De l'Etang Salé au Piton de la Croix par le Chemin de l'Entre-Deux

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 11.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 930 - 1 m
Dénivelé positif 950 m
Dernière mise à jour 12/02/2024

Départ d'une plus longue étape vers les Makes

Cette randonnée est une montée régulière depuis la mer jusqu'au Piton de la Croix, premier sommet rencontré sur le chemin des Makes. Elle constitue la première moitié de la jonction avec ce grand village situé à 900 m d'altitude. La montée débute vraiment à partir de l’Étang Salé les Hauts après avoir marché presque à plat pour traverser la Forêt sur des sentiers sableux. Le reste se fera essentiellement sur goudron et béton à travers des zones plus ou moins habitées. D'étroits raccourcis permettent d'éviter les longs virages en frôlant des jardins fleuris où de nombreuses rencontres avec les habitants sont très agréables. Parfois très isolés, ils sont heureux de discuter avec les randonneurs de passage. Ces bons moments font oublier le caractère urbain d'une partie du parcours. En partant de bonne heure, il est possible d'envisager une jonction avec les Makes même si les sentiers de Source Nouvelle et Malabar Mort sont parfois difficiles et encombrés de végétation par manque d'entretien. Après la montée de plus de 900 m, il n'est pas toujours agréable de cheminer à l'envers tout en descente. Les bus de la ligne 43 qui desservent cette région reculée sont plus nombreux qu'on l'imagine car on les croise durant l'ascension. Les points de vue sont souvent gâchés par les fils électriques mais sont superbes une fois au sommet du Piton de la Croix. Une occasion d'aller à la rencontre des habitants des Hauts vivant parfois très à l'écart et d'apprécier La Réunion des Hauts.

La randonnée débute dans le village de l’Étang Salé les Bains où de multiples emplacements permettent de stationner aux environs de l'étang. Rejoindre les berges de cette étendue d'eau atypique entourée de roseaux (Photo 1). Rejoindre le stade puis emprunter la première piste remontant un peu vers le nord, totalement à plat, sur les premières couches de sable gris (Photo 2). Le bruit de la circulation permet de repérer plus rapidement le tunnel passant sous la RN1. Aussitôt ce tunnel franchi, une multitude de destinations sont possibles par des allées, pistes et sentiers partant dans plusieurs directions. Se diriger vers l'escalier très bien aménagé entre palmiers, bois noirs des bas, chocas verts ou roches (Photo 3). En haut des marches il est également possible de choisir entre piste et sentier. Le sentier file tout droit vers l'est à quelques mètres de la piste principalement choisie par les joggers. L'épaisseur de sable est plus importante et ralentit un peu la marche (Photo 4). La jonction est longue mais agréable dans une végétation souffrant de la sécheresse une bonne partie de l'année. Le sentier prend fin après quelques virages au parking du parcours sportif. Laisser la direction de Croc Parc et partir plein nord sur la petite route pour une courte distance (Photo 5). Prendre le premier sentier, la piste cavalière ou la petite route à droite pour gagner le parcours sportif. Beaucoup de monde sur ce court tronçon. Quitter le sentier pour emprunter celui de gauche avant le lacet et traverser la bien nommée Ravine Sèche, sans eau même en période pluvieuse (Photo 6). On se rapproche de la ville de l’Étang Salé les Hauts même si on ne dépasse pas les 20 mètres d'altitude. Le sentier venant de la déchèterie est étroit mais facile à suivre entre champs et prairies (Photo 7). On peut même s'étonner de la présence de pâturages aussi près des habitations (Photo 8). La partie Forêt de l’Étang Salé prend fin sur une piste verdoyante (Photo 9). Suivre la Rue de la Paix menant rapidement à l'avenue principale du village. Prendre à gauche sur 400 m puis rejoindre la Route des Canots. Rien d'exceptionnel dans ce début de montée entre habitations et petits commerces. Ne pas manquer l'inscription sur le mur indiquant le Sentier du Bras. Partir alors à gauche pour emprunter le premier raccourci de la montée (Photo 10). Poursuivre la montée vers les Canots par la route principale. Dans un lacet du village, emprunter le Chemin de l'Entre-Deux. Après une zone habitée, la route devient beaucoup plus verdoyante et sans circulation. Franchir le Petit Bras, affluent de la Ravine Sèche (Photo 11). Après quelques lacets, emprunter l'escalier facile à repérer sur la gauche. Il évite un long lacet de la route (Photo 12). Reprendre le Chemin de l'Entre-Deux sur une très courte distance pour à nouveau trouver, sur la droite cette fois, le Sentier des Serins, la plus longue allée de raccourci de la montée (Photo 13). La montée y est forte par moments mais on évite cette fois un très long tronçon de la route. L'étroit passage rencontre une route bétonnée (Photo 14). La montée est très forte, coupe le souffle et durcit les cuisses. La chaleur peut imposer de marcher plus lentement (Photo 15). Plus on monte et plus les habitations s'espacent. La route principale monte un peu moins le long des jardins fleuris (Photo 16). Les arrêts de bus de la ligne 43 semblent installés tous les 200 m. On bénéficie de plus en plus de panoramas en direction de la mer ou du Petit Bras (Photo 17). La pente ne faiblit jamais et impose de constants efforts avec très peu de passages plats. Les lacets sont indispensables dans les portions les plus pentues (Photo 18). A partir de 500 m, les vues sur le Piton de la Croix se multiplient, donnant une idée de la pente restant à parcourir (Photo 19). Sur la gauche, on voit également les plages de l'Ouest cachées en partie par le Piton la Mare (Photo 20). Une Vierge sur la droite annonce la fin très proche de cette interminable montée (Photo 21). Au moment où la route devient plate et se met à descendre vers les dernières habitations, emprunter le chemin glissant débutant à gauche près de l'arrêt de bus. Les bananeraies, très florissantes il y a peu, semblent de plus en plus abandonnées (Photo 22). La distance est courte pour atteindre le piton 150 m plus haut. La pente devient donc beaucoup plus forte que tout ce qui vient d'être parcouru. Les marches facilitent l'ascension qui se poursuit le long d'une canalisation venant de Source Nouvelle (Photo 23). Par temps de pluie, même les marches en terre sont glissantes (Photo 24). Prendre à droite au premier croisement marqué d'un panneau annonçant le sommet (Photo 25). Les fougères ont tendance à envahir ce sentier étroit, glissant et très pentu. On aperçoit enfin la croix blanche qui domine la région des Canots (Photo 26). Par beau temps, on bénéficie de superbes panoramas allant jusqu'au Piton de Mont Vert (Photo 27). Trois possibilités s'offrent à partir de ce point haut. Poursuivre vers les Makes, revenir au point de départ par la longue descente ou rejoindre le dernier arrêt de bus après avoir repéré les horaires lors de la montée.

