Du Piton Balmann au Piton Sinific

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 3h
Distance 4.9 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 792 - 492 m
Dénivelé positif 360 m
Dernière mise à jour 21/11/2022

Pour amateurs de paille sabre

Si l'on aperçoit le Piton de Balmann sur les hauteurs de Sainte-Rose en roulant sur la route du littoral du Sud Sauvage, le Piton Sinific est beaucoup plus difficile à discerner puisqu'il dépasse à peine de la forêt. Le sommet du premier s'atteint très facilement par un sentier rectiligne envahi de sabres marrons et permet de profiter d'un large panorama sur la côte Est. Un sentier mène au second mais il demande de l'entraînement et beaucoup d'attention pour ne pas le perdre dans la brousse beaucoup plus dense que la Forêt de Mourouvin plus à l'Ouest. Difficile de retrouver l'étymologie du nom original de ce piton. Une fois le sentier repéré, le premier kilomètre s'effectue facilement en suivant la trace encore bien marquée. Plus loin, la traversée est nettement plus sportive à repousser devant soi les milliers de tiges de sabres qui, fort heureusement, ne coupent pas. S'il n'est pas nécessaire d'organiser une sortie spéciale pour effectuer ce parcours, cette incursion peut en revanche très bien se greffer à la traversée de la forêt Mourouvin.

La randonnée débute au plus près du Piton de Balmann où quelques emplacements se trouvent en roulant un peu sur l'accotement herbeux. Si le temps est beau, ce qui n'est pas toujours le cas le matin aux aurores, entamer la montée pour profiter des larges panoramas vers l'océan. Le sentier, même envahi, se trouve aisément (Photo 1). Pas de lacets pour rejoindre le sommet ; On attaque directement une pente rectiligne dans les sabres marrons entre les goyaviers (Photo 2). Après la forte montée, le sentier suit la longue ligne de crête jusqu'à une zone déboisée en suivant sans difficulté le sentier envahi (Photo 3). Le manque d'arbres favorise grandement l'étude du paysage. Vers le nord, on admire toute la côte jusqu'à Saint-André (Photo 4). En face, le Piton Ste-Rose dominé par le Piton Bellevue (Photo 5). A droite, le Gros Piton vers l'Anse des Cascades. Faire demi-tour et rejoindre la route. Partir sur la droite puis longer l'agréable route des Radiers jusqu'à la piste à droite, 300 m plus loin (Photo 6). Seules quelques marches et une petite trouée dans les goyaviers font penser à un départ de sentier (Photo 7). Des goyaviers, il y en a par centaines autour de l'étroit passage (Photo 8). La pente est raisonnable et le restera jusqu'au bout. La marche s'effectue souvent sur des racines ou quelques pierres moussues (Photo 9). Les goyaviers diminuent, les bois de couleurs reprennent leur place dans cette forêt humide de moyenne altitude. Les pimpins sont de plus en plus nombreux (Photo 10). Les troncs tortueux tout comme les feuilles dentées ne gênent en rien la marche (Photo 11). L'humidité favorise la pousse des mousses sur les troncs (Photo 12). Le sentier rétrécit par endroits mais ne disparait jamais (Photo 13). Il faut traverser quelques petites ravines non prévues sur la carte. Certaines présentent des lits aux allures sauvages créés par les grottes et mousses (Photo 14). La montée est encore agréable sur un sentier facile à deviner malgré son étroitesse (Photo 17). Les eaux d'écoulement ou les multiples passages ont créé de profondes rigoles glissantes ou dangereuses pour les chevilles (Photo 18). Certaines zones de forêt semi-primaire sont vraiment très belles avec les orchidées, les fougères et de belles racines qu'il faut enjamber (Photo 19). D'autres, envahies de goyaviers ou comportant de très hautes marches d'un mètre sont moins typiques (Photo 20). On s'approche de la Ravine Bellevue qu'on ne peut voir en raison de la densité de la végétation. La trace devient de plus en plus difficile à suivre par manque de passage (Photo 22). Pourtant, en cherchant bien, impossible de la perdre (Photo 24). Les pailles sabres font leur apparition au milieu des vacoas et il faut commencer à jouer des bras pour se frayer un passage, les yeux rivés au sol pour éviter les trous (Photo 25). Jusqu'à la Ravine Bellevue, c'est une bataille constante qui ne plaira qu'aux inconditionnels supportant les marches très lentes et les griffures inévitables (Photo 27). On ne peut pas toujours profiter des beautés de la nature qui borde cette ancienne trace en train de disparaître (Photo 28). Ce circuit prévoyait une approche du Piton Sinific et une descente de la Ravine Bellevue pour effectuer une boucle. Si l'aval de la ravine est une autoroute déjà programmée pour une autre immersion en forêt, l'amont est trop touffu pour se pratiquer avec plaisir. Faire donc demi-tour en arrivant à la ravine et revenir au point de départ par le même itinéraire.

