Des Makes au point de vue sur les Makes par les Sentier du Malabar Mort et le Piton des Merles

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 19.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1867 - 904 m
Dénivelé positif 1200 m
Dernière mise à jour 05/12/2017

Sentier méconnu à faire connaître !

Cette manière de rejoindre la Forêt du Tévelave à partir des Makes est peu courante mais surtout très sportive car on passe de l'altitude de 900 m à 1860 en une dizaine de kilomètres avec une forte pente sur le sentier du Malabar Mort. Ce sentier au nom original traverse le bras éponyme en milieu de montée vers la Pièce Jeanne. C'est sans doute une noyade dans ce bras qui doit être à l'origine de ce nom de baptême à moins que ce soit du à une belle chute dans la forte montée. Tous les randonneurs réunionnais doivent avoir parcouru au moins une fois ce sentier qui ne peut plus s'oublier. La pente y est parfois très forte mais des échelles placées aux endroits difficiles facilitent les passages. Les panoramas sur les alentours sont rares et ce n'est qu'une fois arrivé sur la crête en direction du Piton des Merles qu'on profite de paysages sur les Makes et les forêts de Camp 2000 (Photo 13). Le sentier du Piton des Merles rejoint la route du Tévelave et il est alors possible de descendre vers le Sentier des Ouvriers ou de remonter vers la route Forestière des Tamarins. Cette fiche propose une fin au point de vue sur les Makes depuis le Sentier du Gol mais on peut également filer directement vers le Petit Bénare ou le Maïdo en rejoignant un peu plus haut le rempart de Cilaos.

La randonnée débute aux Makes au départ Est du sentier de découverte qui offre ça et là des panneaux pédagogiques de qualité. Après avoir admiré quelques beaux spécimens d'affouches ou autres grands arbres et tenté de répondre aux questions proposées par les panneaux, il faut se préparer à rejoindre le sommet du rempart par le sentier du Malabar Mort. Ce sentier est bien marqué et correctement entretenu. Des rambardes fréquentes protègent d'un vide sans danger et sept échelles réparties tout au long du parcours permettent le franchissement des arêtes rocheuses. La forêt est superbe et les racines sont nombreuses et parfois glissantes mais également utiles pour se maintenir dans les parties très pentues. Ne pas manquer à droite en montant le bel affouche à quelques mètres du sentier. Après un effort de deux heures on rejoint le croisement du sentier qui vient du Piton Lacroix et va vers la Pièce Jeanne. On le suit jusqu'à un nouveau croisement près d'un banc vermoulu fait de branchages de goyaviers. On bifurque alors à droite pour pénétrer dans une autre forêt, plus dense et plus humide que celle de la montée du Malabar Mort qui rejoint sans difficulté le Piton des Merles sur un sentier méconnu qui n'apparaît sur aucune carte. Après avoir franchi le Bras de la Ravine Sèche et ses trois bassins sombres (Photo 18) on ne tarde pas à retrouver la route du Tévelave près d'un tamarin portant une discrète pancarte indiquant la Pièce Jeanne (Photo 19). 1500 mètres de route permettent de sécher un peu les chaussures et retrouver le sentier du Gol qui redonnera de beaux panoramas sur la Plaine des Makes si toutefois le brouillard, très fréquent dans ces parages, n'a pas fait son apparition. Si un véhicule est prévu au Gîte des Tamarins ou au Maïdo, une bonne dizaine d'itinéraires permettent de visiter les Hauts du Tévelave sans avoir à redescendre le Malabar Mort qui est beaucoup plus dangereux dans ce sens. Il est également possible de prendre le très beau sentier qui rejoint la route forestière du Haut Tévelave puis celle de la Scierie et des Hauts des Makes pour aboutir au point de départ par le Plateau Goyaves sur une autre belle descente de 400 m en moins d'un kilomètre vers l'observatoire astronomique. Il faut alors prévoir une bonne heure de plus que par l'itinéraire ci-dessous.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre aux Makes et rouler jusqu'à l'église - Prendre sur la gauche dans un carrefour assez dangereux, laisser l'église à droite et emprunter aussitôt après l'église la Rue Maurice Thorez ou plus loin le Chemin des Arômes pour se garer 800 mètres plus loin au début du sentier de découverte - Suivre le sentier de découverte de gauche qui passe près de deux beaux affouches et rejoindre une piste - Tourner à gauche, suivre la piste une bonne centaine de mètres puis repérer sur la droite le début du sentier du Malabar Mort - Longer ce sentier jusqu'au haut du rempart et retrouver le sentier de la Pièce Jeanne - Bifurquer à droite, longer le rempart jusqu'à un croisement marqué par un vestige de banc - Obliquer à droite pour filer en direction du Piton des Merles - Traverser le Bras de la Ravine Sèche et retrouver plus haut la route du Tévelave - Tourner à droite et suivre cette route durant 1500 mètres jusqu'au départ du classique Sentier du Gol - Poursuivre jusqu'au point de vue et faire demi-tour en variant le trajet par la boucle du Gol puis plus bas, juste avant l'arrivée, par une autre portion du sentier de découverte dans le Bois de Bon Accueil.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
orando974, 05/12/2017 14:34

Sortie faite uniquement jusqu'à la fin du Malbar Mort. Très beau parcours fait en 3 heures A/R en comptant les arrêts. Très belle forêt tout le long et de magnifiques arbres ! Un peu sportif sur certaines portions mais tout les sentiers sont corrects. Pourquoi pas rejoindre la Pièce Jeanne pour une prochaine fois. Petite correction pas très grave : il n'y à pas 7 mais 8 échelles. -Trois points intéressants non présentés sur les fiches concernant le Sentier du Malbar Mort : 1er : après les deux premières échelles du Malbar Mort redescendre la ravine sur quelques mètres afin de profiter d'un beau cassé. 2ème : le sentier passe à 100 mètres d'un très bel affouche. Pour ne pas le louper suivre le Sentier du Malbar Mort jusqu'à avoir repérer un poteau en bois à droite du sentier à environ une dizaine de mètres de celui-ci sur le plateau de la Petite Terre. Repérer ensuite plein Est un autre poteau en bois et continuer un peu vers l'Est/Sud-Est jusqu'au bel affouche qui ce distingue des autres arbres par sa couleur (marron-gris) mais aussi par la taille de son tronc et surtout sa hauteur. 3ème : après avoir franchit le Bras du Malbar Mort (traversé après 7 échelles) continuer sur le sentier, enjamber un ruisseau et prendre à droite sur un passage dans un virage. Arriver eu ruisseau et le remonter sur quelques mètres. Atteindre rapidement une belle chute d'une dizaines de mètres de haut avec un chaudron pour faire trempette quand il y'a assez d'eau ce qui ne semble pas souvent le cas à mon avis.

Fanch, 01/05/2016 13:03
Randonnée complétée le 01/05/2016 en 4h30

Très beau sentier jusqu'à la croisée Pièce Jeanne. Une forêt superbe, des ravines à traverser, un panorama sur les MAKES à la sortie qui vaut des points. Par contre la portion vers le TEVELAVE a besoin d'une bonne coupe. Longose, Pieds de Goyavier et Vigne marronne commencent à le dissimuler. Si rien n'est fait, dans quelques mois, on l'aura perdu. Du coup, au lieu de suivre vers le Piton des Merles, j'ai bifurqué sur Pièce Jeanne. Bien m'en a pris car le sentier est superbe et les goyaviers légion. Attention aux portions très glissantes lorsque la terre est à vif.

Randonnée ajoutée le : 01/12/2012