De Deux Bras aux cascades de la Roche Ancrée par Cayenne et les Lataniers

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h30
Distance 19.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 715 - 255 m
Dénivelé positif 850 m
Dernière mise à jour 26/12/2021

A faire par beau temps pour les paysages

Cette longue boucle au nord de Mafate offre de multiples paysages méritant amplement de la pratiquer. Les panoramas sont variés, allant de Dos d'Ane au Maïdo en passant par le très pointu Piton des Calumets. Il faut partir tôt pour bénéficier des points de vue avant l'arrivée des nuages, mais avec un minimum de 8 heures à randonner, on est presque certain de finir le parcours avec la brume ou les nuages, à moins d'y être un jour exceptionnel. Les sentiers sont tous de bonne qualité mais ils comportent parfois de très fortes pentes qui demandent un minimum d'entraînement. L'Îlet de Cayenne, toujours aussi fleuri, est un vrai bonheur à traverser. Celui des Lataniers, juste en face, est plus "rural" et modeste. Ne pas manquer, sans trop rallonger la boucle, une visite aux bassins d'eau claire de la Rivière des Galets en aval ou en amont de la Roche Ancrée, point de passage obligé pour partir dans plusieurs directions. La dernière cascade surgissant des gros rochers est un plaisir pour les yeux à condition qu'il fasse très beau. Les roches lisses se passent en prenant garde même si elles sont sèches. Il vaut mieux éviter de poursuivre après le bassin entouré de pierres rouges si les rives sont glissantes. Inutile de perdre du temps à chercher des vestiges de l'Îlet à Cordes, abandonné dans les années 1980. Les habitants, qui devaient utiliser des cordes pour passer les escarpements, ont quitté les lieux, poussés par les cyclones dévastateurs ou l'installation de commerces dans les îlets plus grands du cirque. Les chocas et galaberts ont très vite remplacé les petits lopins cultivés et le lieu est inextricable. Il est possible de se ravitailler en eau dans les îlets mais il est préférable d'en prévoir une grande quantité dès le départ.

