Le tour du Brûlé de Saint-Leu au-dessus du Tévelave

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 21.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2575 - 1679 m
Dénivelé positif 1100 m
Dernière mise à jour 11/08/2018
Affiché depuis le 15/08/2018
Fermeture de la route du Tévelave
Attention, la RF du Tévelave est fermée pour longtemps en raison de grands éboulis. Pour randonner au Sentier des Ouvriers, on peut partir du village. Pour toute autre sortie au nord du Tévelave, venir par la Route Forestière des Longoses ou depuis Saint-Paul en direction du Maïdo et obliquer à droite sur la Route Forestière des Tamarins. Les éboulis étant importants, la fermeture risque s'éterniser.

Au pays du Roi Phaonce

Cette sortie, un peu longue et sans grandes difficultés, permet d'effectuer le tour du Brûlé de Saint-Leu en partant de la Route Forestière des Tamarins et en utilisant des sentiers plus ou moins fréquentés. On prend même du plaisir en jetant un regard sur le Cirque de Cilaos et en traversant le royaume aride du très légendaire Phaonce. Le circuit est garanti 100% sans boue car il traverse une zone aride où la pluie est fréquente mais comportant tellement peu de terre que le boue aura du mal à s'y installer. Les panoramas sur Cilaos depuis le Petit Bénare sont grandioses à condition d'y arriver de bonne heure. On peut même rajouter un petit instant de culture au programme en montant au sommet du Piton Rouge pour s'interroger sur les sculptures en pierre de Gilbert Clain (Vois § ci-dessous) ou par la lecture des panneaux à la fin du sentier. Le seul inconvénient est le retour qui s'effectue sur la Route Forestière des Tamarins mais les paysages y sont agréables et la circulation très faible.

La randonnée débute le long de la Route Forestière des Tamarins et emprunte tout d'abord le Sentier du Gol pour un petit détour au point de vue sur les Makes à partir de la Fenêtre (Photo 2). C'est le matin de bonne heure que le panorama est garanti car, très vite, les nuages envahissent les lieux. Une fois la courte boucle de la Fenêtre terminée, il suffit de prendre le début du Sentier des Tamarins et marcher à travers les jeunes plantations bordées de fougères jusqu'au mirador (les pancartes de l'ONF parlent d'une tour de gué). Du mirador, il est facile de repérer et rejoindre la Route Forestière du Haut Tévelave qui part en lacets vers le rempart de Cilaos. Suivre, tantôt la piste (Photo 3), tantôt le sentier (Photo 4) qui coupe les lacets. La végétation a déjà diminué depuis la jeune forêt de tamarins. C'est désormais les branles verts qui constituent l'essentiel de la verdure ponctuée ça et là des tâches grises des ambavilles ou branles gris. L'herbe rase ou courte tapisse les bords du sentier. On marche ainsi calmement et en montée assez douce sur environ deux km pour rejoindre la Ravine de Bellevue et la Route Forestière de la Scierie et du Haut des Makes. Peu avant la ravine, un sentier part sur la gauche vers le Petit Bénare. La végétation ne change pas mais diminue encore de taille. Le sol est alternativement caillouteux et sableux et les traces de peinture blanche sont de plus en plus nombreuses. Le paysage devient sauvage au passage de la Ravine des Avirons qui semble à cet endroit totalement infranchissable. On arrive plus loin à une belle petite caverne, plus profonde, agréable et accueillante que celle, plus loin, attribuée au Roi Phaonce. A choisir de passer sa vie dehors, on a vite fait de s'installer dans la première. Prendre à droite et flâner un peu en bordure de rempart jusqu'au Petit Bénare pour profiter des splendides panoramas sur Cilaos. Revenir ensuite vers la caverne et prendre le sentier caillouteux qui passe près de la Caverne du Roi Phaonce, puis un tas de pierres (Photo 16) qui aurait été fouillé depuis longtemps si c'était une tombe ; mais il en faut peu pour créer ou entretenir une légende. L'édifice fait plus penser à un ajoupa qu'à une tombe. Un petit coup d'œil autour de soi en dit long tout de même sur les conditions de vie de ces évadés, surtout l'hiver où les températures négatives sont fréquentes et où toute fumée aurait pu guider de très loin les chasseurs d'esclaves. Repérer au passage les traces de cascades et de bassins de la Ravine la Fontaine. On comprend également mieux pourquoi on pouvait subsister car l'eau, indispensable, est présente ici presque toute l'année. Plus loin, laisser le sentier partant à droite vers la Glacière et prendre à gauche vers le Piton Rouge. Les emplacements de pique-nique sont ici réservés aux sportifs car le premier parking se situe à près de 5 kilomètres. Plusieurs sentiers permettent d'atteindre le sommet de ce petit volcan rougeoyant au soleil couchant. Les sculptures y sont faciles à dénicher et on profite en plus d'un bon point de vue pour étudier les panoramas alentour. Redescendre en direction de la Ravine de la Chaloupe et chercher, 200 m après le dernier embranchement, la Caverne du Piton Rouge, à quelques mètres du sentier. Seul le poteau qui tenait la pancarte indiquant cette bouche de tunnel de lave subsiste et aide dans la recherche. Des petits tas de cailloux autour de la bouche proviennent du plafond qui s'effrite doucement avant de disparaître dans quelques siècles. C'en est fini des curiosités rencontrées sur cette boucle et le cheminement vers la Route des Tamarins se poursuit en descente sur un grand classique de la région qui alterne terre, roches et lave solidifiée. On rencontre plus bas la large bande dénudée de la Ligne des Dix Huit Cents qui sonne la fin proche du sentier qui se transforme, 200 m plus loin en piste creusée récemment jusqu’à la route. Relire au passage le triptyque retraçant la vie de Phaonce et des esclaves faisant ressortir tour à tour la vie sociale de l'époque, le mystère planant autour de l'existence de Phaonce et les méthodes d'un tyran autrement plus expéditives que celles des maîtres qu'on avait fui.
Prendre à gauche sur la route et rejoindre, 5 bons km plus au sud le véhicule laissé au Sentier du Gol. Ces derniers kilomètres ne sont pas des plus agréables car effectués sur route bétonnée mais ils permettent de contempler à nouveau de beaux spécimens de tamarins et chercher dans les ravines les plus grandes barbes de Saint-Antoine (ou bardes de Jupiter), ces lichens endémiques poussant à profusion en ces lieux (photo 22).

