Le tour du Piton Chisny depuis les Gendarmes

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h30
Distance 3.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2395 - 2300 m
Dénivelé positif 140 m
Dernière mise à jour 09/04/2021

Balade dans les champs de bombes

Les amateurs de beaux panoramas escaladent les flancs du Piton Chisny pour aller au sommet effectuer un tour d'horizon de 360°. Une fois repu de ce magnifique spectacle dominant la Plaine des Sables, il est également tentant d'en effectuer le tour en suivant le pied de la pente. En cas de fermeture de l'enclos, voilà donc une excellente manière d'occuper une matinée en couplant ces deux fiches. Et pourquoi ne pas terminer par une longue balade sur la Plaine des Sables pour apprécier cette fois le Piton Chisny depuis le bas. Les multiples passages des curieux ont laissé une trace bien visible et sans danger. Le danger est à quelques mètres sur la gauche si l'on s'éloigne du sentier en direction des cratères Aubert de la Rue. Les failles y sont nombreuses, le spectacle est garanti mais l'écart demande une certaine habitude de ce genre de circuit découverte où il n'est pas recommandé d'amener les enfants.

La randonnée débute aux Gendarmes, ces gros blocs facilement repérables au plus près de la piste et qui "veillent" sur la plaine (Photo 1). De la piste, le Chisny ne paraît guère impressionnant. On repère facilement les traces laissées par les randonneurs (Photo 2). Débuter la boucle en suivant la trace qui part vers la gauche et délaisser celle qui monte plus fortement vers le sommet. Le sol aride ne comporte que quelques maigres plantes tentant leur chance (Photo 3). La pente est assez forte sur le flanc en direction du sommet (Photo 4). Sur la gauche, le terrain est beaucoup plus chaotique du côté des cratères Aubert de la Rue (Photo 5). Pour rallonger un peu la boucle, ce n'est pas une aventure insurmontable que de marcher entre les cratères et le Chisny. Des traces sont là pour le montrer mais les fissures du sol imposent cependant un peu plus de prudence. La légère pente permet de s'élever graduellement en admirant des panoramas de plus en plus larges (Photo 6). Le sentier arrive au point le plus haut à une brèche entre les roches (Photo 7). On passe aisément cette brèche avant de descendre en direction d'une zone plus rocheuse (Photo 8). Il est également possible de la contourner sur un sol un peu plus glissant. Les blocs et roches volcaniques se multiplient mais il y a toujours un passage facile (Photo 10). On peut ralentir le pas dans cette région rocheuse pour y rechercher quelques curiosités (Photo 11). De nombreuses cavités ont été créées dans les amoncellements de roches acérées (Photo 12). Ce demi hectare de chaos peut se visiter en détail mais ne réserve pas de grosses surprises géologiques (Photo 13). A noter, une arche constituée de gratons qui ne résistera pas des siècles à l'érosion (Photo 14). A la fin des amoncèlements, on retrouve un sentier plus facile sur un terrain qui s'est aplani (Photo 15). La descente vers la Plaine des Sables peut débuter (Photo 17). On rencontre un autre sentier venant du sommet (Photo 18). La trace descendant vers la plaine, bien marquée, est facile à suivre (Photo 19). On voit de mieux en mieux les larges taches colorées si caractéristiques de la Plaine des Sables. Le champ de bombes volcaniques débute (Photo 20). On arrive à imaginer les explosions du Chisny et la projection de ces bombes qui recouvrent encore la pente des siècles plus tard. Le sentier ne descend pas totalement vers la Plaine des Sables mais longe le flanc en suivant la courbe de niveau. La balade se poursuit entre les petites bombes avec le Plateau des Basaltes en point de mire (Photo 22). Certaines bombes de plusieurs centaines de kilos bordent le sentier et se fragmentent lentement (Photo 23). Certaines peuvent même servir de siège pour se reposer si besoin (Photo 25). A l'approche de la piste, facilement repérable aux véhicules qui l'empruntent, on trouve un sentier identique qui remonte sur la droite (Photo 26). Il se dirige vers un petit col entre deux bosses du Chisny par une pente un peu forte (Photo 27). Une fois le col franchi, on aperçoit la piste que l'on rejoint facilement par une dernière descente. Une bonne heure après le départ, on a vite fait de rejoindre le point de départ en bordure de la Route Forestière du Volcan (Photo 28), à moins de décider de remonter au sommet.

Particularités

Balises

Pas de balisage

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Rouler jusqu'à Bourg Murat et emprunter la RF du Volcan - Rouler jusqu'au Pas des Sables, descendre les lacets puis stationner au pied du Piton Chisny, près des blocs nommés Gendarmes - Marcher jusqu'à un petit pont et entamer le tour du piton en prenant le sentier qui remonte sur la flanc gauche - Effectuer le tour en suivant au plus près la trace laissée par les visiteurs du lieu - Revenir au point de départ par cette trace.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 12/04/2021 12:53
Randonnée complétée le 12/04/2021 en 2h00

Parmi toutes les idées données par JPG pour "optimiser" cette rando, j'en ajoute une autre que j'ai expérimentée : le lever du soleil depuis le sommet du piton Chisny: génial et surtout facile à réaliser par rapport aux classiques, sommets du Piton des neiges, de la Roche Ecrite ou de la Fournaise...

Randonnée ajoutée le : 08/04/2021