Balises

Balises à l'Etang Salé

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à l’Étang Salé les Bains et stationner le long de la Rue Octave Bénard - Se diriger vers l'étang puis  poursuivre en direction du terrain de sport - Traverser la Forêt de l’Étang Salé vers l'est et rejoindre l’Étang Salé les Hauts - Poursuivre jusqu'à l'Avenue Raymond Barre et partir à gauche - Prendre ensuite la RD19 en direction des Canots - Bifurquer à gauche sur le Chemin de l'Entre Deux puis remonter par la route et ses raccourcis jusqu'au départ du sentier du Piton de la Croix - Atteindre le sommet.
Possibilité de poursuivre vers les Makes ou faire demi-tour jusqu'à la fin de la route pour rendre le bus. Les plus courageux effectueront les 11,6 km de descente jusqu'à l’Étang Salé les Bains.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 15/02/2024 18:00
Randonnée complétée le 08/02/2024

D’aucun diront que la sortie est trop urbaine ; ce n’est qu’une impression, même si la traversée de zones urbaines est obligatoire, les nombreux raccourcis proposés la rendent tout à fait agréable.
Cela permet de rencontrer les habitants des hauts et de pouvoir entamer la discussion avec eux.
L’intérêt étant bien sur en rejoignant le piton Lacroix, de pouvoir depuis la côte, continuer sa progression par les autres sentiers des hauts, et de pouvoir atteindre les Makes ou le petit Bénare, par les sentiers mythiques du Malbar Mort ou du piton des Merles.
L’intérêt général n’est que d’un cœur, mais l’intérêt sportif en gagne 3 ; en effet, arrivée au sommet du piton Lacroix, c’est presque 1000 mètres de dénivelé positif que nous aurons avalé, sur à peine 12 kilomètres.
Ce qui en fera une belle sortie d’entrainement pour les coureurs avec le retour.

Randonnée ajoutée le : 12/02/2024