Les 10 arches du Quai de l'Eglise à Notre Dame des Laves

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 11.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 132 - 5 m
Dénivelé positif 200 m
Dernière mise à jour 13/02/2021

Attention en bord de falaise

Il faut moins de quatre heures pour relier Bois Blanc à Piton Sainte-Rose par cet itinéraire. Si l'on recherche les 10 arches naturelles plus ou moins jolies, les grottes, les anses, les gouffres, les souffleurs et fissures battues par les vagues, compter une bonne heure de plus. Attention en s'approchant du bord de la falaise lorsqu'elle est haute et prendre garde pour approcher certaines arches. Une seule montée permet d'escalader le rempart qui sépare Bois Blanc et l'Anse des Cascades ; le reste du trajet est soit plat soit en courtes dents de scie. Même si la région de Sainte-Rose est assez arrosée, il peut y faire très chaud si le soleil est présent. C'est la journée des pandanus, des filaos, des fougères mais également des goyaviers qui ne se contentent plus des hauts et viennent impunément recouvrir la côte parfois au plus près des flots. La sortie n'est pas classée familiale mais peut s'effectuer avec des enfants disciplinés en bord de falaise. On traverse trois aires de repos importantes qui leur permettront de souffler, voire de se baigner sous de belles cascades rafraîchissantes. Quatre possibilités pour revenir à Bois Blanc : même itinéraire, donc plus de 8 heures, un véhicule laissé à Notre Dame des Laves, le bus ou un retour par le Chemin Lacroix dans les cannes.

La randonnée débute sur la RN2, un peu avant Bois Blanc en venant de la route des Laves. Stationner près d'un oratoire rouge dédié à St-Expedit. Marcher une trentaine de mètres vers Bois Blanc et partir à droite sur le sentier qui descend vers le Quai l'Eglise. Le sentier, pas toujours très bien entretenu peut être étroit par endroits (Photo 1). Il est souvent envahi de verdure qui cache un peu le sol rocheux recouvert de vieilles laves moussues et glissantes. On traverse d'assez vastes plantations de vanille. Attention de ne pas perdre le sentier qui peut se confondre avec celui créé par le propriétaire pour la fécondation des fleurs. Après dix minutes de descente, on parvient aux premières étendues de vacoas où la marche s'effectue souvent sur des centimètres d'épaisseur de feuilles sèches. La descente prend fin à la falaise dominant la mer ; le bruit des vagues peut être impressionnant en cas forte houle qui génère de hautes vagues. On se retrouve sans le savoir sur la plus belle arche naturelle de La Réunion (Photo 2a). Attention en s"approchant pour la photographier car il faut descendre la pointe rocheuse située à une cinquantaine de mètres vers le sud. Les marches naturelles permettent une désescalade qui peut être dangereuse si l'on n'est pas habitué à ce genre d'exercice. Après 5 minutes à rejoindre les flots avec parfois de fortes vagues, le spectacle est au rendez-vous. Attention également à la remontée. Une fois sur le sentier, reprendre vers Bois Blanc et le quitter parfois à la recherche d'autres belles arches basaltiques (Photo 2 b, c, d). Certaines, fragiles, ne resteront pas des siècles à devoir supporter cyclones et fortes houles. Poursuivre en frôlant le Quai de Tigo, difficile d'accès. Le sentier longe la côte et effectue plusieurs changements de direction sous les vacoas. On peut s'approcher du bord pour voir de plus près la Roche du Pas de Cabris (Photo 3). De nombreux filaos ont colonisé les falaises (Photo 4) mais ce sont surtout les vacoas envahis de fougères qui constituent l'essentiel de la végétation (Photo 5). Plus loin, on rencontre le petit sentier qui remonte à Bois Blanc avant de traverser la Ravine de Bois Blanc près d'un cassé de cascade à sec (Photo 6). Coqs et chiens bruyants rappellent qu'on marche à quelques mètres des habitations. Le sentier semble se terminer à une aire de repos dans les cocotiers (Photo 7). Il vaut mieux prévoir du répulsif en cas de halte prolongée car les moustiques attaquent sans discontinuer. Partir alors vers le rempart ou poursuivre vers le nord pour tenter de rejoindre la modeste grotte située au bas d'un petit sentier de raccourci (Photo 8). Le sentier n'est pas très bien indiqué pour poursuivre mais on le trouve tout de même facilement proche du terrain grillagé. Il franchit la Ravine Constantin au fond moussu et attaque sans transition la montée du rempart par de nombreux lacets dont certains assez raides (Photo 9). Une fois au bord, le sentier est très agréable dans la verdure et les fleurs (Photo 10). Il n'est pas très large, parfois un peu envahi mais on ne se pose jamais de question sur la direction (Photo 11). Il traverse de grandes zones couvertes de bambous (Photo 12). La longue traversée se termine au croisement de sentiers vers l'Anse des Cascades ou en direction du Gros Piton. Partir à droite sur un sentier large et propre (Photo 13). La descente comporte également quelques lacets sur les flancs du Gros Piton mais aussi de belles portions herbeuses et ombragées (Photo 14). Le sentier se termine à la route venant de la RN2. Partir à droite jusqu'au parking et trouver le sentier de raccourci qui descend vers la mer dans un agréable cadre de verdure (Photo 15). L'Anse des Cascades est un lieu connu et très apprécié qu'on ne décrit plus. Profiter de cette traversée pour rejoindre les cascades dont on peut s'approcher de certaines (Photo 16). L'approche de l'anse bordée de galets ne prend que quelques minutes (Photo 17).  Il est possible également de rester à l'ombre des grands cocotiers pour admirer leur pied d'éléphant (Photo 18). Poursuivre en direction de Sainte-Rose en entamant tout d'abord une montée sur un sol sec et rocailleux (Photo 19). Là également, arches et gouffres se dénichent en partant parfois au plus près des vagues. Peu de difficultés quand le sentier est bien nettoyé et herbeux sous les filaos (Photo 20). Cependant, il est la plupart du temps constitué de roches de lave qui imposent de regarder où poser les pieds (Photo 22). On contourne le Gros Piton, facilement reconnaissable à son antenne (Photo 23). En fin de parcours, les zones rocheuses se multiplient, tout comme les hautes marches pour passer des rochers ou quelques lacets pour franchir des barres de basalte (Photo 24). Le sentier passe parfois au plus près de la falaise qui domine la mer d'une vingtaine de mètres. On aperçoit bientôt une longue langue de lave se jetant dans la mer. C'est la coulée de 1977 qui a fini sa course après avoir évité Notre Dame des Laves (Photo 25). Le sentier quitte le couvert de la verdure pour pénétrer dans le minéral sec et chauffé au soleil. Le sentier sableux, bordé de cailloux est facile à suivre (Photo 26). Quelques centaines de mètres plus loin, bifurquer à gauche sur une piste herbeuse en prenant quelques grands badamiers en point de mire. La fin de la montée s'effectue à l'agréable aire de repos où les kiosques sont espacés pour un maximum d'intimité (Photo 27). Notre Dame des Laves n'est qu'à une cinquantaine de mètres de cette aire quand on arrive sur la route. Les laves traversées précédemment et celles que l'on observe autour de l'édifice aident à comprendre pourquoi on a parlé de miracle en 1977.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Bois Blanc et stationner à l'oratoire entre l'Îlet Leroux et Bois Blanc - Prendre le sentier qui rejoint le Quai de l'Eglise - Descendre ou non au point de vue sur l'arche - Poursuivre vers Bois Blanc - Traverser l'aire de repos avec visite ou non à la grotte - Trouver le sentier qui escalade le rempart et rejoindre le Gros Piton - Redescendre en direction de l'Anse des Cascades - Rejoindre les cascades par la route ou les raccourcis - Poursuivre vers Sainte-Rose en longeant le littoral - A la Pointe Lacroix, emprunter la discrète piste herbeuse qui remonte vers l'aire de repos de Piton Ste-Rose - Terminer à l'église encerclée par les coulées de lave de 1977.


