Le Point de vue sur les Îlets du Camp de Puces et la Cascade du Cap Noir par la Plate Forme

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 972 - 724 m
Dénivelé positif 520 m
Dernière mise à jour 13/04/2020

Deux circuits totalement différents

Le sentier qui va de la Plate Forme à Peter Both par la Cascade du Cap noir est fermé par arrêté. On a depuis longtemps la mauvaise habitude de ne pas tenir compte de cet arrêté placardé en début de sentier et on regagne son véhicule en se posant la question de savoir où pouvait bien se situer le problème à l'origine de la fermeture. Paradoxalement, celui-ci est fermé par arrêté mais aucun cadenas, aucune alerte, aucune affiche n'avertit le marcheur à la fin des champs de lentilles alors que l'éboulis et l'effondrement des roches rendent effectivement impossible la poursuite vers le Col des Piton Papangues et Fougères. Cela n'a guère d'importance pour cette courte balade mais il en est tout autrement pour quelqu'un qui aurait entrepris le tour du Cirque de Cilaos et se verrait contraint de rebrousser chemin avec déjà plus de 20 km dans les jambes.
Cette courte randonnée comporte deux circuits bien distincts : l'un sportif et de découverte, l'autre de balade en montagne pour aller voir une très belle cascade sur le Bras de Benjoin. Le premier est assez difficile car il n'emprunte aucun sentier marqué, longe une ravine puis un sentier pas toujours facile à dénicher mais il donne l'occasion de contempler le Cirque de Cilaos de magnifique manière par de sublimes panoramas, un peu comme pour l'ascension du Piton Morel, tout proche. On y a des vues impressionnantes sur les îlets des Aigrettes et du Camp de Puces. Le deuxième est plus classique sur un sentier digne d'un GR qui comporte tout de même de belles portions vertigineuses avant d'arriver aux ruines du pont enjambant le Bras de Benjoin d'où se jette la belle Cascade du Cap Noir. Contrairement à la Ravine de la Roche Pendue, il est facile de se baigner dans le Bras de Benjoin.

La randonnée sportive débute à la fin de la route de la Plate Forme, en plein cœur des immenses champs de lentilles (Photo 1). En réalité les champs sont assez petits mais on a peu l'habitude de voir en montagne de si grandes surfaces cultivées. Comme les paysages sont grandioses et que les vues sur ces champs sont peu courantes, il est conseillé de partir à pied de la Plateforme pour apprécier l'ensemble. On peut également étudier le système astucieux de cordes attachées ensemble et portant des bouteilles ou boîtes vides pour faire du bruit afin d'éloigner les oiseaux sans avoir à marcher. On tire sur la ficelle et tout l'ensemble bouge. Rejoindre le départ du sentier de la Roche Pendue, près de son manguier et de la case au toit vert pâle (voir la randonnée vers la cascade de la Roche Pendue pour les détails et coordonnées). La descente s'effectue par de courts lacet remplis de petits cailloux tombés suite aux travaux de mise en culture en lentilles de la forte pente (Photo 2). Attention tout de même à son étroitesse car le pied peut facilement mordre sur la partie basse. On rejoint les premiers filaos dans une végétation assez dense puis la berge de la ravine près d'une touffe de bananiers (Photo 4). Pas de difficulté particulière pour filer vers l'aval à moins de n'avoir jamais randonné près d'une rivière un peu oubliée. On passe donc de galets en racines, de parties sableuses en gués ou de jouvences en chocasAgavacée (cadère) Furcraea foetida - Importé pour en faire de la corde,
on ne sait désormais plus comment s'en débarrasser
jusqu'aux trois filaos décrits ci-dessous qui sont situés jusque après un gué sur la Ravine de la Roche Pendue. Franchir le lit de la rivière et suivre à partir des deux cairns (voir photos de Thierrypiton dans les commentaires du 21/5/2018) un sentier étroit qui monte un peu avant de redescendre et longer la courbe de niveau pour finir au pied du plateau où commencent quelques lacets dans les herbes jaunes. La grimpette est très courte et on débouche sur un assez vaste plateau jauni par la sécheresse (Photo 7) au milieu des bois d'olives chargés de fruits noirs (Photo 8). Un manguier, quelques goyaviers, des murettes indiquent que cette zone a été habitée au siècle précédent. On est surtout frappé par les paysages alentour. Le plateau lui-même est vaste et pouvait nourrir une famille (Photo 9). Les abords sont sauvages et sans doute infranchissables (Photo 10). En face, à l'époque, les habitants pouvaient se faire signe avec ceux vivant à l'Îlet Apère (Photo 11). Dans le petit bois au nord, une case en tôle entourée de quelques vestiges survit dans un état encore correct, mais aucune trace de passage et de vie (Photo 12). Les semeurs de lentilles interrogés ne connaissent même pas le nom de cet îlet isolé. Si les cultures ou la case ne présentent qu'un intérêt relatif, il en va autrement des vues à 360° sur les massifs environnants qui débutent à la Fenêtre des Makes pour se terminer au Dimitile en passant pas le Grand Bénare ou le Gros Morne de Gueule Rouge (Photo 13 & Photo 14). C'est un régal pour les yeux ; on envie les anciens habitants et on se voit bien bivouaquer là une nuit en plantant la tente entre quelques restes de murettes (Photo 15). Peut-être qu'un jour trouvera-t-on de la lentille semée par un descendant ? Le retour au véhicule s'effectue par le même itinéraire.

