De St-Pierre à St-Denis par l'ancien tracé du Chemin de Fer

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 40h
Distance 88 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 15 - 4 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 15/05/2020

Le train a disparu mais des passionnés cherchent la voie

Je randonne fréquemment avec Ludovic Payet et apprécie particulièrement sa compagnie. Passionné de nature et d'histoire, il a entrepris ce long périple de Saint-Pierre à Saint-Benoît qui fait l'objet de deux fiches. C'est avec plaisir que je publie ces deux aides pour qui voudrait suivre ses traces.

Une fois n'est pas coutume ; laissons aujourd'hui la parole à Ludovic Payet, jeune universitaire passionné d’histoire de La Réunion qui s'est lancé le défi, et l'a réussi, de parcourir un long trajet en plusieurs étapes pour coller au plus près de l'ancienne voie du chemin de fer réunionnais. Sitôt de retour de ce long périple, il a publié une quinzaine de fiches sur ses comptes Facebook ou Twitter. Des textes complets, étape par étape, sont également détaillés sur le site spécialisé Visorando. La littérature sur cette période ferroviaire est abondante car bon nombre d'historiens ont écrit sur ce sujet. Ce complément, autant sportif qu'historique, ne peut que ravir les passionnés qui manquaient d'informations ou les profanes qui croisent des vestiges sans les relier à cette ère du chemin de fer.
Merci à Ludovic pour ces recherches qui ont nécessité de nombreux mois de travail et de randonnées.
Cette fiche est un condensé de la première partie reliant Saint-Pierre à Saint-Denis. Une autre fiche résume le trajet de Saint-Denis à Saint-Benoît.
Le compte Twitter de Ludovic ainsi que sa page Facebook pour en savoir encore plus.

La randonnée débute à Saint-Pierre où chacun connait le bâtiment de la gare, sur le Boulevard Hubert Delisle, proche du port.
Etape 1 : Saint-Pierre - Pierrefonds : Distance : 13,4 km - Durée : 4 heures
C'est la première étape en suivant le chemin de fer. Elle est totalement plate et propose d'aller à la rencontre de tous les vestiges du tracé historique entre Saint-Pierre et Pierrefonds. Trois parties distinctes : Le premier tiers est urbain ; le deuxième est en revanche éloigné de l'urbanisation et c'est là qu'on rencontre les ponts les plus remarquables ; le dernier tiers est plus agricole.
Tous les détails sur cette fiche : Etape 1 de Visorando
La sortie en images : Gare de Saint-Denis - Pont Ravine Blanche - Pont Ravine des Cabris

Etape 2 : Pierrefonds - Etang Salé : Distance : 18 km - Durée : 6 heures
Cette deuxième étape commence dans la ville multiculturelle de Saint-Louis et permet de voir deux branches secondaires de la voie ferrée. Elle chemine ensuite dans la forêt de l'Étang-Salé en suivant au plus près le tracé principal de l'axe ferroviaire avant d'arriver au paisible village balnéaire de l'Étang-Salé les Bains. On rencontre quelques vestiges de la voie ferrée.
Pour en savoir plus : Etape 2 de Visorando
Photos : Culée Etang du Gol - Gare Etang - Maison Garde Barrière

Etape 3
: Etang Salé - Saint-Leu : Distance : 13,5 km - Durée : 4 heures

Elle démarre au village balnéaire de l'Étang-Salé les Bains et se termine dans une autre ville balnéaire : Saint-Leu. Le terrain est plat tout le long mais quelques portions hors sentier sont épineuses. Les vestiges du chemin de fer sont très nombreux sur cette étape, bien plus que sur la précédente. Cette étape longe constamment le littoral et permet aussi de très belles vues sur l'océan et les hauteurs.
Pour en savoir plus : Etape 3 de Visorando
Photos : Talus ferroviaire - Réservoir locomotive - Mur soutènement - Ponceau Bras Ravine Piton

Etape 4 : Saint-Leu - Saint-Gilles : Distance : 21 km - Durée : 6 heures
En distance, c'est la deuxième étape la plus longue. C'est durant cette étape que l'on rencontre les plus longs ponts ferroviaires en maçonnerie encore existants. Le parcours passe près de plusieurs plages, il est donc possible de faire trempette. Une grande partie de la randonnée est urbaine et il est donc facile de rencontrer des commerces pour se ravitailler durant cette longue étape.
Pour en savoir plus : Etape 4 de Visorando
Photos : Poudrière - Ponceau Kélonia - Pont Petite Ravine - Rail à Trou d'Eau