Commentaires sur cette randonnée (6)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian L, 23/02/2021 16:58
Randonnée complétée

@gigi71, je tiens à vous remercier de votre réponse car effectivement, j'ai vu un jour la ravine de Bois Blanc en furie (plus en amont). Dont acte: cette rando peut poser problème et il faut être très prudent au moment des pluies.

gigi71, 22/02/2021 20:54
Randonnée complétée le 14/02/2021

@Christian, désolée pour le retard (je ne reçois pas de notification de réponse aux commentaires).
Il s’agissait de la « ravine de bois blanc » qui était en crue impressionnante et infranchissable même pour les plus téméraires. Il aurait été très dangereux de tenter la traversée.
Mais il est possible de la longer pour rejoindre la route et continuer jusqu’à l’aire de pique nique.

Christian L, 20/02/2021 15:43
Randonnée complétée

Dommage que gigi974 n'ait pas répondu à mon commentaire car ayant fait ce jour cette rando et malgré de fortes pluies ces deux derniers jours, et comme je le pressentais les ravines se passent sans problème! (sauf par temps de cyclone). Bus Car Jaune S1 à St Pierre à 5h20. Arrivée à Bois Blanc à 6h45. Découvertes des arches jusqu'à la pointe des Cascades et remontée pour prendre toujours le S1 "arrêt Anse des Cascades" à 10h15. Timing parfait!

Christian L, 14/02/2021 17:55
Randonnée complétée

A gigi71, je suis étonné par votre commentaire de ce jour où vous dites qu il y a plusieurs ravines infranchissables. Merci de préciser le pourquoi. Je pense y aller dans la semaine.

gigi71, 14/02/2021 12:22
Randonnée complétée le 14/02/2021

Faite ce jour. Il y a plusieurs ravines infranchissables. Nous avons dû faire demi tour à plusieurs reprises et avancer en voiture.

Martial, 13/02/2021 17:58
Randonnée complétée

Circuit effectué dans le cadre de nombreuses sorties dans le coin, et, effectivement cette partie de la côte est tout à fait remarquable.
Mon conseil pour cette sortie et vous éviter de prendre 2 véhicules si vous n'avez pas l'intention de faire l'aller retour, ce qui ne serait ni pratique ni écologique, le bus bien sur; stationnez votre véhicule à l'arrêt bus jaune de Bois Blanc, soit vous descendez directement par le sentier en face de l'arrêt de bus qui rejoint la pointe de Bois Blanc, soit vous revenez en direction du Grand Brulé par la RN, 1 kilomètres pour retrouver le sentier du quai de l'église. Parvenu à à Piton Ste Rose et au bout de la trace de la Rando, devant l'arrêt de bus jaune, prenez le S1 qui rejoint St Pierre et retrouvez votre véhicule à l''arrêt de Bois Blanc.
Vous pouvez aussi prendre le bus à St Pierre et y revenir, bus jaune S1 entre St Pierre et St Benoit.

Randonnée ajoutée le : 13/02/2021