De la Rivière de l'Est à la Pointe de Bellevue par le Sentier Littoral Est

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h15
Distance 15.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 45 - 2 m
Dénivelé positif 100 m
Dernière mise à jour 14/05/2018

A la recherche de bois flottés ou de lavangères

Ce prolongement du circuit qui vient de l'Anse des Cascades jusqu'à la Pointe Corail est une très agréable manière de poursuivre la visite de la côte Est entre Sainte-Rose et la Rivière de l'Est. La côte est très sauvage malgré la proximité des habitations de la région assez peuplée de Sainte Rose. Les gros galets alternent avec les falaises déchiquetées sur lesquelles se précipite l'océan. Pas de plages dans cette zone et très peu d'occasions de se baigner sans danger. Le sentier Littoral Est est en cours d'aménagement et devrait représenter une belle attraction lorsque ce sera terminé. La partie qui rejoint la Rivière de l'Est à la Ravine Glissante est de très bonne qualité alors que celle qui se poursuit vers la Pointe Corail est envahie d'herbe sur un sentier étroit. La région est très chaude s'il n'y a pas de vent et il faut veiller à prendre une bonne réserve d'eau. Une source captée ainsi que des robinets le long de la route permettent de refaire le plein. Il faut profiter de cette journée pour repérer les feuilles épaisses et charnues des lavangères (Delosperma napiforme), une aizoacée, rare et endémique, qui se régale des éclaboussures d'eau salée sur les rochers ou éboulis du littoral.

La randonnée débute près du delta de la Rivière de l'Est mais peut également commencer au village même de la Rivière de l'Est en longeant le très agréable Chemin Isidore qui donne de beaux points de vue sur les flancs nord de la Fournaise, la vallée de la Rivière de l'Est ou les Réservoirs qui dominent Sainte-Rose (Photo 1). Après avoir longé un chemin qui prolonge la route bétonnée, on rencontre une clairière et un sentier qui part sur la droite. Prendre ce sentier qui chemine entre falaise et plage de galets à l'ombre des faux poivriers. Plus loin on est obligé de marcher sur les galets et les bois flottés qui gisent ici par tonnes et peuvent faire le bonheur des randonneurs passionnés par la remise en état de ces racines ayant parfois séjourné longuement dans l'eau de mer ou un fond de rivière. Les galets partent sous les pieds et il faut cheminer lentement sous peine de chute brutale. De gros points blancs guident jusqu'au départ de la prochaine portion de sentier. Le nouveau tronçon de sentier se termine à la Pointe de Bonne Espérance où l'on peut à la fois se baigner dans le bassin créé par les eaux piégées de la Ravine de Bonne Espérance, voir une arche naturelle (Photo 16) en bordure de mer démontée ou une bonne demi-douzaine de grottes et cavernes dans la falaise qui remonte à Sainte Rose. Quelques courtes grimpettes amènent à une source captée très rafraichissante puis on arrive ensuite au port de la ville de Sainte-Rose. Après une visite des abords de l'usine, du port ou du monument Corbet (du nom de ce capitaine de vaisseau anglais, vainqueur de la bataille navale de 1810), il suffit de longer la littoral pour retrouver un chemin très large et très agréable sous les bambous ou les grands badamiers. On longe alors des jardins de belles cases en bordure du sentier et on retrouve plus loin l'aire de pique-nique de la Cayenne. Les pêcheurs passent souvent le long des rochers battus par les vagues mais il vaut mieux remonter la Ravine Glissante, emprunter la nationale en passant les deux ponts, la superette et en bifurquant à gauche au Badamier vers le terrain de sport. A partir du coin NE du terrain, débute le sentier étroit et mal entretenu qui mènera sans grands efforts vers la Pointe Corail. La randonnée peut très bien se terminer ici mais en poursuivant vers le Sud, on rencontre une piste qui remonte dans les cannes jusqu'au Cap Bernard et permet de revenir à la Pointe Corail en ayant bénéficié à nouveau de splendides points de vue sur les Réservoirs (voir carte). Le retour s'effectue par le même itinéraire pour récupérer le véhicule. L'idéal est d'effectuer cette sortie pour tous randonneurs de la Rivière de l'Est à l'Anse des Cascades et de prendre le bus pour terminer la boucle et cela dans n'importe quel sens.

