La boucle du Grand Huit à Saint-Leu par les huit sentiers

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 14.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 446 - 4 m
Dénivelé positif 850 m
Dernière mise à jour 12/10/2021

Fin de la reconnaissance des sentiers de la ville

Nouvelle sortie découverte avec notre guide Péi, Clovis Etchiandas et une partie de son association "Sentier La Renyon" pour réaliser cette longue boucle dans la bonne humeur.

Cette boucle originale signe la fin des recherches des sentiers "lontan" de Saint-Leu. Une précédente fiche présentait une partie de ces sentiers entre la ville et la Route des Tamarins. Cet itinéraire en huit emprunte d'autres sentiers transversaux. Les huit sentiers principaux empruntés se croisent symboliquement sur une partie commune de moins de 300 m pour former un huit qui, avec le temps, pourra devenir le Grand Huit de Clovis. Il ne faut surtout pas oublier Pascal, dit Corail, infatigable défricheur et baliseur de ces sentiers et que nous avons eu la chance de rencontrer (voir § ci-dessous). Le but étant de parcourir tous les sentiers méconnus, la double boucle peut être adaptée ou effectuée dans n'importe quel sens. Trois écarts sont proposés pour se rapprocher des affouches de la Ravine de Grand Etang, du point de vue dit "des pailles en queue" ou de la Roche Pâté. Très fréquentés des joggeurs de la région, ces sentiers sont en excellent état même s'ils ne sont pas très larges par endroits
Le nombre de sentiers empruntés nécessiterait un très long descriptif. Les sentiers classiques, en général assez connus des randonneurs, seront donc survolés dans le texte ci-dessous. En raison de la difficulté d'être concis, il est fortement conseillé de télécharger la trace et d'utiliser un GPS ou l'application mobile.

