Du Barachois à Sainte Suzanne par le littoral et le Sentier du Tri

Difficulté
Facile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 22 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 15 - 2 m
Dénivelé positif 50 m
Dernière mise à jour 26/06/2020

Jamais de sentier sur les 22 km

Rien de tel qu'une randonnée totalement à plat pour se reposer de la dernière sortie dans les cirques. Cette sortie familiale par excellence, un peu longue (22 km) mais très facile permet de contourner Saint Denis et rejoindre Sainte-Suzanne en suivant le littoral. Se succèdent alternativement pistes cyclables, routes goudronnées, chemin sableux ou caillouteux sans emprunter une seule fois une route dangereuse. Le contournement de l'aéroport est obligatoire et permet une incursion à l'intérieur des terres, habitées à ces endroits. Quelques rares portions ombragées permettent de quitter la casquette ou le chapeau et profiter du léger courant d'air venu du large. Seuls quelques panoramas sur la Roche Ecrite ou le Piton des Neiges au loin sur l'horizon permettent de se souvenir qu'on est à la Réunion. Effectivement, cette escapade dans le nord ne permet pas de rapporter des clichés inoubliables. Parmi les points particuliers rencontrés, on peut citer le Parc des Tamarins, le port de Sainte-Marie, l'ancienne voie de chemin de fer reliant Saint Denis aux villes de l'Est désormais recouverte de terre, le Phare de Bel Air, la Mare, ou la zone de loisirs de Sainte Suzanne. Il faut impérativement prévoir un véhicule à Sainte Suzanne pour éviter d'effectuer le chemin inverse qui transformerait cette balade en véritable randonnée. L'idéal, avec des enfants, est de les accompagner en marchant ou en trottinant quand ils pédalent jusqu’à Sainte-Suzanne.
Tout au long du parcours, la CINOR a organisé un circuit baptisé "Sentier du tri". Voir résumé § ci-dessous.