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à Sainte Rose et au village de la Rivière de l'Est - Prendre le Chemin Isidore qui est appelé route du Bord de la Rivière de l'Est - Se garer à la fin de la route et débuter la randonnée par le chemin qui prolonge la route vers le littoral - Tourner à droite à la première clairière marquée d'un poteau touristique de la Cirest - Suivre le sentier pavé de gros galets jusqu'à la plage qu'on longe pour retrouver à nouveau, plus loin, le sentier - Marcher jusqu'à la Ravine du Coq Chantant, passer la retenue d'eau et grimper le long de la falaise - Passer les nombreuses grottes et la source principale captée avant d'arriver au port de Sainte-Rose - Longer le port et suivre le littoral jusqu'au cimetière puis jusqu'à la Cayenne - A l'aire de pique-nique, ne pas franchir la Grande Ravine Glissante mais la remonter en rive gauche pour emprunter la RN - Marcher en direction de Piton Sainte-Rose et tourner à gauche à la première route qui se termine au terrain de football - Contourner le terrain par la droite et trouver au coin le sentier étroit qui descend puis longe le littoral jusqu'à la Pointe Corail - Poursuivre jusqu'à la Pointe de Bellevue et obliquer à droite sur la piste qui remonte dans les cannes jusqu'à une petite route - Emprunter cette route en partant sur la droite - La route se transforme en piste et rejoint le sentier de la Pointe Corail - Reprendre le chemin en sens inverse jusqu'au point de départ.
La carte ci-dessus propose de prolonger un peu après la Ravine Glissante pour rejoindre le sentier pris à l'aller mais le détour n'apporte rien de significatif.

Les lavangères

Delosperma napiforme (N.E. Br.) Schwantes - Cette plante grasse de la Réunion est une endémique aimant surtout le Sud de l'île. On en trouve pourtant sur cette côte plus à l'Est. Comme elle est protégée, il faut éviter de marcher ou s'asseoir dessus. On ne la cueille pas pour la mettre au jardin car elle n'aime que les embruns salés et ne se plairait pas du tout hors de ses rochers.La fleur est blanche et le fruit en capsule. Déjà rare, elle meurt souvent sous le piétinement des pêcheurs et surtout de tous les déchets qu'ils laissent dessus. Si on n'en trouve pas lors de cette sortie, effectuer celle de Saint-Philippe où il sera plus facile d'en dénicher.


Commentaires sur cette randonnée (4)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 14/05/2018 19:45
Randonnée complétée le 10/05/2018

Réalisée dans le cadre de ma 2eme étape du tour de l'île entre Bois Blanc et St Benoit. Pour répondre à Rtitchie974, nous mettrons 3h22 pour effectuer cette portion et nous venions de Bois Blanc, difficile si on manque d'habitude sur ce genre de parcours effectivement. Comme le précise Jdela, à partir de la Cayenne, le mieux est de remonter sur la route et de redescendre au niveau de Port Ango, le sentier entre ces deux points étant devenu quasi impossible à suivre. La partie entre la marine ste rose et la rivière de l'est est très difficile, il faut trouver le sentier pour passer l'éperon rocheux de la pointe de bonne espérance, à déconseillé aux familles et aux amateurs de gr bien balisés. Photos jointes.

Rtichie974, 14/04/2018 12:42

Nous avons effectué cette rando à partir du début du chemin Isidore (se garer en face de la petite église). Très agréable descente, entre champs de cannes et jolie forêt. C'est après que ça se complique ! Notre objectif était d'aller seulement jusqu'au port, soit environ 1/4 du circuit initial. Nous avons mis 4H rien que pour ce petit morceau alors que nous sommes des marcheurs plutôt aguerris ! Retrouver le sentier le long du littoral est quasi impossible et marcher essentiellement sur les roches de la côte a été très pénible. La toute dernière partie, juste avant le port, a été très "sport" ! Beaucoup d'égratignures et quelques frayeurs sur un sentier illisible, envahi par les plantes grimpantes.

Jdela, 29/10/2017 12:44
Randonnée complétée le 28/10/2017 en 4h00

Une partie est devenue inaccessible depuis Sainte Rose , vers ravine glissante , à hauteur de l'usine canne à sucre , reprendre la route et juste après l'arrêt de bus "marocain" , chemin (à gauche) , au bout du chemin , à droite , traversé une clairière et descendre à gauche un petit passage assez peu visible À part cette déconvenue , très belle Ballade

Christian Léautier, 25/01/2017 18:51

7è étape de mon tour de l'île : Ste Rose à Bois Blanc: une des plus belles: côte déchiquetée, forêt de vacoas...Un bémol:le sentier au coin du terrain de sport de Ravine Glissante vraiment "casse-gueule" à cause de la pluie;3 tentatives mais j'ai préféré renoncer au vu du danger pour rejoindre la route et prendre la première piste à gauche vers la pointe Corail

Randonnée ajoutée le : 01/01/2013