La randonnée débute en face du boulodrome de la ville par la très forte montée bétonnée vers le sentier de Grand Etang. Poules, coqs, pigeons ou biquettes accompagnent les marcheurs sur les premiers mètres. La montée s'effectue sur les roches à moitié couvertes de lianes corail (Photo 1). Marcher jusqu'au grand tamarin qui sert de repère et ne pas manquer la trace blanche qui indique le sentier de l'Etang. Le départ, sur une quinzaine de mètres, s'apparente un peu à de l'escalade. Ce sentier, qui descend vers la Ravine de Petit Etang, est extrêmement rocheux avant d'obliquer sur la droite en direction du gué (Photo 2). Il franchit la ravine près d'un profond cassé de cascade et remonte brutalement vers le bord du rempart. On utilisera le gué au retour de la première boucle mais on délaisse le sentier partant sur la gauche pour entamer une longue descente dans les cassis et quelques tamarins en direction de la Rue des Cascavels (Photo 3). Suivre un court tronçon de cette route et un autre du Chemin Dubuisson pour récupérer le sentier de la Ravine du Trou dans un lacet. Ce dernier est très agréable dans ces zones rocheuses bordées de petites grottes (Photo 4). On atteint le gué en quelques minutes puis le sentier remonte facilement vers le Chemin Canal. Il se termine au croisement de deux sentiers près d'un ouvrage bétonné et d'un tamarin (Photo 5). Délaisser le sentier Canal perpendiculaire à la direction de marche et partir en face sur un petit sentier qui se termine aux habitations de Chemin Canal. Ne pas manquer le girimbélier Phyllanthus acidus, pousse beaucoup dans l'Ouest, près de Saint-leu. Ses fruits jaunes, acides, juteux, charnus et riches en fer poussent par grappes au plus près des branches porteuses. au coin d'une case (Photo 6). Partir à gauche sur la rue et remonter fortement vers le sentier qu'on récupère à la fin du béton. Le Sentier Canal remonte vers la RN1 et la franchit après un long détour vers la gauche. Revenir sur ses pas, trouver le premier passage à gauche pour remonter le Chemin des Banoirs bordé de modestes cases. Prendre un nouveau sentier très pierreux à droite en face de la dernière habitation. Marcher jusqu'au sentier qui remonte vers la RD13 en frôlant les lacets de la route de Cap Lelièvre. Repérer le premier sentier à gauche qui effectue de longs virages dans les hautes herbes (Photo 7). Là également, trouver le premier sentier partant à droite vers la Ravine des Poux. On y retrouve les roches et les milliers de cassis souvent déplumés en raison de l'aridité des lieux (Photo 8). La descente vers la ravine est encombrée de chocas. Le gué est facile à traverser dans une ravine, véritable fouillis de pierres, de colle-colle et de branches. La remontée, du même acabit, rejoint le sentier venant de la D22. On retrouve d'ailleurs très vite cette D22 après l'avoir longée un peu. Partir à droite jusqu'à la petite rue qui descend vers la gauche. Un sentier débute plus bas pour se terminer à la Rue des Cotonniers. Suivre cette rue puis le sentier pour arriver à la RN1 comme sur les photos 10 à 14 de la randonnée des quatre gués. Passer sous le pont et terminer la première boucle en longeant le rempart dominant la Ravine de Petit Etang avec de belles vues sur l'océan (Photo 9). Redescendre la forte pente vers la ravine et reprendre le sentier très pierreux du début de boucle. Repérer un semblant de tas de pierres en rond, d'un mètre de diamètre, et partir à droite à ce point sur un petit sentier herbeux dans les pierres. Il oblique très vite à droite et c'est là qu'on repère l'arbuste coiffé de ce casque de moto qui est un repère aléatoire si quelqu'un l'enlève un jour (Photo 10). Remonter ce sentier en pente très douce qui passe près d'un premier manguier. Bifurquer à gauche avant les autres manguiers et rejoindre très facilement le Sentier de Grand Etang. Partir à gauche, passer près de la ruine en bois d'une très vieille cabane et ralentir un peu plus loin pour mieux repérer le sentier débutant à droite en direction du gué de la Ravine du Grand Etang (Photo 11). Obliquer à gauche pour franchir le gué. La ravine peut se remonter en trente minutes jusque sous la RN1. Poursuivre sur un nouveau sentier, tout aussi caillouteux que les précédents, remontant vers le Sentier de la Salette. Il chemine au pied d'une falaise comportant une multitude de cavités, tunnels ou grottes. Ne pas manquer le sentier longeant la falaise, près d'une grotte assez importante, au moment où le parcours effectue une forte descente vers la gauche (Photo 12). Il grimpe assez fortement dans les rochers et rejoint rapidement la savane herbeuse bordant la petite route de la Salette. Partir à droite, suivre la forte pente de cette petite route qui a beaucoup participé à la disparition du sentier (Photo 13). Passer sous le tunnel de la RN1 puis suivre les lacets et poursuivre jusqu'au gué de la Ravine de Grand Etang. Le détour dans la ravine pour rejoindre le pied de la haute cascade à sec surmontée d'une demi-douzaine d'affouches ne prend que 5 minutes et offre un spectacle de nature sauvage garanti (Photo 14). Poursuivre par le Chemin des Antigones et entamer une série de raccourcis qui permet de rejoindre la RD13 très facilement en évitant les habitations (Photo 15)). Le dernier d'entre eux, très étroit, débute entre deux habitations (vignette 3). Marcher un kilomètre sur route en cherchant les sentiers qui remontent sur les reins que l'on rencontre (Photo 16). On franchit trois ravines avant de parvenir au Chemin Duguet. Le nouveau sentier qui franchit le gué de la Ravine de la Fontaine débute désormais en sautant le parapet près du panneau de rappel des chutes de pierres (Photo 17). La descente, très rocailleuse par endroits est également glissante (Photo 18). On parvient rapidement au gué situé entre deux bassins dont les abords sont très glissants par temps de pluie (Photo 19). La remontée dans les chocas est assez facile car la pente y est plus raisonnable (Photo 20). En arrivant au rempart, partir à droite le long du grillage et rejoindre un champ. Rejoindre la touffe de bambous, longer le champ à quelques mètres dans une jungle de tournesols mexicains puis rejoindre un sentier fréquenté suivant les anciennes pistes. On se retrouve sur le Chemin d'Eau la Fontaine. Marcher jusqu'à la boite aux lettres n° 68 sur la gauche et entamer la longue descente vers Saint-Leu. Si le sentier est encombré un peu plus bas il est possible de suivre la piste dans les papayers et bananiers. Le sentier est de bonne qualité dans les chocas et la pente est faible (Photo 21). Le sentier pavé historique a beaucoup souffert de la construction de la Route des Tamarins mais on en retrouve quelques vestiges (Photo 22). Marcher sous la route en suivant un tunnel où passe une ravine à sec (Photo 23). Il est conseillé d'effectuer un aller-retour jusqu'au magnifique pont enjambant la Ravine de la Fontaine (Photo 24). Ce sera peut-être l'occasion d'apercevoir quelques intrépides sauter à l'élastique ou des pailles-en-queues voler dans le profond canyon. Reprendre le sentier après un très court tronçon de piste bétonnée (Photo 25). La descente est régulière dans une végétation qui s'assèche de plus en plus. Un petit sentier part à gauche près de deux rochers et descend en direction de la Roche Pâté, assez difficile à atteindre par là (Photo 26). On parvient à une petite falaise abritant un grand oratoire où le pavage est de plus en plus présent (Photo 27). La fin du parcours est tel qu'au 19ème siècle (Photo 28). Cette deuxième boucle se termine le long du grillage du parking avant de reprendre la Rue Haute, de passer devant Notre Dame de la Salette et de rejoindre le boulodrome.