Balises


Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Tévelave au-dessus des Avirons et rejoindre la route forestière des Tamarins - Se garer en face du départ du Sentier du Gol - Monter directement à la Fenêtre sur les Makes pour profiter du panorama - Redescendre en effectuant la petite boucle du Gol puis suivre ensuite la direction du mirador - Au mirador de gué, tourner à droite et suivre le sentier qui arrive quelques mètres plus loin sur la route forestière du Haut Tévelave - Suivre tantôt le sentier, tantôt la RF jusqu'au départ du sentier du Petit Bénare - Au Petit Bénare, profiter de la vue sur Cilaos et retourner sur ses pas pour emprunter le sentier qui coupe la Ravine des Avirons, passe devant la Caverne du Roi Phaonce et rejoint le Piton Rouge en laissant à droite le sentier de la Glacière - Poursuivre sur le sentier qui rejoint le Pare Feu de la Ligne du Bras Sec et la route forestière des Tamarins - Prendre à gauche sur la route et la suivre jusqu'au véhicule.

Les sculptures du Gilbert Clain

Gilbert Clain est Né en 1941 à Saint Louis de La Réunion. A l'âge de 14 ans, Gilbert Clain travaille dans les champs de canne à Ilet à Furcy afin d'aider sa famille. En 1965, il s'initie chez son oncle à la taille des pierres destinées à la construction. De 1965 à 1971, il est tailleur de pierre pour Julot Payet à Saint-Pierre. Il part enfin à Saint-Denis, dans le capitale Réunionnaise, ou il travaille dans un commerce. En 1975, il décide de se consacrer entièrement à la sculpture. Les premières commandes lui parviennent du clergé et de quelques collectivités. En 1978 il tente l'Aventure en partant tout seul à Paris. Il travaille tout d'abord sur des monuments historiques et découvre les sculptures dans les églises et les Musées. En 1978, le Musée de Saint-Maur-des-Fossés fait appel à son concours. Lors de son inauguration Gilbert Clain aura deux sculptures d'achetées au lieu d'une seule pour le lauréat. Il rentre à la Réunion ou il installe son propre atelier à la Rivière Saint-Louis. En 1982, Monseigneur Aubry lui commande un Saint-Benoît en habits d'évêque, réalisé en bois ciré de tamarin. Dès les années 90, il fera partie de toutes les manifestations et les expositions présentant la Sculpture Réunionnaise. Sources : site de Gilbert Clain


