La plage de la Saline depuis l'aire du Tabac

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 15.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 297 - 0 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 16/02/2022

Des acacias piquants aux eaux calmes du lagon

Deux sentiers rejoignent la Saline les Bains à partir de l'aire du Tabac. Ils sont très fréquentés des marcheurs de la région qui y effectuent des boucles assez sportives car le sentier est court mais très pentu. Cette boucle emprunte ces deux sentiers mais se poursuit vers la Saline pour suivre la côte sur quelques kilomètres et profiter ainsi de belles vues sur le lagon, les plages de sable jaune ou assister à des pêches locales. Il fait très chaud tout au long du parcours, quelle que soit la saison. Il est vivement recommandé de sortir couvert et alimenté en eau. Le retour effectue une boucle vers le nord pour suivre le Chemin Bruniquel déjà décrit. L'option est facultative si l'on connait déjà cet ancien chemin pavé car il est possible de suivre le Chemin de l'Usine et rejoindre le tracé dans un lotissement. Une courte portion de bitume sera inévitable pour retrouver la piste des Communes. Effectuée durant l'été austral, la remontée à l'aire du tabac demande un sérieux effort si l'on n'emprunte pas les longs raccourcis.

La randonnée débute au parking de l'aire du Tabac utilisée pour le pique-nique et le covoiturage. Avant d'entreprendre la boucle il est possible, en prenant un sentier discret sur la gauche à la sortie du tunnel, de longer l'autoroute afin de rejoindre une grande fresque. Jace, qu'on ne présente plus à La Réunion, a réalisé ici un exploit en peignant des centaines de m² sur plusieurs étages pour présenter son personnage fétiche, le Gouzou (Photo 1). Le sentier est étroit, un peu envahi de plantes diverses non piquantes et ne se perd pas des yeux. Au retour, longer l'aire de repos en profitant des points de vue sur le lagon. En s'approchant de la ravine, on aperçoit le départ du sentier longeant la Ravine du Tabac en rive gauche (Photo 2). Il plonge immédiatement sur les hautes marches créées par les inévitables roches de la région (Photo 3). La végétation comporte des chocas, plusieurs espèces d'acacias et quelques tamarins des bas (Photo 4). La descente est courte et le paysage change peu (Photo 5). Les pierres et hautes marches sont éprouvantes pour les genoux. Le terrain s'assagit en arrivant, 20 minutes plus tard, dans la savane verdoyante en janvier mais totalement brulée quelques mois plus tard (Photo 6). Des pistes filent dans plusieurs directions. Certaines finissent en propriété privée près de constructions sommaires souvent abandonnées ou en travaux. Prendre à gauche, rejoindre le lotissement de Bellevue en longeant des fourrés épais de broussailles piquantes mais fleuries (Photo 7). Quelques hésitations sont possibles. On se retrouve à longer de modestes cases le long d'une piste défoncée. Plus loin, la route de meilleure qualité longe de superbes demeures entourées de jardins fleuris (Photo 9). A la route, partir à droite sur une trentaine de mètres, traverser un parking puis emprunter un des nombreux passages menant aux plages (Photo 10). C'en est fini des acacias piquants pour une heure à marcher sur la plage en longeant le lagon aux eaux turquoise. La marche sur le sable chaud est plus facile que sur les roches de la descente mais le sable peut pénétrer dans les chaussures (Photo 11). On trouve facilement des bribes de sentier littoral plus près des habitations (Photo 12). Le sentier traverse de grandes étendues de lianes. Les patates à Durand aux feuilles de liseron se mélangent aux pommes cochon qui ont la même feuille mais une fleur totalement différente (Photo 13). Ne pas manquer, près d'une aire de repos, les vestiges de la ligne de chemin de fer venant de Saint-Pierre (Photo 14). Plus loin, le sentier de bord longe des installations militaires entourées de grillage (Photo 15). On peut parfois assister aux entraînements virils des militaires du RPIMa. De l'autre côté, des pêcheurs locaux manient la ligne ainsi que le filet pour encercler les bancs de poissons (Photo 16). C'est beaucoup de travail pour de maigres récoltes. Poursuivre sur les rochers ou sur le sable s'il n'y a pas de sentier en cherchant le meilleur endroit pour poser le pied (Photo 17). Ne pas manquer, derrière les maniocs marrons et autres plantes littorales, le discret départ de l'allée sableuse en direction des terrains de sport de la ville (Photo 19). Elle finit à une rue qu'il faut suivre en contournant un parc grillagé. Les terrains de sport sont faciles à repérer. Longer le premier et rejoindre le parcours sportif. Nouvelle balade ombragée entre palmiers, tamarins et poivriers en suivant un peu le parcours sportif et ses équipements (Photo 20). Terminer la piste puis rejoindre le rond-point de Bruniquel. Passer devant l'usine en ruine et trouver la courte Rue des Epis. Emprunter l'escalier, entamer la remontée de la piste pavée bordée d'acacias divers (Photo 21). On peut très bien emprunter l'Avenue de l'Usine et retrouver le parcours un peu plus loin (voir carte). Le chemin Bruniquel est le plus souvent sec mais peut fortement verdir à la saison humide (Photo 22). Au premier croisement situé à l'altitude 112, délaisser le parcours vers le ball-trap et prendre à droite un sentier bien marqué par le passage des sportifs (Photo 23). Ce sentier se poursuit plus bas vers la Ravine de la Saline mais la vallée est difficile à franchir car la trace se perd entre les acacias. Prendre alors à droite puis descendre en direction des lotissements. Rejoindre la RN1a pour une inévitable portion goudronnée vers le sud. Gagner le prochain lotissement et emprunter la première rue à gauche. On retrouve très vite la piste, large et plate, menant aux Communes (Photo 24). Contourner l'aire des ULM et arriver à un croisement de sentiers. Partir vers la gauche, entamer la courte mais raide ascension vers le pont enjambant la Ravine du Tabac. On retrouve la même pente, les mêmes marches que de l'autre côté avec beaucoup plus de chocas (Photo 25). On coupe plusieurs fois les longs lacets qui mènent au même endroit. L'arrivée au plateau s'effectue en passant sous le long viaduc enjambant la profonde ravine (Photo 26). Le soleil étant plus haut qu'au départ, refaire un tour à l'aire de pique-nique pour profiter des panoramas sur la côte (Photo 27).

