La boucle Louis Emile et Françoise Francia depuis la RF des Cryptomerias

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1750 - 1288 m
Dénivelé positif 510 m
Dernière mise à jour 13/05/2020

Et toujours des longoses et des cryptomerias

Boucle et fiche refaites car la ligne des seize cents est désormais envahie de fougères et impose de marcher plus longuement sur la RF Oméga.

Voici une sortie d'une dizaine de kilomètres, sans grande difficulté qui permet de traverser une belle forêt de cryptomerias, une autre de tamarins des Hauts parsemée de calumets, une zone d'élevage en suivant la longue piste Oméga. La montée du Sentier Françoise Francia s'effectue presque en ligne droite sans partie plate pour se reposer. Elle est suivie d'une portion presque plate de la Piste Forestière Oméga qui effectue de longs lacets dans les tamarins des Hauts. On attaque pour finir une belle descente par le sentier Louis Emile, réservée au vététistes. Lorsqu'on marche sur un circuit VTT, c'est le vélo qui est prioritaire ; quand on entend les bruits caractéristiques des bicyclettes lancées à toute vitesse, il ne faut que deux secondes pour se mettre sur le bort du sentier. La pente est forte et c'est un spectacle de les voir passer à des vitresses incroyables pour le terrain. La Sommière des Seize Cents qui permettait d'éviter plusieurs lacets de la piste est encombrée de végétation et impose d'emprunter ce nouveau circuit, plus long que sur une précédente fiche mais tout de même agréable le long d'une piste large et propre.

