Vers les Sources de Bras Cabot depuis la Plaine des Palmistes

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h15
Distance 12 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1462 - 1052 m
Dénivelé positif 550 m
Dernière mise à jour 01/01/2019

Tous à vos coupe-coupe pour la suite

Le commentaire du 10 décembre 2018 de Martial est très explicite. On peut encore y aller si on est très sportif, motivé, équipé et qu'on a le sens de l'orientation. Bref, il est plus que conseillé d'abandonner le projet de se rendre au Bras Cabot par cette voie qui disparaîtra très vite comme de nombreux autres sentiers de la Réunion. Merci Martial et bravo pour l'exploit réalisé en 12h30 en aller simple.

Le sentier de Bras Cabot est officiellement fermé suite à un important éboulis comme le précise la pancarte placée au début du circuit. Cette randonnée, effectuée déjà avec difficulté en juillet 2007, avait été maintenue sur le site afin de proposer quelques bribes d'informations pouvant aider ceux ou celles qui auraient malgré tout aimé aller y jeter un coup d'oeil ; une personne avertie en valant en général deux. L'article en place n'avait pourtant qu'un seul but : empêcher quiconque d'aller se griffer pour ne même pas voir la vallée du Bras Cabot. L'organisation, en octobre 2013, d'une sortie dans la zone a permis de constater que ce sentier avait été bien réhabilité jusqu'à la Source Cresson et dégagé de ses pestes jusqu'à la Ravine Pavée par un inconnu courageux. Nous avons poursuivi son oeuvre et dégagé une portion qui va de cette ravine jusqu'au bord du rempart vers le Bras Cabot.
La sortie reste très sportive et réservée à des randonneurs aguerris. Le sentier dégagé descend d'une cinquantaine de mètres vers le Bras Cabot et il faudra attendre d'autres courageux défricheurs ou de substantiels crédits de l'ONF avant de pouvoir se rafraîchir dans l'eau claire du Bras Cabot. Mais la baignade est possible en passant de l'autre côté à partir de la route de Bébour à condition de ne pas avoir le vertige. Les pestes sont toujours aussi présentes, principalement les lysandras (tibouchina viminea) qui ont tout de même un avantage : elles ne piquent pas, ont des feuilles soyeuses et possèdent de belles fleurs. Les goyaviers sont bien présents et quelques touffes de vigne marronne commencent à s'incruster.
Bref ; ce sentier très fortement déconseillé auparavant peut désormais se pratiquer en partie par les amateurs de sentiers difficiles, mais seulement jusqu'au rempart.

La randonnée débute à deux pas du Bassin Cadet à la Plaine des Palmistes, près d'un immense pylône électrique. Après avoir suivi une petite piste jusqu'à une case en bord de prairie, le sentier longe la lisière par une série de petites montées et descentes qui alternent et s'effectuent sans effort jusqu'au rein boisé où débute le Sentier du Bras Cabot. La montée à la Source Cresson est sérieuse sans pourtant être abrupte ou dangereuse. Ne pas prendre le sentier qui remonte à gauche à la source car il est totalement bouché par la végétation mais celui de droite qui descend en à-pic à la ravine d'un affluent du Petit Bras Patience. On atteint en moins d'une heure le bord du rempart pour débuter la partie du sentier qui rejoint, beaucoup plus loin, un autre rempart vers le Bras Cabot. Le sentier est agréable jusqu'au second bras d'Annette au milieu des énormes branles verts ou bois de couleurs recouverts de mousses, lichens, fougères ou autres épiphytes. Puis les pestes déjà présentes se multiplient jusqu'à envahir totalement le sentier. Heureusement, elles sont coupées et on marche sur les branches mortes. Le cheminement devient plus lent ; on passe plusieurs petites ravines qui sont à deux pas de leur source mais qui ont déjà creusé de beaux talwegs. Après avoir passé la Ravine Pavée puis le Bras Magasin, on aperçoit déjà la vallée du Bras Cabot. Hélas, il faut se rendre à l'évidence : on ne passe plus, même avec le coupe-coupe en main, à moins bien sûr de disposer de plusieurs jours et de prendre son temps en coupant tout ce qui obstrue. Il faut donc rebrousser chemin pour rejoindre la Plaine des Palmistes. Si la fatigue n'est pas encore au rendez-vous, pourquoi ne pas prendre à gauche au Second Bras d'Annette et traverser cette splendide forêt primaire ou plus loin, à droite, effectuer la très sportive remontée au captage du Bras Magasin. La descente de la Source Cresson jusqu'au véhicule est beaucoup plus courte en temps que la montée quelques heures plus tôt.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Plaine des Palmistes et tourner avant la mairie pour rejoindre le début du sentier - Se garer au pylône électrique peu après le Bassin Cadet - Emprunter la piste jusqu'au départ du sentier - A la case située en fin de piste, prendre le sentier dans les grandes herbes - le suivre jusqu'au rein et emprunter le Sentier de Bras Cabot jusqu'en haut du rempart - Traverser le plateau en direction du Bras Cabot et faire demi-tour tant que le sentier qui descend aux sources ne sera pas réhabilité.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 01/01/2019 12:00
Randonnée complétée le 29/12/2018 en 9h00

