De la Plate Forme à la 1ère cascade de la Ravine de la Roche Pendue

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h15
Distance 4.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 972 - 610 m
Dénivelé positif 400 m
Dernière mise à jour 02/06/2020

Descente de la ravine mais sentier tout proche

Le sentier de la Ravine de la Roche Pendue a subi un léger nettoyage qui permet désormais d'effectuer la jonction entre la Plateforme et Trois Bras. Ce sentier a été reconnu le 30 mai 2017 et fait l'objet d'une fiche spéciale. Pour voir la cascade, comme ici sur cette page, il faut suivre la ravine au plus près pour une rando aventure. On peut également suivre une partie du sentier en rive gauche mais il faut prendre à gauche le long de la rivière lorsqu'on approche de la cascade après avoir franchi le dernier gué.

Il y a quelques années, le sentier de la Roche Pendue apparaissait encore sur les cartes de Cilaos. Il permettait de rejoindre Trois Bras à partir de la Plateforme en suivant la Ravine de la Roche Pendue puis le Bras de Benjoin.Remis en état en 2015, il est désormais utilisé pour de belles randonnées sportives. Cette randonnée un peu aventureuse permet de descendre la ravine de la Roche Pendue, des champs de lentilles de la Plateforme jusqu'à la dernière cascade avant la jonction avec le Bras de Benjoin. Elle ne s'adresse donc qu'aux marcheurs habitués à ce genre de circuit puisqu'un sentier a été remis en état à quelques mètres parfois du cours d'eau. Quelques cyclones sont passés par là en couchant à jamais de grands filaos qui pourrissent lentement en barrant le chemin. Mais ce sont surtout les éboulis qui ont fait le plus de dégâts en emportant les traces des sentiers marron qui permettaient de grimper dans les falaises. Profiter d'ailleurs de cette descente pour tenter de rejoindre un îlet oublié en rive droite. Les habitués chercheront les passages sur l'ancien sentier avec parfois quelques câbles pour faciliter les passages de raidillons. Il n'y a aucun danger si on prend garde en marchant sur les gros galets quand la rive ne le permet pas.

La randonnée commence sur la route bétonnée qui mène au début du Sentier de Cap Noir quand on vient de la Plate Forme. On peut se garer à la fin de la route puis faire demi-tour jusqu'à une case au toit vert pâle aperçue au passage sur la gauche. Prendre le sentier en face de cette case (voir détails ci-dessous) et rejoindre le bord du rempart près d'un manguier solitaire. Du bord, on a sous les yeux la vallée de la ravine de la Roche Pendue et quelques habitations de Mare Sèche (Photo 1). Derrière, on distingue la falaise quasi verticale du Gros Morne de Gueule Rouge (Photo 2). La friche qui occupait le flanc de la colline a été récemment nettoyée et des champs de lentilles remplacent les herbes jaunes. La descente est rapide sur quelques lacets en direction de la vallée (Photo 3). On a encore droit à des panoramas en direction de l'Îlet à Cordes mais on perdra bientôt toute visibilité au milieu des filaos (Photo 5). Tout autour, des pitons plus ou moins hauts se couvrent d'un peu de végétation mais on distingue d'anciennes traces de glissements (Photo 7). Il faut traverser une zone envahie de végétation pour rejoindre quelques bananiers abandonnés en bord de ravine. La falaise est parfois verticale et peut être inquiétante en raison de la friabilité de la roche (Photo 8). Délaisser le sentier officiel, propre la plupart du temps, qu'on remarque facilement et rejoindre la ravine au plus près (Photo 9). A partir de là, il n'y aurait même plus besoin de description puisqu'il faut toujours suivre le petit torrent (Photo 10). La balade, sportive et aléatoire, s'effectue sur plusieurs types de terrain (Photo 11). C'est parfois une plage de sable à ras de l'eau (Photo 12) ou d'étroits canyons envahis de cailloux (Photo 13) quand la ravine n'est pas barrée par un arbre tombé au sol (Photo 15). Un passage délicat identique à celui de la photo 14 se franchit sur le sentier en rive gauche où un câble blanc est encore en place et se révèle fort utile, à condition d'en repérer le départ. Les chocas, comme toujours, tentent et parviennent à tout boucher mais laissent encore des traces visibles de l'ancien sentier (Photo 16). Le bruit de l'eau, toujours agréable, est omniprésent même si le torrent n'est jamais très fougueux (Photo 17). C'est d'ailleurs le bruit des petites chutes qui guident lorsqu'on s'éloigne pour traverser des zones rocheuses dans les filaos (Photo 19). Tous ces galets représentent le type de terrain le plus commun de la descente (Photo 21). Certaines racines de filaos montrent que la grosse rigole peut devenir très violente en période cyclonique (Photo 23). Après 90 minutes de descentes, on passe près du gué sur le sentier descendant à Trois Bras. Poursuivre vers l'aval pour trouver moins de rochers et galets mais de belles portions basaltiques où l'eau s'est frayée des passages (Photo 24). Repérer ces surfaces plates pour un casse croûte "aquatique" durant la remontée (Photo 25). Plus bas, un bruit plus important que les autres attire l'attention et on se retrouve à une cassure de la roche, au haut de la cascade (Photo 26). L'endroit, sauvage et glissant est assez impressionnant. On ne s'approche du bord qu'en prenant garde de maintenir une branche et on ne met surtout pas le pied dans l'eau. La cascade d'une quinzaine de mètres apparaît et signe la fin de cette descente car aucun sentier ne permet de descendre plus bas (Photo 27). Durant la remontée, il est parfois tentant de grimper sur les falaises friables mais gare à la glissade (Photo 28). Il est aussi possible de repérer la marche et les deux filaos au départ du sentier très discret remontant vers un îlet abandonné offrant de sublimes points de vue sur le cœur du cirque.

