De Basse Vallée à Grand Galet par la Crête et Notre Dame de la Salette

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 7h30
Distance 25.7 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 976 - 70 m
Dénivelé positif 950 m
Dernière mise à jour 15/04/2020

Long détour à cause de la fermeture d'un sentier lontan

Cette randonnée, très longue mais jamais difficile permet de visiter une bonne partie du Sud sauvage au dessus de Vincendo dans une région qui est surtout connue de ses seuls habitants ! On marche souvent dans la zone du Gîte de Basse Vallée ou celle de Grand Galet car de nombreux sentiers en partent ou y passent alors qu'ils sont plus rares vers Jacques Payet et la Crête. Ce circuit aurait pu être beaucoup plus court si le sentier qui redescend vers la Rivière Langevin depuis la Crête avait été réhabilité. Hélas, l'éboulis qui l'a emporté n'a même pas été remis sommairement en état par les habitants qui avaient l'habitude d'y passer. Mais le détour imposé, même s'il rallonge substantiellement la distance parcourue, reste agréable et sans grandes difficultés. Les sportifs pourront même rallonger encore ce trajet en passant par la partie Nord du Circuit de la Forêt de Jacques Payet. De même qu'en montant à Grand Galet, on peut suivre la route pour passer au plus près des bassins du Jar ou de la cascade Langevin.

