De la Rivière des Galets à l'Ilet Natte par Deux Bras

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 23.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 384 - 100 m
Dénivelé positif 330 m
Dernière mise à jour 06/08/2018

Barrage, gués, tunnels et bassins au programme

La fiche a été entièrement modifiée suite à la création d'une nouvelle description à partir de Dos d'Ane. Cette sortie, très longue en raison de l'utilisation de la piste de Mafate, s'arrête désormais à l'Îlet Natte. Les commentaires restent en place mais il vaut mieux, pour étudier une montée plus en amont, se référer à la nouvelle fiche.

La première partie de cette randonnée assez facile malgré sa longueur, représente la manière la plus douce de pénétrer dans le Cirque de Mafate en longeant la Rivière des Galets sur une dizaine de kilomètres. C'est un itinéraire souvent utilisé pour des randonnées importantes dans le cirque. Elle permet de chauffer les muscles avant d'entreprendre les montées vers les différents îlets. Cette méthode douce présente pourtant le désagrément de suivre une longue piste caillouteuse et poussiéreuse par temps sec. De plus il faut traverser plusieurs fois la rivière et ce n'est pas toujours agréable de débuter un périple les pieds mouillés. Il est également possible de faire appel aux 4X4 garés après l'église qui effectuent la jonction pour quelques euros (voir numéros sur cette page). Remarquer, tout au long du trajet l'inquiétant envahissement des falaises par la liane papillon (Hiptage benghalensis (L.) Kurz) qui aura tôt fait de recouvrir les cirques et toutes les parties basses de l'île si rien n'est fait pour la ralentir.
La deuxième partie permet de remonter le Bras de Sainte-Suzanne sur un itinéraire difficile si on veut rejoindre Grand Îlet par la Fenêtre mais plus agréable dans ce trajet qui se terminera à l'ancien îlet Natte en rive droite du Bras de Sainte-Suzanne. On peut également terminer la montée au barrage artificiel qui récupère l'eau pour la diriger vers la Plaine. La large esplanade bétonnée permet une halte à plat pour pique-niquer et le bassin est suffisamment alimenté en eau pour s'y baigner par beau temps.