Balises


Balisage non officiel

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Saint-Leu et emprunter la Rue Haute - Stationner sur le parking dominant le boulodrome, en face du départ - Débuter la double boucle par le sentier de Grand Etang - Le quitter pour rejoindre et franchir la Ravine du Petit Etang – Redescendre plein ouest pour rattraper la Rue des Cascavels – Rejoindre et franchir la Ravine des Poux par rues et sentier - Rejoindre le village de Chemin Canal par de nouveaux sentiers puis obliquer à l'est par le Sentier Canal – Franchir la RN1 – Poursuivre vers Cap Lelièvre et obliquer à gauche au sentier à 300 m pour franchir à nouveau la Ravine des Poux – Revenir à la RN1 par sentiers et Rue des Cotonniers – Franchir à nouveau la Ravine de Petit Etang et emprunter un sentier débutant par un casque de moto dans un arbre – Prendre le premier sentier pour atteindre le sentier de Grand Etang – Descendre franchir la Ravine du Grand Etang et remonter en face – Obliquer à une grande grotte pour rejoindre le Sentier de la Salette puis rejoindre la RD13 par ce Sentier et par de nombreux raccourcis – Partir à gauche sur la RD13 et marcher jusqu'au Chemin Duguet – Franchir la Ravine de la Fontaine en prenant en face du Chemin Duguet – Poursuivre par le Chemin d'Eau la Fontaine – Marcher jusqu'au n° 68 et entamer la longue descente jusqu'à Saint-Leu par le Sentier Pavé – Reprendre la Rue Haute à Saint-Leu jusqu'au boulodrome.

Pascal, dit Korail

Pascal Vandenesse, dit "Korail" est président de l'association Rando Gayard. C'est à lui et à son association que l'on doit tous ces nettoyages de sentiers de la région de Saint-Leu et les flèches blanches pour en indiquer la direction. Merci à lui pour tout ce travail de découverte et de remise en état de sentiers parfois tellement oubliés qu'on ne savait même plus où ils passaient.
Lors d'une randonnée traversant la Ravine des Poux, tourner à droite en arrivant à la Rd22 (Chemin Dubuisson) et remonter 400 mètres pour rejoindre son épicerie. Une occasion de le connaître et de lui acheter une boisson ou un en-cas en remerciements de tous ses efforts. On rejoint facilement le terrain de sport et la RN1 directement à partir de sa boutique.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JPG, 12/10/2021 23:32

Merci Martial : la Roche Glisse n'est pas située à cet endroit. J'ai rectifié.