La randonnée débute à une aire de pique-nique avant la fin de la route mais peut également commencer au rond-point ou au début de la piste du Bois de Nèfles. Prendre la route en fonction et regagner le début du sentier Françoise Francia (voir carte). Le sentier est tout d'abord taillé à la machette dans les longues vignes marronnes qui caressent le visage de ses épines. Heureusement, ce tunnel végétal dure peu. Le sentier monte en ligne presque droite en lisière de forêt de grands cryptomerias aux racines apparentes et souvent glissantes par temps humide (Photo 1). Les longoses cachent à peu près tout le sous-bois et il est impossible de marcher entre les arbres (Photo 2). La montée est régulière, parfois assez forte et s'assagit assez peu souvent (Photo 3). Sur la droite, ce sont quelques bois de couleurs qui tentent de survivre au milieu des autres pestes classiques de cette région fraîche et humide, dont principalement de la vigne marronne (Photo 4). Les cryptomerias cessent un moment mais reviennent tout aussi vite. Ils disparaissent enfin à l'approche du sentier Cambour et les bois de couleurs les remplacent agréablement. Au prochain croisement, prendre à droite le beaucoup plus agréable sentier Cambour. Malgré les longoses dont on ne se débarrassera pas tout au long de la boucle, les tamarins, tous aussi beaux les uns que les autres bordent le sentier, debout, couchés ou seulement penchés (Photo 6). On a même la chance parfois de marcher sur de l'herbe fraiche (Photo 7). Ce superbe sentier ne dure hélas que très peu de temps. On arrive en quelques minutes dans un lacet de la Route Forestière Oméga (Photo 8). Partir vers la gauche et entamer les trois kilomètres de montée. Le paysage change peu mais la large piste permet de mieux apprécier les abords. Les tamarins sont les plus nombreux de chaque côté (Photo 10). L'herbe qui recouvre la piste n'est pas toujours agréable après une pluie mais, à l'inverse, c'est un plaisir avec un soleil visible ou caché par la brume (Photo 11). Il est fréquent de rencontrer des troupeaux ou des bêtes esseulées broutant sur la piste. Après un kilomètre, les fougères envahissent de plus en plus les abords (Photo 12). Sur la droite, le sentier déjà envahi par les fougères qui représentait la ligne des Seize Cents, est devenu totalement inextricable (Photo 13). Il permettait, sur la première mouture de cette fiche, de regagner le sentier Louis Emile sans remonter le très long dernier lacet de la RF Oméga. C'est donc parti pour deux longs kilomètres de piste herbeuse, heureusement très reposante, tant par la pente que par les paysages alentour. Ces centaines de tamarins, tous debout contrairement à ceux dans les forêts plus au nord, sont un régal pour les yeux (Photo 14). On passe à moins de 200 mètres du rempart de Mafate sans le voir en raison justement de tous ces tamarins. En arrivant à 1750 m, guetter sur la droite de la piste le départ du sentier Louis Emile. On le remarque au triangle et ses deux petits ronds chers aux vététistes. Comme souvent répété sur ce site qui n'encourage jamais à transgresser une règle : tant qu'on continuera à voir des traces de pneus sur les sentiers de randonnée, aucune honte à descendre l'un d'entre eux. En revanche, on considère qu'ils sont toujours prioritaires. Dès qu'on entend le bruit du vélo malmené par la vitesse et les sauts de plusieurs mètres, on se met bien sagement sur le bord en attendant que ces sportifs hors du commun aient terminé leurs exploits. Le sentier, comme les premières mètres du sentier Françoise Francia, ne paye pas de mine avec ses fougères de tous côtés (Photo 15). En quelques mètres, elles disparaissent et la marche s'effectue sur un sentier de très bonne qualité, un peu étroit mais propre (Photo 16). Il s'élargit graduellement et les premières traces de pneus confirment qu'on est bien chez les vététistes (Photo 17). Les tamarins deviennent de moins en moins nombreux (Photo 18). La vigne prend doucement possession des abords (Photo 19). On va à la rencontre de ce magnifique bambou endémique, le calumet, qui lui également se fera vite dévorer par la vigne (Photo 20). Ne pas manquer, au passage, ce tamarin tombé au sol et dont une grosse branche a pris racine au sol, créant une très originale arche végétale (Photo 21). On n'en quitte pas pour autant les calumets qui poussent parmi les derniers tamarins (Photo 22). Avant l'arrivée des premiers cryptomerias, un autre tamarin plus que centenaire se penche sur le flanc en bordure de sentier (Photo 23). Puis les premiers conifères se présentent sur des pentes parfois très fortes où il faut prendre garde de ne pas glisser (Photo 24). On retrouve également les racines mais la traversée s'effectue sans problème. Plus bas, le sentier se transforme petit à petit par une piste propre et large qui comporte également de belles pentes parfois glissantes. On parvient à la Route des Cryptomerias dans une jungle de vigne marronne (Photo 27). La partie la moins agréable de la boucle commence en longeant cette route désormais tellement envahie de pestes dont les vignes ont dévoré 30% de la bande de roulement.

Balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis à Saint-Gilles les Hauts et prendre la direction du Maïdo (nombreux panneaux) - Rouler jusqu'au centre équestre puis bifurquer à gauche un kilomètre plus loin pour prendre la Route Forestière des Cryptomerias - Suivre la route jusqu'à une petite aire de repos à quelques dizaines de mètres du départ du sentier Françoise Francia - Rejoindre le départ du sentier Françoise Francia et le suivre en montée jusqu'à la jonction du sentier de Cambour - Au croisement, tourner à droite et rejoindre la Piste Forestière Oméga - Longer la piste et effectuer deux grands lacets avant de trouver la Sommière Louis Emile - Tourner à droite et dévaler tout le sentier jusqu'à la Route Forestière des Cryptomerias - Prendre à droite sur la route puis retrouver le véhicule un peu plus loin.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
elow94, 19/02/2020 15:45
Randonnée complétée le 19/02/2020 en 3h00

Parcours effectué ce jour dans le sens de la trace... Cependant à la bifurcation entre le km 7 et 8, impossible de trouver le sentier (ligne des seize cents), même après plusieurs tentatives au milieu des fougères... Je pense que Sophie M n'a pas du tout fait cette partie.
En revanche il est tout de même possible de faire une boucle en prenant à droite juste avant le km7 (A la sortie de la foret quand l'on arrive sur la piste), de descendre et de poursuivre sur le sentier VTT noir, où l'on retombera sur la route.
Trajet sympa on l'on ne croise pas grand monde :)