La randonnée débute à l'église de la Rivière des Galets et attaque immédiatement la piste caillouteuse ou le sentier bordé de galets qui permet de rejoindre ces grandes murailles de béton destinées à freiner et dévier les crues en période cyclonique. La piste poussiéreuse, plus loin, semble n'en plus finir avant d'arriver à deux Bras ; heureusement le sol est plat ou presque, durant 9 kilomètres. Les 4X4 font voler la poussière et les passages de rivières font regretter de n'avoir pas pris ces taxis. Beaucoup de randonneurs préfèrent cette solution peu onéreuse pour se retrouver au plus vite dans le cirque lui-même. Aucune difficulté sportive pour ce long périple. Les seules descentes et montées rencontrées sont là pour descendre dans la rivière et pour en ressortir. Inutile de tenter d'éviter de mouiller les pieds car les traversées sont obligatoires. En fonction des années, des cyclones, des crues et des travaux de remise en état de la piste, on peut bénéficier de roches judicieusement placées pour franchir la Rivière des Galets sans se mouiller mais cela est très rare (Photo 2). La vallée est très large, les remparts de plus en plus hauts à mesure qu'on arrive vers Mafate (Photo 6) et les paysages sont souvent banals au début pour devenir de plus en plus sauvages à la fin. Une fois atteint la jonction du Bras de Sainte-Suzanne et de la Rivière des Galets, prendre la direction du Bras des Merles après avoir rejoint la rive gauche du Bras de Sainte-Suzanne. Une piste part à droite vers Aurère et Cayenne en suivant la Rivière des Galets alors qu'une autre bifurque sur la gauche pour rejoindre le début du sentier du Bras des Merles en direction d'Aurère. Deux pancartes vieillissantes deviendront vite des collectors si elles ne sont pas vandalisées (Photo 10). Laisser également le sentier qui arrive de Dos d'Ane sur la gauche après le gué. La piste est plate, moins poussiéreuse que la précédente et se finit sans transition. Un sentier très discret part sur la droite et escalade la Crête d'Aurère. Peu de randonneurs s'y aventurent en raison de la difficulté. Poursuivre vers le Bras des Merles en longeant la trace officielle de plus en plus envahie de très hautes cannes fourragères (Photo 11). Le cheminement est assez désagréable mais il y a d'autres alternatives pour qui sait chercher un peu les autres sentiers le long de la berge ou la vieille piste en rive droite 15 mètres au-dessus du niveau de l'eau. Après ces tâtonnements, le gros rocher qui porte encore une marque discrète indiquant la direction d'Aurère apparaît. Délaisser ce sentier très sportif et pas entretenu qui remonte le Bras des Merles en débutant entre deux falaises verticales (Photo 13). L'ancienne piste d'entretien ou de construction du barrage est désormais recouverte de végétation mais les passages des rares randonneurs ont laissé suffisamment de place pour cheminer facilement (Photo 17). On rencontre, peu après le Bras des Merles, des tunnels bétonnés et fermés par des grilles et tellement entourés d'arbustes qu'il est difficile de les repérer (Photo 19). Ils permettent l'accès aux autres tunnels qui transportent l'eau vers l'Ouest à partir de Salazie ou de la Rivière des Pluies (voir § ci-dessous). Plus loin, c'est toute une infrastructure bétonnée qui bouche la rivière en formant un barrage (Photo 20). On n'imagine pas toujours les travaux qui ont été indispensables pour bénéficier de ce précieux liquide dans les régions de l'île assez peuplées et qui n'en ont pas suffisamment. Le sentier officiel marqué sur la carte prend fin à ce barrage. Mais un autre se poursuit vers l'amont en cherchant bien en rive droite et en escaladant le béton recouvert d'un ancien gunitage sur les roches du barrage afin de le sécuriser (voir § ci-dessous). Il démarre discrètement dans quelques touffes de langues de belle-mère (Sansevieria trifasciata), est étroit mais se devine très bien après ce passage facile à repérer. Il est bordé le plus souvent de chocas et de plantes qui tentent tant bien que mal de pousser sur ce sol aride (Photo 2). On franchit la ravine qui coule depuis la Cascade Poisson puis on grimpe très fortement sur un sentier devenu glissant à cause de la terre sèche et de la forte pente. On rencontre enfin, 400 mètres après le barrage, une partie plus plate où demeurent quelques discrets vestiges ou plantes prouvant que l'endroit fut habité un jour (Photo 26). En cherchant bien, on trouve des murettes de pierre sèche, des arbres fruitiers, des bananiers et même la tombe de Joseph Alexis mort en 1954 à l'âge de 32 ans (Photo 25). La poursuive vers Grand Îlet est beaucoup plus difficile et réservée aux sportifs entraînés mais surtout ne craignant pas de s'égarer car le sentier finit parfois à la rivière qu'il faut remonter pour chercher et retrouver la trace. Il vaut donc mieux faire demi-tour à cet endroit car la longue piste vers la Rivière des Galets prendra encore beaucoup de temps.

Balises


Balises Pas de balise depuis Deux Bras jusqu'à l'abri

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Gagner la Rivière des Galets à partir de l'échangeur du Port et se garer près de la petite église du village - Suivre la route du fond de la rivière et poursuivre par le sentier qui rejoint plus loin le mur anti-crues cycloniques et la piste de Mafate - Suivre la piste destinée aux 4X4 jusqu'à Deux Bras en franchissant plusieurs fois la rivière - A Deux Bras, prendre sur la gauche vers le Bras des Merles - Au Bras des Merles, poursuivre le long de la rivière jusqu'aux tunnels bétonnées destinés à la maintenance des transports d'eau de Salazie vers l'Ouest - Arriver au barrage puis trouver le sentier en rive droite au-dessus des rochers et le suivre sur 400 mètres, toujours en rive droite.