D'entrée vous dire qu'atteindre le bord du rempart (point IGN 1394m) relève du parcours du combattant. Tentative avortée , faite avec Ludovic , seulement-si on ose dire cela-jusqu'à la ravine Pavée ( d'ailleurs explorée en aval jusqu'à une jolie cascade). Ca va à peu près jusqu'au Second Bras d'Annette mais ensuite on avance très souvent courbé par la végétation dense, on doit progresser en rampant sur un sol boueux ou dans des flaques d'eau où même le petit sac à dos a des difficultés à avancer, retenu par des branchages de tibouchinas ou de vigne marronne...Les 4h 15 ar prévues par le site sont à ranger aux oubliettes. Martial le 14/11/18 rectifie le tir et prévoit 7h minimum et le 6/12 il met 5 h , seulement pour l'aller. Nous mettrons 9h aller retour et ce, seulement jusqu'à la ravine Pavée. On imagine facilement pourquoi...Et dire qu' il reste encore plus d'1h pour arriver au rempart alors que l'on sent bien que plus on avance plus c'est difficile.On est de plus en plus courbé, on utilise les mains, les genoux pour ramper ventre à terre et cela de plus en plus souvent...Le corps s'épuise mais la "tête" n'avance pas trop non plus!! Orage dantesque pour le retour sur un sentier super glissant mais qui a l'avantage de nous laver de la boue de la tête aux pieds!! Verrons nous un jour les cascades de Takamaka!!? Pourtant déjà envie d'y retourner, lorsque les pestes très envahissantes de tibouchinas seront en fleurs et qu'elles feront tout le long du parcours une belle haie d'honneur soyeuse, violette et rose, non pas pour aller au point 1394-et encore qui sait!- , ni pour rejoindre le captage du Bras Magasin ,déjà fait il y a longtemps et que je conseille vivement pour d'époustouflantes photos, mais pour explorer le second Bras d'Anette (voir cette autre rando sur le site). Pour cela, bifurquer à dr avant la ravine, et si la ficelle bleue a disparu, se dire que c'est un peu avant le minuscule oratoire que vous trouverez à g du sentier en allant vers Bras Cabot. Paysages parfois magiques dans une très très belle forêt primaire! Il serait vraiment dommage de ne pas y aller faire un tour, et surtout à la saison des tibouchinas fleuris. Le sentier reste toujours visible au sol, mais pour combien de temps, et l'on n'a pas besoin de GPS... Et si JPG réactualisait les photos du site en en mettant un peu plus tellement c'est beau...? C'est difficile et parfois épuisant d'avancer à genoux ou en rampant mais ça vaut le coup. Aller jusqu'au bout demande une très sérieuse motivation ( je crois que Ludovic et moi nous ne l'avions pas totalement , sauvés par cette forte pluie bénie des Dieux qui nous a fait reculer....). Jamais, Ludovic et moi, n'avions heureusement connu cela en rando. Le panneau au tout début du sentier indiquant "sources de Bras Cabot,sentier fermé" n'existe plus et il est fortement conseillé pour gagner un 1/4 d'heure, c'est toujours cela de pris, de traverser en diagonale le grand champ en lisière du sentier"officiel" pour rejoindre le rempart juste avant la grimpette. Bon courage aux "fadas" qui s'y frotteront et qui feront aussi bien que Martial et René Paul qui ont mis 12h30 ,aller seulement (!!!!!!) pour rejoindre les sources de Bras Cabot! Que 2019 nous apporte à tous plein de randos aussi extraordinaires que celle ci , mais par pitié sans tonnerre et sans éclairs....