La randonnée débute au Barachois mais le parcours commence déjà sur la rive droite de la Rivière Saint-Denis avant de passer au Barachois. Si on vient peu souvent à Saint-Denis, ne pas hésiter à passer une vingtaine de minutes à visiter le Barachois avec la photo classique des canons (Photo 1), le monument des Engagés, la statue de Roland Garros, le café du même non, les jeux pour enfants ou les statues. La randonnée débute vraiment aux alentours de la gare routière sur un parcours de qualité sur lequel on rencontrera cyclistes, patineurs, rollers, coureurs, marcheurs ou promeneurs de chiens. La piste suit la longue plage de galets d'où l'on entend autant la mer que la circulation de l'autre côté (Photo 2). C'est d'ailleurs le seul inconvénient de ce périple semi-urbain où l'oxygène du large se mêle aux échappements. Très vite, on arrive au cimetière militaire et au très long cimetière de l'Est qui mériterait 30 minutes supplémentaires à réserver pour plus tard (Photo 1). Après le cimetière, le circuit coupe la ravine du Butor, frôle les grands banians qui ont perdu la moitié de leurs ramures et se poursuit toujours au plus près des vagues. Le sentier du Littoral passe ensuite sur une passerelle (Photo 4) avant de traverser un parc arboré en face du Chaudron (Photo 5). Ce parc couvert de grands arbres abrite également de beaux palmiers (Photo 6). Marcher vers la Jamaïque et ne pas manquer le Cimetière la Peste, un lieu historique qui rappelle plus la grippe espagnole que la peste (Photo 7). La petite route plonge pour franchir le radier de la ravine du Chaudron au fond rempli de roches puis oblique sur la droite en même temps que la voie rapide (Photo 8). On peut même marcher sur la route ou la piste quelques mètres plus haut mais la distance et la difficulté sont identiques. Les deux se rejoignent et la jonction avec le pont sur la Rivière des Pluies n'est qu'une balade (Photo 9). L'ouvrage, très long pour traverser le delta de la rivière est bien conçu ; d'un côté les piétons, de l'autre les cyclistes (Photo 1). La traversée est rapide en profitant des vues sur la rivière et sur la mer (Photo 11). De l'autre côté on voit vers le Gros Morne qui dépasse et vers le pont du Boulevard Sud (Photo 12). Dès que le pont se termine, le trajet oblique vers la droite, passe sous la voie rapide avant de revenir du même côté après un franchissement de tunnel. D'autres pistes cyclables partent vers la Bretagne (Photo 13). L'énorme rond-point de Gillot se franchit facilement par des passages piétons mais il faut tout de même se méfier des passagers pressés de prendre leur avion. On marche au plus près de la route de Sainte-Marie et de la RN2 (Photo 14). Un peu après le rond-point de Gillot, il y a possibilité d'emprunter un sentier qui longe la piste. Rien d'obligatoire mais on a la sensation de randonner au moins sur 300 mètres (Photo 15) ! Partir à gauche pour terminer le contournement de l'aéroport et se diriger vers Sainte-Marie. Au grand rond-point de la Mare, le trajet est facile à suivre pour continuer vers la mer et le port. Cependant, un temple méconnu et peu visité mérite un petit détour en partant vers la station de Météo France et en bifurquant à la première rue à gauche. Le temple est sur la droite de la route tandis qu'une statue de Hanumân, le vaillant Dieu-Singe trône sur la gauche (Photo 16). Puisque l'heure est à la visite, un petit détour par l'ancienne usine sucrière de la Mare permettra de voir une excellente réhabilitation où subsiste encore une belle case créole et l'énorme grue de déchargement (Photo 17). Le port, quant à lui se rejoint très facilement lorsqu'on passe à proximité (Photo 18). Le trajet continue en passant très près de l'océan et en franchissant facilement la Ravine Sainte-Marie. Avant de se diriger vers le sentier Littoral en quittant Sainte-Marie, pousser quelques dizaines de mètres en direction de la chapelle Notre Dame de la Salette qu'on aperçoit en passant à proximité. L'église et le cimetière, un peu plus haut, mériteraient également un détour mais il ne faut pas que cette randonnée se transforme en circuit touristique. La piste repart vers l'est en longeant la route de la Convenance (Photo 20). La courbe de la route étant juste en face de la fin de la piste de l'aéroport, on a la possibilité d'assister régulièrement à des décollages (Photo 21). La piste goudronnée prend fin près d'une zone de pique nique, est remplacée par une piste plus ordinaire passant près du temple Tiruchendour et file sans difficulté vers la Ravine des Chèvres (Photo 22). Certaines portions en sous-bois sont très agréables à l'emplacement de l'ancienne voie de chemin de fer (Photo 23). Après la Ravine des Chèvres qui a demandé la construction d'ouvrages importants pour le passage du train, la piste est agréable avec son sol rouge et les cocotiers qui ont bien poussé aux abords (Photo 24). La piste, bordée de hauts talus creusés également pour le passage des rails franchit un tunnel avant de déboucher dans la zone du phare (Photo 25). On l'aperçoit sur la gauche qui domine le talus (Photo 26). La visite du phare n'est pas possible mais les locaux abritent l'office du tourisme ainsi que quelques boutiques ou artistes. Comme la randonnée prend fin bientôt, il est possible de rejoindre le bâtiment facilement (Photo 27). Poursuivre en longeant la plage jusqu'à la Rivière Sainte-Suzanne ou partir vers la droite et entrer dans les zones du Bocage pour franchir des passerelles proches de la zone de loisirs du Bocage, fin de cette longue étape du tour de l'île. C'est de l'autre côté de la rivière que débute l'étape qui mène à Champ Borne en longeant les étangs de Bois Rouge et du Colosse.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint Denis et se garer entre le Barachois et la gare routière - Se diriger vers la mer et prendre à droite le sentier qui suit la rive - Suivre cette piste qui se transforme parfois en piste cyclable, en chemin bétonné, goudronné ou de terre battue sur les 22 km de la sortie - Le chemin suit longtemps la route nationale, contourne par le sud l'aéroport de Gillot puis rejoint la côte au port de Sainte Marie - La fin du parcours s'effectue sur l'emplacement de l'ancienne voie de chemin de fer transformée en chemin.