Sophie M, 01/01/2020 14:59
Randonnée complétée

Je reviens sur mon commentaire du 14/07/19 (pour ceux qui feraient la boucle à l'envers).Le tronçon Louis Emile est en parfait état !
Après avoir regardé la vidéo embarquée de la dernière Mégavalanche j'ai compris par où passait le sentier Louis Emile qui ne comporte comme marquage que la signalétique VTT piste n°1 (Mégavalanche). Il ne faut pas commencer en face de la piste Louis Emile mais continuer sur quelques virages, et guetter le panneau marron "parc national de la Réunion, patrimoine mondial" et une demi-barrière, c'est là ! La montée est un ravissement, sentier super propre vu que la compétition était il y a pile 1 mois. Chose remarquable, il n'y a plus une seule rubalise !! Les organisateurs ont dû lire la fiche randopitons !!
Je me suis régalée, seule que j'étais un premier janvier dès 7 h du matin pour profiter de la relative fraîcheur. Heureusement le sous-bois est assez épais donc le soleil ne se fait pas trop sentir. On voit des traces de passage de vaches et chevaux, en plus des VTT, mais je n'ai croisé personne.
J'ai par la suite continué la montée par la variante (qui évite le pare-feu tête dure en plein soleil) et fait un tout autre circuit.

Sophie M, 14/07/2019 15:35
Randonnée complétée

Effectivement le parc accrobranche n'existe plus depuis quelques temps, au sol on devine le parking (traits blancs, là où ils mettaient leur camionnette, et pictogramme pour place pour handicapés).
Je me suis garée en face du sentier Louis Emile pour le remonter, sur une centaine de mètres c'était normal, je commençais à espérer, et puis elle était là, la vigne marronne inextricable sur plusieurs dizaines de mètres... J'ai donc rebroussé chemin ; un peu plus loin on devine le départ de la piste VTT n°4, qui était praticable il y a quelques mois, cela pourrait constituer une variante (en plus ce tronçon est très beau). Mais je suis montée par Françoise Francia car mon circuit était différent (sentier cambour, ilet Alcide, sentier des pestes).

alphawolf, 03/06/2019 17:50

Nous n'avons pas trouvé le parking de Forêt Aventure, après le premier panneau sur la route du Maïdo plus rien n'était indiqué et Gmaps mentionne que le lieu est définitivement fermé ce qui explique peut-être que nous n'ayons pas trouvé. Nous nous sommes donc rabattu sur le parking au bout de la RF Cryptomerias.
Impossible non plus de trouver la bifurcation à droite depuis la piste Oméga vers la Ligne Sommière des Seize Cents, aucun balisage n'est en place et la végétation est dense, malgré le GPS en main et plusieurs tentatives à différents niveaux du virage, nous avons dû rebrousser chemin, ne voulant pas ajouter les 2km et un potentiel deuxième échec.

Plein Sud, 12/06/2017 12:33

Sentiers secs et globalement plutôt bons .Le sentier Françoise Francia est très bien tracé mais baisse en qualité dans la partie juste avant la jonction avec le sentier Cambour (traversée notamment d'une zone de hautes fougères). Pour le sentier Cambour ce sont les jouvences qui ralentissent parfois la marche en masquant le sentier ( classique dans le secteur). La portion sur la piste Oméga est un pur plaisir sous le soleil et au milieu des tamarins. Pour finir le sentier Louis Emile ,lui, alterne beaux passages et secteurs ravinés (VTT). Eviter de s'embarquer sur un semblant de "porte" à droite dans le
dernier tiers de la descente (j'ai "testé"...).Belle balade avec de nombreux passages agréables en forêt ; les quelques passages moins bien entretenus sont toujours de courte durée.

Randonnée ajoutée le : 01/03/2020