La randonnée débute au point d'arrêt des taxis un peu après Deux Bras. Le début de la remontée vers Mafate est un grand classique maintes fois décrit. Le sentier ou des tronçons de piste longent la Rivière des Galets, imposant de nombreuses traversées sur des gués bien aménagés mais non pérennes en raison des crues périodiques. Une fois à la Porte, plusieurs itinéraires permettent de rejoindre Cayenne. Cette fiche propose une montée vers Aurère pour bifurquer plus loin par la passerelle du Bras d'Oussy. A partir de la Porte, le sentier remonte parfois assez fortement sur des plaques basaltiques ou sur de hautes marches en pierre (Photo 1). Cette montée cesse 200 m plus haut après la source Cabris, le plus souvent à sec. Le parcours descend ensuite vers le Bras d'Oussy en proposant souvent de beaux points de vue sur les vallées encaissées de la Rivière des Galets et du Bras d'Oussy (Photo 2). Le franchissement de la passerelle ne pose aucun problème, même aux personnes souffrant de vertige (Photo 3). Profiter de la vue sur les bassins 50 mètres plus bas avant de poursuivre par l'ascension du flanc ouest du Piton Tortue en direction du col. Un passage est plus vertigineux mais très bien sécurisé (Photo 4). La montée est un peu longue mais comporte peu de difficultés (Photo 5). Le large sentier, bordé d'une végétation pauvre et rase, permet d'avoir de superbes panoramas dans toutes les directions (Photo 6). La descente débute au col et parvient au croisement vers le cimetière. Sa visite en aller-retour prend moins de 5 minutes. La jonction avec les différents sentiers partant vers les Lataniers ou Grand Place s'effectue sur un sol presque plat. L'îlet de Cayenne se remarque de loin à la même altitude, facile à repérer en fin d'année en raison du grand flamboyant fleuri. L'arrivée à l'escalier en pierres puis à la petite case bariolée annonce l'arrivée proche à Cayenne qu'on rejoint en quelques minutes après avoir franchi la Ravine Fontaine. On arrive tout d'abord au dispensaire puis à la chapelle avec sa cloche située à l'extérieur (voir § ci-dessous). Ralentir le pas pour traverser ce hameau très fleuri où le rouge domine une bonne partie de l'année (Photo 7). Laisser le sentier remontant à gauche vers Grand Place et traverser l'îlet en passant devant le grand flamboyant (Photo 8). Le sentier débute à plat et entame une descente dans un verger de manguiers. Repérer, pour le retour, le sentier courant à flanc de falaise en rive gauche de la Rivière des Galets. On devine très bien le sentier vertigineux au milieu de l'éboulis avant d'arriver aux Lataniers (Photo 9). La marche est rapide sur un sol le plus souvent plat dans des savanes incultes ou des parties plus humides (Photo 10). Le parcours comporte de multiples changements de direction dues au relief et à quelques dents de scie pour passer de petites ravines. Certains endroits sont sauvages au milieu des aiguilles rocheuses très friables (Photo 11). Après une dernière petite ravine et l'arrivée à une haute barre rocheuse verticale, le sentier se met à descendre assez violemment vers la Rivière des Galets. Les lacets y sont courts, les marches parfois hautes et le sol très terreux devient de plus en plus glissant (Photo 12). La vertigineuse descente prend fin à la rivière qui se traverse très facilement à gué (Photo 13). Délaisser rapidement le balisage blanc pour se rapprocher de la rivière et ainsi apprécier un magnifique bassin d'eau transparente alimenté par une petite cascade (Photo 14). Une trace de l'ancien sentier subsiste pour contourner un rocher et ainsi dominer du regard le magnifique endroit. Le bassin, très profond, est idéal pour une première baignade. Retrouver facilement le sentier puis poursuivre vers la Roche Ancrée en repérant de nouvelles petites chutes. Des traces de peinture blanche sur chaque roche indiquent le meilleur passage pour franchir la rivière en direction de Grand Place. Entamer la montée vers l'Îlet à Cordes et repérer, sur la gauche, un minuscule sentier juste avant de parvenir aux premières marches en béton du sentier principal. Ce sentier permet de remonter la Rivière des Galets en passant tout d'abord dans de très hautes herbes (fatak) ou entre des roches. En quittant le sentier on peut approcher de nouveaux bassins (Photo 15). Il mène facilement à un camp exceptionnellement bien situé pour un éventuel bivouac à deux pas de l'eau. La suite de la montée est un classique du genre entre roches, chutes, falaises plus ou moins faciles à franchir (Photo 16). Une zone de roche rouge marque la fin de la montée si le sol est mouillé. S'il est sec, les aventuriers grimperont la pente pour rejoindre le dernier bassin de la journée. Alimenté par une cascade tombant des rochers, l'endroit est très agréable (Photo 17). Attention à la descente pour retrouver le lit de la rivière. La meilleure façon de descendre consiste à s'asseoir et à se laisser glisser (Photo 18). Reprendre la sente en rive gauche et récupérer le sentier Dacerle. Débute alors une rude montée tout en lacets et hautes marches au milieu des grands chocas et acacias (Photo 19). Des passages en bordure de rempart sont heureusement sécurisés de rambardes protégeant du vide. Les hautes marches et les racines se multiplient et la montée n'en finit plus (Photo 20). D'autres passages sont moins protégés mais la végétation assure en partie la sécurité (Photo 21). On parvient essoufflé au croisement du sentier vers les Lataniers. Les cases du siècle dernier de l'Îlet à Cordes sont remplacées par d'énormes chocas pour empêcher l'exploration qui, de toute façon, prendrait du temps et retarderait sur ce parcours dépassant les 8 heures. La jonction avec les Lataniers reprend avec de nouvelles séries de marches mais sur de plus courtes distances (Photo 22). Le sentier s'assagit puis longe le rempart en rive gauche de la Rivière des Galets qu'on devine près des à-pics (Photo 23). On rencontre souvent des manguiers. De l’autre côté, sur la rive droite, on a souvent Cayenne en ligne de mire (Photo 24). On se retrouve bientôt au début de la longue zone d'éboulis pour le seul passage délicat de la journée. Heureusement le sentier a été entretenu pour une marche plus sécurisée (Photo 25). On descend par des marches sableuses avant de remonter vers un escalier, signant l'arrivée aux Lataniers, d'où l'on profite d'une vue d'ensemble de cette courte traversée (Photo 26). Moins fleuri que le précédent, l'îlet se traverse en quelques minutes. Le sentier emprunte tout d'abord un rein étroit bordé de chocas (Photo 27) avant de plonger littéralement vers la rivière. Les marches sont hautes, innombrables et la descente paraît interminable sur les lacets qui se multiplient. La fin de la randonnée longe constamment la Rivière des Galets, la traverse sans gués de pierres, frôle le bassin du Bras d'Oussy, franchit le tunnel avant de parvenir au barrage. Après les fortes pentes déjà empruntées, suivre la rivière jusqu'à Deux Bras est une formalité (Photo 28).

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Rivière des Galets puis rejoindre le point de départ des taxis mafatais - Rouler jusqu'à Deux Bras - Débuter la randonnée en longeant la rivière jusqu'à la Porte - Emprunter le sentier vers Aurère et le quitter plus haut pour descendre vers la passerelle du Bras d'Oussy - Remonter le Piton Tortue jusqu'au croisement de Grand Place - Poursuivre vers Cayenne et traverser l'Îlet - Marcher jusqu'au gué de la rivière et continuer vers la Roche Ancrée - A la Roche Ancrée, emprunter le petit sentier en rive gauche pour suivre la rivière vers l'amont - Faire demi-tour à la cascade ou au bassin plus bas puis poursuivre vers l'Îlet à Cordes - Bifurquer à droite et rejoindre les Lataniers - Traverser l'Îlet et descendre vers la passerelle - Tourner à gauche et entamer la longue descente de la rivière jusqu'au barrage puis à Deux Bras.