Le Sentier du Tri

La CINOR a organisé tout au long du sentier de 22 km trois tronçons pédagogiques pour sensibiliser les passants à l'utilité du tri. 15 panneaux sont implantés le long du parcours. Trois principales étapes ont été organisées dans chacune des communes, longues de 2,5 km. Des questions sont posées sur des panneaux ; la réponse se trouve à l'étape suivante. Ce parcours peut donc être proposé à des enfants qui sont plus facilement sensibilisés aux problèmes de pollution et tri des ordures que de nombreux adultes.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 24/12/2018 17:48
Randonnée complétée le 18/04/2018

Il faut connaître le sentier du tri, mais lors d'un tour de l'île et pour respecter l'esprit "au plus prés des flots", il est tout à fait possible, à partir de Ste Marie et du petit port de plaisance, de continuer en bord de mer, de passer derrière l'aéroport, traverser le radier de la rivière des pluies et de rejoindre le sentier littoral vers les kiosques au moment ou le sentier rejoint le bord de mer.
J'ai beaucoup apprécié ce passage qui évite la traversée de nombreux ronds points, la circulation, le bruit, les vélos, rollers et autres engins à roues. On y rencontre quelques promeneurs, et on à la chance de voir atterrir les avions de prés.
Attention en ce moment, la chaleur est écrasante.
Photo 1, il faut passer le portail vert, derrière le port, il y à un passage pour les piétons, photo 2, prendre la longue piste entre les gabions, photo 3, à la fin de la grand piste, on emprunte un sentier plus étroit, photo 4, la traversée de l'embouchure de la rivière des pluies, photo 5, l'embouchure de la ravine du Chaudron.

Djlep, 19/07/2018 08:51
Randonnée complétée le 09/07/2018 en 4h30

Mise en jambes
Promenade sympathique bien aménagé parfois en plein soleil...
Bruyante a certains endroits

Martial, 19/04/2018 10:47
Randonnée complétée le 18/04/2018

Réalisée dans le cadre de ma 1ere étape du tour de l’île entre st benoit et st denis.
Tout est aménagé et le parcours est agréable, assez étonnant le passage du sentier sous le tablier du pont de la rivière des pluies, photo 1.
Le petit port de ste marie est tout à fait charmant et mérite une visite plus approfondie, ma photo 2.
Passage sur le sentier du tri et ses panneaux pédagogiques, photo 3.
En arrivant à ste suzanne et si l’on veut poursuivre en direction de champ borne, préférer le détournement par le pont un peu plus haut et si la traversée de la rivière ste suzanne parait dangereux, solution que nous avons choisi.
Voir ma carte pour le détournement, trace en bleu, photo 4.

orando974, 18/10/2017 18:19
Randonnée complétée le 18/10/2017 en 4h30

Randonnée effectué en 4h30 en comptant les poses et arrêts photos. Sympathique balade qui permet de découvrir la totalité du littoral Nord de l'île avec aucune difficultés si ce n'est qu'il faut quand même tenir plus de 20 kilomètres. Randonnée très bruyante parfois du fait de la circulation qui est proche et il faudra attendre d'avoir passé le parc de Bois Madame pour s'en éloigner un peu. Beaucoup de monde sur toutes les portions. La seconde partie de la randonnée est beaucoup plus sauvage et attrayante. Mais elle reste un incontournable pour qui veut découvrir le Nord de l'île. Pour la portion entre Ste Marie et la Ravine des Chèvres il y'a au départ et à la fin de la piste deux panneaux qui indique que le sentier est fermé et entre les deux plusieurs autres panneaux indiquent que le sentier est fermé pour cause de risque de chute de pierres
Effectivement j'ai vu quelques petites roches tomber de la falaise dans la dernière portion mais l'itinéraire reste très pratiquable en prenant ces responsabilités. Beaucoup de gens l'empruntent encore malgré qu'il soit fermé comme c'était le cas à ce moment.

Christian L, 28/10/2016 17:37

26/10/16 Poursuite du tour de l'île sur l'ancienne voie de chemin de fer; l'océan à gauche, les champs de canne à droite;profiter de monter au phare de Sfe Suzanne-ouvert qq jours par mois-et s'aventurer vers les temples tamouls en contrebas du sentier littoral nord;descendre en bord de mer au niveau du phare.

Christian L, 03/10/2016 11:04

Sympathique rando le long du littoral nord:bruit de l'océan, mais aussi bruit des nuisances de la ville pas loin :voitures, avions....Aucune difficulté! des parcs pour des bancs et de l'ombre; pour le reste beaucoup de soleil et beaucoup de vent....

Randonnée ajoutée le : 01/01/2013