Le point de vue sur l'Îlet à Guillaume par la Cascade Maniquet

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Moyen
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 6.8 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1141 - 987 m
Dénivelé positif 200 m
Dernière mise à jour 02/03/2020

Quelques sentiers marrons à deux pas de Saint-Denis

Ce circuit souffre de son manque de passages. Il peut être envahi mais les traces restent visibles. La boucle classique peut être effectuée par toute la famille mais la fiche n'est pas classée familiale en raison des petits sentiers supplémentaires proposés qui peuvent inquiéter les moins habitués.

Cette petite boucle Maniquet-Prévallée est un classique de la région des Hauts du Brûlé. Elle est courte, assez facile quand les sentiers sont bien entretenus. Elle a été rallongée par trois sentiers afin d'en corser un peu la difficulté. Le premier détour rejoint le lit du Bras des Merles par une large piste qui se rétrécit petit à petit au point de disparaître à l'approche de la rivière et impose de faire demi-tour après avoir rejoint le ruisseau. Le deuxième sentier a été longuement utilisé au siècle précédent, encore proche, mais a beaucoup souffert de l'envahissement des goyaviers. On suit malgré cela sa trace assez facilement. Le dernier, tracé jour après jour par les cueilleurs de goyaviers, longe le rempart et permet de belles vues sur la rivière Saint-Denis et l'îlet à Guillaume. Ces trois circuits rajoutés, différents les uns des autres, peuvent être une excellente occasion de s'essayer aux sentiers oubliés ou de faire participer des ados pas toujours enclins à suivre aveuglément les parents dans les randonnées dominicales. Encouragés à passer devant, ils auront à cœur de ne pas égarer la famille en pensant jouer les explorateurs sur ces courtes distances. Griffure peut rimer parfois avec aventure !
Les forêts de la région de Mamode Camp et de Prévallée sont magnifiques, la cascade est impressionnante par fortes eaux, les panoramas vers la Plaine d'Affouches sont sauvages. Il faut hélas marcher souvent sur le bitume mais la circulation est presque inexistante et les abords de la route toujours agréables.

