De la Rivière des Galets à Saint-Paul par la rivière et le littoral

Difficulté
Facile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 1h15
Distance 6 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 100 - 1 m
Dénivelé positif 10 m
Dernière mise à jour 10/05/2020

De l'ombre uniquement sous les deux ponts !

Attention : les sentier passant sous le nouveau pont en construction peuvent être interdits durant les jours de construction.

Cette randonnée, très connue des habitants du Port, permet d'effectuer de longs footings sur les berges artificielles de la Rivière des Galets sans avoir d'effort à fournir dans une quelconque montée. Du début à la fin du parcours, on n'aura pas descendu plus de 100 mètres, sur une pente tellement faible qu'à aucun moment on sent qu'on descend vers l'océan. Les 5 derniers kilomètres de la Rivière des Galets ont été aménagés afin d'éviter des inondations qui pourraient s'avérer catastrophiques en cas de cyclone. Par beau temps, on bénéficie de belles vues sur Dos d'Ane et Sans Souci. C'est donc une randonnée officielle mais d'un intérêt moindre ; il faut la considérer comme une étape du tour de l'Île qui évite de passer par la grande ville du Port. Lors d'un tour de l'île, quitter le Chemin des Anglais et marcher le long de la 4 voies puis en ville pour rattraper la Ravine à Marquet et la suite du Chemin des Anglais qui débute un peu plus loin, au rond point vers le Port, et se termine aux terrains de sport décrits ci-dessous. Si cette sortie n'est pas une étape du tour de l'île, il faut remonter sans aucune difficulté les 100 m de D+ en empruntant le même itinéraire et rajouter une bonne heure au temps effectué en descente.

La randonnée débute à la fin du Chemin de la Liberté, départ de la piste vers Deux-Bras et Mafate. De gros galets empêchent le passage des véhicules mais pas des vélos et piétons. La piste est large, totalement plate, bordée d'herbes de toutes parts et de quelques chocas verts et bois noirs (Photo 1). On a l'impression de marcher dans une savane africaine avec en plus le bruit de la circulation (Photo 2). On passera près de cinq murs en béton, destinés à ralentir les crues violentes de la Rivière des Galets en cas de cyclone, avant d'arriver au premier pont (Photo 3). Il est possible de marcher sur les ouvrages lorsqu'on passe à proximité. En face, la falaise donne une idée de la couche d'alluvions transportées par la rivière depuis Mafate en quelques milliers de siècles (Photo 4). Heureusement, il n'y a pas que des herbes sèches sur le bord de la piste ; des lianes corail viennent rajouter une touche de rose à ce jaune ambiant (Photo 5). Juste en face, dépasse la minuscule colline du Piton Défaut qui se fait également grignoter par les crues (Photo 8). La région du Port et de Saint-Paul est très chaude et ensoleillée ; il peut pleuvoir au village de la Rivière des Galets alors qu'on cherche désespérément de l'ombre en longeant la rivière (Photo 9). On rejoint rapidement un grand parking près d'un terrain de sport. Le bruit des voitures sur la voie rapide se fait de plus en plus entendre. Un portail marque le début d'une piste qui descend dans le lit de la rivière. On peut la suivre pour passer sous les deux ponts ou saisir directement le sentier qui part sur la droite et rejoint directement l'autre côté de la nationale. De là, plus aucune difficulté car le chemin, large et caillouteux longe ou se confond avec le sommet de la digue sur près de 3 kilomètres (Photo 11). Il est très difficile de marcher sur un circuit plus rectiligne que celui-ci à La Réunion (Photo 13). Le seul virage de la descente se situe entre les deux ponts lorsque la digue oblique pour mieux canaliser les crues vers la mer (Photo 14). S'il n'y pleut pas, les points de vue sur Dos d'Ane peuvent être agréables (Photo 16). On domine la rivière qui peut être tumultueuse après de fortes pluies (Photo 17). A l'inverse, quand le niveau de l'eau est très bas, on remarque que les cailloux sont blanchis par le soleil et les dépôts séchés. On remarque, dans les tas de cailloux ou les murets qui longent la piste, de gros lézards orange (l'agame des colons) certainement échappés ou relâchés et qui ont réussi à se reproduire dans cette zone. Les chemins et zones sèches alentour sont recouverts d'herbes qui poussent rarement très haut car la sécheresse est souvent de mise dans la région du Port (Photo 21). La seule difficulté, qui n'en est pas une, consiste à rejoindre le lit de la rivière en descendant le barrage de béton qui n'est pas trop glissant et propose de gros galets noyés dans l'ouvrage créant des aspérités et de petites marches. Après avoir dévalé ces 10 mètres, le jeu consiste, sans trop se mouiller les pieds, à trouver le meilleur moyen de rejoindre la plage (Photo 23). La carte ci-dessous propose un circuit marqué de quelques cairns sans doute à l'attention des pêcheurs car la région n'est pas très renommée pour ses randonnées. On arrive à la plage, mi-galets, mi-sable sur laquelle se jettent les eaux qui ont traversé tout Mafate et qui se sont bien calmées. Une partie pénètre doucement dans le sable et les galets (Photo 24) tandis que l'autre coule en petit torrent jusqu'aux vagues (Photo 25). Depuis le large delta, la vue porte jusqu'au Cap de la Marianne (Photo 26). La partie terre-mer est finie quand on peut marcher sur les galets mouillés par le ressac (Photo 27). On peut donc s'asseoir sur un gros galet pour voir passer les voiliers (ou porte conteneurs !) ou attendre le coucher du soleil pour de belles photos s'il y a des nuages (Photo 28). Dans ce cas, il faudra avoir pensé à la lampe frontale pour le retour. On peut donc faire demi-tour par le même itinéraire ou rejoindre rapidement le beau sentier de bord décrit dans la randonnée qui fait le tour de l'Etang Saint-Paul (cette carte) puis rejoindre le cœur de Saint-Paul pour un retour en bus par exemple.