Etape 5
: Saint-Gilles – Saint-Paul : Distance : 10 km - Durée : 3 heures

Cette étape est plate et relativement facile. La première partie est urbaine et passe dans les villes touristiques de Saint-Gilles et de Boucan Canot, renommées pour leurs plages de sable blanc. La deuxième partie est plus nature en longeant les falaises du Cap la Houssaye. Le dernier tronçon est de nouveau urbain et se fait dans la ville de Saint-Paul. On peut y rencontrer une dizaine de vestiges de la voie ferrée.
Pour en savoir plus : Etape 5 de Visorando
Photos : Pont Ravine Cap Champagne - Gare Saint-Paul - Pont Ravine Patant Slip

Etape 6
: Saint-Paul – Le Port : Distance : 9,7 km - Durée : 3 heures

Cette portion est totalement urbaine ! Mais son gros avantage est qu'elle est courte et sans dénivelé. Il y a moins de vestiges de la voie ferrée dans cette zone, mais ceux qui restent sont particulièrement remarquables et valorisés pour la plupart. Cette randonnée traverse deux villes ayant pas mal d’attraits culturels : la première étant Saint-Paul, et la deuxième le Port, qui recèle bien plus de trésors qu'il n'y parait.
Pour en savoir plus : Etape 6 de Visorando
Photos : Talus ferroviaire - Maison des Cheminots - Pont Etang St-Paul

Etape 7
: Le Port - La Possession : Distance : 10 km - Durée : 3 heures

Cette étape est à l'image de la précédente : plate et urbaine. Les vestiges de la voie ferrée sont peu nombreux contrairement à d'autres étapes du tour de l'île. La plupart se trouvent dans la ville du Port. Ne pas manquer une visite au Cimetière des Piémontais le 1er Novembre ! Bien profiter de cette dernière étape reposante car les deux prochaines comportent un certain dénivelé.
Pour en savoir plus : Etape 7 de Visorando
Photos : Rails maison des dockers - Cuvée Ravine à Marquet

Etape 8
: La Possession - Grande Chaloupe : Distance : 8 km - Durée : 3 heures

Après la longue portion plate des précédentes étapes, c'est la reprise du dénivelé sur cette courte étape. Le tunnel étant officiellement interdit d'accès, il faut passer par le haut, sur le chemin des Anglais qui comporte des tronçons avec de fortes pentes. Il s'agit d'un très ancien chemin pavé qui est aujourd'hui une randonnée incontournable de l'île.
Pour en savoir plus : Etape 8 de Visorando
Photos : Pont Grande Chaloupe - Locomotive Schneider - Tunnel Grande Chaloupe

Etape 9 : Grande Chaloupe - Saint-Denis : Distance : 18 km - Durée : 7 heures

Il s'agit là d'une étape avec un dénivelé assez important. C'est la plus difficile du trek. Certaines portions sont vertigineuses le long du sentier des cordistes, mais les points de vue sont sublimes sur la Route du Littoral. Cette randonnée emprunte plusieurs tronçons du Chemin des Anglais. Il s'agit là d'une étape plutôt vallonnée. Bien sûr, il y aura des vestiges de la voie ferrée au début et à la fin du parcours.
Pour en savoir plus : Etape 9 de Visorando
Photos : Tunnel Ravine à Jacques - Pont Ravine à Tamarins - Rails gare St-Denis

Balises

Pas de balises. Seulement des vestiges

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Pierre à l'ancienne gare devenue depuis une brasserie et débuter le long périple pour rejoindre Saint-Denis en autant d'étapes que nécessaire.
Voir pour cela toutes les étapes détaillées ci-dessus ainsi que sur les liens de Ludovic Payet.