La randonnée débute au Gîte de Basse Vallée. Les sportifs se lanceront depuis l'église de Basse Vallée mais rajouteront deux heures à la traversée. Marcher en direction du gîte et entamer le parcours en partant sur la gauche au moment ou la piste fait un angle droit vers les installations d'accueil. Le sentier traverse tout d'abord la Vallée Heureuse, dans un sous-bois de cryptomerias. Le sol est humide, moussu, caillouteux mais le cadre est très agréable (Photo 1). Les hauts conifères assombrissent les sous-bois (Photo 2). Attention aux glissades sur les racines usées par les passages de randonneurs. On rencontre une échelle servant à franchir une barre rocheuse (Photo 3). Poursuivre et traverser la Ravine de Basse Vallée, encombrée de gros cailloux, près d'une grotte et d'un bassin à sec (Photo 4). Le sentier repart vers le sud en remontant légèrement tout en suivant un peu la ravine qu'on domine. Puis il se met à monter assez fortement tout en effectuant une vingtaine de lacets (Photo 5). Après moins de 30 minutes, on parvient au sommet du rempart ; un sentier part à gauche vers Jacques Payet, un autre à droite vers le Volcan par le Piton Lardé. Suivre cette direction sur un sentier tellement large qu'on dirait une piste même si les sabres tentent d'en dévorer les abords (Photo 6). Quelques trouées sur la droite permettent d'apercevoir les puits Ramond s'il n'y a pas trop de nuages (Photo 7). Sur la droite, on distingue toute la zone du gîte entourée de cryptomerias, la piste qui effectue sont long lacet et la mer au loin (Photo 8). Le sentier est toujours aussi plaisant en légère montée (Photo 9). Les marches ne peuvent éviter les glissades sur ce sol lisse et luisant. Après 150 m de montée, on trouve, à l'altitude de 900m, un sentier partant sur la gauche (Photo 10). Traverser une zone de brandes et de goyaviers en poussant parfois une branche avec les mains mais le sentier reste toujours correct (Photo 11). Il se termine vers l'Ouest par l'agréable piste forestière presque plate qui chemine à travers les bois de couleurs et quelques prairies (Photo 12). Ce long tronçon, recouvert en majorité de cailloux, permet de marcher vite et sans effort (Photo 13). Il épouse presque la courbe de niveau même s'il monte très légèrement et coupe une vingtaine de ravines plus ou moins importantes en longeant des prairies d'élevage (Photo 14). La balade de trois kilomètres dans le calme et la nature dure jusqu'à la route qui descend en lacets vers la Crête. La descente de 300 mètres, en longs lacets au bord de quelques prairies est rapide et facile car la pente assez forte ne comporte pas d'obstacles. Puis les habitations deviennent plus nombreuses jusqu'à la D37. La portion qui suit n'est pas la plus agréable pour la randonnée mais intéressante pour voir comment vivent les gens vivant reculés de la côte. Il est également intéressant de traverser le village de la Crête où il est possible de faire d'agréables rencontres de gramounes ayant plaisir à parler. Une courte halte à la chapelle vieillissante ne prend que quelques minutes (Photo 15). Les tôles qui l'entourent comme celles qui la recouvrent ont bien besoin de travaux. Pourtant l'intérieur donne toujours l'impression que la chapelle vient d'être construite (Photo 16). Poursuivre par la route devenue entre temps la D34 qui descend en lacets vers la Petite Crête. La canne est de plus en plus présente mais on trouve également quelques champs d'ananas (Photo 17). Les panoramas sont nombreux en direction de Langevin et Vincendo. On repère aussi toutes ces cultures de canne à sucre sur les pentes (Photo 18). Le sentier qui descend directement à la Passerelle depuis l'oratoire de la Crête est depuis longtemps fermé à cause d'un éboulis ; Il permettait de rejoindre la Passerelle en traversant de grandes bananeraies où l'on élève encore des sangliers (voir photo ci-dessous). Continuer vers la Petite Crête en traversant les prairies en filant plein Sud (Photo 19). La route s'est transformée en piste avec bandes de roulement en descente douce (Photo 20). Prendre ensuite la piste qui commence par un sens interdit et a été nettoyée récemment mais qui ne restera pas des années carrossable à moins qu'elle ne soit bétonnée un jour ? Quand elle est sauvage, elle est recouverte de hautes herbes (Photo 21). Des éboulis sont susceptibles de se produire comme c'était le cas lors de la prise de la Photo 22. Descendre dans la Ravine Mara en suivant cette piste se terminant dans les cultures et vergers de plus en plus nombreux. C'est à l'ombre des avocatiers qu'on parvient à la Rivière Langevin à la fin de cette piste. On arrive à deux pas d'une statue sur la droite quand on entame la remontée à Grand Galet. Si la fatigue se fait sentier, autant partir à gauche vers Langevin et mettre un terme à la randonnée. La fin du circuit s'effectue sur une route étroite avec peu de circulation et bordée de plusieurs champs d'ananas et de fruitiers. Malgré les longues portions de bitume, la remontée reste toujours agréable grâce à la beauté de la vallée verdoyante ou les arrêts possibles le long de la rivière. Depuis que la route a subi un important éboulis, il faut désormais marcher dans le village entre la Passerelle et le Grand Défriché. Poursuivre sur la route ou les raccourcis qui la longent. Plusieurs raccourcis se dégotent en suivant la rivière. Certains sont marqués sur la carte, d'autres non. Le premier débute après le premier pont, en passant sur la grotte fleurie dédiée à la prière ; l'autre juste après le nouveau pont sur la Rivière Langevin (Photo 24). On contourne par la gauche la Cascade du Trou Noir où une baignade est même possible si les délais prévus sont corrects (Photo 25). On rencontre plus haut les petites cascades et bassins du Jar (Photo 26), d'autres bassins sauvages (Photo 27) ou bien évidement une des plus belles cascades de l'île (Photo 2). On peut regagner plus rapidement Grand Galet en partant à gauche à un escalier édifié au bord de la route puis par le Chemin Mallet (voir carte).