La randonnée familiale part du parking, arrosé en permanence par les asperseurs du champ tout proche. La piste est magnifique (Photo 17) et chemine en pente très faible entre les champs de lentilles entourés de cailloux qui ont été arrachés pour gagner en surface cultivable (Photo 19). On se rapproche du pied du Gros Morne de Gueule rouge qui est un des pitons de la Réunion offrant la plus grange hauteur de paroi verticale (Photo 20). Ne pas manquer les épouvantails ou l'abri en tôle (Photo 21) destiné à abriter la personne qui vient ici passer la plus grande partie de sa journée à faire fuir les oiseaux qui pourraient manger les graines au moment où elles sont semées. Une fois germées la corvée est supprimée et les arroseurs prennent le relais. A la fin du dernier champ, une pancarte indique Peter Both, pourtant inaccessible, et aucune trace d'arrêté pour le signaler. Le large sentier enchaine parties presque plates et lacets tout en bordant le vertigineux rempart sur des portions qui peuvent incommoder les plus sensibles (Photo 22) . Dans ce cas, serrer au plus près les flancs de la falaise. La végétation est rase ou inexistante et le sentier peut s'avérer glissant par moments ; il vaut mieux ne pas courir et bien regarder où poser les pieds. Certains lacets dominent le sentier par des vues plongeantes en direction du Bras de Benjoin (Photo 23). Quelques portions plates permettront de se reposer au retour (Photo 25). Quand la canne fourragère fait son apparition, le bruit de la cascade a augmenté et on arrive très vite à un premier point de vue sur le canyon du Bras de Benjoin pour également admirer la cascade (Photo 26). Faire très attention à cet endroit et bien tenir un des arbres qui pousse ici afin ne pas chuter dans le vide. Poursuivre sur le sentier qui arrive au pied d'un pont détruit d'où l'on peut voir partir la cascade en un immense toboggan également très dangereux. Un faux pas à ses abords et c'est le grand plongeon de 40 mètres. Attention donc aux enfants intrépides qui pourront bénéficier, 20 mètres en amont de plusieurs bassins sans grand danger par basses eaux.
On peut de cette berge voir l'immense éboulis qui a signé la fin de la randonnée de la Plate Forme à Peter Both (Photo 27). La remontée s'effectue en moins de 30 minutes et demande quelques efforts qui se terminent dans les lentilles avec une belle vue sur le Sommet de l'Entre Deux (Photo 28).

Balises


Balises blanches uniquement sur sentier vers Cap Noir

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre dans le Cirque de Cilaos et rouler jusqu'à la Plate Forme, juste avant Bras Sec - Tourner à gauche à la Plate Forme sur la route bétonnée qui rejoint plus bas le départ du Sentier de Cap Noir et garer le véhicule sur le parking à la fin de la route - Revenir une centaine de mètres en arrière et marcher jusqu'à la case au toit vert pâle - A la case, repérer sur la gauche un parking pour une voiture et le sentier encombré qui mène à un manguier décharné qui marque le départ du Sentier de la Roche Pendue - Descendre les lacets jusqu'au bois de filaos et gagner la rive de la Ravine de la Roche Pendue - Suivre la ravine durant moins de 400 m à partir de la berge - Repérer en rive droite les 3 filaos de la photo ci-dessus puis emprunter le discret sentier jusqu'au plateau - Visiter le plateau en profitant des panoramas puis rejoindre le véhicule par le même itinéraire - Au véhicule, prendre à gauche la piste qui descend dans les champs de lentilles puis plus bas le sentier du Cap Noir - Descendre les lacets jusqu'à la cascade - Après le bain ou les photos, reprendre le chemin en sens inverse.

Le départ du sentier vers le plateau aux 360° de panorama

Rejoindre la rive gauche de la Roche Pendue à partir du manguier qui pousse en bordure de rempart. Suivre la ravine sur le sentier étroit et bordé de jouvences en marchant 360 m. Aussitôt un gué étroit franchi, repérer les trois filaos de la photo et les deux cairns. La pierre plate entre les deux premiers filaos est à moins de 2 mètres de l'eau et le sentier commence à cet endroit en partant vers la droite, la pierre servant de première marche d'escalier.


