Du Pas de Bellecombe au Piton Rouge par le sentier de bord

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 7.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2392 - 2308 m
Dénivelé positif 130 m
Dernière mise à jour 25/10/2018

Nouveaux points de vue sur la Fournaise

Quand on marche jusqu'au Piton de Bert, on se rapproche doucement du rempart entourant l'Enclos Fouqué aux alentours du Piton Rouge. On le longe alors au plus près jusqu'au point d'observation des éruptions sur le flanc sud de la Fournaise. On peut cependant suivre le rempart depuis le Pas de Bellecombe pour gagner en distance et en points de vue sur le volcan. La faune se repère vite aux bouses qui recouvrent le site et aux traces de pattes des bovins qui s'arrêtent parfois à 20 cm du vide. Un sentier facile à suivre a sans doute permis officiellement de rejoindre le Nez Coupé du Tremblet en son temps. On ne distingue pas de fissures dangereuses en bordure de caldeira qui auraient justifié une fermeture. La pente très faible, les paysages magnifiques, la végétation rare et basse, les panoramas grandioses font de cette courte sortie un vrai plaisir pour les yeux et les jambes. Quelques cadavres d'arbres permettent de magnifiques photos de natures mortes. D'autres bien fleuris ou feuillus tentent tant bien que mal de survivre à cette altitude souvent froide et battue par les vents. Un court écart vers un double cratère s'effectue sans danger en quelques minutes. Cette randonnée familiale demande juste un peu d'attention s'il y a de jeunes enfants car les lapilli glissants finissent à quelques centimètres du vide et il vaut mieux ne pas glisser. En cas de crainte, marcher à quelques mètres dans les terres en slalomant entre les branles verts.

La randonnée débute juste derrière le petit bar et point d'information. Une petite murette sert de clôture et se passe sans difficulté. On longe ce qui peut s'apparenter à une ancienne piste bordée par des clôtures délabrées (Photo 1). On se retrouve très vite en bordure de rempart sur des traces très visibles (Photo 2) pour les premiers panoramas sur la Fournaise (Photo 3). Le rempart quasi-vertical est impressionnant et il ne faut pas s'approcher du bord lorsqu'on voit des roches qui semblent instables (Photo 4). Suivre simplement les traces de pas laissées dans le sable sur un sentier qui s'éloigne très rarement du bord. Quand on arrive en face du petit cratère qu'on aperçoit sur la droite, filer vers la clairière et se diriger vers la butte créée par le petit volcan (Photo 8). La courte pente amène au sommet, en bordure de deux cratères. Celui de droite est petit mais chaotique et difficile d'accès. Celui de gauche est plus vaste et comporte un fond plat recouvert de sable et de quelques herbes (Photo 10). La meilleure manière de l'apprécier est d'en faire le tour en marchant sur les bords de l'ancien cratère très érodé (Photo 9). Une fois le tour terminé, reprendre au hasard vers le rempart en marchant sur de grandes plaques sableuses. Une minuscule ravine donne assez d'eau pour abreuver les bovins à en juger par les traces de sabots. La balade reprend, toujours aussi facile et agréable entre les plantes rases (Photo 12). Avant d'arriver au Piton Rouge qu'on aperçoit déjà de loin, ne pas hésiter à grimper le minuscule piton sans nom dont le sommet se situe à 2395 m. De là, on domine de quelques mètres tout le circuit déjà pratiqué ou restant à faire (Photo 16) et on bénéficie même d'une belle vue plongeante vers la Fournaise (Photo 17). Le terrain devient de plus en plus sableux, les plantes de plus en plus rabougries (Photo 18). Il est possible de poursuivre ainsi jusqu'au pied du Piton Rouge, là où la piste et le GRR2 rejoignent le rempart (Photo 22) ou simplement couper à travers le désert vers le piton lui-même (Photo 23). En moins de 2 minutes, on se retrouve sur la piste qu'il n'y a plus qu'à suivre sans réfléchir (Photo 25) jusqu'au parking du sentier du Piton de Bert. Il est également possible de poursuivre ce semblant d'aventure en marchant à quelques dizaines de mètres de la piste dans un hors sentier sans danger pour le marcheur comme pour la végétation. Le relief sur la droite est plus difficile que de l'autre côté de la piste. On parvient au grand parking connu des amateurs d'éruptions et d'embouteillages monstres les jours d'observation. On peut terminer par la route forestière mais le sentier qui la longe est bien plus tranquille et moins poussiéreux que la piste terreuse (Photo 26). On profite alors du paysage vers le Demi-Piton et le Piton Haüy. Quand le sentier coupe la route et se poursuit vers la Griffe du Diable, longer la route et parvenir sans effort au parking, fin de la boucle.

Balises


Bas de balise au rempart

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et poursuivre jusqu'au Pas de Bellecombe - Stationner sur le grand parking et rejoindre le bar près du Belvédère - Débuter la boucle à l'arrière et poursuivre en longeant le rempart jusqu'au Piton Rouge - Au Piton Rouge, emprunter la piste et repartir sur la droite jusqu'à la route forestière du Volcan - La longer par le sentier puis terminer sur la piste jusqu'au parking.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 25/10/2018 11:15
Randonnée complétée le 24/10/2018 en 3h00

Intéressant car le sentier du bord du rempart était pour moi encore inconnu (et pourtant bien marqué au sol et facile). On reste toujours entre 2300 et 2400m d'altitude. Boucle à faire pour des vues inédites sur la Fournaise et l'Enclos mais si on a déjà parcouru x fois "l'autoroute" vers le piton de Bert à l'occasion d'autres randos qui ont également permis d'escalader le Piton Rouge, alors pourquoi pas, comme je viens de le faire en 3h, batifoler dans du hors sentier -pas dangereux et agréable- depuis la caverne du Chisny en reliant en les escaladant sans problème les pitons et cratères non nommés sur la carte IGN , si ce n'est par leur altitude: 2395 (photo 16) puis 2401 puis cratère 2390 ( photos du site 9 et 10 )puis cratère 2360 (200m au nord: altitude non notée sur la carte ign mais voir les courbes de niveau) et enfin cratère 2342 (photo 27). Boucle un peu plus sportive dans une zone assez méconnue où l'on ne peut raisonnablement pas se perdre au milieu d'une végétation rabougrie et plutôt assez clairsemée pour s'y infiltrer sans difficultés.Bref, j'ai bien aimé! et pense y retourner avec mes marmailles qui vont sûrement apprécier ce zeste d'aventure....

Martial, 22/10/2018 14:42
Randonnée complétée

Charmante rando qui permet de se diriger vers le piton de Bert par un autre sentier.

Randonnée ajoutée le : 22/10/2018