléonore Bąkowski, 23/06/2021 13:47

Rando impraticable a partir du deuxième gués a traverser en face du champ de canne... Passer directement par le chemin le long du chemin de l'abondance

Pat@974, 12/09/2019 13:52
Randonnée complétée le 09/09/2019 en 2h40

Belle randonnée, peut être faite aisément avec les enfants les miens ont adoré très facile et à l'ombre pour la plupart du sentier vers la fin 2 sentiers pas très entretenus rendent la progression difficile

JP Goursaud, 07/03/2019 13:11

Christian : Si je me souviens bien, la piste est effectivement large même si les jamrosats ont tendance à vouloir l'envahir.

Christian Léautier, 07/03/2019 11:43
Randonnée complétée le 05/03/2019 en 5h00

Refait ce 5/03/2019 peut être 5 ans après une première exploration. Ouf ! les 2 panneaux en béton indiquant le chemin de l'Harmonie sont toujours là; les chemins et pistes aussi larges et en bon état; les accès aux captages toujours aussi nets; les infos du site ne sont ni erronées ni obsolètes. Pardon à Juliemac mais ne pas être aussi péremptoire serait beaucoup mieux (commentaire du 03/03/2019). Le 3è sentier vers Camp Michel est très net pendant 20mn puis arbres en travers ,végétation dense, cela juste avant la ravine St Denis m'ont dissuadé de poursuivre par sécurité (j'étais seul). JPG note:"on remarque très vite l'ancienne piste large de près de 4 mètres" mais je n'ai rien vu de tel car je n'ai suivi qu'un sentier très étroit ,en me gardant bien de dire qu'elle n'existe pas!! Pour ce secteur j'étais allé beaucoup plus loin la première fois mais plus de souvenirs!!. Cette piste est elle plus loin après la ravine St Denis ? En outre, au niveau de la passerelle je suis descendu juste avant, à droite vers le bassin Bonne Espérance: c'est raide, on arrive sous le magnifique pont en pierres et c'est là que j'ai fait mes plus belles photos, donc conseillé. Le site propose de partir après la passerelle par le sentier le plus à droite: j'ai essayé mais le sentier semblait vite remonter et non pas descendre jusqu'au bassin ?. Enfin, la remontée le plus haut possible du Grand Bras me semble une autre bonne idée à creuser; de même que diverses petites sentes à droite ou à gauche-pour les chasseurs de tangue?-mériteraient également un peu plus d'attention. Rando agréable,surtout lorsqu'on est au fil de l'eau, ombragée, sans grosse difficulté, sauf bien sûr vers Camp Michel, où tout le long, les jamrosats se courbent pour nous saluer ou pour mieux nous permettre de cueillir leurs doux fruits au parfum de rose ?

JP Goursaud, 03/03/2019 19:47

J'espère que les cases et surtout les habitants utilisant cette piste pour se rendre chez eux n'ont pas disparu avec le chemin. Un histoire digne d'une "POLAR" ;-)

Martial, 03/03/2019 19:28

Juliemac, le chemin de l'harmonie aurait disparu, je pense qu'il va vite falloir prévenir l'ign qu'ils rectifient leurs cartes de la Réunion; non, plus sérieusement, le chemin est bien à l'endroit indiqué; je pense que tu devrais vérifier tes données sur la carte comme le préconise Ousarsiph2 avant d'affirmer de telles choses; il peut y avoir quelques erreurs sur un circuit mais la disparition d'une route, je pense que ce serai une première.

Randonnée ajoutée le : 06/07/2024