Six pistes et six sentiers autour du Piton Bernica

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 6h
Distance 18.1 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2278 - 1480 m
Dénivelé positif 830 m
Dernière mise à jour 14/11/2019

A éviter le dimanche et ne pas gêner les vététistes

On se perd très facilement sur la carte IGN en regardant les pistes, routes forestières, sommières, coupe-feux, sentiers et chemins qui traversent les forêts des Hauts sous le Vent. Les voies de communications sont très nombreuses à serpenter dans tous les sens, se croiser entre deux lacets quand elles ne sont pas tout bonnement parallèles. Il est encore plus facile de s'égarer lorsqu'on y marche car on peut très vite se retrouver dans les prairies si l'on manque une bifurcation. Cette boucle de près de 20 km emprunte donc tour à tour ces pistes et sentiers pour une randonnée assez facile. Les pistes sont toutes en bon état, herbeuses le plus souvent et bordées de magnifiques tamarins ou touffes de calumets. Les sentiers sont bien entretenus excepté celui longeant la Ravine Saint-Gilles qui demande beaucoup plus d'attention et d'habitude. Comme toujours, les nuages arrivent rapidement une grande partie de l'année et la chance sourit davantage aux lève-tôt.
Cette boucle est déclinée en deux parties : la longue pour les sportifs amateurs de sentiers lontan et une facile pour la famille qui reviendra au point de départ à partir de la Piste des 1800 puis de la Piste Bolon.

La randonnée familiale débute à deux pas de la Piste Forestière (PF) du Bernica qui serpente entre les tamarins ou bois de couleurs et se termine à la Route Forestière (RF) des Tamarins. La pente est faible, le sol recouvert d'une herbe courte ou d'une bande de roulement terreuse plus agréable pour éviter la rosée qui mouille très vite les chaussures. La piste qui comporte peu de lacets franchit plusieurs ravines modestes. Après 1500 mètres, elle effectue un grand virage à gauche. Guetter sur la droite l'escalier en bois qui franchit une clôture vers un ancien sentier dévoré par la végétation. Très vite, un autre sentier débute sur la droite et plonge dans la forêt (Photo 1). Les balisages VTT confirment les traces de pneus que l'on remarque au sol. Sur le bord du sentier, on découvre des arbres remarquables comme des tans rouges, des bois maigres avec bien sûr les inévitables tamarins des Hauts (Photo 2). Après un tunnel végétal, ce sont les longoses qui bordent le parcours tout en descente se terminant à la PF des Palmistes. Prendre à gauche sur cette piste plus étroite et humide que la précédente. On marche le plus souvent sur de l’herbe humide ou dans la terre mouillée (Photo 3 et 4). Repérer au passage la très sauvage Ravine la Pompe qu'on retrouvera quelques centaines de mètres plus haut. Après deux longs lacets, repérer le sentier qui débute à gauche à quelques mètres de la Ravine la Pompe. Ce sentier, également de bonne qualité, rejoint rapidement la PF du Bernica par une pente sans difficulté (Photo 5). Débute alors une longue portion reposante sur une piste large, presque plate, herbeuse (Photo 7) et bordée de magnifiques tamarins (Photo 8). Ces grands arbres qui résistent assez facilement aux cyclones ploient comme le roseau mais ne se brisent pas (Photo 9). On passe d'ailleurs très près du sentier botanique des Tamarins que l'on contourne avant de parvenir à la Rf des Tamarins. Partir sur le béton en direction du Maïdo et rejoindre rapidement une belle clairière ayant servi à une époque de lieu de pique-nique. Sur la droite débute une piste herbeuse et couverte de jouvences qui mouillent beaucoup les pieds (Photo 10). Elle traverse un bois d'acacias noirs avant de parvenir à la sommière Bernica. Cette sommière, à l'inverse, est surtout constituée de lave qui facilite grandement la marche (Photo 11). Après avoir franchi la ligne domaniale, le sentier marqué de quelques cairns se rapproche de la très sauvage ravine la Source qui a créé un véritable petit canyon étroit dans cette lave très dure (Photo 12). On retrouve la PF des 1800, reconnaissable à son revêtement caillouteux et la poussière dégagée par temps sec (Photo 13). C'est là que la randonné familiale oblique vers la gauche pour rejoindre la PF Belon et retrouver le point de départ.

