Le Piton La Boue et le tour de Montausé à Grand Fond

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 20.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1125 - 370 m
Dénivelé positif 800 m
Dernière mise à jour 02/03/2018

La randonnée aux cent pistes

Plusieurs problèmes et fermetures sur le circuit l'avaient relégué aux oubliettes et déconseillé aux randonneurs. Pourquoi ne pas profiter de cette dépression tropicale du 30 décembre 2015 pour aller refaire le circuit en pensant naïvement que, situé dans l'Ouest, il bénéficierait d'un ensoleillement extraordinaire. Les photos présentées ci-dessous confirment bien qu'il vaut mieux marcher sous le soleil pour des clichés beaucoup plus clairs.

Quand on regarde de près la carte de la région de Montausé, on remarque immédiatement qu'elle est parcourue d'une multitude de pistes qui traversent les champs de canne. Il y a donc la possibilité d'effectuer des dizaines de randonnées différentes dans cette zone sans jamais passer deux fois au même endroit. Comme la vigne marronne a envahi des anciennes pistes qui ont été abandonnées depuis, la carte ci-dessous propose de faire le tour de cette belle région en empruntant les routes ou pistes les plus significatives. Si on sait bien lire une carte et qu'on aime les sentiers de traverse, on peut même éviter d'utiliser la D31 et empruntant les pistes cannières parallèles à la route. On se rend bien compte en randonnant dans cette région que la canne à sucre en est la principale production avec l'élevage qui domine aux alentours du Plate. Les prairies des hauts offrent de magnifiques panoramas sur l'océan.

