Le petit tour de Grand Coude

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h
Distance 9.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1677 - 1086 m
Dénivelé positif 650 m
Dernière mise à jour 10/11/2018

Envahissement lent mais circuit toujours possible

Nous avons effectué cette boucle, un peu modifiée pour la création d'un nouveau circuit et je confirme qu'on peut passer partout sans avoir un sens de l'aventure très développé. Des branches peuvent gêner (nous en avons coupé), le terrain est parfois glissant (y aller par temps sec), il faut aussi se baisser sous les troncs d'acacias en fin de descente mais on passe partout sans jamais s'égratigner un mollet. Je répète donc que plus nous sommes à passer sur un sentier, plus celui-ci devient praticable. A éviter tout de même avec des enfants ou des marcheurs mal entraînés.

Ce charmant village d'altitude coincé entre les deux remparts imposants de la Rivière des Remparts et celui de Langevin mérite une petite visite. Le sentier qui partait du Serré et qui permettait d'effectuer le grand tour du plateau de Grand Coude est désormais en trop mauvais état pour envisager de le prendre sans se griffer les jambes dans les vignes marronnes ou faire de grands détours par la route. De plus, il a été fermé par des agriculteurs ou propriétaires de la zone. Mais il est toujours possible d'effectuer cette boucle en en diminuant la longueur et en partant du parking au-dessus de l'église. On y perd les sublimes points de vue sur la Rivière des Remparts et de la Rivière Langevin mais on y gagne en temps, de quoi en profiter pour visiter les Trous de Cissia. Le très vieux et délabré sentier de découverte qui débute au même endroit est quant à lui déjà mis de côté tellement la végétation l'a envahi. Le clou de la randonnée se situe au point culminant en offrant de splendides panoramas sur Grand Pays, Grand Coude ou le Morne Langevin.

La randonnée débute au parking situé à une centaine de mètres de l'église et file directement vers le rempart de la Rivière des Remparts en passant devant la piste d'atterrissage depuis longtemps envahie par les herbes. Des herbes et des plantes envahissantes, on en trouvera également sur le sentier montant au kiosque mais on passe tout de même facilement. Après avoir longuement longé le rempart dans une pente parfois assez forte, constituée de longues séries de marches et passé sous quelques cryptomerias, on arrive au panneau du Département et de l'ONF marquant le début du sentier de découverte ou celui qui mène directement au sommet du Morne Langevin. Il suffit, à partir du kiosque, de suivre le coupe-feu qui file en ligne droite jusqu'au rempart de Grand Pays. L'expression "ligne droite" est primordiale car tous les randonneurs qui s'égarent et finissent au gîte Malmany ou ailleurs n'ont pas respecté cette consigne : voir la vraie ligne droite sur la carte correspondant au coupe-feu. On monte souvent, on descend parfois mais on ne change jamais de direction. Le sentier y est étroit, parfois difficile d'accès et franchit de nombreuses petites ravines glissantes dont une avec une longue échelle avant d'arriver au sommet. Les branles verts ont poussé et les branches peuvent frôler les membres et vêtements mais jamais griffer. Profiter de la belle forêt qui longe ce sentier et éviter de prendre les deux autres sentes rencontrées sur la droite avant d'avoir contemplé Grand Pays (Photos 11, 12et 13). Bien profiter du spectacle grandiose de la vallée avant d'entreprendre la rapide descente qui rejoint, beaucoup plus bas la route bétonnée du Chemin des Géraniums sur un sentier de plus en plus envahi de végétation et d'arbres tombés lors des deux derniers cyclones, mais encore visible. Prendre son temps pour chercher des yeux le sentier qui ne disparaît jamais mais peut parfois en donner l'impression, principalement lors de la traversée de parties recouvertes de sabres péi Machaerina iridifolia (paille sabre, sabre marron) Cyperaceae -Endémique des Mascareignes . L'arrivée à la route s'effectue par une traversée de 10 mètrres de canne fourragère aux feuilles coupantes. A partir de cette route, il y a plusieurs manières de regagner le véhicule ; en prenant à droite vers "les Pentes" puis en marchant vers le Sud pour descendre à l'église ou en tournant à gauche pour retrouver aux premières cases la Rue Emile Mussard puis l'épicerie du carrefour principal et enfin l'église. Remarquer au passage les rares champs de géranium qui restent dans cette région qui fut jadis un haut lieu de la culture de cette plante odorante. Le thé est encore présent à l'état sauvage en bordures de champs à qui saura le reconnaître mais il a été domestiqué dans le village où on peut aller le voir de plus près et le déguster au Labyrinthe du Thé.
La région est une des plus pluvieuses du Sud mais elle est tellement charmante qu'il ne faut pas hésiter à la visiter. Elle offre quelques possibilités d'hébergement.
Rappel : On traverse le coupe-feu en totalité et on ne réfléchit à la manière de descendre qu'une fois atteint le promontoire vertigineux offrant des panoramas sur Grand pays.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint Joseph et prendre la direction de Jean Petit et de Grand Coude - Se garer sur le parking au nord de l'église - Prendre la piste qui rejoint le rempart puis le sentier de droite qui longe le rempart de la Rivière des Remparts vers le nord - Suivre le sentier qui monte jusqu'au kiosque qui marque le début du sentier de découverte (ou ce qui en reste !) - Traverser la forêt primaire de Grand Coude en suivant la zone délimitée du coupe-feu (toujours tout droit) - Arrivé à l'aplomb de Grand Pays, tourner à droite et commencer la descente sur Grand Coude - Le sentier se termine au Chemin des Géraniums qu'on suit en partant vers la gauche jusqu'à la Rue Emile Mussard - Suivre la route jusqu'au parking.