Le sentier à partir du barrage

Pour ne pas manquer le début du sentier qui mène à la Fenêtre de Grand Îlet en passant par l'abri ONF, marcher jusqu'au barrage de recueil des eaux, traverser la rivière à gué et escalader facilement le rempart bétonné pour trouver, un peu au-dessus, le départ du sentier qui commence directement mais discrètement en rive droite dans de la broussaille sèche et des touffes de langues de belle-mère. Passé cette seule possibilité d'hésitation, le sentier vers l'Îlet Natte est bien visible et ne comporte pas de difficultés.

Le basculement des eaux de l'est vers l'ouest

Afin d'irriguer convenablement l'Ouest qui manque cruellement d'eau, le précieux liquide est récupéré dans la Rivière du Mât, la Rivière des Fleurs Jaunes, la Rivière des Pluies, la Rivière des Galets et le Bras de Sainte-Suzanne puis basculé et acheminé par légère gravitation vers un grand réservoir de 50 000 m3 à la Plaine, au Bas de Mon Repos. Ce transport nécessite 30 km de tunnel et de tuyauteries qui se terminent dans l'ouest. Les travaux, débutés dès 1989 ont demandé de véritables prouesses technique en raison du sous-sol particulier de la Réunion.


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 27/07/2018 10:03
Randonnée complétée

Bonjour, pour répondre à Yas et essayer d'aider un peu les randonneurs qui vont tenter cette sortie pour rejoindre l'abri de l'onf; je vous met 2 photos qui valent mieux qu'un long discours; sur la 1ere photo, l'abri de l'onf, capture d'écran de Géoportail, avec les coordonnées exactes de l'abri. Sur la 2eme photo, qui est une capture d'écran de la carte ign, annotée avec le point ou nous avions passé la nuit lorsque nous avions descendu le bras depuis grand ilet, l'endroit exact avec les coordonnées du passage après la confluence avec le bras détour, ou on doit trouver le sentier, être attentif, ce n'est pas forcément évident. Normalement, avec ces deux photos, on peut s'en sortir.

Yas, 26/07/2018 08:52
Randonnée complétée

Faites partiellement depuis deux bras le 23 juillet 2018. Nous avons pas mal galéré pour rejoindre le bras des merles mais en fait le chemin est bien ouvert. le départ s’effectue un peu avant le parking des 4/4une piste passe devant les habitations puis arrive au niveau du lit de la rivière traverser ensuite le chemin se situe vers votre gauche. en remontant la rivière vers votre gauche tout de suite traverser les herbes et rejoindre le flanc gauche en remontant la rivière. le chemin est bien ouvert il remonte jusqu’au bras des merles. traversez un peu plus loin des marques vertes et des cairns facilite le reperage. (Merci à ceux qui les ont mis, nous avons alimenté les cairns au passage. Nous avons traversé au-dessus du barrage sans difficulté dans le lit de la rivière et nous avons continué comme indiqué dans le topo. passages délicats un peu plus loin avec quelques éboulis mais globalement impossible de se tromper toujours sur le flanc gauche en remontant La rivière, on chemine le long de la rivière et des beaux bassins au milieu des chocas. Arrivée au bras détour en 3h avec une jolie place pour bivouacer et la difficile de trouver la suite du chemin malgré la trace téléchargée . Il faut remonter un tout petit peu dans le bras détour mais impossible de trouver le chemin nous reviendrons donc pour chercher. du coup nous avons opté pour remonter le bras détour le plus haut possible dans la rivière. Une belle montée avec des gros rochers à contourner, on se mouille mais pas besoin de nager très belle gorge. Après avoir beaucoup perdu de temps au départ nous avons mis trois heures de deux bras pour aller jusqu’au bras des tours en marchant normalement. en tout petit peu plus de deux heures pour repartir. Nous n’avons croisé personne sur ce chemin. Le coin est magnifique.

le boo, 01/07/2018 17:47

Faite ce 30 juin. La première partie jusqu'au barrage est difficile à trouver dans les herbes hautes. Le sentier a été succinctement dégagé par des randonneurs qui nous ont précédé. Après 4h de marche, nous avons juste dépassé l'Ilet Nattes et bivouaqué en rive gauche juste avant la montée.