Balises

Pas de balisage

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

En venant de Ste-Anne, de Bois Blanc par le Chemin Touzet ou de Piton Ste-Rose par le Chemin Malécage, rejoindre le Piton de Balmann près d'une grande réserve d'eau pouvant servir de repère - Trouver le sentier remontant au sommet du Piton de Balmann pour profiter des panoramas - Revenir à la Route des Radiers et marcher vers la Rivière de l'Est durant 300 m - Trouver le départ du sentier juste en face d'une piste - Suivre ce sentier qui s'approche de la Ravine Bellevue puis la rejoint par une fin de montée difficile empêchant de poursuivre sereinement jusqu'au Piton Sinific - Faire demi-tour par le même itinéraire jusqu'au château d'eau.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 01/12/2022 09:56
Randonnée complétée hier

Nous ne suivrons pas le conseil de la fiche de greffer cette sortie à une autre de la région ; car notre but avoué, est bien, comme le précise le titre de ladite fiche, d’atteindre le sommet du piton Sinific. Et, au vu de la végétation régnant dans ces forêts du haut de Ste Rose, déjà testé lors de la sortie 1842, nous savons que ce ne sera pas une mince affaire.
La sortie prévoit 3h aller et retour, nous mettrons 6h45, pour monter au-dessus de la trace fournie et fouler les contreforts du piton Sinific. Malheureusement, nous n’atteindrons pas le sommet de ce piton, bien qu’il ne nous restât que quelques courbes de niveau à absorber, mais très dévoreuse de temps ; ne sachant pas le temps que nous allions mettre pour redescendre, nous avons décidé de faire demi-tour ; de plus, il faut impérativement retrouver à la descente, les passages que nous avons empruntés à la montée, car dès que l’on s’en éloigne, la végétation devient impénétrable.
Au niveau de la côte 850, et ça ne m’étais jamais arrivé auparavant, nous subirons une attaque de taon, en tout cas un genre de grosse mouche, qui pique et font très mal, ce que ne nous engagera pas à poursuivre cette montée, qui devenait de plus en plus impénétrable.
Nous sommes cependant satisfaits de notre sortie, car nous avons découvert la partie de la ravine Bellevue, au-dessus de la trace fournie, foulés les contreforts du piton Sinific, et visité une forêt de toute beauté.
Il est certains, qu’avec notre connaissance du terrain, et sans la partie du début qui monte au piton Balman, qui offre de magnifiques vues sur la côte Est et qui elle, peut se pratiquer lors d’un autre déplacement, et en partant un peu plus tôt, nous savons qu’il est possible d’atteindre le sommet.
La ravine Bellevue est également attirante, mais doit faire l’objet de recherches spécifiques, car pensez que l’on peut atteindre le sommet du Sinific et pratiquer en même temps la ravine est une gageure.
En conclusion, je pense que cette fiche, présentée comme un complément à d’autres sorties, recèle de nombreuses possibilités insoupçonnées.
Un tee-shirt unique sera créé spécialement pour cette sortie au piton Sinific par Christian ; nous sommes pour l’instant, en lisant les commentaires, ceux à être montés au plus haut, et je souhaite bien sur que mes camarades amateurs de griffures et de sabres, puissent y arriver, en attendant qu’on décide d’y retourner.
Photos Jointes 1-carte ign avec nos traces de monté et d’explo, ainsi que la trace de la fiche.
2-En redescendant du piton, pause dans la ravine Bellevue revêtus de nos tee-shirts crées pour l’occasion par Christian.
3-La magnifique vue sur la côte depuis le piton de Balman.
4-Un passage dans la forêt.
5-Dans la ravine Bellevue au-dessus de la trace de la fiche.