Le géranium

Le géranium rosa, l'espèce cultivée à la Réunion est originaire d'Afrique et a été introduite sur l'île au 18ème siècle. Même si les cultures ont beaucoup diminué depuis quelques décennies, on trouve tout de même un peu partout cette plante odorante (si on écrase une feuille entre les doigts) principalement dans les hauts de l'Ouest.
Les huiles essentielles sont obtenues par distillation des jeunes tiges et des feuilles dans des alambics. Les plantes sont enfermées dans un récipient (la cucurbite) contenant près d'un tiers d'eau. L'eau est séparée des feuilles à distiller par une plaque de cuivre trouée et le tout est porté à ébullition. Les vapeurs ainsi dégagées sont dirigées en haut de l'appareil dans un col de cygne puis dans un serpentin constamment refroidi par de l'eau. La vapeur se transforme alors en liquide véhiculant l'huile contenue dans la plante. Le liquide est recueilli et l'huile décantée de l'eau servira plus tard à fabriquer des parfums.
Les restes, transformés en fumure, servent ensuite d'engrais et donnent parfois naissance à une espèce de champignons très recherchée pour la cuisine.

Comment ne pas manquer le sentier de descente

Une reconnaissance récente de ce circuit (octobre 2016) a permis de constater que plusieurs sentiers avaient été créés à force de petites erreurs d'aiguillage. RAPPEL : A la fin de la ligne domaniale venant du kiosque, on franchit une petite ravine assez profonde. Il faut remonter la pente assez rude et poursuivre sur le sentier qui fait un coude vers la droite en se rapprochant au plus près du rempart. Ne pas chercher à tourner à droite tant qu'on a pas atteint ce gros caillou à l'arête assez vive qui siège au milieu du sentier (Photo 1). Ne pas tourner à droite avant ce caillou (trait rouge) mais remonter pour atteindre le rocher dénudé entouré de branles verts (trait bleu). De ce rocher, on a un panorama de 160° sur Saint-Joseph et Grand Coude (vignette de la photo 2). Tant qu'on n'a pas admiré ce panorama, on ne réfléchit pas. Après le panorama, poursuivre dans la même direction vers le Chemin des Géraniums en longeant, au début, au plus près du rempart.