Commentaires sur cette randonnée (11)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 19/11/2021 08:12
Randonnée complétée le 23/05/2017

Le 24/05/2017, j'avais réussi à atteindre la case, mais comme le précise Christian, recherche au gps et au prix de griffure profonde.
Photos Jointes

Christian L, 18/11/2021 18:13
Randonnée complétée le 18/11/2021 en 4h00

Bonnes nouvelles! Plus besoin de se soucier -voir la fiche ou les commentaires précédents!- de manguier ou de case en tôle vert pâle pour démarrer. Des panneaux indicateurs (direction la Roche Pendue) et des balises blanches tout le long depuis la Plate Forme permettent de progresser sereinement. Puis quand il faut bifurquer à droite pour quitter le sentier de la Roche Pendue dans une forêt de filaos, les photos, d'ailleurs identiques de misterfish et tib -voir avec leurs commentaires récents du 19/10/21 et du 27/07/21- permettent de repérer une jolie croix blanche sur un rocher à droite que l'on ne peut pas manquer avec un brin d'attention. Plus besoin non plus de dégoter des cairns ou trois filaos à dénicher au milieu d'une forêt de filaos clonés. Mais là certains ont abandonné, les traces ne sont plus nettes et il faut marcher à quatre pattes, pas longtemps donc rien de bien méchant mais, mon conseil, marchez 22 pas de plus sur le sentier de la Roche Pendue, puis remontez sur environ 28 mètres la petite ravine sur votre droite, et là par enchantement vous vous retrouverez sur le sentier dégagé qui vous conduira rapidement jusqu'à l"'ilet sans nom". Jusque là tout va bien car ensuite c'est une autre histoire pour découvrir la kaz tant convoitée de l'"ilet sans nom". La végétation inextricable en fait presque une forteresse imprenable. Je vous mets au défi de trouver cette kaz sans gps et sans revenir griffé jusqu'au sang par les galaberts et les ronces enchevêtrées hautes de plus de 2 mètres. A l'examen des photos du site randopitons on s'aperçoit que c'est de pire en pire au fil des années ; logique car qui vient ici pour admirer ces grandioses panoramas depuis un plateau austère et desséché ? d'ailleurs très visible et très bien délimité sur Géoportail où l'on situe parfaitement la kaz. Emotion garantie lorsqu'on ouvre la porte encombrée de toiles d'araignées très rarement dérangées. Il faut aimer ce genre d'aventure (oui, j'adore), pas si difficile que cela maintenant vu toutes les indications précédentes car le parcours du combattant pour rejoindre la kaz ne fait au plus que 80 mètres. Que cela encourage donc les aventuriers en herbe(s)(!) à s'y rendre. Rien à voir avec la deuxième partie de plaisir : la descente vers le Cap Noir et l'arrivée dans la rivière du Bras de Benjoin, que je vous conseille de remonter pour découvrir des bassins propices à la baignade, si le niveau et le débit de l'eau le permettent. Rando facile à coupler avec le bus Alternéo 60 pris à St Louis à 5h25; arrivée à l'arrêt "Mare Sèche" (c'est au niveau de la Plate Forme) à 6h54 ce qui vous permet en apéritif de longer tout le long de la petite route goudronnée, les champs originaux de lentilles et de déjà admirer de larges panoramas. Compter 15 petites minutes de plus. Comme au retour j'étais en avance pour le bus prévu à 11h05 à l'arrêt "Mare Sèche", j'ai descendu la RN 5 jusqu'au Bras de Benjoin sur environ 800 m pour en le remontant 10 minutes, après avoir descendu facilement dans l'eau au niveau du pont, re-photographier des concrétions ferrugineuses rouges, orangées en rive gauche que j'avais déjà naguère admirées. Il faut toujours optimiser les déplacements ... Bus arrivé à l'heure à 11h 15 arrêt "Bras de Benjoin" au niveau du pont sur la rivière (je le précise car le panneau d'arrêt a disparu mais aucun problème; faire signe au chauffeur qui m'a bien confirmé que cet arrêt existe toujours) . Belle rando pas très longue et qui mérite les 3 coeurs attribués pour l'intérêt général.

misterfish, 19/10/2021 22:39
Randonnée complétée le 19/10/2021 en 2h30

J'ai fais cette rando en venant de Burel par le sentier de la roche pendue, donc le plateau est vite atteint depuis la ravine, et cela évite un aller retour !
Le début du petit sentier montant au plateau est maintenant plus visible avec le marquage d'une croix sur la roche entre les deux filaos. Il y a effectivement peu de temps après ce début, un endroit où il faut passer à quatre pattes sous des arbres couchés, mais rien de bien difficile !! ( voir les photos du départ et du passage sous les arbres).
J'ai un peu déblayé des branches, mais il faudrait un sabre pour bien dégager ce passage.
Après le petit sentier se suit sans problème, mais une fois arrivé sur le plateau les griffures au jambes semblent inévitables pour en faire le tour dans la végétation.
Pas grave, car les points de vues en valent le coup !
La deuxième partie est plus facile, la cascade du Cap Noir est impressionnante, et de nombreux petits bassins en amont invitent à la baignade, très agréable !