Balises

Aucune balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Remonter vers Cilaos et tourner à gauche à la Plate Forme en direction du départ du Sentier de Cap-Noir (panneaux) - Garer le véhicule au départ officiel du sentier, à la fin de la partie bétonnée de la route - Viser le manguier situé au départ du sentier (Voir détails ci-dessous) - Après les champs, descendre en direction d'une vielle case par un sentier étroit en lacets dans un champ de lentilles - Laisser la sente qui se dirige vers la case en tôle et pénétrer dans la végétation sous les filaos pour rejoindre le fond du petit torrent de la Roche Pendue - Suivre cette ravine, soit par le sentier très effacé, soit par les berges ou parfois sur les cailloux mouillés - Poursuivre jusqu'à la cascade dangereuse et faire demi-tour par le même itinéraire ou poursuivre vers Trois Bras à la rencontre du sentier.

Le départ du sentier

Le sentier débute 100 mètres avant la fin de la route bétonnée et le départ du sentier du Cap Noir en venant de la Plate Forme. On est juste en face du tunnel de Gueule Rouge sur la N5, près d'une case en contrebas au toit vert très pâle. Le sentier est à peine visible en bordure d'un petit champ (trait rouge). Il comporte des détritus extirpés des défrichages du champ voisin. On distingue des cailloux qui le bordent mais surtout un manguier solitaire qui a subi un sévère toilettage, en bordure de la falaise. Les coordonnées GPS sont celles du point rouge, départ du sentier au moment de la plongée dans le rempart. Du point rouge, on distingue, au-dessus, les habitations de Mare sèche. Il y a moins de 50 mètres entre la route bétonnée et le manguier solitaire au départ du sentier.


Commentaires sur cette randonnée (5)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Pitchou987, 19/01/2020 19:57
Randonnée complétée

Le sentier de la roche pentue est de nouveau très peu visible et commence à se faire envahir par les lantanas, le sentier se suit mais reste caché sous la végétation !

Christian Léautier, 26/08/2017 17:58
Randonnée complétée le 26/08/2017 en 2h00

La descente à partir du manguier se fait maintenant dans de grands champs de lentilles (quel boulot pour défricher toute la pente où il n'y a plus de fougères et de végétation broussailleuse mais un joli sentier en escalier!!);le sentier de la Roche Pendue ne peut se perdre (on trouve parfois des petits cairns);la cascade est facilement atteinte ce jour par Laurent, Rémy Paul et moi même (niveau des eaux bas).On passe effectivement à un niveau de difficulté "moyen" et à un indice de confiance pratiquement bon....A peine 1h30 pour arriver à la cascade depuis la Plateforme (et en descente) .Nous continuons ensuite vers Trois Bras au lieu d'un aller retour qui concerne seulement les 200 derniers mètres avant la cascade. Grandiose.....

Fanch, 12/08/2017 19:56
Randonnée complétée le 21/05/2017 en 2h30

Plus de troncs épointés en aval de la cascade... Il ne faudrait pas grand chose pour la descendre par temps sec...

Martial, 24/05/2017 11:46
Randonnée complétée le 23/05/2017

Une sortie qui fait rêver lorsqu'on voit le sentier lontan sur une ancienne carte ign qui rejoignait les trois bras au départ de la plate forme.
Il est possible maintenant sans danger de rejoindre facilement les trois bras, sur ce sentier qui d’après les habitants rencontrés auraient été il y à quelques temps nettoyés en vue d'une "peut être" réouverture.
La difficulté de la sortie peut passer à moyen y compris pour l'indice de confiance.
Pas de difficulté pour suivre le sentier qui est toujours visible.
Une très belle sortie dans un endroit méconnu du cirque de Cilaos, en tout cas, un émerveillement de chaque instant pour nous.

Fanch, 21/05/2017 17:26
Randonnée complétée le 21/05/2017 en 2h30

Parcouru ce jour. Le manguier marquant le début du sentier a été raccourci, il ne doit plus dépasser que les 3-4m désormais. Le sentier reste bien marqué pour qui a un peu l'oeil des sentes lontan.

Randonnée ajoutée le : 01/03/2013