Une boucle de Bon Accueil à Camp 2000, retour par la 11ème ligne

Difficulté
Très difficile
Indice de confiance Faible
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 8h
Distance 12.1 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2096 - 912 m
Dénivelé positif 1250 m
Dernière mise à jour 08/09/2018

Voyage au pays des bracos

La région des Makes, depuis le village jusque très haut dans les bois de Camp 2000, est envahie par les longoses qui ont recouvert l'ensemble des sous-bois. Des sentiers officiels traversent ces forêts de bois de couleurs et donnent l'occasion de rencontrer de magnifiques spécimens d'arbres aux racines tortueuses ou au tronc énorme. Plus haut ce sont les tamarins qui occupent le terrain. Des sentiers moins officiels sont très bien marqués par les nombreux passages. Ils se terminent hélas le plus souvent près de quelques roches retournées à la recherche des bébêtes qui vivent là et s'endorment pour quelques semaines d'hiver austral dans le fond de galeries creusées sous les racines. Les amateurs de longoses pourront se rapprocher de ces lieux de chasse pour repérer de beaux arbres ou magnifiques panoramas sur l'océan. Les amateurs, très rares, de hautes fougères, poursuivront vers le nord afin de rejoindre la route forestière de la Scierie et du Haut des Makes. Pour oser continuer il faut avoir l’œil sur les traces encore plus difficiles à discerner des chasseurs en quête d'autres terriers. Deux itinéraires sont donc proposés ci-dessous.

La randonnée débute au point de départ du sentier de découverte des Makes. Il descend vers la Ravine du Saut de la Vierge au fond rempli de roches et se traverse aisément à gué. Plus haut, au croisement des sentiers, prendre celui le plus à droite et monter graduellement entre les futaies de bois de couleurs (Photo 1). En fin de montée, une grande trouée dans la végétation donne accès à un belvédère pour une vue sur le village des Makes où parviennent les premiers rayons du soleil. Poursuivre sur le même sentier durant 150 mètres. Trouver, dans le virage vers la gauche le départ du sentier qui est quasiment en prolongation du précédent.

Montée pour les amateurs de sentiers bracos : Suivre la trace envahie de longoses dans les premiers 50 mètres (Photo 2). Rapidement, le sentier devient facile à suivre malgré cette abondance de feuilles vertes qui tentent de le cacher (Photo 4). Les longoses sont soit coupées, soit tordues. On frôle de magnifiques bois rouges, bois de perroquets ou bois maigres aux racines naturellement sculptées (Photo 3). On a parfois l'impression de perdre la trace mais on la retrouve très vite entre les arbres (Photo 5). La montée est régulière et rarement difficile. Quelques points de vue permettent d'apercevoir les villes côtières et l'océan (Photo 7) et les remparts qui entourent le lieu vers le Malbar Mort (Photo 8). Quelques roches affleurent parfois à travers les racines (Photo 6) et les premiers gros tamarins font leur apparition (Photo 9). Les longoses viennent même à l'assaut de leur tronc mais auront du mal à les déstabiliser, ce qui ne sera pas toujours le cas de jeunes plants. Hélas, les boîtes de pâté, de sardines ou canette de verre polluent de plus en plus le sol et on tombe sur les premiers terrassements. Profiter surtout des beaux paysages car on s'est élevé et l'horizon s'est élargi (Photo 11) avant de faire demi-tour par le même sentier. En arrivant au croisement avec le parcours de Bon Accueil, prendre à droite et terminer en effectuant la grande boucle de la Découverte pour rallonger un peu la balade.