Martial, 10/12/2018 10:40
Randonnée complétée

6 et 7/12/2018, Suite à notre reconnaissance du 14/11/2018 (voir mon précédent commentaire), nous tenterons cette fois de poursuivre et de finaliser cette sortie en continuant sur l’ancien sentier qui mène aux sources du Bras Cabot, et fermé depuis de nombreuses années. Nous réussirons, après des efforts non négligeables, à atteindre les sources par le sentier encore bien marqué sur les cartes IGN ; il nous faudra 5h pour atteindre le point 1394, au bord du rempart et poursuivre, et encore 7h30 pour atteindre les sources au prix de grandes difficultés, soit un total de 12h30 pour arriver en bas. Nous avons bien retrouvé le sentier qui est bien sur très envahi par la végétation, la 1ere partie est cependant encore bien tracé jusqu’au point 1354 et on arrive à passer relativement facilement. La partie qui descend en zig zag serré dans le rempart se suit en faisant très attention de ne pas rater les débuts de virage, goyaviers et autres branchages ralentissent la progression mais jusque-là, rien qui pique. On progresse ensuite sur une arête complètement envahi de fougères et branchages, on ne voit plus trop le sentier de descente, mais sur l’arête on n’a pas trop le choix, vide à droite et à gauche, le sentier redevient visible par endroit. Lorsqu’on arrive dans la partie basse, on se heurte à un premier éboulis envahi de vigne marronne, on peut le contourner par la gauche, il faut ensuite chercher le passage au niveau de la ravine qui se jette dans le Bras Cabot au-dessus de la prise d’eau ; ne surtout pas tenter la descente dans la ravine, vous vous retrouveriez au-dessus du Bras Cabot, une cinquantaine de mètres au-dessus de la falaise. Il est impératif, grâce à la carte IGN ou le sentier est correctement tracé de trouver le bon passage, en effet, le GPS ne passe plus dans cette partie et on ne peut plus s’y fier. Il faut remonter en rive gauche de ladite ravine dans le rempart, pour retrouver le sentier qui longe la faille en direction des sources ; attention, la montée dans le rempart est très dangereuse, c’est terreux et les roches ne tiennent pas et roulent sous les pieds. On voit bien maintenant le bras qui n’est plus qu’a une centaine de mètres sous nos pieds, malheureusement, un éboulis majeur, envahi de vigne marronne et complètement bouché, impossible à détourner, nous avons dû nous frayer un passage au sabre, sous peine de passer la nuit sur place (ce qui nous laissera de nombreuses traces de griffures sur les bras et les mains), pour retrouver enfin le passage et terminer la descente vers le Bras. En résumé, nous avons mis 7h30 pour effectuer cette descente qui prenait 1h30 il y a une trentaine d’années. Il s’avère que c’est toujours possible, il faudra être très motivé, avoir un moral d’acier, et être un peu « fada », (en tout cas, être aguerri à ce style de terrain) ne s’engager qu’en connaissance de cause, sur ce parcours très éprouvant et être en bonne condition physique ; bien sûr, il faut prévoir le bivouac en bas, très agréable d’ailleurs. Se réveiller le matin en face de la cascade avec le piaillement des oiseaux est un pur bonheur. La sortie depuis les sources pourra se faire par l’arête du cassé de Takamaka, bien décrite sur le site, en 4 à 5 heures en fonction du poids des sacs. https://randopitons.re/randonnee/1418-source-barrage-bras-cabot-depuis-foret-bebour. Pour ceux qui peuvent être tenté, nos traces vont rester visible quelques temps ; et si vous tombez sur une corde bleue avec un mousqueton d’escalade au bout, c’est celle que j’ai perdu, probablement dans la descente de l’arête au milieu des fougères. N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples renseignements, mais attention, ce n’est pas non plus une incitation à tenter cette sortie extrêmement difficile ; bien y réfléchir avant ; et penser qu’on à la liaison téléphonique que jusqu’au bord du plateau, le GPS lui passera jusque dans le milieu du rempart. Photos jointes, nr 1 sur le plateau de l’ilet Patience, nr 2 au bord du rempart nr 3 sur le sentier de descente photo 4 l’arrivée au bras Cabot photo 5 le bivouac

Martial, 14/11/2018 11:15
Randonnée complétée

14/11/2018-J’avais réalisé cette sortie en 2013, refaite hier, le sentier est correct jusqu’au second Bras d’Annette, après ça passe encore mais c’est beaucoup plus compliqué, il est nécessaire de faire de nombreux ramper sous la végétation et souvent dans la boue. Attention au temps de la fiche réalisée avec un sentier surement beaucoup plus correct ; compter un minimum de 7 heures pour l’aller-retour au bord du rempart. Sortie à réservé aux randonneurs un peu fou aimant se perdre au milieu des forêts primaire sur des sentiers lontan. Photo 1 l’ancien panneau du sentier des sources du bras cabot qui se meurt doucement ; photo 2 des passages de toute beauté ; photo 3 le ti bon dieu qui ne doit plus recevoir beaucoup de visite ; photo 4 passage en forêt ; photo 5 ramper obligatoire

Randonnée ajoutée le : 01/10/2013