Balises

Pas de balises

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.
Site géologique  Sites géologiques, en partenariat avec Laurent Michon, laboratoire Géosciences Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Gîte de Basse Vallée et garer le véhicule près du gîte - Prendre le sentier du Piton Lardé et franchir la Ravine de Basse Vallée avant de grimper le rempart vers Jacques Payet - En haut du rempart, prendre à droite vers le Piton Lardé et le Volcan - Moins de 1000 m après, bifurquer à gauche sur le sentier qui rejoint, 400 m plus loin, la route forestière - Suivre cette piste jusqu'à son terminus et prendre la route qui descend plein sud vers la Crête - Rejoindre la D37, tourner à droite et suivre la route jusqu'à la Crête - Passer devant Notre Dame de la Salette - Laisser la route qui monte à droite 20 m après la chapelle - Continuer sur la D34 jusqu'à la Petite Crête - La route s'arrête dans les prairies mais se poursuit sous forme de piste - Suivre cette piste qui descend dans la Ravine Mère et mène à la route de Grand Galet - Prendre à droite vers Grand Galet, passer devant l'usine hydroélectrique - Au pont Babet, prendre le sentier de droite qui passe sur l'oratoire et évite de suivre le grand coude de la route - A la Passerelle, franchir le pont et rester sur la rive gauche de la Rivière Langevin jusqu'au Grand Défriché - Au bout de la route, franchir la rivière sur le nouveau pont puis bifurquer immédiatement à droite pour passer devant la Cascade du Trou Noir - Continuer le sentier du Trou Noir pour rejoindre plus haut la route de Grand Galet - La suivre jusqu'à Fond de Galet et bifurquer à gauche sur le sentier Bérénice qui remonte vers Jean Petit - Après une courte escalade le long d'une propriété entourée de grillage, bifurquer à droite sur la route et rejoindre Grand Galet, puis l'église où un deuxième véhicule aura été préalablement prévu.

La route de la Ravine Mère

Cette piste qui relie la petite Crête à Langevin était impraticable ou très difficile depuis quelques années. D'importants travaux de défrichage ont été pratiqués sur la totalité, rendant à la petite route son aspect presque originel. La seule difficulté de ce circuit est donc devenue désormais la partie la plus facile. Il est temps d'y aller voir de plus près avant que la végétation ne s'y installe à nouveau. JPG le 14 novembre 2013.
La partie la plus longue qui va de la Ravine Mère jusqu'à la route de Langevin est très agréable, sous les arbres fruitiers, principalement des letchis et avocatiers. Mais il est également possible de goûter quelques goyaviers tout au long du parcours. Le panneau de sens interdit perdu dans la végétation à droite de la piste bouchée est désormais installé à gauche d'une piste totalement défrichée (voir image ci-contre).

Le sanglier de Langevin

Le sentier qui remonte de la Passerelle à la Crête est désormais impraticable. Lors de la recherche de ses vestiges afin de voir si on pouvait tout de même y passer nous sommes tombés sur un élevage de sangliers. Du moins ils y ressemblent vraiment. Ils ont pourtant, paraît-il, une légère différence de chromosome qui les laisse dans la famille des cochons pour quelques millions d'années encore. Mais voit-on la différence après la cuisson ?


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Martial, 23/03/2019 12:03
Randonnée complétée

Mon conseil pour cette sortie, très compliqué à réaliser si on se déplace en voiture; à partir de St Joseph, prendre la ligne Carsud nr 78 et descendre à l'arrêt "chemin du volcan", de la, rejoindre le sentier du Piton Lardé et prendre la trace de la rando jusqu’à Grand Galet; une fois à Grand Galet, la ligne de bus carsud nr 76 (dernier à 18h00) vous ramènera à St Joseph ou vous retrouverez votre voiture.
Une autre solution consiste à faire ce que nous avions fait en 2015, mais attention, on dépasse la, le cadre de la randonnée classique, si on décide de faire cet itinéraire en un seul tenant, à savoir, arrivé à Grand Galet, rejoindre la Plaine des Sables par le Grand Pays et redescendre sur Basse Vallée par Foc Foc; environ 50 kilomètres pour 2800 de D+ qui nous prendra 16h35 pour être réalisé.
La nuit en gîte ou le bivouac vers Cap Blanc peut couper agréablement cette longue sortie.
Tracé Google earth joint

Def, 29/12/2018 16:52

Rando faite en décembre 2018 dans le sens grand galet - basse vallée. Passage assez pénible dans les broussailles juste avant le village de Petite Crête. Beaucoup de pieds de letchis (murs en cette période), mais attention aux moustiques. Une partie assez longue sur bitume.

Randonnée ajoutée le : 01/09/2011