La randonnée débute ici au croisement des deux routes mais peut commencer à l'un des nombreux kiosques de la zone. Prendre la direction du point de vue sur l'Îlet à Guillaume. La route est une classique de la région, tortueuse, bordée de cryptomérias maigrichons vivant sur une terre orangée et pauvre (Photo 1). Elle a parfois été creusée profondément dans les collines qui entourent Prévallée et la Cascade Maniquet (Photo 2). Dans le premier grand virage à gauche, on trouve une piste qui serpentait autrefois dans cette grande forêt. Le détour vers le Bras des Merles n'a rien d'obligatoire puisqu'il s'effectue en aller retour. Ce cheminement s'effectue sur une piste un peu abandonnée mais praticable (Photo 3). Marcher jusqu'à la ravine qu'on atteint par une descente dans les grands conifères et les hautes fougères arborescentes (Photo 4). On peut retrouver des traces de la piste de l'autre côté mais c'est plus aventureux. L'exploitation de la forêt remettra certainement un jour cette vieille piste en état. Après un retour sur la route, poursuivre vers le point de vue. Passer une citerne, un kiosque et repérer le départ du sentier de la Cascade Maniquet , sur la droite, à un escalier qui pénètre sous les bois de cryptomerias. Il descend de 50 mètres en quelques lacets. Les racines peuvent être glissantes mais le tronçon est court. Peu après, on sort des cryptomerias pour pénétrer sous les bois de couleurs envahis de goyaviers. Il faut alors éviter de glisser en descendant les grandes marches et on rejoint en quelques minutes la ravine, le bassin et la cascade déjà aperçue dans la fin de la descente. Les débits de l'eau sont très variables en fonction de la saison. Une fois au bassin on profite de la chute d'eau qui, hélas, est de plus en plus souvent à sec. Quand on sait qu'elle est à sec, cet aller-retour est également facultatif. Au retour, reprendre la route qui traverse un affluent du Grand Bras d'où l'on peut voir le cassé de la cascade (Photo 5). Plus loin, dans un virage, débute le Sentier de Prévallée sous de splendides eucalyptus, proches du lit rocheux du Grand Bras (Photo 6). On peut, en suivant le lit se rapprocher du haut de la cascade pour profiter des vues sur la forêt de cryptomerias (Photo 7). Attention de ne pas tenter cet aller-retour avec de l'eau dans la rivière. Prendre le sentier de Prévallée. Il suit sous les cryptomerias le lit du Grand Bras entouré de longoses. Le cheminement est facile, même dans les touffes serrées de goyaviers ou de longoses. Dans une forte montée, on rencontre une pancarte située au pied d'un grand arbre (Photo 8). Sa présence en cet endroit montre bien que le sentier qu'on va tenter existait officiellement il y a encore peu de temps. On peut alors, une fois n'est pas coutume, se lancer sans hésiter sur ce sentier oublié, étroit par moments mais impossible à manquer (Photo 9). La forte pente permet de voir loin ainsi que la route de Mamode Camp (Photo 10). Certaines portions, taillées dans les fougères sont plus étroites mais restent visibles (Photo 11). Le sentier se poursuit dans le même type de végétation et se termine plus de 500 mètres plus loin sur la route forestière à un emplacement très discret (Voir § ci-dessous). Prendre à gauche pour atteindre le point de vue sur l'Îlet à Guillaume qui est bien dégagé mais ne comporte plus de kiosque (Photo 13). On a sur la gauche l'intégralité de la vallée de la Rivière Saint-Denis et à droite l'Îlet à Guillaume, très facilement reconnaissable à la couleur des feuilles des camphriers qui l'entourent (Photo 14). Si l'aventure de la trace perdue précédente s'est bien déroulée, ne pas hésiter à suivre dans les deux montées, le sentier de bord qui est à peu près dans le même état mais en pente plus forte. Il est assez facile à repérer puisque emprunté régulièrement par les braconniers ou les cueilleurs de goyaviers (Photo 15). A la saison de ces fruits rouges, on ne regrettera pas le sac plastique glissé dans la poche avant le départ. Si on dispose de temps, il est possible de suivre ce sentier discret en remontant le rempart dans les goyaviers et branles verts ou gris (Photo 16). De l'autre côté, il y a moins de goyaviers et le sentier, parfois bien marqué, passe dans les branles et fougères (Photo 17). Depuis ces points plus haut, on voit encore mieux la vallée et on distingue très bien le sentier montant à la Roche Ecrite après sa traversée de la forêt de camphriers (Photo 18). Après avoir profité du panorama, le reste du parcours ne sera plus qu'une formalité en marchant sur la route jusqu'au sentier de Prévallée. Reprendre cette partie déjà utilisée à l'aller dans les cryptomerias et dans les longoses (Photo 20). Plus loin, ce seront les eucalyptus qui borderont le sentier (Photo 22). Après le sentier marron et son panneau, le parcours est facile malgré de nombreuses racines qui peuvent être glissantes (Photo 24). La fin du sentier s'effectue toujours sous les conifères sur un sentier glissant (Photo 25) ou sur des portions plus larges et faciles (Photo 26). On s'approche de la route par un itinéraire assez plat bordé de goyaviers et de quelques bois de couleurs qui résistent à l'envahisseur (Photo 28). A la fin du Sentier de Prévallée, prendre à gauche sur la route forestière de la Roche Ecrite qui est également le GRR2 pour retrouver très rapidement le parking du départ.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Denis puis à Bellepierre et prendre la direction du Brûlé - Suivre cette interminable route sinueuse jusqu'au village du Brûlé et poursuivre vers Mamode Camp jusqu'au croisement de la route forestière et celle qui mène à la Cascade Maniquet - Garer le véhicule et débuter la boucle vers Maniquet - Au premier lacet vers la gauche, près d'un kiosque et d'une barrière, prendre à droite sur une piste qui descend jusqu'au Bras des Merles et faire demi-tour à la petite rivière pour rejoindre le kiosque (facultatif) - Reprendre la route jusqu'au sentier de la Cascade Maniquet et descendre vers le bassin puis retourner sur ses pas pour reprendre la route jusqu'au départ du Sentier de Prévallée - Monter jusqu'à une pancarte sous un gros eucalyptus et bifurquer à droite sur le sentier qui rejoint la route forestière 200 mètres avant le point de vue sur l'Îlet à Guillaume - Rejoindre ce point de vue et profiter de meilleurs emplacements en suivant l'un ou (et) l'autre des sentiers suivant au plus près le rempart - Reprendre la route en sens inverse et la suivre pour retrouver à nouveau le Sentier de Prévallée - Refaire les 300 mètres jusqu'à la pancarte et poursuivre sur le Sentier de Prévalée qui se termine à une aire de pique-nique - Suivre alors la petite route puis la route forestière pour retrouver le véhicule .

