Le tour du Plateau des Basaltes depuis la Plaine des Sables

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 10.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2412 - 2253 m
Dénivelé positif 380 m
Dernière mise à jour 02/05/2019

Dix kilomètres sans toucher une plante

Après une trentaine de sorties sur la Plaine des Sables, il est surprenant de constater que le sentier qui part de la piste vers la GRR2 n'apparaît sur aucune fiche. Voilà qui est réparé avec cette boucle qui comporte la moitié de sa distance en hors sentier. La première partie traverse la Plaine des Sables et monte à l'Oratoire Sainte-Thérèse en suivant les trajets officiels. La deuxième sillonne dans la nature avec le pari réussi de ne jamais marcher sur une plante. Il faut alors, on s'en doute, effectuer des centaines de petits contournements pour toujours trouver les cailloux, lapilli ou prairies sauvages afin d'éviter branles verts et ambavilles qui ont souffert d'anciens incendies. Ce qu'il en reste rivalise de beauté sauvage et incite à ralentir le pas pour rechercher les plus élégants. On traverse également des zones où les sculptures de basalte créent de magnifiques natures mortes. On n'est jamais loin de la route où circulent les visiteurs du volcan. Même pari sur le Plateau des Basaltes dont on peut en faire le tour, profitant ainsi de grandioses points de vue sur le Fond de la Rivière de l'Est.

La randonnée débute au Pas des Sables, juste au départ du sentier du Morne Langevin ou du belvédère aménagé pour admirer la Plaine des Sables. Une table d'orientation situe les principaux pitons qui dominent la plaine (Photo 1). La descente s'effectue le long des lacets goudronnés de rouge et l'on profite de magnifiques vues sur la plaine et le morne (Photo 2). A la fin de la route  débute la piste défoncée une bonne partie de l'année. Cela ne décourage pas les amateurs du volcan qui tentent d'éviter les nombreux nids de poules. 850 m plus loin, avant un virage de la piste, on rencontre le sentier venant de Grand Galet. L'emprunter et entamer une traversée en direction du Plateau des Basaltes qu'on voit très bien à l'horizon (Photo 3). Le sol est quasiment plat et le sentier serpente entre les herbes et les petits branles verts ou gris. Il frôle quelques plaques basaltiques creusées par l'eau et l'érosion (Photo 4). On rencontre moins de sable que de l'autre côté de la route forestière. La marche est rapide sur plaques de basaltes, cailloux ou sables (Photo 5) et l'on rejoint sans encombre le GRR2 qui a traversé une grande partie de La Réunion avant de se diriger vers Basse Vallée. Obliquer sur la gauche et rejoindre le bas du rempart. Le sentier traverse un petit bois ombragé de tamarins des Hauts (Photo 6) avant d'entamer la montée vers le Plateau des Basaltes. Deux séries de lacets sont séparées par une portion un peu plus plate. La montée sur les lacets caillouteux est sérieuse mais de courte durée (Photo 7). On bénéficie de magnifiques vues sur la Plaine des Sables, du premier cassé de la Rivière de l'Est jusqu'au Morne Langevin (Photo 8). Plus on monte et plus le sentier est caillouteux (Photo 10). Le Plateau des Basaltes est une grande étendue presque plate recouverte en partie de prairies sauvages et de brandes qui poussent à ces altitudes (Photo 11). Laisser le sentier et tenter un tour du plateau afin de se rapprocher du rempart pour admirer la plaine et la vallée de la Rivière de l'Est sous des angles inédits (Photo 12). La végétation parfois touffue empêche de s'approcher du bord mais il y a toujours un passage sur les lapilli pour éviter de piétiner la végétation (Photo 13). Dans le fond, deux petits pitons se rejoignent facilement. On a, de leur sommet, une vue générale sur le plateau constitué surtout de prairies (Photo 14). Le deuxième petit piton est constitué d'une large plaque basaltique qui abrite, en-dessous, de vastes grottes difficiles d'accès. Rejoindre le GRR2 et entamer la courte montée vers l'Oratoire Sainte-Thérèse. Les vues sur le Fond de la Rivière de l'Est sont impressionnantes (Photo 15). Prendre le sentier de gauche à l'oratoire et rejoindre en une minute la piste cavalière qui descend vers le Piton Textor. Dans le premier virage à droite, partir tout droit dans les branles et rejoindre sans difficulté le haut du petit piton où il est aisé de trouver des passages sableux (Photo 16). Juste en face, un petit piton sans nom émerge. Il peut se rejoindre à ce moment là car il y a trop de végétation sur les autres flancs lorsque l'on en fera le tour (Photo 17). Il faut pour cela traverser la ravine en la remontant vers l'amont car le fond est parfois dangereux. Une fois atteint le sommet couvert de tamarins, redescendre vers les zones dénudées qu'on aperçoit dans le fond (Photo 18). Elles sont relativement nombreuses, recouvertes en partie de cette espèce de thym où poussent également de belles petites orchidées. Chercher toujours le meilleur passage dans les branles pour atteindre la plus grande de toutes, bien visible sur la carte IGN (Photo 19). On est à quelques mètres de la piste cavalière qu'on emprunte jusqu'à la Caverne des Lataniers (Photo 20). Une fois à la caverne, remonter sur la plaque qui la recouvre et filer droit vers les concrétions qu'on aperçoit à une centaine de mètres en traversant quelque herbes éparses (Photo 21). C'est à partir de là qu'il faut avoir les yeux partout pour trouver les plus belles branches ou racines qui vieillissent au sol à travers le végétation (Photo 22). Elles rivalisent de beautés posthumes car elles sont les vestiges d'anciens incendies et la météo des lieux leur permettent de pourrir moins vite qu'en forêt humide (Photo 24). Très vite, il faut chercher autant les branches que les roches biscornues qui prennent des formes peut être inquiétantes par clair de lune (Photo 23). Poursuivre en cherchant toujours le meilleur passage sans aller trop à droite vers la route ou à gauche vers le sentier de l'oratoire (Photo 25). Pour cela il faudra grimper un peu plus vers de très anciens cratères recouverts de petits tamarins et de branles (Photo 27). Il est ainsi possible, avec un GPS en main, de relier le point de départ sans utiliser les voies déjà tracées. Un petit écart, en empruntant sur 200 mètres le sentier de l'oratoire, permet en fin de parcours de se régaler à nouveau des paysages sur la Plaine des Sables (Photo 28).
Attention : en raison du hors sentier, il faut absolument éviter un jour où les brouillards descendent à terre et empêchent de se situer correctement malgré le GPS. Aucune possibilité pourtant de s'égarer en raison de la présence du sentier d'un côté et de la route de l'autre.

