Maurice - Deux boucles dans le Parc National de Rivière Noire

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h
Distance 11 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 624 - 107 m
Dénivelé positif 700 m
Dernière mise à jour 06/01/2019

Pour une belle traversée d'un parc très propre

Le Parc de Rivière Noire, merveille de la nature, a été créé il y a déjà plus de 20 ans. La région est traversée par une multitude de sentiers pédestres qui se croisent souvent et permettent ainsi de se concocter une vingtaine de circuits différents. Il y en a pour tous les mollets, de ceux des enfants sur de larges pistes entretenues à ceux des traileurs sur des sentiers escarpés, étroits et parfois en forte pente. La boucle présentée ici s'adresse à des sportifs entraînés même si une bonne partie du parcours emprunte de larges pistes. Il commence et revient au centre d'information de Petite Rivière Noire située non loin de l'océan, du côté du village de Grande Rivière Noire. On bénéficie très souvent de magnifiques panoramas sur les vallées encaissées couvertes de bois de couleurs, hélas de plus en plus envahies de goyaviers de Chine. La faune n'est guère importante cependant on est certain de voir au moins une fois un couple de perruches vertes, de roussettes noires et d'entendre fouiner ou grogner les cochons sauvages qui abîment sous-bois et sentiers par leurs labourages. Le parc est très propre, des poubelles habilement camouflées sont installées à tous les points de vue. D'importantes équipes d'ouvrières œuvrent à éradiquer les envahissantes pour rendre aux sentiers empruntés un maximum de bois de couleurs qui représentaient au siècle dernier l'essentiel de la végétation des forêts. Des zones grillagées ponctuent le parc et permettent d'isoler des espèces endémiques afin de les conserver le plus longtemps possible.

La randonnée débute au centre d'information situé à la fin de la route étroite qui longe la Rivière Noire. Aucun problème pour stationner. Remonter la rivière en remarquant les énormes racines dénudées par les crues de la Rivière (Photo 2). La piste est large et peut être utilisée par les 4x4 du parc, il n'y a donc aucune difficulté pour la suivre (Photo 3). Le sous-bois est vierge de toute plante envahissante, ce qui permet de voir très loin au-delà des arbres énormes (Photo 4). De grosses termitières entourent certains troncs et les galeries construites sur l'écorce permettent aux insectes de relier le sol à leur habitat. La pente de la piste est très faible jusqu'au premier embranchement. Prendre la voie de droite et marcher en direction de la Rivière Noire qu'on franchit sur un radier (Photo 5). Plus loin, un kiosque borde la piste et de magnifiques roches fendillées par l'érosion supportent parfois un arbre qui est venu pousser en son sommet (Photo 6). La pente s'intensifie et les premiers lacets débutent. Les cailloux de la piste sont remplacés par des bandes de roulement bétonnées et facilitent la marche qui devient régulièrement de plus en plus difficile (Photo 7). Au détour d'un lacet, un premier viewpoint permet de superbes vues sur la vallée de la Rivière mais ce n'est rien comparés à ceux qui seront répartis sur la suite du parcours. La montée reprend sur la terre ou les pierres jusqu'à un embranchement. Partir à droite vers le Plateau Remousse pour admirer le parc dans son ensemble depuis une large clairière survolée par les roussettes (Photo 8). Revenir sur ses pas et reprendre la piste en repartant à droite vers Macchabee dans les goyaviers. La piste est en assez mauvais état sur une courte distance puis elle s'améliore ensuite. Les goyaviers ont remplacé presque toute la végétation indigène ou endémique. Laisser à gauche le sentier du prochain croisement vers Machabee Viewpoint. Un autre point de vue aménagé dans un lacet (Photo 12) donne sur la Tourelle du Tamarin et l'océan (Photo 11). Poursuivre sur la piste, bifurquer à gauche en direction du point de vue de Macchabee en délaissant la piste qu'on retrouvera au retour. Le sentier commence par une très forte montée sur racines et terre humide (Photo 15). C'en est fini des pistes plus ou moins pentues et l'effort devient important. Le sentier alterne racines, pierres, marches artificielles, hautes marches naturelles (Photo 16), parties boueuses et raidillons (Photo 17). De beaux bois de couleurs surgissent des goyaviers mais on remarque, hélas, de plus en plus de troncs nus, signe d'une mort certaine. Une dernière volée de marches amène au fameux kiosque du Machabee Viewpoint. L'effort est aussitôt oublié pour la pause à l'ombre ou l'observation du paysage qui porte du Piton de la Petite Rivière Noire à l'océan. La rivière coule 500 mètres plus bas dans une magnifique vallée. On retrouve une piste à l'usage des agents du parc qui viennent éradiquer les goyaviers (Photo 18). Elle est large, très agréable et reposante. Un panneau, des pancartes et un banc de bois sont situés à un nouveau carrefour. Le sentier qui pénètre dans le sous-bois permet de rejoindre le haut de la Mare à Joncs Waterfall, une très haute cascade difficile à distinguer. On délaisse ce sentier pour poursuivre vers le Pétrin information center situé à quelques kilomètres de là. Après environ 500 mètres de piste terreuse ou empierrée, une bande de roulement bétonnée descend vers un croisement de sentiers. Bifurquer à droite vers le point de départ indiqué sur le panneau à 8 kilomètres, par le Colophane Trail. La piste descend agréablement (Photo 20) et effectue quelques lacets avant de se rétrécir. C'est le début des labours. Tout au long de cette piste qu'on suivra durant plus de 3 km, les cochons sauvages, qu'on entend parfois grogner, ont creusé chaque arpent de terre pour en extraire les vers, racines ou bulbes qui constituent leur nourriture (Photo 21). Heureusement, le sentier, trop dur à force de passages, est épargné. Plus loin, ce seront les pierres déterrées qui gêneront le passage. La pente est faible le plus souvent et cette promenade à flanc de montagne est très agréable, surtout pendant la traversée de magnifiques paysages ou la découverte de larges panoramas sur l'horizon (Photo 22). On se retrouve au croisement vers le Machabee Viewpoint repéré à la montée et l'on poursuit sur la piste utilisée également lors de la montée. Guetter le prochain croisement de sentier après le point de vue situé dans le virage et entamer la descente par une portion du Pilgrims Trail. Le sentier ombragé est bordé sur la droite par un grillage vieillissant (Photo 25). La pente est forte sur les racines. Plus on descend, plus la pente devient abrupte et envahie de gros cailloux rendant la progression assez technique. Quand il n'y a pas de pierres, c'est la terre glissante qui impose de bien regarder où poser le pied. A la fin de cette descente d'anthologie, le terrain s'aplanit dans un bois de grands eucalyptus. Le prochain croisement, qu'on délaisse, mène au pied de la cascade de la Mare à Joncs. Poursuivre et retrouver rapidement la piste empruntée en début de boucle, en aval du kiosque et de la Black River. On retrouve les grands arbres et leurs termitières puis les locaux du parc, fin de cette boucle sportive.