Pedrounet, 07/06/2017 22:54
Randonnée complétée le 30/03/2017

Faite au mois de Mars avec bivouac en hamac: Superbe. sabre indispensable. 2km avant l'abri, le sentier au milieu des fougères, envahies de guêpes, nous a obligé a contourner par le lit de la rivière. quelques piqures, beaucoup de griffures de ronces, mais quel bonheur. Le site est effectivement idyllique, de superbes bassins, mais pas accessible à tous. 9h à l'aller depuis dos d'ane (avec le détour), 5h au retour

Martial, 06/02/2017 16:24
Randonnée complétée

Louis Lancey, il me semble que tu te mélanges les pinceaux entre la rive droite et la rive gauche, à partir du barrage le sentier n'est par rive gauche, ce qui serait coté barrage mais rive droite, je pense qu'il faut rectifier pour le reste. En effet la rive gauche ou droite n'est pas déterminée en fonction de son sens de marche mais en fonction de l'écoulement de la rivière, à partir du barrage c'est donc la rive droite du bras de ste suzanne que l'on suit.

Oriane Lavogez, 06/02/2017 09:47
Randonnée complétée le 14/01/2017

Boucle effectuée en 2 jours avec camping à l'endroit "idyllique" non loin de l'abris ONF (donc sacs lourds), nous avons commencé la randonnée de dos d'âne puis suivi l'itinéraire indiqué à partir de Deux bras. Le sentier à partir du barrage devient rapidement chaotique avec des éboulis dangereux à traverser et la végétation qui a repris le dessus. Le sentier parfois à flan de falaise est très étroits et certaines parties relèvent de l'escalade! Sans compter sur les moustiques qui vous dévore à chaque micro arrêt... il est difficile de retrouver le sentier lorsque nous arrivons au niveau de la rivière. Nous sommes 2 bons randonneurs, avons déjà effectués de nombreux sentiers à la Réunion et marchons très bien (Finishers diagonale des fous 2016), pourtant nous avons fait la première journée en 9h, même temps pour la seconde journée. C'est la randonnée à l'heure actuelle que j'ai trouvé la plus éprouvante (et dangereuse) à la Réunion. Le bras Sainte Suzanne reste agréable avec de nombreux bassins et cascades qui sont à découvrir. Mais je déconseille aux randonneurs non initiés de faire la randonnée complète au risque de se faire piéger par la tombée de la nuit.

Louis Lancey, 28/04/2016 13:10

Bonjour, Randonnée bouclée en novembre 2015. Superbe cadre pour petite aventure à la recherche de sentiers marrons La montée jusqu'au barage depuis deux bras se fait sans problèmes ( suivre la piste autant que possible), seule la partie entres 2 bras et le bras des merles est énervante à cause des hautes herbes ( rester rive gauche en montant sur le sentier et l'ancienne piste) A partir du barrage on suit un semblant de sentier qui longe la riviere principalement rive gauche .il faut souvent quitter le fond de la rivière pour ne pas se retrouver bloquer face à une cascade. Après 4h de montée on arrive à un superbe coin de pic nic a 500m de l abri, cascade et filaos à gogo . L'abri est à 5 min de montée, rien de très intéressant à l'intérieur . On redescend par le même senier . Plusieurs passage glissant ou effondre mais le sentier est relativement correcte. Le sabre n'est pas obligatoire mais peut être utile On peut se baigner à plusieurs endroit paradisiaque et faire demi tour à tout moment. De très bon souvenir sur ce sentier, je recommande cette balade pour amateurs d'aventure sans danger. Bonne promennade Louis Ps: photos sur demande

Randonnée ajoutée le : 01/11/2014