Commentaires sur cette randonnée (8)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
michelM, 22/09/2019 18:03
Randonnée complétée le 22/09/2019

Jusqu'au kiosque pas de soucis, le sentier est bien dégagé car des travaux sont en cours de réalisation. Ensuite c'est tout droit. On monte on descend sur un terrain assez accidenté étroit et surtout très glissant. La végétation envahie tout mais jusqu'au rempart de grand pays le tracé est relativement facile à suivre si on est attentif. Une fois atteint le rempart le sentier de la descente est plus compliqué à voir car plusieurs traces existent et la végétation est dense. Ce matin, pluie et brume, aucun point de vue.... 😞. Je déconseille cette randonnée par temps humide car des petites ravines à passer très très glissantes. J'y reviendrai avec le beau temps.

markus, 30/03/2019 17:12

Peu avant d'atteindre le rempart, le sentier se sépare en deux branches (comme un T), j'ai pris à gauche, erreur!, c'est un cul de sac, il faut donc prendre à droite...un peu plus loin, on tombe sur les deux branches d'un Y, j'ai pris à gauche (décidément!), on arrive en fait plus haut que le fameux rochers à la fameuse vue. En remontant un peu, on a aussi quelques belles vues, sur les grosses roches proches du rempart...
Sinon, très jolie descente dans la forêt, pas trop de vigne marron, mais prendre au départ le discret sentier qui longe le rempart, et pas le pseudo sentier qui s'en va vers la droite!
Le plus pénible reste le long détour final par la route, on a envie de couper à travers champs, mais des barbelés et de menaçantes pancartes retiennent de tenter l'expérience..

pierrorando, 10/11/2018 06:31
Randonnée complétée le 08/11/2018 en 5h00

Rando faite le 08 novembre 2018. Belle balade jusqu'au point de vue à 160° décrit juste au dessus (A partir duquel nous prenons parfois la mauvaise direction pour redescendre...). La grande ligne droite offre une forêt dense et humide dans laquelle nous traversons plusieurs ravines (glissantes...).
Au bout de cette ligne droite, c'est la que tout s'est embrouillé ! nous nous sommes éloignés des remparts et nous sommes vite perdus au milieu de profondes ravines et sabres péi. Après plusieurs retour en arrière, nous avons traversés le tout en direction des remparts et avons pu reprendre le bon chemin.
Je recommande de longer les remparts sur les premiers 100m en redescendant pour suivre le "bon" chemin.
Attention, même sur le bon chemin, beaucoup d'arbres sont couchés et la végétation est très dense, il est parfois difficile de se localiser !
Je ne recommande pas cette rando pour les famille avec enfants ou randonneurs amateurs.

Jacques K, 18/12/2017 11:39
Randonnée complétée

Les raisins marrons ont bien poussés, on passe mais faut ramper par place

domidutapion, 22/05/2017 18:18
Randonnée complétée le 22/05/2017 en 6h30

Circuit fait le 22/5/2017. Nous avons pas mal galéré sur ce circuit. Pas d'indications, nous avons dû rebrousser chemin à quelques reprises. Le plus difficile lors de la redescente vers Grand coude... Arbres coupés, sentier envahi et une portion de 50m complètement envahie par les vignes maronnes... juste avant de retrouver la route. Nous avons dû nous faufiler à travers les ronces. Je déconseille avec des enfants.

Patrick Hoareau, 05/11/2016 13:01

Circuit fait le 23 octobre 2016 praticable mais mal indiquer

JPG, 25/03/2016 18:33

Circuit refait le 25 mars 2016 : Les coupecoupes ont servi pour le principe mais auraient pu rester dans le sac à dos. Eviter tout de même les enfants ou les randonneurs mal entraînés. Je reconnais que ce sentier peut rebuter les dames mais il plaira aux sportifs amateurs de beaux sous-bois qui ont l'habitude de marcher sans balise.

JPG, 13/01/2016 18:10

Remarque rajoutée par JPG lors de la transition entre l'ancien et le nouveau site - Information provenant de Lydia P. - "sentiers dans un état déplorable pour randonner : serré --le kiosque, parcours botanique, pare-feu pour aller vers Langevin, sentiers vers les trous de Cissia, je n’ai pas fait le sentier de la crête de Langevin car nous avons fait plusieurs fois demi-tour en raison des grandes plantes style vigne marronne? absence totale de marquage ou d’indication au village ? futurs parcours du Grand Raid , il y a du travail à faire ?
à déconseiller sur RandosPitons"

Randonnée ajoutée le : 01/09/2011