Balises

Quelques traces de peinture

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Emprunter la Route des Tamarins puis sortir à l'Aire du Tabac, proche de la Saline les Hauts - Stationner sur l'un des nombreux parkings - Débuter par l'aire de pique-nique - Décider ou non de rejoindre la fresque de Jace en aller-retour - Entamer la descente vers le lotissement de Bellevue - Rejoindre la plage par une des ruelles pour piétons - Longer la plage sur près de 4 km avant de bifurquer vers le parcours sportif - Longer la route par le parcours sportif puis rejoindre l'usine sucrière de Bruniquel - Poursuivre par le parcours de Bruniquel - Tourner à droite au point 112 et revenir vers les lotissements - Suivre 400 m de RN1a puis trouver la piste vers les Communes - Traverser les Communes et récupérer le sentier remontant vers l'Aire du Tabac, fin de la boucle.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 06/06/2022 18:47
Randonnée complétée le 06/06/2022 en 3h30

Boucle réalisée en sens inverse. Très agréablement surpris par la variété des tronçons traversés. Au lieu de reprendre la Nationale, j'ai traversé la ravine de la Saline en empruntant une faiblesse 30m plus bas que la canalisation au niveau d'une formation rocheuse remarquable. On ne gagne surement pas de temps mais un peu d'aventure.
Coup de gueule cependant à deux endroits :
- l'aire du tabac, jonchée de détritus, odeur d'urine au niveau du parking de covoiturage
- la plage de trou d'eau où certains s'amusent à rivaliser à coup de décibels et de groupe électrogène.

