Le long de la Ravine des Figues à partir du Cimetière des Jésuites

Difficulté
Très facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h
Distance 2.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 377 - 248 m
Dénivelé positif 150 m
Dernière mise à jour 05/10/2017

Camphriers remarquables au milieu des canneliers

Cette fiche est une ébauche d'une randonnée qui sera bientôt disponible dans la région de la Ressource en suivant la Ravine des Figues. Des équipes œuvrent (septembre 2017) à la mise en place d'un court circuit permettant de longer la ravine et ainsi visiter les lieux de culte de la Ressource tout en rajoutant une sympathique balade.

A l'est de la Ressource, près de la Ravine des Figues, se trouve un des plus petits cimetières de la Réunion. Il est chargé d'histoire (voir § ci-dessous) et plusieurs panneaux explicatifs sont là pour renseigner les rares touristes ayant eu vent de sa présence dans ce lieu reculé. La lecture des panneaux est rapide ainsi que la visite de la trentaine de tombes des jésuites ou de la famille Gaudin de Lagrange. L'endroit est calme à l'ombre d'énormes camphriers (Photo 8) qui plus est, bien entretenu. La randonnée proposée à quelques pas d'ici est certes très courte mais permet de se balader un peu dans un sous-bois dominé par de gros bambous qui craquent et couinent au vent et par des dizaines de fins palmiers élancés. Le fond de la ravine qui ne doit avoir de l'eau qu'épisodiquement peut également se parcourir sans difficulté ni danger. Des randonneurs amateurs d'histoire de La Réunion ne manqueront pas de rajouter des commentaires sur l'état d'avancement des travaux afin de peaufiner la fiche et donner à beaucoup l'envie de visiter ce lieu de repos éternel.
Nous avons effectué une boucle qui remontait vers Beaumont par les cannes à sucre mais elle n'est pas présentée car il a fallu traverser 50 mètres de végétation en rive droite de la Ravine des Figues sur une pente touffue et surtout glissante.

La randonnée débute au parking du cimetière, très facile à trouver grâce aux panneaux depuis l'église de la Ressource. Une fois au cimetière, ne pas manquer la lecture des renseignements (Photo 1), la visite des tombes de la famille Gaudin de Lagrange dans le coin sud-ouest (Photo 3) et celles des Jésuites constituées de petites murettes peintes en blanc (Photo 2). Le sentier est très facile à trouver à gauche en entrant dans le cimetière. Il file vers le tronc remarquable d'un camphrier (Photo 8) et passe entre deux de ses branches (Photo 9) pour débuter la descente vers la ravine. Les premiers palmiers et pieds de canneliers font leur apparition. Écraser une feuille entre les doigts afin d'apprécier la différence avec l'odeur du camphrier. Le sentier est bien tracé en légère descente (Photo 10). Aucune difficulté pour rejoindre le bord de la ravine où les bambous ont même poussé au milieu du lit (Photo 12). Quelques manguiers carottes survivent ici depuis des décennies (Photo 13), les racines dénudées par les rares crues. Après une centaine de mètres, les premiers travaux ont changé la physionomie du vieux sentier. Les bambous omniprésents servent pour la construction de balustrades décoratives (Photo 14) et les marches permettant de rejoindre le centre de rééducation sont également travaillées grâce au bambou (Photo 16). Le sentier longe le centre et l'on peut facilement rejoindre l'église pour en apprécier l'architecture mi-pyramide mi-cube ou voir la fresque peinte derrière l'autel. Près du centre de rééducation, avant de redescendre vers la Ravine des Figues, on frôle la tombe du Père Gurry. On connait peu de choses de cet ecclésiastique venu des Indes et chargé des engagés au début du 19è siècle mais on s'étonne de la forme inhabituelle de l'édifice. Sans vouloir lui manquer de respect ou tenir des propos sacrilèges, on s'attend à voir des tuyaux de refroidissement partir du sommet pointu de la tombe pour distiller le géranium ou le camphre très présent en ce lieu ! (Photo 18). Il gît pour l'éternité sous un énorme eucalyptus (Photo 17) entouré de bambous. Le sentier redescend alors vers la ravine et repart vers l'aval (Photo 19). Une passerelle en bambou n'est pas assez sûre pour tenter la traversée (Photo 20) mais le lit de la ravine se passe sans encombre. Un peu plus loin, le sentier remonte vers la Ressource pour un retour possible vers le cimetière par la gauche et le village.
En septembre 2017, le sentier n'étant pas terminé, nous avons rejoint le pont (Photo 25) en poursuivant par la ravine au fond recouvert de galets (Photo 23). La longue boucle par les cannes étant encore assez aléatoire, reprendre le chemin inverse jusqu'à la hauteur du cimetière et remonter plein sud pour connaître le tracé du futur sentier. La dernière pente, vers les champs de la Ressource, s'effectue presque acrobatiquement (Photo 26) et ce sera plus aisé lorsque les marches soutenues de bambous seront installées sur la très forte pente. A partir des bambous, reprendre à nouveau en sens inverse pour regagner le cimetière des Jésuites.

Profil

Plan de l'itinéraire

Cliquer sur (coin supérieur droit) pour la carte logo IGN.

Itinéraire

Se rendre à Sainte-Marie par la voie rapide et sortir à la bretelle Sainte-Marie et le Verger - Remonter le Chemin Tabur jusqu'au village de la Ressource - Peu après l'église, prendre à gauche la direction du cimetière  des Jésuites (panneaux) - Se garer à proximité du mur d'enceinte - Visiter le cimetière et prendre le sentier qui descend vers la Ravine des Figues - Partir sur la gauche et suivre les sentiers en cours de réfection - Poursuivre ou non jusqu'au pont de la D62 en marchant dans le lit du cours d'eau - Remonter par le même itinéraire et poursuivre vers l'amont - Aux bambous du haut du rempart, refaire demi-tour et rejoindre le cimetière.

Le cimetière des Jésuites de la Ressource

Ce lieu de repos éternel est un don de la famille Desbassyns au 19è siècle. Les jésuites, venus sur l'île de Bourbon en 1844 pour préparer leur implantation à Madagascar, créent une école pour les garçons ramenés des îles avoisinantes (Madagascar, Sainte-Marie, Nosy-Be, Mayotte …). Le cimetière abrite les dépouilles de 27 jésuites, une sœur de Saint-Joseph de Cluny et Marie Rivière, une créole de la Ressource. Dans le coin du cimetière on peut voir la très modeste tombe du Marquis de Gaudin de Lagrange près de celle de sa fille, la poétesse Ann Mary Ombline Gaudin de Lagrange, petite nièce d'Auguste de Villèle, connue pour avoir publié "La Grande Case", "Reflets d'âme" ou "Poèmes pour l'Île Bourbon", morte et enterrée à 41 ans.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 05/10/2017 13:37
Randonnée faite le 02/09/2017 en 1h20

Aimable rando familiale.bien ombragée.Pourquoi pas donner comme but aux marmailles la recherche de la tombe circulaire du père Gurry en les laissant découvrir les sentiers au milieu d'une véritable bambouseraie ?

Martial, 24/09/2017 16:11
Randonnée faite le 20/09/2017 en 1h00

Faite le jour de la réalisation de cette fiche; plongée intéressante dans l'histoire de l'île.

Randonnée ajoutée le : 22/09/2017