Montée pour les amateurs de fougères. Après les premières fouilles, le sentier devient de plus en plus étroit, difficile à suivre jusqu'à disparaître par endroits quand les fougères sont trop touffues (Photo 15). Comme on remonte entre la Ravine du Mouchoir Gris et des affluents de la Ravine de Bellevue il y a peu de chances de s'égarer car la pente, très forte par endroits vers ces ravines à sec, décourage de s'y aventurer. En revanche, les vignes marronnes qui griffent, les hautes fougères qui peuvent atteindre trois mètres de haut, les troncs serrés de jeunes tamarins (Photo 17) ralentissent tellement la marche que si l'on parcourt 600 m en une heure on trouve que la vitesse est correcte ! On passe sous de nouveaux énormes tamarins des Hauts (Photo 16) avant de retrouver les berges d'un affluent de la Ravine du Mouchoir Gris. Ce fond de ravine étroite et dépourvue de végétation (Photo 18) est une véritable route nationale après ces deux heures passées à chercher son chemin. La Route Forestière n° 58 qu'on récupère à un pont bétonné est, elle, une autoroute qui donne presque envie de courir pour rattraper le temps passé à remonter (Photo 19). Après une véritable balade sur un sol assez caillouteux de la route abîmée par le dernier cyclone, on peut espérer un bon moment de détente dans les installations de bivouac de Camp 2000. Tout est créé ici pour accueillir les randonneurs désirant passer une nuit au calme ... et au frais : une chambrette, un boucan avec du bois sec, une salle à manger couverte (Photo 20) et même la cabane au fond du jardin ! La descente de plus de 1000 mètres n'est pas aussi facile qu'on l'imagine car si des portions de pistes permettent de se reposer un peu, les sentiers qui coupent les lacets sont parfois abrupts et mettent à mal les genoux. On retrouve bien sûr les longoses mais aussi de beaux tamarins (Photo 21), des bois de cryptomerias très sombres (Photo 22) et des bois de couleurs créant des marches ou des parties glissantes (Photo 23). Les portions plates sont très rares et les hautes marches nombreuses (Photo 25). Après un passage facile sur deux échelles en bois, on en rencontre une série en très bel acier, solides et très hautes qui font très vite gagner du dénivelé (Photo 27). La descente se termine le long d'une nouvelle plantation de cryptomerias qui jouxte une plus ancienne qui finira sans doute sous peu sous les lames des forestiers. La Route Forestière des Goyaves qui termine la boucle est aussi agréable que les autres empruntées plus haut. A partir du stade, chercher les ruelles qui mènent au début du sentier de découverte.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre à Saint-Louis puis prendre la direction des Makes - Au village, se diriger vers l'église puis bifurquer à gauche sur le Chemin de Bon Accueil puis à droite un peu plus bas sur le Chemin des Arums - Stationner au début du sentier de découverte - Débuter par le sentier puis bifurquer à droite après le passage de la Ravine du Saut de la Vierge - Longer le circuit de Bon Accueil et chercher le sentier braco à l'altitude de 1180 m - Suivre ce sentier jusqu'à la fin - Poursuivre ou non vers la route Forestière du Haut des Makes - Revenir aux Makes par la RF puis par les sentiers qui coupent les lacets jusqu'à la 11ème ligne - Terminer par la Route Forestière des Goyaves et la route passant devant l'observatoire, le stade et les ruelles jusqu'au point de départ.

Le film de Ludovic

Ludovic, qui a découvert ce sentier discret, a filmé une partie de la montée puis de la descente vers les Makes.
Des informations complémentaires sur la page de Ludovic.


Commentaires sur cette randonnée (3)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Fanch, 08/09/2018 11:51
Randonnée complétée le 08/09/2018 en 5h00

Je ne pouvais pas ne pas effectuer ce parcours tant j'ai cherché un passage vers CAMP 2000 depuis le Bon Accueil. Je l'avais repéré ce départ de sentier braco mais j'ai privilégié la recherche du côté de la source Maison Rouge. Jusqu'aux fougères, je crois ne pas avoir arpenté un sentier aussi propre qui ne soit pas répertorié par l'IGN. Ensuite çà se corse mais on repère le passage de mes prédécesseurs. Finalement, la partie la plus délicate semble être ce replat sur lequel poussent de beaux tamarins et où l'on a du mal à distinguer la direction à prendre. Aussi, prendre à gauche. La trace étant distinguable, le temps de parcours est aussi plus réduit.

jpv97410, 27/08/2018 16:24
Randonnée complétée le 23/08/2018 en 8h00

Fait le 23 aout: Pour ceux qui aiment l'aventure, alors il faut y aller tout de suite, rien que la montée à la RF58 nous en donne pour notre argent..... la descente par la onzième ligne après les 5h la montée fatigue bien les genoux. 8h de plaisir dans cette belle forêt des Makes.

Christian Léautier, 26/08/2018 08:51
Randonnée complétée le 25/08/2018 en 7h00

Vous raffolez des longoses et plus haut, des fougères (attention à l'indigestion): cette rando est pour vous! Bonne et raide montée de 4 h dans la vraiment magnifique forêt des Makes: énormes affouches et tamarins, bois maigres tortueux: photos des arbres à gogo faute de rares panoramas. Un peu d'aventure mais "ça passe" bien jusqu'à environ 1800m puis ça se complique un peu. Manque d'ambition puisque là nous ferons demi tour par peur de la longueur et de la difficulté pour atteindre la RF 58-la fiche randopitons n'a été publiée que quelques heures après notre départ (dommage) Merci à Ludovic notre co-pilote à distance par téléphone...Bien sûr, regrets de ne pas avoir "boucler la boucle"..mais on reviendra! Il me semble intéressant de noter que si vous voulez (et je le conseille vivement) tenter cette belle aventure, quitter le sentier de la Découverte juste après avoir vu sur votre droite une petite pancarte verte 20X20cm avec l'inscription "5" placée ici par les Eaux et Forêts pour des repères des parcelles:prendre à droite puis quelques mètres plus loin à gauche ,là où débute la dure montée (ps:si vous continuez à dr vous trouverez à 30 m un très bel affouche).Bref, on s'est régalé...même si on est resté sur notre faim-pas parce qu'on a pas été rassasié de longoses !!! mais parce qu'on a pas totalement réalisé la fiche. 7 heures quand même , pauses casse-croûte et photos comprises.

Randonnée ajoutée le : 25/08/2018