La nouvelle variante du GRR2 entre le Piton de Sable et la Mare à Boue

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 9h
Distance 27.6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2112 - 1538 m
Dénivelé positif 800 m
Dernière mise à jour 02/12/2017

Beaucoup de route mais avec de magnifiques paysages

Cette longue boucle permet d'avoir une idée de la nouvelle variante du GRR2 qui sera mise en place en 2018. Elle a été présentée par une boucle débutant à Bourg Murat afin d'éviter de se rendre au Piton de Sable avec un véhicule. Pour la pratiquer dans son intégralité, il est conseillé de se rende à Mare à Boue, d'entamer la boucle par le GRR2 passant par le Chalet des Pâtres et le pied du Piton Rouge puis sa variante actuelle dans les prairies afin de terminer par la nouvelle variante à partir du Piton de Sable.

Le GRR2 qui relie Mare à Boue au Piton Textor en passant par le Piton Rouge et le Lac Argamasse présente plusieurs inconvénients dont celui d'être très boueux entre le Piton Rouge et le Piton Misère. Deux variantes sont à l'étude afin de créer des déviations sous forme de circuits de substitution. L'une, présentée ici, emploie plusieurs itinéraires déjà publiés et une longue partie de la petite route qui relie Bourg-Murat à Grand Bassin ou à Mare à Boue. Pour plus d'images et de renseignements sur les régions traversées, voir les randonnées 1406, 1280, 1259, 1424, 1292, 1173, 1279. L'autre variante franchira des zones importantes de prairies lorsque toutes les conventions seront passées entre les autorités et les agriculteurs. Une nouvelle fiche verra le jour pour l'occasion.
Certains sentiers un peu oubliés sont encore très praticables mais nécessiteront un balisage et un bon entretien préalable, notamment celui reliant le Piton Guichard à la Grande Savane.