Martial, 12/10/2021 18:09
Randonnée complétée le 12/10/2021

La ville de Saint Leu serait elle en train de devenir la Mecque du randonneur, prête à détrôner notre cirque le plus célèbre, tant les fiches concernant cette ville se succèdent sur le site.
J’avoue que j’ai un peu hésité avant de retourner sur St Leu pour parcourir celle-là, suite à ma semi déception de celle du tour de la cité des pêcheurs, que j’avais heureusement cumulé avec les quatre gués.
Et bien, je suis agréablement surpris par cette fiche, qui m’a bien plu et que je classerai parmi mes favorites dans la zone de St Leu.
Quelques traversés de gué et découverte de sentiers lontan, bien dégagés et balisés par notre ami Clovis et son association.
Évidemment, lorsqu’on a parcouru toutes les autres fiches du site, on reconnait de nombreux endroits ou on est déjà passé, mais celle là doit faire partie de celle à pratiquer dans les premières.
J’ai adoré la descente depuis la d13 vers le gué de la ravine de la Fontaine, tellement d’ailleurs que je suis descendu trop bas, et que j’ai du bataillé avec les chokas et la végétation pour retrouver le gué ; à ce propos, je pense qu’il reste encore du travail de balisage et de débroussaillage à cet endroit.
Le passage par la d13 que l’on commence à bien connaître est toujours aussi dangereux.
Nous traverserons pendant cette sortie de nombreuses zones urbaines des hauts ou, constructions anarchiques, carcasses de voitures et ordures se succèdent ; quelques chiens de toute taille et en liberté à tenir à distance, si l’on n’a pas envie de perdre un bout de mollet, je n’avais d’ailleurs qu’une hâte, sortir vite de ces zones pour me retrouver seul sur les sentiers et traversées de ravine; heureusement, on n'est plus souvent sur les sentiers que dans ces zones.
Gps obligatoire ou trace sur l’application, le point de vue sous la route des Tamarins sur la ravine de la Fontaine est tout à fait exceptionnel.
La roche « glisse » de la photo 26 est appelé roche pâté sur la carte ign.
Une sortie quand même difficile de part son dénivelé, ses soucis possibles d’orientation et la moiteur ambiante, si l’on fait les 2 boucles.
Je mettrai un peu plus de 5 heures pour réaliser cette sortie, pause comprise, ainsi que mes errements dans la ravine de la Fontaine.
Bus O2 depuis St Pierre, départ de la sortie à 250 mètres de l'arrêt; pour le retour sur St Pierre, nombreuses possibilités, bus jaune S4, S3, O2.

lala436, 06/10/2021 18:33
Randonnée complétée le 06/10/2021 en 5h00

Bonjour et merci pour cette rando que j'ai adoré. J'ai été accueilli par M. Maloki dans le chemin banoir qui m'a fait rebrousser chemin en prétextant un chemin privé.. Pas un problème en passant à cet endroit par le parcours des 4 gués, vous ne trouverez pas ce grossier personnage pour un détour de quelques dizaines de mètres seulement...
J'ai trouvé la descente de la ravine de la fontaine assez difficile par endroit mais ça reste faisable en faisant quand même attention à ne pas glisser.
Je vous conseille l'appli ou la trace GPS, par endroit notamment à la croisée du 8, pas toujours évident de se repérer...
Mais tout le reste ce n'est que du bonheur, j'ai retrouvé quelques portions de sentier que j'avais perdues avec les constructions des dernières années.
Merci Randopitons, Clovis et tous ceux qui oeuvrent pour nous proposer et entretenir tous ces sentiers

Walking Dog 974, 02/10/2021 14:07
Randonnée complétée le 02/10/2021 en 6h10

Bonjour, j'ai pratiqué cette belle randonnée ce 2 octobre.
J'ai bien fait de commencer tôt, la chaleur s'est vite installée, et comme le préconise la fiche, il vaut mieux avoir une belle quantité d'eau (encore que l'épicerie du jovial Pascal dit" Korail" propose eaux et sodas, ce qui est bien pratique, moyennant un peu de monnaie dans le sac ! ).
C'est un sentier plutôt facile, qui donne rapidement de belles vues maritimes (photo 1), et bien qu'il soit assez rocailleux et sec, il y a souvent des arbres qui prodiguent de l'ombre régulièrement (photo 2).
Plus loin et avec l'aide de l'application, j'ai emprunté des sentes plus ensoleillées, par exemple au niveau de la Ravine du Petit Etang ( le sentier de la Jolie Motarde me fait toujours autant sourire !).
En fait, ce huit emprunte des portions déjà rencontrées auparavant (notamment la 1791 ou encore la 1031), ce qui a facilité mon avancée..
Ce que j'ai aimé c'est surtout la Ravine de la Fontaine (photo 4), que "Korail" avait bien décrit comme un véritable toboggan naturel, non pas seulement à cause de ses formes rebondies, mais bien aussi par son potentiel de glissades et de chutes inopinées dans les bassins d'eau verte ! C'est une belle ravine, mais j'y suis allé lentement pour la traverser et la photographier...
Après quoi , remonter et surtout revoir le vieux chemin pavé fut plaisant.
Le petit écart pour admirer les arcs du pont surplombant la Ravine de la Fontaine et le vol de quelques pailles-en-queues valait la peine pour la vue et la sensation de vertige (photo 5) !
Une boucle assez belle et qui a l'ambition de couvrir une large zone des environs de Saint Leu, me permettant ainsi de mieux connaître certains quartiers, et de pouvoir dire: J'ai fait le grand huit ! (lol)
MERCI Randopitons !

Randonnée ajoutée le : 01/10/2021