Ludovic Payet par Ludovic Payet

Je suis actuellement étudiant à l’université de Saint-Denis en L3 Histoire. J’ai toujours eu un certain intérêt pour le patrimoine réunionnais. J’ai connu l’existence d’une voie ferrée à La Réunion dès mon plus jeune âge. Mon entourage m’a ainsi montré les premiers vestiges, à savoir la gare de Saint-Pierre, le pont de la Ravine Blanche et le pont de la Ravine des Colimaçons entre autres mais sans que je ne m’y intéresse pour autant. Tout à pris un tournant différent quand je suis tombé par hasard sur le tracé historique du chemin de fer avec le logiciel « Remonter le temps ». J’ai pu ainsi reconstituer numériquement le tracé du chemin de fer. Étant aussi un passionné de randonnée, je me suis dit qu’il fallait que je parcoure cet itinéraire à pied en totalité. Je me suis découvert plus qu’un passe temps : une passion. J’ai adoré faire ce parcours et découvrir ces vestiges. J’ai choisi de commencer par Saint-Pierre car c’est la dernière portion à avoir été construite. Mais officiellement, le départ kilométrique est à Saint-Benoît. C’est cependant une recherche qui n’est pas encore finie et qui mérite d’être continuée car je trouve encore de nouveaux vestiges quand je repasse sur le parcours. Je pense que cette recherche me sera bénéfique car je voudrais plus tard travailler dans la médiation du patrimoine.
Lire en plus l'hommage rendu à Ludovic sur Zinfo974.

Le chemin de fer à La Réunion en quelques chiffres

Construite à partir de 1878, la ligne reliait Saint-Benoît à Saint-Pierre en passant par Saint-Denis. 126 km de rail, 1 mètre d'écartement contre 1,44 m ailleurs, 15 gares, 27 haltes, chargements de 65 tonnes à 25 km/heure de moyenne, vitesse maximale 50 km/h, 12 heures pour relier les deux extrémités. Un tunnel de 10,5 km en 4 tronçons, 50 ponts dont certains à 50 m de hauteur, 100 ponceaux, 8000 ouvriers, 10 nationalités, 150 morts durant les travaux. 1957 : fermeture St-Pierre – le Port. 1963 : fermeture St-Denis – St-Benoît. 1976 : fermeture définitive.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
orando974, 09/05/2020 13:20
Randonnée complétée le 02/05/2020 en 19h50

Bonjour,

Je profite de mon temps de libre pour vous répondre. Au plaisir, je suis très content de partager ce périple. Le descriptif de la dernière étape est en court et sera disponible sûrement la semaine prochaine. J'ai pu visiter le tunnel de 700 mètres, ce qui veulent voir les photos peuvent me contacter où demander à l'association comme l'a dit Martial.

À bientôt pour cette dernière étape qui sera mis en ligne sur le site visorando dans les prochains jours. Je rajoute ce contre la photo d'un autorail, qui a été mis en exposition à la gare de Saint-Pierre et qui devrait être réaménagé pour pouvoir y accueillir du monde.

Martial, 06/05/2020 08:48
Randonnée complétée

Je vais remercier également Ludovic pour cette fabuleuse reconstitution historique du cheminement du chemin de fer, et le site Randopitons pour cette fiche exceptionnelle.
J’ai eu la chance de faire avec lui la plus belle partie et la plus intéressante, à savoir la partie qui passe dans le tunnel ferroviaire entre la Possession et St Denis ; il n’y a qu’une toute petite partie de 700 mètres entre la grande Chaloupe et la ravine à Jacques qui n’est pas accessible; d'ailleurs soigneusement barricadé, voir photo 26 du site, car elle sert de dépôts de matériels pour l’association du ti train lontan ; ceux qui le désire peuvent cependant demander à l’association la possibilité de visiter, uniquement le dimanche.
Attention, comme cela est précisé dans cette fiche, le passage dans le tunnel est interdit, propriété du conseil général.
Mais dans le cadre d’une démarche historique, éviter ce fabuleux passage en passant par le haut serait une aberration.
Ceux qui ont réalisé le tour de l’île au plus prés des flots ont déjà effectué la majeure partie du tracé du ti train lontan.
Photos jointes.

Christian Léautier, 02/05/2020 16:29
Randonnée complétée le 02/05/2020

Merci à Ludovic qui historien, a bien trouvé sa voie (ferrée bien sûr). J'ai eu le plaisir de randonner avec lui et comme dit de nombreuses fois , son travail autant que sa gentillesse sont remarquables. Je ne peux m'empêcher de relater ici les portions de tunnel qui permettent de "coller au plus près " la voie ferrée sans faire le détour par le Chemin des anglais. Mes petits enfants se sont régalés-et moi aussi- d'enfreindre l'interdiction en parcourant avec la frontale une portion de la Grande Chaloupe vers la Possession et nous en garderons des souvenirs inoubliables. Comme dit souvent sur ce site "chacun prend ses responsabilités" et bien sûr mon commentaire ne se veut pas nécessairement un encouragement à passer par dessus la loi.

Randonnée ajoutée le : 01/05/2020