La randonnée débute ici à la grande zone de pique-nique située à la sortie de Bourg Murat en direction de Saint-Benoît. Cette vaste aire est souvent bondée le week-end des pique-niqueurs cherchant la fraîcheur des Hauts. Marcher en partant vers le Volcan sur le Chemin du Champ de Foire et passer près du terrain de sport. Bifurquer immédiatement à droite sur la Rue Bory de Saint-Vincent. Cette rue en descente est bordée de cases dans un agréable cadre de verdure. Elle finit à la RN2 qu'on emprunte par la gauche pour gagner la Cité du Volcan proche du rond-point du centre-village. Prendre à droite la Rue Doret qui file vers le radier du Bras de Pontho avant de se transformer en Chemin Doré. Remarquer au passage les châtaigniers poussant sur le gauche de la rue. Cet arbre est très rare à la Réunion et c'est là qu'on le remarque le mieux en passant (Photo 1). Le Chemin Doret est étroit mais peu fréquenté et c'est donc un plaisir de l'emprunter malgré le béton ou le goudron. Il est totalement rectiligne. Il frôle le Piton Darid puis les terrains militaires avant d'arriver aux prairies situées de chaque côté. On a depuis le départ le Piton Bleu en ligne de mire qui grandit de minute en minute (Photo 2). A partir du croisement vers Bois Court, il est fréquent de croiser des randonneurs revenant de Grand Bassin par le Sentier Mollaret. Il fait un angle droit à l'approche du Piton Bleu et file, toujours rectiligne vers la Mare à Boue (Photo 3). Après être passé près d'une ferme aux odeurs prononcées de bovins, on atteint vite la mare (Photo 4) et le GR venant de Cilaos. La longue et classique jonction à la RN3 s'effectue sur route sans effort, toujours au milieu des vastes prairies. A la RN, tourner à droite en prenant garde à la circulation sur la courte jonction qui atteint en 2 minutes la route du Chalet des Pâtres. Le raccourci coupant le premier lacet est très envahi de grandes herbes mais la balade qui suit la route est toujours agréable en admirant les panoramas sur le Piton des Neiges et les troupeaux (Photo 5). Le Piton de la Source domine à l'horizon (Photo 6) et la route rejoint en légère montée les rares cases du Chalet des Pâtres. Le sentier part sur la gauche au petit parking (Photo 7), dépasse la ferme pour entamer une forte montée (Photo 8) avant de commencer une longue traversée de nouvelles prairies en suivant un sentier protégé de barbelés, avec le Piton Rouge sur la gauche (Photo 9). Cette longue remontée vers le Piton Textor, maintes fois décrite, se poursuit le plus souvent de façon rectiligne et toujours entre les barbelés. Quelques zones recouvertes de branles cassent un peu les étendues d'herbe, principalement lorsqu'on approche du Bras de Pontho ou de ses multiples affluents. Les 400 mètres de D+ entre le Chalet et le Textor sont la seule véritable difficulté de la boucle. En marchant à son rythme, pas de problème particulier hormis quelques volées de hautes marches. A l'approche du Piton de Sable, la variante se poursuit encore de 400 mètres mais on entend passer les véhicules montant à la Fournaise, signe qu'il est temps de repartir vers Bourg Murat. Un croisement permet de rejoindre la route en quelques mètres d'un sentier ombragé (Photo 11) tout en profitant de magnifiques points de vue sur le Cratère Commerson (Photo 10). Après avoir franchi la route il n'y a plus à réfléchir pour rejoindre le Nez de Bœuf qu'on aperçoit à l’horizon (Photo 13). Le sentier est plat et longe le rempart de la Rivière des Remparts pour des panoramas grandioses sur cette vallée d'effondrement unique pour les paysages qu'elle offre vers Roche Plate (Photo 14). On garde l'escalade au point de vue du Nez de Bœuf pour une autre occasion car la variante ne prévoit pas d'y monter. Son franchissement à mi-pente est très rapide avant d'atteindre la route du Volcan puis de prendre en face le beau sentier des Trous Blancs (Photo 16). Trois sentiers permettent de visiter la région. Prendre ceux de gauche pour grimper entre les Trous Blancs, l'un dans les prairies (Photo 17), l'autre plus vaste et plus déchiqueté (Photo 18). Aucune difficulté pour descendre vers les prairies sur un sentier parfois en forte pente (Photo 19). L'écart vers le Tamarin Dodo n'est pas compris lui non plus dans cette variante. Rejoindre par un sentier large et facile le Piton Guichard et utiliser le premier sentier partant sur la droite. Il traverse la forêt de cryptomerias jaunissants, coupe la petite route du Piton Sec et revient vers le sud après s'être approché du Bras de Pontho. Le large sentier est souvent envahi des racines de ces conifères (Photo 20). La bifurcation qui suit est impossible à manquer. Partir sur la droite et redescendre à nouveau de manière rectiligne en suivant des prairies avec le Piton Dugain juste en face. Le sentier rétréci est envahi d'ajoncs d'Europe qui piquent un peu les mollets (Photo 21) mais des travaux seront certainement entamés à l'officialisation de cette variante. La longue descente se termine à la petite route de la Grande Savane (Photo 22). Prendre à droite, marcher jusqu'à un grand rond-point puis filer tout droit vers le fief des conducteurs de 4x4 qui modèlent sans arrêt les chemins de la région. Afin de ne pas manquer le sentier de retour, marcher vers la droite jusqu'à un tamarin couché (Photo 24) tout en profitant des magnifiques panoramas sur le Piton des Neiges (Photo 23). Le sentier débute sur la droite entre des branles verts et plonge par un sol glissant et humide (Photo 25). La suite est un réel plaisir à l'ombre des branles et bois de couleurs (Photo 26) ou vastes clairières (Photo 27) jusqu'à la piste puis au Chemin des Herbes Blanches qui ramène en 5 minutes au véhicule.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Bourg Murat et se diriger vers le sortie du village côté Plaine des Palmistes - Se garer à droite sur la grande aire de pique-nique au début du Chemin des Herbes Blanches - Partir vers le village puis bifurquer à la première rue à droite pour rejoindre la RN3 - Prendre à gauche jusqu'au rond-point de la Cité du Volcan - Marcher vers le Piton Darid puis longer la route jusqu'au prochain croisement - Bifurquer à droite et rejoindre le GRR2 à Mare à Boue - Tourner à droite sur la petite route qui rejoint la RN3 - Prendre encore à droite puis à gauche vers le Chalet des Pâtres et le Piton de la Fournaise (panneau) - Au Chalet des Pâtres, suivre le GRR2 puis prendre la variante entre les haies de barbelés jusqu'au Piton de Sable - Emprunter sur la droite le sentier revenant vers le sud puis couper la route - Rejoindre le rempart de la Rivière des Remparts jusqu'au Nez de Bœuf - Passer le Nez de Bœuf, couper la route et se diriger vers les Trous Blancs puis vers le Piton Guichard - A mi-parcours du contournement du Piton Guichard, tourner à droite et longer les prairies jusqu'à la route de la Grande Savane - Marcher jusqu'au rond-point de fin de route et filer tout droit jusqu'à un tamarin - Prendre à droite et trouver le sentier qui rejoint le Chemin des Herbes Blanches - Emprunter la route par la gauche et rejoindre le véhicule.


Commentaire sur cette randonnée (0)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Aucun commentaire

Randonnée ajoutée le : 01/12/2017