Palmer29, 16/10/2021 18:10
Randonnée complétée le 16/10/2021

Fait la partie cascade du Cap noir. Quelques bassins en amont de la cascade permettent de prendre un bain. Coin pique nique sympa. Vous y verrez peut-être un papangue, oiseau de légendes réunionnaises, menacé d’extinction.

Tib, 27/07/2021 19:12
Randonnée complétée le 27/07/2021 en 3h00

Rando faite aujourd'hui. Très agréable, mais le sentier pour aller sur le plateau semble plus inaccessible que jamais (cf photos), nous n'avons pas pu y aller.

Plein Sud, 28/08/2018 09:05


Bonjour JPG et merci pour le retour d'informations.

JP Goursaud, 27/08/2018 18:33

Bonjour Plein Sud. La jonction avec Trois Bras est assez correcte malgré un petit éboulis vers la cascade de la Roche Pendue (photo). Nous l'avons effectué avec le club de randonnée et tout le monde semblait apprécier. Le sentier mériterait un peu de nettoyage mais ça passe très bien.

Plein Sud, 27/08/2018 13:36

Superbe !! Parcouru le deuxième circuit en prenant tout le temps d'apprécier ce petit "bout du monde" qui n'est pas sans rappeler la région d'Ilet à Cordes. Je n'étais pas revenu sur cet itinéraire (Peter Both - la Plate-Forme) depuis sa fermeture suite à l'éboulis qui a emporté le sentier. Ecrin sauvage et tableaux verdoyants patiemment dessinés par la main de l'homme où il fait bon s'attarder et discuter tranquillement avec les maraîchers du coin .Sentier en excellent état et très peu fréquenté ce dimanche. L'arrivée au Bras de Benjoin permet de trouver un peu de fraîcheur et de jolis bassins aux eaux limpides (pour la baignade s'éloigner des abords immédiats de la cascade en remontant le cours d'eau; la roche friable du rempart opposé n'est pas des plus engageantes mais difficile de résister à un bon bain !!). Concernant la fermeture de la section "Bras de Benjoin - Peter Both" , il m'a semblé apercevoir un arrêté préfectoral placardé à hauteur de l'intersection avec la RN 5. Simple repérage pour moi sur le premier circuit (la Roche Pendue) en espérant atteindre la rivière. Chose faite plus facilement que prévu (cette portion pourrait correspondre au tiers du parcours (??)). Les indications de JPG permettent de trouver assez facilement la trace qui permet l'accès au sentier (en cas de doute rejoindre le bord du rempart dans le virage situé juste après la maison au toit vert: le sentier est parfaitement visible en contre-bas). Début de la descente: très bon état, ensuite sentier assez encombré (jouvences, plantes diverses au sol), puis arrivée aux filaos où l'on retrouve un sentier correct (de ce que j'en sais les filaos n'aiment pas trop la concurrence et se chargent eux-mêmes de nettoyer leur territoire en empêchant les autres espèces de s'installer). La poursuite des travaux de réhabilitation du sentier serait vraiment une bonne chose dans la perspective d'une jonction avec Trois-Bras (et le sentier Burel - actuellement fermé).

thierrypiton, 21/05/2018 11:39
Randonnée complétée le 20/05/2018 en 4h00

La première partie de la randonnée est bien encombrée après les intempéries estivales et le cheminement est parfois difficile. On cherche son chemin notamment la bifurcation vers le plateau. La photo des 3 filaos n'est d'aucune aide (au milieu d'une forêt de filaos !). J'ai ajouté un kern (voir photo) à côté d'un autre petit kern qui était déjà là mais difficilement visible dans le sens de la marche. J'avais heureusement téléchargé la trace (merci RandoPitons !). Le plateau est envahi par la végétation mais c'est très beau. Deuxième circuit en parfait état et magnifique.

Ousarsiph2, 22/03/2018 14:41
Randonnée complétée le 22/03/2018 en 2h30

Bonjour. Excursion familiale ce jour au plateau de l'ilet abandonné. La ravine de la Roche Pendue était en eau suffisante pour se rafraîchir dans ses petits bassins. Je conseillerais même de ne pas partir trop tôt, la descente le long du cours d'eau à l'ombre des filaos et sous le soleil est magnifique. Je confirme que l'accès à la vieille case se mérite. Impossible de ne pas se griffer !

Randonnée ajoutée le : 01/05/2014