Christian L, 30/11/2022 20:08
Randonnée complétée hier en 6h50

Si la rando décrite sur la fiche est classée difficile et cela en 3 heures (ce qui me semble un peu sous-évalué), notre périple d'aujourd'hui en presque 7 heures sera à mettre sans hésitation dans la catégorie très difficile en poursuivant vers le sommet du Sinific. Sabres et encore des sabres pour atteindre les premiers contreforts du Sinific.Arrivé avec Martial près du but à 910 mètres. Encore 4 courbes de niveau et c'était gagné. Sommet à 959 m. De superbes découvertes (un sentier après la trace de la fiche!...mais pas jusqu'au bout! une belle et large ravine, sûrement la ravine Bellevue, des fleurs de bois de pomme à gogo ...). Seul et sans GPS cette merveilleuse aventure n'aurait pu se faire .Le Gps nous a en effet permis à plusieurs reprises de nous remettre sur le bon tracé ! Les 110 mètres plus hauts que la trace randopitons restent malgré tout épuisants. Nous reviendrons pour remonter comme Fanch la ravine Bellevue et poursuivre jusqu'au bout...mais " ce n'est pas gagné d'avance " si l 'océan de sabres s'étend jusqu'au sommet. Au fait j'aimerais bien connaître pourquoi Sinific ?? Bizarre...

Fanch, 22/11/2022 07:20
Randonnée complétée le 25/08/2018 en 3h00

Interloqué de trouver ce parcours que j'avais emprunté ou presque en août 2018. A l'époque j'avais choisi la ravine Bellevue exclusivement en aller retour avec quelques passages de cassés via les berges emplies de sabres.
Une succession de nombreux cassés souvent glissants. Comme l'auteur, je ne parvins pas au SINIFIC par manque de temps, ayant RDV dans une excellente adresse de Ste Rose pour un succulent diner.

Walking Dog 974, 21/11/2022 20:08
Randonnée complétée le 12/10/2022 en 3h00

Bonjour, cette nouvelle randonnée a été réalisée avec M. Randopitons.
Merci à lui pour cette découverte ! Découverte connotée "DC Comics"avec des noms de pitons évoquant super -héros (Balmann 🦇) ou super-vilain (Sinific👿) 😉😂😂

Elle sera un bon ajout à la randonnée 1842 située dans la même région.

L'ascension du Piton Balmann est rapide malgré une forte montée et les sabres bordant le chemin.

Les points de vue de là-haut sont magnifiques (photo 1) et il fallait en profiter, car ensuite on change de décor !

La 2ème partie, l'approche de la ravine Bellevue et surtout du Piton Sinific, propose une immersion progressive dans un sous - bois charmant (photos 2, 3 et 4).
Il est juste dommage que la marche devienne difficile: plus nous avancions, plus nous nous enfoncions dans de hauts sabres qui nous ralentissaient beaucoup.
C'est simple, nous en avions jusque sous le nez, presque dans la bouche (photo 5).

Alors oui, il doit être possible de poursuivre en vue d'atteindre le Piton Sinific, mais ce sera probablement avec des efforts, le goût pour ce genre de sentiers et de la patience.
Néanmoins, cela reste une belle sortie.

Merci Randopitons

Randonnée ajoutée le : 21/11/2022