La deuxième partie, plus sportive et plus compliquée pour la remontée vers le Grand Bord, emprunte la PF des 1800 vers la droite pour une nouvelle séance de repos. Elle est large, sèche, caillouteuse, bordée de beaucoup d'ajoncs d'Europe, de fougères et de carcasses d'arbres calcinés (Photo 14). Après avoir franchi une demi-douzaine de ravines, guetter particulièrement la Ravine Saint-Gilles, insignifiante à cette altitude mais très importante comme repère. C'est à moins de 10 mètres de la traversée que débute l'ancien sentier matérialisé par une très discrète flèche blanche peinte au sol (voir § ci-dessous). Le GPS est recommandé pour éviter de perdre la trace des pointillés de la carte IGN dont on ne s'éloigne jamais de plus de 10 mètres sur le terrain en raison de certains obstacles créés par les incendies. Des rubalises très rares au départ, des traces de peinture qui diminuent également dans la montée ou de rares cairns viennent régulièrement rassurer sur la direction empruntée. Garder en mémoire qu'on longe la rive gauche de la Ravine Saint-Gilles sur les trois quarts de la montée. Le sentier est fréquemment présent (Photo 15) puis disparaît pour quelques mètres avant de resurgir entre des fougères, des branles verts (Photo 16) ou des bois calcinés qui laissent des traces noires sur les vêtements (Photo 17). A mi-parcours, on remarque un cratère qui dépasse de la planèze (Photo 20). Il ne s'agit pas du Piton de la Ravine Saint-Gilles marqué sur les cartes sur le bord du rempart de Mafate. Il faut d'abord partir à gauche, traverser la Ravine Saint-Gilles, le rejoindre et le grimper par la gauche en rejoignant tout d'abord un gros bloc de basalte érodé (Photo 21). Près du bloc, un cairn indique l'ancien passage mais il est assez difficile à discerner en raison des fougères qui l'obstruent. Ne pas hésiter à franchir ces dix mètres qui griffent un peu pour parvenir au sommet d'un plateau bien dégagé. De la lèvre du cratère on a de belles vues sur le fond infranchissable. La fin de la montée s'effectue toujours au plus près de la ravine, dans le fond même ou dans les petits branles verts qui la bordent. On se retrouve enfin, après 80 minutes de montée sportive, sur le sentier de la Glacière bordé à cet endroit de nombreuses clairières invitant au bivouac (Photo 23). Pas de conseil particulier pour se rendre au Piton Bernica. Les sentiers et pistes, très nombreux et maintes fois décrits, partent tous vers le Maïdo. La reconnaissance effectuée a suivi le sentier de bord du Piton de la Ravine Saint-Gilles jusqu'au point 2263 pour obliquer à gauche vers l'Observatoire de l'Air. Après une très courte portion de béton, partir à gauche vers le Piton Bernica reconnaissable à son mirador que l'on n'a guère quitté des yeux depuis le départ de la boucle. Un sentier débute au pied du mirador et plonge rapidement vers la route du Maïdo. Il est étroit, en bon état mais rendu difficile par la quantité de pierres qui l'encombrent (Photo 25). Ne pas emprunter la route mais partir légèrement sur la gauche et suivre longuement une piste couverte de laves aux couleurs chaudes parcourue par les cyclistes et les randonneurs (Photos 26 et 27). Cette piste en descente constante se termine à la PF des 1800 qu'on emprunte sur une courte distance en partant vers la droite. Très vite, la PF Bolon se présente sur la gauche, très proche d'un sentier de vététistes. Ce sentier est très agréable entre de beaux tamarins (Photo 28). Le quitter au premier croisement et emprunter la piste Bolon qui effectue plusieurs virages également en descente constante vers la RF des Tamarins et le parking laissé au départ.

Balises

Pas de balises sur les pistes

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Paul puis remonter vers le Guillaume ou Plateau Caillou pour prendre la route du Maïdo (multiples croisements et panneaux) - Passer la Petite France, la route des Cryptomerias, la Luge du Maïdo et tourner à droite sur la Route Forestière des Tamarins - Rouler jusqu'au début de la RF du Bernica et stationner - Débuter sur la RF du Bernica et emprunter le sentier des Palmistes - Descendre jusqu'à la piste des Palmistes - Avant la Ravine la Pompe, partir sur la gauche sur le sentier - Retrouver la Rf du Bernica et partir à droite jusqu'à la RF des Tamarins - Bifurquer à gauche sur la RF des Tamarins puis à droite 200 m plus loin pour remonter la sommière Bernica jusqu'à la RF des 1800 - Partir à droite sur la RF 1800 jusqu'à la Ravine Saint-Gilles - Remonter jusqu'au Grand Bord en suivant l'ancien sentier - A la piste de la Glacière tourner à gauche puis à droite jusqu'au sentier de Bord - Longer le rempart et rejoindre l'observatoire de l'Air au premier croisement - Poursuivre vers le Maïdo et bifurquer à gauche vers le mirador du Piton Bernica - Descendre par le sentier jusqu'à la route - L'effleurer puis partir plein Ouest vers la piste des 1800 - Marcher 300 m sur la piste des 1800 avant d'entamer la piste Bolon pour rejoindre le véhicule.

Le départ du sentier lontan

Encore présent sur la dernière édition des cartes IGN, le sentier qui remonte en direction du Piton de la Ravine Saint-Gilles ne semble pas facile à repérer. Pour être certain de ne pas le manquer, repérer la discrète Ravine Saint-Gilles et surtout la suivante reconnaissable à son radier bétonné. Chercher entre les deux ravines, le discret départ du sentier. Ne pas entreprendre la montée sans être certain d'être sur le bon sentier. Une très vieille trace de peinture blanche sur une roche indique le départ réel. Un peu plus loin, quelques rubalises et traces de peinture blanche confirment le bon itinéraire.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Sophie M, 15/11/2019 07:11

Un beau circuit qui reste très praticable après des pluies, quand les autres sentiers sont boueux ou fermés ou avec des risques d'éboulis... et un bon bol d'air pur !

Randonnée ajoutée le : 14/11/2019