Balises

Quelques balises jaune-orangé

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Rivière des Galets et rouler en direction de Dos d'Ane - A l'église, prendre à droite et se garer juste avant la descente vers le fond de la rivière et la piste de Mafate - Prendre à droite en rive droite sur une piste de gravillons et de sable - Poursuivre jusqu'à deux terrains de sport et suivre la piste qui débute à une barrière - Marcher en direction du premier pont sur le sentier ou par la piste qui descend plus bas près du lit de la rivière - Passer sous les deux ponts amont puis bifurquer à droite pour atteindre le haut des digues - Marcher sur la digue ou le chemin qui lui est parallèle jusqu'au pont aval - Passer dessous par le chemin prévu à cet effet et poursuivre sur la digue ou le chemin jusqu'à la fin de la construction - Descendre l'édifice et traverser 3 ou 4 fois les bras de la rivière en cherchant le meilleur chemin jusqu'à la plage - A la plage, longer vers Saint-Paul pour retrouver rapidement le sentier du tour de l'Etang Saint-Paul - Marcher jusqu'à l'étang (étape du tour de l'île) ou faire demi-tour pour revenir au village de la Rivière des Galets (randonnée ponctuelle).


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 26/08/2020 20:36
Randonnée complétée le 26/08/2020 en 1h30

Réalisé en aller-retour en passant au retour par la légendaire rue Henri Cornu. Vous aimez les film de John Carpenter ? Arpentez la !

Martial, 31/10/2018 07:55
Randonnée complétée

Partie souvent effectuée dans le cadre d'autres sorties, mon conseil sur cette sortie, continuez jusqu’à St Paul, faire le tour de l'étang et rejoindre le point de départ par la plaine et l'ilet Savannah.Ce qui permettra de faire une belle boucle dans cette région.

Randonnée ajoutée le : 01/03/2013