Commentaires sur cette randonnée (9)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Ble21, 11/08/2018 09:19

Comme le précise tatwin974, attention la route forestière du tevelave est fermé ! Des routes autres permettent de démarrer la rando, nous avons fait le choix de partir sur le chemin qui longe la rf, donc de faire une autre rando, ne sachant pas qu'il était possible de passer ailleurs.. le point de vu sur les makes, que nous avons rejoint malgré tout était couvert assez tôt le matin, cette forêt étant humide .

tatwin974, 03/08/2018 23:50
Randonnée complétée le 29/07/2018 en 7h00

randonnée faite en solitaire avec mon chien le 29 juillet 2018. la route forestière qui monte du Tévélave jusqu'au départ du sentier étant fermée ( je ne le savais pas ) j'ai dû emprunter en voiture des petites routes de campagnes qui montent à partir de la route entre Tévelave et Piton st leu jusqu'à la RF vaudeville et ensuite rejoindre celle des tamarins. J'ai perdu au moins 1h30 en roulant avant d'arrivée au départ. Je suis repartie après la rando par la route forestière des Tamarins qui arrive à celle du Maïdo. c'est beaucoup plus agréable et roulant. la randonnée est indiquée en 5h30.. je me demande s'il n'y a pas une erreur car j'ai l'impression que la petite boucle vers le point de vue sur les makes qui est proposée à juste était oublié dans le décompte horaire. cette petite boucle se fait en 1h45/2H. j'ai fait les 21.5 km en 7h. avec quelques petites pauses boissons et ravito et 30 min au petit Bénare. j'ai même trottiné sur certains tronçons , notamment sur au moins 3 à 4 km sur la route forestière au retour. malgré cela, c'est une randonnée magnifique! il y a des vues superbes , un calme, personne sur le sentier (j'ai dû croiser 8 personnes en tout et pour tout), on passe de la jungle, aux landes de branles, à la steppe, à la terre rouge en quelques kilomètres. la montée vers le petit Bénare étant dans le même paysage de lande est un peu lassante car on crapahute au moins pendant 2h30 dans le même décore. mais le petit Bénare se mérite! et une fois arrivée au sommet , la vue est magnifique sur Cilaos, st Pierre, le piton des Neiges le Kervégen, et même la Fournaise qui émergeait des nuages. j'ai débuté la randonnée à 10h , du coup j'ai eu droit aux nuages, mais une fois passé au dessus , j'avais la vue vers le sud et Cilaos. seul le littoral ouest était bouché. si on fatigue dans la montée, la descente, en passant par piton rouge, est bien plus reposante et relativement roulante! par contre la fin du tracé emprunte la route forestière.. et là , quand on en a plein les jambes, on n'en voit plus la fin!!! mais franchement, j'ai adoré cette rando! je suis prête à la refaire avec des amis pour leur faire découvrir ces paysages magnifiques! il faisait entre 15 et 10° avec un petit peu de vent, mais avec le soleil, c'était parfait!

Brakzur, 03/03/2018 16:31
Randonnée complétée le 03/03/2018 en 6h20

Randonné réalisé en sens inverse (je venais de 3 bassin) . Sentiers en bon état et bien repéré (presque impossible de s'égarer !) . Quelques arbres sont tombés sur le sentier au niveau du mirador mais sont facilement enjambable. Quelques zones sur le sentier du gol où il faut se battre un peu avec la végétation. Attention par temps humide au sentier des branles, il y a des passages glissants (lichens/mousse sur la terre, ça fait patinoire). Je trouve que pour réaliser la boucle et tous les "détours" en 5h30 faut faire quelques tronçons en courant ou alors avoir une très bonne vitesse de marche. Prévoir plus de temps pour les marcheurs occasionnels.