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et rouler en direction du Pas de Bellecombe - Stationner au Pas des Sables sur le parking à gauche de la route - Marcher sur la route pour descendre tous les lacets jusqu'à la Plaine des Sables - Longer la piste aux innombrables nids de poule en marchant à quelques mètres des véhicules - Bifurquer à gauche et emprunter le sentier venant de Grand Pays et Grand Galet pour rejoindre le GRR2 - Prendre à gauche ce nouveau sentier et grimper les lacets jusqu'au Plateau des Basaltes - Faire le tour de ce plateau pour profiter des points de vue et se diriger vers l'Oratoire Sainte-Thérèse - Remonter un peu à gauche à l'oratoire et tourner immédiatement à droite sur la piste cavalière - Quitter la piste pour rejoindre le piton sur la gauche - Rejoindre le deuxième piton au loin ou descendre vers les prairies d'herbes folles qu'on voit très bien depuis le promontoire - Descendre vers la Caverne des Lataniers en empruntant au maximum ces prairies - Passer au plus près de la caverne, monter dessus et poursuivre vers le point de départ en marchant au hasard sans aller sur la route qui est parfois à moins de 100 mètres. Terminer en hors sentier ou par le sentier de l'oratoire comme sur la carte ci-dessus.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 04/05/2019 16:28
Randonnée complétée le 03/05/2019 en 5h00

Le Plateau des Basaltes mérite largement que l'on d'y attarde! donc j'y reviens aujourd'hui pour une seconde fois mais si cette fois ci c'est le brouillard -donc les points de vue sur le fond de la rivière de l'Est sont inexistants, les rochers chaotiques et ruiniformes qui entourent le petit plateau proprement dit, sont du plus bel effet...La Plaine des Sables est quant à elle, carrément dans le brouillard. Vu la faible étendue du plateau, peu ou pas de malchance de se perdre en parcourant en tous les sens en hors sentier ces superbes étendues de basalte...Sans marcher sur une plante, c'est une autre histoire! car parfois la végétation reste assez dense, ce qui n'est pas le cas pour le reste de la boucle.S'attarder à photographier en parcourant le Plateau des Basaltes,rallonge agréablement d'une heure le temps estimé sur le site.

Randonnée ajoutée le : 01/05/2019