La randonnée débute au Chemin Quatre Sous qui serpente dans les cannes avant de rencontrer le Chemin Pierre Roger qui rejoint le village du Plate en offrant de belles vues sur les champs de canne à sucre et l'océan. On passe tout d'abord près d'une prairie sur la droite mais la canne est déjà très présente partout ailleurs. Plus loin, ce sont de grands arbres qui poussent en bordure de route. Il ne faut pas les franchir et prendre la piste qui débute juste à gauche près des premiers troncs tortueux (Photo 2). La piste est en très bon état, surtout après la récolte de la canne. Mais, hors période, on voit qu'il est fréquenté, du moins par les tracteurs qui empêchent les herbes de pousser. La pente est douce à travers la canne à sucre et on a devant les yeux un large panorama sur l'océan. On voit très bien le village de Piton Saint-leu, le grand bâtiment du musée Stella Matutina ou la Pointe au Sel blanchie par les vagues sur les rochers. Quelques pieds de chandelle, de bananiers ou de vacoas viennent égayer la verdeur de la canne qui finirait par devenir monotone. On monte ainsi en suivant la piste principale. Une seule bifurcation peut poser problème après une zone maraîchère pour suivre l'itinéraire proposé (Voir la carte ou la trace GPS) où on file droit alors que la piste repart vers la gauche. Le but est d'arriver à une grande case quand on approche du Piton du Calvaire. Après la case, on longe un grillage fixé sur des troncs de filaos pour protéger un verger (Photo 8). Contourner l'ensemble et poursuivre jusqu'à la Route Pierre Roger où la piste se termine dans un virage (Photo 9). Bifurquer à gauche et emprunter plusieurs lacets de la route avant d'arriver à la Route Hubert Delisle. Plusieurs routes ou pistes rejoignent le Piton la Boue. Tourner à droite et marcher quelques mètres sans dépasser la Ravine la Veuve. Emprunter le Chemin Arzac Francis qui rejoint plus haut le Chemin de la Découverte. Les points de vue sur l'océan sont encore plus beaux car on s'est élevé de 500 m depuis le départ. On passe quelques belles cases dans les faubourgs du Plate. Le chemin de la Découverte est assez plat au début mais monte assez fortement à partir d'un château d'eau sur la droite. Au premier lacet, une piste part tout droit. C'est elle qui est totalement bouchée à 1500 mètres de là. Des travaux d'installation de pylônes ont permis de la garder en très bon état mais elle cesse en quelques mètres et la piste qui remontait vers la route du Piton la Boue est totalement envahie. Profiter cependant des magnifiques points de vue sur l'Océan qui s'étend désormais jusqu'à la Saline les Bains et son lagon. On voit également très bien toute l'étendue de Montausé (Photo 12) dont ce circuit fait le tour. Reprendre la petite route qui frôle la partie marécageuse du piton La Boue et se poursuit dans les prairies d'élevage. La route est très étroite et bordée de clôtures de barbelés (Photo 14) puis, un peu plus loin, de "forêts" de galaberts ou de vigne marronne. Comme il n'y a aucune circulation sur cette route, on vagabonde en regardant au loin sans crainte d'une racine ou d'un caillou comme sur un GR. Des oiseaux partent dans tous les sens depuis le départ de la boucle. Des papangues qui chassent aux cailles qui piètent, on rencontre tous les oiseaux connus à la Réunion excepté peut-être le merle pays. Quelques troupeaux ou bovins esseulés paissent tranquillement. On arrive après quelques virages au Chemin de la Source. Prendre à gauche et marcher en direction de la Pente Maingard. La route est presque aussi étroite mais descend parfois fortement à travers les pestes végétales qui ont totalement envahi les fossés. Une fois le village de la Pente Maingard franchi, on se retrouve sur la RD3 qu'on emprunte par la gauche. Très vite, on rencontre une minuscule route partant sur la droite vers un centre équestre. Partir sur la droite et suivre cette route qui s'approche de la Petite Ravine après avoir passé le centre. On entame alors une longue descente empruntant plusieurs longs lacets à travers un lieu nommé Maingard. Quelques pistes arrivent sur la gauche. Il est peut-être facile de prendre ces pistes en rive gauche de la Petite Ravine depuis la RD3 pour descendre dans la canne à sucre plutôt que sur la route bordée de galaberts mais elles n'ont pas été reconnues et peuvent être bouchées. Le dernier lacet de la route franchit la Petite Ravine et rejoint la D13. Reprendre à gauche cette route large qui traverse le haut de l'agglomération de Grand Fond et marcher jusqu'au départ du Chemin Quatre Sous en se méfiant toutefois de la circulation qui est beaucoup plus importante que sur les petites routes employées jusqu'alors. Avec la carte en main, on peut utiliser le Chemin Renaud pour éviter cette circulation en rallongeant quelque peu le trajet.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Piton Saint-Leu puis à Grand Fond et enfin au petit village de Pierre Paillard - Tourner à droite sur la D13 et rouler jusqu'au Chemin Quatre Sous - Se garer au début de la route et commencer la randonnée sur le Chemin Quatre Sous - Marcher jusqu'aux grands arbres qui bordent la route et prendre la piste qui monte à gauche dans les cannes à sucre avant les premiers arbres - Passer un maraichage sur la droite et poursuivre tout droit à la piste qui file en direction du Piton du Calvaire - Rejoindre le Chemin Pierre Roger puis remonter vers le Plate - Prendre à droite à la D3 et rejoindre le Chemin Arzac Francis et marcher jusqu'au Chemin de la Découverte - Suivre la pente jusqu'au Piton la Boue et poursuivre sur cette route qui traverse d'immenses prairies - Marcher jusqu'au Chemin de la Source et prendre à gauche vers la Pente Maingard, traverser le village et retrouver la D3 - Suivre vers la gauche le D3 et retrouver 200 m plus loin la route qui descend en lacet le long de la Petite Ravine et rejoint la D13 - Suivre la D13 en direction de Pierre Paillard puis du véhicule laissé au Chemin Quatre Sous.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 02/03/2018 16:02
Randonnée complétée le 02/03/2018 en 4h30

Sortie réalisée ce matin, pour une distance de 22,5 kilomètres, 788 de dénivelé positif et un temps de 4h25; le parcours est très "roulant", et pas de surprise. La petite différence de distance avec le site s'explique par le fait que nous n'étions pas garé au départ de la boucle et par la visite du piton calvaire et de son chemin de croix qu'il serait très dommage de rater. 'non décris sur la fiche. Cette boucle est intéressante lorsqu'on ne connait pas cette région. De très belles vues sur la côte et un circuit agréable par beau temps. Nous n'avons pas ressenti "l'extrême danger signalé par djolded974, sur la D13 ou la circulation automobile n'est pas très intense. En résumé, un circuit sympa, réalisé dans la matinée.

djoled974, 01/12/2017 13:13
Randonnée complétée le 01/12/2017 en 4h30

Promenade sympa dans les cannes ( qui étaient entrain d’être coupé) donc superbe vu sur le littoral ouest par contre 90% de la "rando" se passe sur la ROUTE avec des endroit très dangereux en étant presque obligé de marché sur la route faute de "trottoir" . En haut on apprécie le frais mais j'avais ce jour du brouillard donc soit le frais soit la vue =) Pour faire exactement le tracé il faut une montre GPS en aillant telechargé le tracé sinon on se perd a coup sure

Randonnée ajoutée le : 02/01/2011