Le tour de l'usine du Gol par les petits étangs et la Ravine du Gol

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 9.2 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 72 - 4 m
Dénivelé positif 90 m
Dernière mise à jour 02/11/2017

De beaux vestiges du passé au milieu de tristes vestiges du présent

Merci à François (FANCH) qui m'a envoyé sa trace et ses conseils pour mettre en ligne sa petite boucle autour de l'usine du Gol.

Cette courte boucle semi-urbaine passe des étangs du Gol et des cannes qui les bordent aux rues propres de la petite ville du Gol les Hauts avant de traverser des friches où on retrouve les habituels tas de détritus laissés là par les habitants de la région, enlevant ainsi beaucoup de charme à cette sortie. Certains tas sont si importants qu'un camion seul aurait du mal à tout emporter (Photo 8). On se demande pourquoi la Réunion est aussi sale, pourquoi on parle si souvent du Parc National et de l'Unesco alors que ces quelques hectares ramènent notre beau département au niveau de certaines contrées éloignées dont on parle souvent avec beaucoup de mépris. Peut-être devrait-on imposer à certains élus ou à leurs adjoints de randonner dans leur village !!!
Pas de difficulté pour faire le tour de l'usine dont on perd rarement la fumée de vue. On débute par les étangs pour traverser ensuite les cannes. Peu de circulation en ville sur les artères employées. La fin de la boucle longe le fond de la Ravine du Gol en passant au plus près de certains ouvrages anciens et abandonnés. Un seul passage de moins de 10 mètres dans les hauts papyrus impose de surveiller où l'on pose le pied. Les tilapias qui vivaient par dizaines sous le pont de la RN ont disparu avec l'eau qui stagnait ici depuis de longs mois.

La randonnée débute sous le pont de la RN1 près du radier de la Ravine du Gol. Une piste poussiéreuse passe entre la longue bretelle de sortie vers l'usine (Photo 1) et la rive droite de la ravine. En s'approchant de la mer, elle est pleine d'eau (Photo 2) et ressemble aux étangs qu'on rencontrera plus tard. Les tilapias fuient par dizaines dès qu'on s'approche des berges. Quelques vachettes passent ici le plus clair de leur temps (Photo 3) à ruminer en attendant les fortes chaleurs de la journée. Ralentir le pas près des berges des étangs pour y voir évoluer les poules d'eaux, échassiers ou migrateurs à la saison. Après avoir marché dans l'herbe entre les principales étendues d'eau on rejoint une piste dans les premières cannes à sucre. A l'approche de la station de lagunage, bifurquer à droite en échappant à la meute de chiens plus bruyants que dangereux et regagner le tunnel sous la route nationale. Attention, à certaines saisons, ce tunnel peut être envahi d'eau sur des hauteurs raisonnables qui recouvrent le sentier bétonné permettant de le franchir. Poursuivre par cette longue allée étroite bordée de très hauts cocotiers (Photo 7) en profitant de larges panoramas vers les cirques et les hauteurs du Dimitile. On pourrait partir sur la droite pour rejoindre l'usine mais la circulation assez importante incite à poursuivre en face et emprunter plus loin une piste vers la droite. Cette piste, bouchée d'un grand tas d'ordures (Photo 8) plus dissuasif que la barrière qu'on aperçoit à l'arrière impose de reprendre sur la droite pour gagner l'usine. Prendre à gauche une nouvelle piste caillouteuse et sableuse (Photo 9) pour rejoindre les premières maisons du Gol les Hauts. A la fin de cette piste puis de la route qui la prolonge, un petit sentier permet de se rapprocher de l'église du village. La coquette petite église (Photo 11) comporte également une grotte artificielle abritant une Vierge. Prendre la Rue Mendès France puis la Rue de Prétoria (Photo 12) pour descendre vers le stade qu'on longe par la droite. La Rue Bory Saint-Vincent puis une courte portion de la Rue du Général de Gaulle terminent la partie goudronnée de la boucle. On ne peut manquer le pont-canal, une demi-canalisation métallique traversant la Ravine du Gol sur de hauts piliers (Photo 13). Des petites sentes partent dans tous les sens. Deux d'entre elles permettent de retrouver le fond de la ravine ; la première, à gauche en visant le grand arbre, l'autre en partant en rive droite pour passer quelques blocs rocheux. Une fois dans le lit de la rivière à sec, plus besoin de réfléchir. Marcher sur les galets ou les sentiers créés par les multiples passages. Un petit détour amène à un modeste temple malbar (Photo 16) avant de revenir au fond de la ravine. Le fond est souvent couvert d'herbes (Photo 17) dans lesquelles broutent quelques chèvres. Plus loin, on longe des petites falaises (Photo 20) ou un bassin d'eau croupissante (Photo 21). La ravine se rétrécit et se couvre de hauts papyrus où le sol est plus difficile à deviner. La recherche du meilleur passage se termine à une passerelle en ruine en assez bon état malgré l'absence de plancher (Photo 23). La végétation jusqu'au véhicule devient trop dense. Partir sur la droite à la passerelle et rejoindre une friche comportant des traces d'incendie (et bien sûr des ordures). La route est à moins de 100 mètres. Quand on devine le véhicule sous le pont, traverser la route et marcher en direction d'un terrain d'entraînement de karting et repérer sur la droite le mur du cimetière des Ames Perdues. On comprend vite pourquoi il porte ce nom en voyant toutes ces croix symboliques sans dates ni noms (voir § ci-dessous pour plus d'explications).