floremie, 05/06/2017 20:19
Randonnée complétée le 05/06/2017 en 6h30

Randonnée faite ce jour, avec un magnifique beau temps pour profiter du panorama sur le littoral, sur Cilaos. Il faut atteindre le PK10 depuis Tévelave pour voir le panneau annonçant le départ du sentier du Gol (sur votre droite). Rando très sympathique et bien balisée. J'ai commencé cette rando à 8h et les nuages ne sont arrivés que vers 11h cachant seulement la vue sur le littoral. Une fois la boucle vers le point de vue de la fenêtre des Makes (ne le manquez pas s'il fait beau !), prendre la direction Tour de guêt / petit bénard. Ensuite, des panneaux indiquent régulièrement l'ascension vers le petit Bénard. Pour la descente du côté de Piton Rouge, l'entrée dans la forêt qui signale bientôt la proximité de la route forestière, manque de signalement (balisage jaune / blanc). La descente se fait sur un sentier étroit et en terre pour arriver très rapidement sur une fourche (la ligne des 1800 certainement) et 2 "sentiers" larges et enherbés. Prendre celui de droite. Quelques centaines de mètres plus bas, nouvelle fourche, prendre le sentier de gauche et quelques 500 m plus loin, c'est l'arrivée sur la route forestière. Durée totale en 6h30 car j'ai largement profité de prendre photos et une grande pause sur le point de vue sur Cilaos (2h de pause au total). Rando à recommander ... et n'oubliez pas un coupe vent car là-haut, le vent souffle !

Sophie M, 03/12/2016 15:50
Randonnée complétée le 03/12/2016 en 5h40

Fait ce jour, en partant de l'endroit où débouche le sentier phaonce ; j'ai donc commencé par la partie bétonnée, pour m'échauffer et l'avantage c'est qu'à cette heure matinale, il n'y a pas de voiture. Le sentier des tamarins est bien indiqué, on peut varier entre le sentier proprement dit et une vieille RF, puis on arrive au mirador. On commence la vraie montée. Le sentier qui coupe les lacets sert aussi aux VTTistes mais ce n'est pas un coin fréquenté. Au croisement avec le sentier du Petit Bénare il reste 2,8 km. On peut avoir de belles vues sur l'Etang salé et son 9 trous, voire plus loin encore. Je n'ai pas eu trop la vue sur Cilaos mais je la connais. Le retour demande de l'attention (cailloux qui roulent). Mais beaux panoramas, jusqu'au lagon de l'Hermitage ! Et quel calme, ça fait du bien.

BABEN, 14/05/2016 18:25
Randonnée complétée le 08/05/2016 en 5h00

Randonnée effectuée le 8 mai 2016, le soleil était au rendez-vous par chance pour une rando commencée à 7h30. La vue sur les Makes était parfaite ainsi que celle sur le cirque de Cilaos vers 11h30. Par contre il y a beaucoup de vent et il faisait froid une fois arrivée à la crête du petit bénard, il faut prévoir de quoi se couvrir pour mieux apprécier la vue et pouvoir déjeuner au chaud. De plus, le retour par piton rouge est plus long que l'aller vers le petit bénard. Nous aurions préféré faire le retour en faisant un aller-retour car le chemin du piton rouge à la route forestière est très exposée au soleil, et le chemin caillouteux ce qui rend le retour long et lassant. Une fois arrivés sur la route forestière il y a encore 5km à parcourir, sur cette route où au bout de 3 km une pancarte "virages dangereux sur 10km". On ne s'attendait pas un retour aussi long, mais les points de vue valaient vraiment le détour!

Matthieu, 06/04/2016 01:02
Randonnée complétée le 31/07/2015 en 5h00

Randonnée effectuée le 31 juillet 2015... avec en prime, une fois arrivé au Petit Bénare vers 10h du matin, les premières manifestations de la troisième éruption de l'année dont le panache de vapeur d'eau et de gaz bourgeonnant dans le ciel à l'aplomb de la Fournaise (et sans parler du panorama sur Cilaos) ! A ceux qui ne partiraient pas grand matin, et pour espérer un temps dégagé une fois là-haut, mieux vaut filer directement vers le Petit Bénare par le sentier des Tamarins plutôt que de faire la boucle, bien que très agréable, du sentier du Gol qui rallonge d'une petite heure (en prenant le temps de profiter de cette magnifique forêt, quoique envahie de longoses !)...

ousarsiph1, 20/03/2016 18:00
Randonnée complétée le 19/03/2016 en 5h00

Randonnée effectuée le 19/03/2016. J'ai un peu raccourci la boucle pour éviter quelques km de route en fin de parcours en empruntant le sentier des tamarins , depuis son départ au bord de la ravine du trou. Le sentier des tamarins est très bien (et récemment) entretenu jusqu'à sa jonction avec la boucle ci-dessus, vers le mirador.

gwenaelle, 03/03/2016 20:11

Rando effectuée en Fevrier 2016 , sentier bien praticable et dégagé. Très belle rando a conseiller !!!!!!

Randonnée ajoutée le : 01/01/2011