Le tour et l'escalade du Piton Dugain

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 3.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1748 - 1599 m
Dénivelé positif 150 m
Dernière mise à jour 21/04/2020

A tester dans l'autre sens !

Cette randonnée facile, proche de Bourg Murat, est intégrée pour une partie dans le circuit agréable qui effectue le tour de Bourg Murat. Elle sera beaucoup plus sportive effectuée dans l'autre sens. Le profil ci-dessous, lu à l'envers, se passe de commentaire. La photo 12 présente une Vierge qui se situe dans la montée et qui peut représenter, aux yeux de celui qui l'a installée ici, l'occasion d'effectuer régulièrement un véritable chemin de croix, isolé et connu de personne. C'est certainement une station avant l'arrivée à la Vierge pour ceux qui viennent de Bourg-Murat et ne veulent pas marcher jusqu'au point de départ proposé ci-dessous. Peu d'intérêt pour cette boucle sinon celui d'escalader un des innombrables petits promontoires crachés par le volcan durant des millénaires, érodés et couverts de végétation mais entourés de belles prairies. On utilise la route pour en faire totalement le tour et l'observer sous toutes ses coutures. L'exploitation des grands cryptomerias a vite fait d'ôter du cachet à ce premier piton rencontré à Bourg Murat en se dirigeant vers la Plaine des Sables.

La randonnée peut débuter n'importe où mais il est plus facile de se garer près de la station de pompage décrite dans l'itinéraire ci-dessous. Près du bloc et son Gouzou, partir sur la petite route en longeant les prairies dominées au loin par le Piton Rouge (Photo 1). La route se transforme en piste toujours bordée de prés envahis d'acacias noirs qui abritent les troupeaux (Photo 2). Plus haut, à l'approche d'une réserve d'eau sur la droite, ce sont les ajoncs d'Europe qui ont pris possession des prairies situées au pied du Piton Dugain, tout proche (Photo 3). On s'approche d'un château d'eau sur la gauche, juste en face des dernières clôtures gardant les troupeaux (Photo 4). Laisser la piste continuant vers la gauche et commencer la montée par celle de droite. La courte ascension de 50 m de dénivelé commence sous les cryptomerias. On rencontre même quelques bois de couleurs et des pins d'Oregon qui laissent passer le regard vers la Plaine des Cafres (Photo 5). La piste effectue une longe boucle vers la gauche en poursuivant la montée et se termine sous les pins d'Oregon laissant au sol leurs aiguilles rougies (Photo 6). On arrive très vite au sommet occupé par un grand oratoire victime des intempéries qui le grisonnent un peu (Photo 8). Une niche abrite une Vierge devant une croix blanche qui ne se voit guère de loin en raison de la taille des arbres. L'édifice comporte même un autel pour sans doute y faire des messes.
Deux solutions possibles à partir de l'oratoire : revenir sur ses pas vers le réservoir repéré en début de piste ou bien dégoter dans les branles verts proches de l'autel le petit sentier qui plonge dans sa trouée (Photo 9). Le mot plongée s'applique très bien à ce départ dans les branles verts et les fougères sur un sol glissant, certainement dangereux par temps de pluie. On a vite fait de voir, en s'accrochant aux branches qu'il ne comportera pas de lacets pour se reposer. Heureusement il est court car on sait bien que le piton ne dépasse que d'une centaine de mètres au-dessus des prairies. Il traverse branles et bois de couleurs (Photo 10) avant d'effectuer quelques lacets dans la forêt de cryptomerias (Photo 11). La descente est sérieuse et le sentier bien marqué. En arrivant à un minuscule oratoire également dédié à la Vierge, on comprend pourquoi il semblait être régulièrement pratiqué (Photo 12). Le sentier surgit sur une piste herbeuse au milieu des vieux cryptomerias (Photo 13).
A nouveau, deux solutions : poursuivre vers la petite route qu'on aperçoit plus bas ou poursuivre sur la piste. La première solution est facile en suivant la piste jusqu'au château d'eau tout en profitant des mêmes panoramas qu'à la montée (Photo 41). Après le réservoir, emprunter la piste qui rejoint le véhicule en descente légère (Photo 15). Les habitations de la Grande Ferme indiquent que l'aller-retour est bientôt fini (Photo 17).
La deuxième solution consiste à ne pas prendre la dernière piste et poursuivre un peu vers le bas par une descente toute aussi vertigineuse que la première pour rejoindre l'Impasse du Piton Dugain et le début du sentier qui longe les canalisations venant du réservoir. Une fois sur l'impasse, marcher vers la ferme à travers de nouvelles prairies (Photo 19). Au croisement, prendre à gauche en direction de la Grande Ferme. Au croisement suivant, prendre également à gauche et poursuivre vers le volcan dans les prairies où paissent des vaches ou des chevaux qui n'hésitent pas à s'approcher pour voir passer des randonneurs (Photo 21). La fin de la boucle s'effectue totalement à plat en cherchant les roses dans les fossés où elles poussent nombreuses dans cette région fraîche (Photo 22). Les sportifs, une fois arrivés à l'Impasse du Piton Dugain, ne résisteront pas au plaisir de rebrousser chemin et d'effectuer le parcours inverse, penchés vers l'avant à guetter l'arrivée de l'oratoire blanc au sommet. Attention au cœur ou au souffle mais on évite ainsi la route.

Particularités

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et emprunter la route de la Grande Ferme puis la Route Forestière du Volcan en roulant vers la Fournaise - Après le croisement, se garer à la troisième route à gauche, près de la station de pompage et de son Gouzou amoureux de sa vache - Reprendre la route en sens inverse et tourner immédiatement à droite sur la route du Piton Dugain - Suivre la route, puis la piste à droite jusqu'au sommet du Piton - Trouver dans la végétation le départ du sentier qui redescend à pic le piton en ligne droite jusqu'à la route de Bourg Murat - Suivre cette route puis celle de gauche suivie en véhicule et rejoindre le départ de la sortie.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Plein Sud, 27/02/2017 15:18

La montée au sommet est plutôt plaisante. Par grand beau temps, très beau point de vue à moins de cent mètres du sommet.

Randonnée ajoutée le : 01/01/2012