Le sentier marron

Si on décide d'emprunter le "sentier d'aventure" lors de la montée vers Prévallée, il n'y a aucune difficulté pour trouver le départ sous le gros eucalyptus et sa pancarte.
En revanche, le prendre dans l'autre sens impose un bon sens de l'observation et de l'orientation. En marchant 150 m vers la Cascade Maniquet à partir du point de vue, repérer à droite deux jeunes branles verts ainsi que les discrètes traces entre eux. Franchir l'étroit fossé-caniveau et la très courte pente avant de retrouver la discrète trace partant vers la gauche (voir image ci-contre).


Commentaires sur cette randonnée (7)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Ousarsiph2, 17/03/2020 20:03

Pour une raison non élucidée le sentier de Prevalee qui part de la route juste après la cascade Maniquet est indiqué Fermé (photo). Nous l'avons suivi pourtant jusqu'au croisement avec l'ancien sentier marron qui est très, agréable et se suit sans souci jusqu'à la route 150 m avant le point de vue.

jivk, 23/10/2019 17:59
Randonnée complétée le 22/10/2019

Rando faite mais principalement en aller/retour sur bitume sauf descente vers cascade maniquet. Raison principale : la majorité des sentiers évoqués est presque invisible à cause dune d'une végétation trop dense. Avec enfants, en short et sans "débroussailleuse", cest un miracle de passer...

Alexvegass, 04/02/2019 01:25
Randonnée complétée le 03/02/2019 en 3h00

Rando faite sur l’heure du midi avec une température idéale (25•). Sentier bras des merles peu d’intêret, obligé de faire demi tour à 2 pas du ruisseau à cause d’une végétation trop dense pour oser s’y aventurer avec des marmailles. En revanche la cascade et son bassin valent vraiment le détour, l’eau est très fraiche, mais d’une clareté qui apporte la motivation pour plonger dedans.
Impossible de voir l’ilet à Guillaume à cause des nuages trop nombreux. La forêt du sentier de prévalée est magnifique, les goyaviers encore verts mais la saison s’annonce bonne.
En conclusion très belle rando familiale sans difficulté particulière.

Anaïs.D, 25/09/2018 14:08
Randonnée complétée le 16/09/2018 en 2h00

Cascade à sec, dommage!

muriel57, 16/09/2017 20:49
Randonnée complétée le 13/08/2017 en 2h10

1ère balade après notre installation à la Réunion :-) Bonne mise en jambe avec les enfants, temps sec donc pas de soucis. Vivement une autre fois avec la cascade en eaux!

Elliott Chaumont, 27/06/2017 15:41
Randonnée complétée le 27/06/2017 en 2h30

Fait ce matin sous la pluie puis le soleil ! Le premier sentier marron qui va vers le bras des merles est vraiment conforme à la description, mais à la fin il est tellement recouvert par la végétation que je ne le distinguais plus, je n'ai pas osé aller plus loin... Je n'ai pas non plus trouvé le début du troisième sentier, je n'avais plus assez de réseau pour regarder de nouveau la photo, mais je ne regrette pas d'être passé par le sentier de Prévallée à la place, il y avait une quantité incroyable de goyaviers !

Caroline Hoareau, 02/01/2017 20:19

Pas trop eu de chances sur ce sentier: la cascade était à sec et le sentier qui mène au point de vue sur la rivière St Denis n'était pas du tout entretenu. La végétation ayant pris le dessus, seul le sentier au niveau de nos pieds et le gps nous indiqué que l'on était sur le bon chemin.

Randonnée ajoutée le : 01/06/2014