Maurice - L'ascension difficile de Pieter Both depuis La Laura

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h
Distance 2.4 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 720 - 430 m
Dénivelé positif 300 m
Dernière mise à jour 06/02/2018

L'ascension sans la tête et les épaules

Quand on visite l'Île Maurice, on remarque ça et là de hautes zones rocheuses plus ou moins verticales. La plus impressionnante de toutes, le massif de Pieter Both, ne passe pas inaperçue avec, à son sommet, un rocher qui coiffe l'un des pitons. Selon l'angle de vue, l'imposant rocher paraît instable et on en vient à s'inquiéter pour les maisons situées en bas de la pente si un jour l'idée lui venait de la dévaler. Pieter Both est le deuxième plus haut sommet de l'île Maurice. Un sentier dangereux permet de s'en approcher au plus près. S'il est comme tous les autres de la région sur les 9/10èmes du parcours, le dernier coup de rein s'avère dangereux pour les non initiés. Il est donc totalement déconseillé de s'y rendre si l'on souffre de vertige et si l'on n'a pas le pied sûr. Atteindre la première difficulté décrite ci-dessous peut déjà représenter pour beaucoup une idée sportive de sortie. La grimpée sur le tête de Pieter est laissée aux alpinistes équipés.

La randonnée débute très agréablement dans des cultures maraîchères (Photo 2) après avoir parcouru une courte rue bordée de quelques cases. De cette rue, on a un magnifique point de vue sur le rocher qui domine et qu'on atteindra une heure plus tard après un important effort sportif (Photo 1). Plus les cultures diminuent plus le sentier se rétrécit. On a sous les yeux les Deux Mamelles avant de bifurquer sur la gauche pour pénétrer sous le couvert de quelques bois de couleurs, de nombreux goyaviers et de troènes qui semblent envahir de plus en plus l'île Maurice. La montée est tout d'abord agréable sur une courte distance avant d'emprunter un fond de petite ravine rocheux (Photo 3). On se retrouve soudain face à une coulée basaltique, unique passage pour poursuivre vers le sommet (Photo 4). Par temps sec, ces 15 mètres se passent facilement ce qui doit être différent sous la pluie ; il est rappelé que, plus haut, le sentier est dangereux et qu'il est vivement déconseillé de monter à Pieter Both lorsque le météo est défavorable. Le sentier alterne parties terreuses, basaltiques et roches parfois très hautes (Photo 5). La description de cette montée diffère peu des autres montées de l'île : sentier étroit, rectiligne, en très forte pente où les goyaviers s'avèrent indispensables pour aider à l'ascension. Plus haut, après le seul véritable virage du sentier, on poursuit dans un nouveau fond de talweg sur d'énormes roches, parfois instables (Photo 7). L'effort est violent mais surmontable jusqu'à ce que l'on atteigne un nouvel obstacle basaltique de près de 10 mètres de haut (Photo 9). L'endroit peut décourager et présente un réel danger si on a du mal à s'assurer. Il est temps de songer à la redescente pour les plus prudents. Les autres choisiront un passage naturel sur la droite ou un peu aménagé de cailloux-marches au centre (Photo 11). Attention à bien avoir toujours trois points d'appui. Plus haut, après un nouveau tronçon de cailloux, on retrouve d'autres passages délicats et la pente devient de plus en plus forte. Il faut à chaque pas se méfier de la dangereuse glissade d'autant que la fin s'effectue sur de minuscules emplacements pour le bout des pieds. On parvient soulagé au col. Le sentier se poursuit vers la gauche et se termine à des artifices métalliques qu'on laissera aux alpinistes (Photo 17). Il repart aussi vers la droite en direction du rocher qui domine ; on le laissera également aux grimpeurs (Photo 14). Profiter de la vue en contre-plongée sur le rocher de Pieter Both et en plongée sur le parcours effectué dans la faille du massif (Photo 21) puis entreprendre la descente vertigineuse jusqu'à l'obstacle rocheux. La suite de la descente qui emprunte le même itinéraire est à faire avec plus de prudence que la montée si l'on veut atteindre sereinement les maraîchages.

Particularités

Balises


Traces rouges

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

En roulant sur la M3 entre Port-Louis et Quatre Bornes, sortir au rond-point près des Deux mamelles (deux pitons caractéristiques) et prendre la B49 en direction de Beau Bois – Avant de traverser un affluent de la River Möka, prendre à droite la route de la Laura par un angle assez fermé – A la Laura, prendre à droite la Pieter Both Road et rouler presque jusqu'au bout de la rue – Se garer lorsqu'on aperçoit le rocher de Pieter Both jusque dans l'axe de la route - Suivre la piste qui continue la route près de modestes cases puis longer des vergers et champs – Poursuivre sur un sentier à plat puis en forte montée jusqu'au sommet – Faire demi-tour par le même itinéraire.

La légende de Pieter Both

Parmi les légendes, il est celle d'un laitier très pauvre qui habitait au fond de la vallée. Un jour qu'il allait chercher du lait, il s'égara dans la forêt, se coucha au pied d'un rocher pour la nuit et s'endormit. Des fées lui apparurent et lui proposèrent d'assister chaque soir à un spectacle de chant et danse qu'aucun mortel n'avait jamais vu. Pour cela, il fallait promettre de ne rien révéler au risque d'être changé en pierre. Mais un soir, il parla du secret à ses amis, aussitôt la terre trembla et il disparut. Cet énorme rocher au sommet de la montagne est tout ce qui reste du pauvre laitier.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
JPG, 06/02/2018 20:09

Merci Loïc pour le commentaire : Bien vu la trace, les cordes et marches métalliques (photo 14) mais circuit non publié car dépassant le cadre de la randonnée.

Loïc Abadie, 05/02/2018 22:50
Randonnée complétée

J'y ai été plusieurs fois (sur la boule rocheuse tout au sommet). Pour y arriver il faut suivre une trace qui part vers la droite sur l'arête environ 100m en dessous du col, et il y a quelques passages d'escalade assez faciles (cotation 4), mais dangereux quand même donc la corde est conseillée, l'itinéraire est très bien équipé.
Une fois j'avais emmené un drone avec moi en haut (photo)
La plus belle rando de Maurice avec des vues et des sensations bien aériennes, un vrai "mini 3-Salazes" !
En N°2 le sommet de Montagne Bambou depuis Kewal Nagar, avec un peu de grimpette au sommet (mais aucun besoin de corde), comme au Cimendef. Là aussi superbes vues sur Grand Sable, les cotes Est et SE de l'île, mais aussi l'intérieur.
J'adore les randos à Maurice aussi, pas de balisage, un peu d'aventure, mais de super vues et de super moments...le GPS ou l'appli GPS smartphone est vivement conseillé !

mathijudi, 20/12/2017 17:52
Randonnée complétée le 23/11/2017 en 2h00

magnifique rando. si vous aimez la grimpette foncez. Mais comme dit précédemment ça peut être un peu dangereux.

jpv97410, 19/10/2017 18:14
Randonnée complétée le 08/10/2017 en 2h00

Pour le moment la randonnée la plus dangereuse à l'île Maurice, bien choisir son jour avant de monter voir Pieter.... et d'avoir une bonne condition physique, la montée est rude. JPG a bien décrit le parcours, y aller oui mais avec beaucoup de prudence, la vue est magnifique vu d'en haut.

Randonnée ajoutée le : 19/10/2017