Profil

Plan de l'itinéraire

Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Louis et sortir à l'échangeur de l'usine du Gol - Rouler jusqu'au rond-point de l'usine et tourner en direction de Bel Air - Se garer sous le pont ou au plus près sur plusieurs emplacements - Débuter la boucle par la piste en rive droite de la Ravine du Gol - Obliquer à droite entre l'Etang du Gol et l'étang du milieu - Contourner un peu ce dernier pour récupérer une piste en direction de la station de lagunage - Tourner à droite au premier carrefour et emprunter la piste bordée de cocotiers jusqu'à la D11 - Traverser la D11 et marcher jusqu'à la prochaine piste à droite - La suivre jusqu'à un immonde tas d'ordure puis bifurquer à nouveau à droite jusqu'à la D11 - Tourner à gauche vers l'usine et la contourner par la piste qui longe ses clôtures - Marcher jusqu'à l'église du Gol les Hauts puis rejoindre la Ravine du Gol en suivant les rues comme indiqué sur la carte ci-dessus - Longer le pont-canal et descendre dans la ravine pour marcher au fond vers l'aval - Passer sous un pont puis près d'une passerelle - Remonter à droite à la passerelle puis rejoindre le point de départ par une piste dans une friche - Traverser la route et visiter le cimetière des Ames perdues avant de rejoindre le véhicule.

La tombe du Père Lafosse et le Cimetière des Ames perdues.

Le petit Cimetière du Père Lafosse, également appelé "Cimetière des Âmes perdues", a été construit durant l'épidémie de variole de 1729. Y furent ensevelis des habitants du quartier ainsi que de nombreux esclaves, dont il ne reste aucune trace: les croix alignées les unes auprès des autres sont des croix votives, déposées pour réaliser des voeux. Son mur d’enceinte est orné d’une fresque monumentale retraçant la dure vie des esclaves.Unique en son genre, premier vestige d’un passé douloureux, le cimetière regroupe en ses terres les reliques des premiers esclaves de Bourbon à côté de celles des premières familles de Saint-Louis. Ici des enfants, des femmes et des hommes arrachés de leurs terres pour servir d'esclaves dans les champs de canne à sucre de la fin du 17ème siècle ont été jetés en fosse.Le Père Lafosse est entré dans l'histoire de Saint-Louis et de l'île de la Réunion, grâce à la dévotion populaire, il laisse même aujourd'hui une réputation de sainteté, qui vaut à sa sépulture une vénération qui défie les ans. Les réunionnais, le 20 décembre, pour la commémoration locale de la date anniversaire de l'esclavage, se rendent au Cimetière des Âmes perdues, pour rendre hommage aux esclaves qui y sont ensevelis et à leur défenseur. Une façon de perpétuer le souvenir de cet homme qui avait voulu la liberté pour tous les hommes. Source et lire la suite sur www.esclavage-memoire.com


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
jpv97410, 07/02/2017 16:44
Randonnée complétée le 02/02/2017 en 3h00

Très beaux paysages tout au long de la boucle et à visiter le petit cimetière du Gol.

Fanch, 04/02/2017 16:43
Randonnée complétée le 08/01/2017 en 2h00

J'aimerai voir cette boucle reprise par la commune pour en créer un vrai parcours de découverte du patrimoine St-louisien. En effet, on visite dans cet ordre l'ancienne route menant au château du GOL (allée des cocotiers), le vieil hôpital du gol (cf photo), l'Eglise du GOL, la maison de l'Inde, l'aqueduc, le vieux pont métallique et le cimetière du Père LAFOSSE. Le programme de renouvellement urbain du quartier du gol en cours d'étude devrait mettre en valeur certains de ces passages mais pas avant 2020.

Martial, 04/02/2017 07:19
Randonnée complétée le 21/01/2017 en 3h20

Sortie très agréable et cumulée avec "Une autre boucle aux deux petits étangs du Gol depuis Bel-Air" qui permet de découvrir les environs de st louis dans sa partie historique

Randonnée ajoutée le : 03/02/2017