Martial, 25/02/2022 11:13
Randonnée complétée le 24/02/2022

Cette sortie est très variée et permet en une seule fois de découvrir les trésors de la zone. Si l’on fait la sortie comme elle est présentée, c’est tout d’abord la découverte de cette magnifique fresque de Jace, qui est bien caché, même si des milliers de personne roulent au-dessus tous les jours, sans se douter de sa présence. C’est la découverte de la plage de la Saline et du trou d’eau, qui était ce jour là remplit à ras bord, avec une incursion urbaine tout à fait agréable ; une immersion dans l’histoire de l’île avec la découverte de ce chemin Bruniquel, qui reste praticable même avec un peu d’herbe ; il est d’ailleurs bien dommage que ce patrimoine historique ne soit pas mieux mis en valeur.
Évidemment partir tôt le matin pour bénéficier d’un soupçon de fraîcheur, car dés que le soleil sera haut dans le ciel, la chaleur y sera étouffante et, la remontée vers l’aire du Tabac pourra se transformer en calvaire. Prévoyez au moins 2 litres d’eau pour la sortie.
Je comprends le commentaire de notre ami Christian car l’intérêt lorsqu’on à déjà pratiqué les autres fiches se trouvant autour peut sembler moindre, tous les passages ayant été foulés ; par contre, l’intérêt est évident pour quelqu’un ne connaissant pas la région, et en ce cas, peut justifier les 3 cœurs en intérêt général.
Que l’on parte du Nord ou du Sud, pensez à vous déplacer jusqu’à l’aire du Tabac en bus, car jaune o1, arrêt à moins de 100 mètres du départ de la fiche ; de plus, sans véhicule laissé sur l’aire du Tabac, cela peut permettre de nombreuses autres possibilités si on ne veut pas remonter vers la route des Tamarins, et rester sur la cote, nombreux car jaune pour rentrer à la souris chaude (S3, S4, o2) ou à la Saline (S4) ; et puis, c’est bon pour la planète.

Walking Dog 974, 20/02/2022 07:06
Randonnée complétée le 09/02/2022 en 5h00

Bonjour, j'ai pratiqué cette nouvelle boucle en compagnie du créateur du site, une boucle du type " Du sommet des montagnes au battant des lames" lol !

C'est une bonne randonnée de "reprise" après une courte période d'inactivité physique due au passage d'une tempête par exemple.!
Le sentier en lui-même n'est pas difficile, c'est la chaleur qui complique les choses, notamment lors de la remontée vers l'Aire du Tabac (mes 3 litres d'eau embarqués ont presque été terminés à l'arrivée), et cela même si on commence tôt (photo 1).

Nous eûmes droit à de beaux points de vue dès le début (photo 2), et après avoir terminé un sentier souvent ombragé et la courte visite de beaux lotissements (que je découvrais) nous agrémentions effectivement cette sortie d'une marche plaisante sur le bord de plage (photo 3).
Sympathique, d'autant plus que je ne connaissais pas certaines portions (par exemple celle avec le terrain militaire) !
Qui plus est j'ai assisté à une pêche au filet fort intéressante.

Le passage par le Chemin Bruniquel peut bien sûr créer chez ceux qui l'ont déjà parcouru (c'est mon cas) un sentiment de redite et de déjà vu , mais ce jour-là ce sentiment fut fortement attténué par la renaissance de la végétation (photo 4).
Le chemin Bruniquel avait reverdi et même les animaux se montraient plus présents, comme signe d'une Nature en fête.

Il était bon de parcourir ce chemin changé après le passage du phénomène cyclonique.

Enfin, après la courte remontée , entrecoupée de quelques pauses nécessaires étant donné la chaleur accablante, nous ajoutions à nos photos un ou deux clichés de plantes et surtout de beaux panoramas, sans oublier bien sûr ce très grand gouzou du prolifique Jace(photo 5).

Une bonne marche, au caractère touristique certain !

MERCI Randoptions pour cette variation originale du Chemin Bruniquel !

Christian L, 19/02/2022 14:49
Randonnée complétée le 19/02/2022 en 3h50

Rando effectuée pour ajouter aux nombreuses incursions sur ces planèzes chaudes de l'Ouest mais avec cette fois-ci les longues plages de la Saline en bonus. Paysages déjà souvent vus avec acacias, tamarins des bas, "kékés", chocas. Je conseillerai de laisser véhicule à la Saline les Bains ou mieux de descendre à l'arrêt de bus Cars Jaunes lignes 02, S3, S4 "Souris Chaude. Peu d'attente car beaucoup de passages de bus. Monter vers l'aire du Tabac rive gauche (plus facile que de la descendre), redescendre rive droite (moins caillouteux que l'autre rive) puis terminer en longeant tranquillement la plage pour profiter pleinement du lagon (photos, baignade, récupération...) avant de reprendre la voiture ou le bus. Pas eu envie de refaire la partie chemin Bruniquel déjà parcourue au cours d'autres randos !!! L'intérêt général noté 3 coeurs me semble personnellement un peu surévalué, peut-être parce que cette rando ressemble trop à beaucoup d'autres effectuées en particulier autour de St Leu.

Randonnée ajoutée le : 16/02/2022