Balises

Panneaux aux intersections

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Rouler ver le Sud en direction du Morne Brabant en passant par Tamarin - Poursuivre vers Grande Rivière Noire et bifurquer à gauche (dans un virage à droite de la Royal Road) sur la belle petite route en direction du Centre d'information de Rivière Noire (panneaux) – 1500 m plus loin, prendre à droite au portail de la route qui rejoint le centre en longeant la Rivière Noire - Stationner et entamer la montée vers le Centre d'information de Pétrin en suivant les indications ci-dessus avant de revenir au parking.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Hester Garden, 06/01/2019 20:26

Très belles boucles que nous avons faites aujourd hui sans problème mais dans le sens inverse. La montée jusqu au kiosque du Macchabee vue point fut rude et la chaleur humide n a cependant pas aidé. La haut, la vue est remarquable ! Nous sommes aussi allés jusqu'à la cascade de la Mare aux Joncs. Cela rajoute 7 km faciles d accès. Voici qq images de cette cascade.

michelM, 03/01/2019 18:20
Randonnée complétée le 03/01/2019 en 3h00

sentier facile jusqu’à la descente vers mare à joncs technique et pentue. ceux qui connaissent la Réunion ne seront pas époustouflés par les paysages... mais bon ...c'est quand même à faire

mathijudi, 20/12/2017 18:01
Randonnée complétée le 19/12/2017 en 3h30

très jolie randonnée

jpv97410, 19/10/2017 17:49
Randonnée complétée le 09/10/2017 en 6h00

J'ai eu le plaisir d'accompagner JPG dans la découverte des randonnées à l'île Maurice. Le durée importe peu vu la beauté des paysages dans ce magnifique parc de Black River. A faire par beau temps si possible car quelques passages peuvent devenir très glissants avec ou après la pluie.

Randonnée ajoutée le : 19/10/2017