Saint-Graal

2 mentions

Rouen, France, 50-55 ans, membre depuis 10/05/2019

Dernière activité: 01/11/2019 à 14:30


Je suis touriste


La participation et le plaisir


Bonne

Les commentaires sont ordonnés du plus récent au plus ancien.

Un parcours magnifique débuté à 7H30 par temps clair. Ne pas rater le petit sentier qui part à droite à partir de la route forestière sinon égratignures garanties. Après, aucune difficulté pour rejoindre le Piton Argamasse (Lac asséché) et le Piton Textor (nous avons bien contourné l'antenne le long du grillage etc) - Descendues dans la plaine, aucun point de repère pour atteindre le piton de Caille et plusieurs sentiers croisés sans indication; tantôt un balisage blanc, tantôt orange puis plus rien. L'indication "se diriger vers le Piton Doré" devient inutile sur le terrain car le balisage est discontinu et aléatoire, aucun piton n'est indiqué. Résultat sans GPS, nous nous sommes égarées en suivant l'indication "rejoint le sentier du Piton Doré vers la Plaine des Palmistes" - Il y a bien une pancarte "vers la Plaine des palmistes" avec un sentier, nous l'avons malheureusement suivi. Le brouillard s'était déjà levé, pas de réseau...Nous voici parties dans une descente sans fin, en effet vers la Plaine des Palmistes, descente boueuse et jonchée de racines glissantes (le terrain avait été bien labouré par la diagonale des fous), des marches très hautes et difficiles à franchir bref des conditions ne nous laissant pas envisager de remonter la pente. Et voici comment on descend 900 mètres de dénivelé (5 km en 3H30) vu les conditions (boue,brouillard, fatigue - aucun repère !) quelques glissades en prime et les guiboles tremblantes à l'arrivée à l'aire de pique nique de Bras Piton (Plaine des palmistes donc)- Je ne raconte pas l'épopée pour revenir vers le Nez de boeuf où notre véhicule était stationné. J'en déduis que sans GPS ou connaissance parfaite de la géographie de ce secteur, l'itinéraire tel que décrit devient difficilement interprétable sur le terrain à mi-parcours. Je referai cette randonnée mieux équipée car je ne doute pas qu'elle puisse figurer au top 5 !

Faite le 29 octobre 2019 par le sentier de l' école normale- Dans la forêt de Bélouve, 2,5 km avant le gîte, se garer au parking du coteau Monique (aires de pique-nique sous les arbres (utile pour le retour !). Faire une centaine de mètres en direction du gîte, et le sentier débute à droite c'est indiqué. 8,5 km aller-retour sans grande difficulté, planchers en bois recouverts de grillage sur une bonne partie du sentier qui ne cesse de descendre jusqu'au point de vue sur le Trou de Fer (moins impressionnant qu'en hélicoptère mais cette balade à l'ombre est la bienvenue par temps chaud, jolie forêt). Retour évidemment en montée, escalier un peu raide au tout début, puis la montée est très progressive. Bien regarder où l'on pose les pieds, planches manquantes ou en piteux état par endroits (bonnes baskets ou chaussures de marche conseillées). Sentier plutôt bien balisé.

Petite ballade sans difficulté sur un sentier bordé de fleurs, à faire avec des enfants. Très belle surprise côté étang, cadre exceptionnel, mais malheureusement, non loin du bord des détritus laissés en différents endroits (pique-nique du week end ? : canette, bouteilles vides, papiers gras, pas très reluisant dans un cadre aussi magnifique et magique -quel dommage !). A noter aussi, d'immenses bambous. Nous avons cherché des explications à propos des ruines (un panneau serait le bienvenu).

Aucune annonce publiée
Aucune participation
Aucune randonnée en favoris
Date complétée Nom de la randonnée Difficulté Dur. Dst. Profil
29/10/2019
Moyen
2h45 9.3 km
27/10/2019
Très facile
1h 3.6 km
23/10/2019
Facile
4h15 11 km