La cloche de Cayenne

La chapelle, en réfection fin 2021, ne comporte pas de clocher aussi la cloche est-elle installée à une dizaine de mètres de là entre deux troncs d'arbres rustiques.
Elle est en bronze et comporte les inscriptions "Jésus, Maria, Joseph".
L'histoire de la cloche de Cayenne nous est contée par Martial durant cette randonnée.
Fabriquée en Inde en 1745, elle devient trésor de guerre en 1746. En 1747, le Gouverneur Dupleix envoie la cloche à La Réunion où elle devient la deuxième cloche de l'église de Saint-Denis. En 1878, elle est installée aux Thermes de Mafate au pied du Bronchard.
Une source sulfureuse découverte dans la Rivière des Galets fut exploitée pour les curistes qui devaient affronter de très étroits, escarpés et vertigineux sentiers, souvent en chaise à porteur, afin de profiter des bienfaits de cette eau miraculeuse. Un grand effondrement du Bronchard en 1913 détruisit les thermes. La source fut comblée. La cloche, seul vestige des ruines des thermes, fut installée au petit îlet de Cayenne où elle trône toujours.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 07/01/2022 17:25
Randonnée complétée le 22/12/2021

@cocomanel, vous pouvez envoyez des messages privés si vous voulez correspondre avec un randopitonneur, ne confondez pas cette rubrique avec Messenger.

cocomanel, 07/01/2022 16:26

Le soucis c'est que j'habite le sud, et avec le couvre feu obligé d'attendre 5h pour sortir et donc je vais arriver au taxi à peu près 7h45. Je pense commencer à 2 bras si j'ai un taxi à 8h vers 8h30 par la

Mickmarie, 07/01/2022 08:06

Nous l'avons faite hier. Très belle boucle. La baignade à mi parcours, un vrai bonheur. Nous sommes partis avec le 4x4 de 7h. Nous nous sommes trompés au début et avons continué tout droit vers les lataniers et avons donc fait la boucle dans le sens inverse. Nous avions un rythme correct et avons pris le temps de manger à roche ancrée et de nous baigner. Nous sommes répartis avec le 4x4 de 15h juste à temps avant la pluie.

Christian L, 07/01/2022 07:29

@cocomanel Comme toutes les randos le plus tôt sera le mieux. 6h pour prendre le taxi puisqu’il n’y en a pas plus tôt me semble la meilleure solution pour reprendre le taxi à 16 heures. C ‘est comme cela que je vais m y prendre dans quelques jours ( je vous contacte en mp)

cocomanel, 07/01/2022 06:41

Bonjour, j'aimerais faire cette rando demain, à quelle heure il faudrait commencer la rando svp?

Walking Dog 974, 29/12/2021 17:47
Randonnée complétée le 22/12/2021 en 8h30

Bonjour, j'ai réalisé cette magnifique randonnée le 22/12/21 en présence de deux vétérans des randonnées, à savoir le créateur de Randopitons en personne et Martial.
Rien de moins ! J'ai été gâté !
Ainsi épaulé et enrichi de diverses anecdotes "randonnesques" lors de discussions passionnantes j'ai pu admirer de splendides paysages et découvrir une région que je ne connaissais pour ainsi dire pas (c'était mon baptême de taxi de Mafate et de Mafate tout court lol !).
J'ai pu apprécier les grandes qualités de marcheur de Martial ; c'est un vrai passionné de randonnées (cela se voit et s'entend) et ses connaissances doublées d'une grande expérience des sentiers de la Réunion sont époustouflantes je dois dire.
JPG est toujours attentif à la sécurité et au bien être de chacun, à aucun moment je ne me suis senti vraiment en danger dans les passages "techniques".
Une journée réussie de A à Z sur le plan découverte, humain, sportif, cuturel, etc.
Tout était beau : les paysages, les sentiers, les îlets, la Roche Ancrée...la baignade dans le bassin du bras d'Oussy était revigorante...

Randopitons m' a offert le plus beau cadeau de Noël en cette fin d'année !
Le genre de cadeau dont je me souviendrai longtemps....
GROS MERCI à JPG et à Martial.... Longue vie à Randopitons !!

Martial, 28/12/2021 08:41
Randonnée complétée le 22/12/2021

Pour ceux qui veulent connaître la partie Nord du cirque, probablement la partie la plus sauvage et la plus belle avec la Roche Ancrée et quelques bassins peu connus à découvrir ici. Le sentier "facteur" entre l'ilet à Cordes et l'ilet des Lataniers ravira ceux qui recherchent les sentes historiques et hors des gr classiques.
A réaliser impérativement pour ceux qui ne connaissent que la partie Col des Bœufs la Nouvelle, et pour ceux qui n'ont pas pratiqué ces endroits depuis un moment.
Une sortie sauvage, avec de belles découvertes qui se fait aisément sur la journée.

Randonnée ajoutée le : 26/12/2021