Maurice - De la route de Pétrin à la Cascade de 500 pieds

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 7.3 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 723 - 560 m
Dénivelé positif 180 m
Dernière mise à jour 27/10/2017

Appelée aussi Cascade des Galets ou Cascade de l'Exemple

Cette magnifique randonnée se déroule en deux étapes : de la route de Pétrin jusqu'à l'aire de pique-nique de Chamarel par une très belle piste puis jusqu'à la cascade par un sentier. Quand on dispose d'un temps limité, on peut débuter à l'aire de repos mais ce serait manquer cette magnifique piste dans les eucalyptus où l'on peut même apercevoir des singes. La première partie est une balade alors que la seconde est plus sportive sur un sentier escarpé jusqu'à la cascade. Le spectacle est assuré même s'il y peu d'eau car les vues sur la falaise, la forêt, la vallée encaissée de la Rivière des Galets sont aussi grandioses que la chute elle même. Attention de ne pas s'approcher du bord ou le faire avec la plus grande prudence.

La randonnée débute à la piste située au pied du Piton Cocotte en roulant de Chamouny à Pétrin. Le randonneur peint en jaune annonçant un circuit pédestre est à terre mais il reste très compréhensible. Les 100 premiers mètres peuvent rebuter en raison de la boue ou des ordures jetées çà et là mais tout est oublié en découvrant la piste verdoyante (Photo 2) et les magnifiques eucalyptus à l'écorce épaisse tombant en lambeaux (Photo 3). On traverse d'immenses plantations de pins, de cryptomerias et d'eucalyptus qu'on ne quittera pas jusqu'à la fin de la piste. Le sol est plat, recouvert d'une herbe courte et agréable au pied qui semble convenir aux singes qu'on aperçoit jouer dessus mais qui ont vite fait de fuir à la vue du randonneur (Photo 6). On coupe plusieurs petites ravines (Photo 7) avant de parvenir à une immense aire de pique-nique ou des dizaines de tables sont dispersées sous des eucalyptus procurant une ombre agréable (Photo 8). En aval de la zone coule une rivière qui se jette par une cascade dans un précipice tout proche (Photo 10). On peut l'admirer en franchissant des passerelles au-dessus de l'eau ou en montant sur un promontoire surélevé. Un sentier débutant près d'un petit cours d'eau remonte en rive gauche (Photo 9). On le traverse plus loin près d'une autre petite chute. Le sentier débute aussitôt après ce ruisseau et grimpe un peu à l'ombre des pins sur un terrain couvert de racines. Un peu plus loin, on chemine sur un magnifique sentier à plat, recouvert d'herbe courte et bordé de superbes bois de couleurs très variés (Photo 12). On a quelque vues plongeantes sur la vallée arborée. Le plaisir est de courte durée car, sans transition, une descente s'amorce sur de grosses pierres humides où il faut se méfier de la glissade (Photo 15). Plus bas c'est la terre rouge lisse, la boue et les racines qui prennent le relais (Photo 16). La descente est parfois très forte et on arrive rapidement à une crête qui domine deux cours d'eau. La descente continue dans les mêmes conditions avant de se terminer à la Rivière des Galets qu'il faut traverser à gué (Photo 19). Après une forte pente pour sortir du lit, la descente reprend. On entend de plus en plus le bruit de la chute d'eau et on arrive rapidement sur le haut de la cascade (Photo 20). Le spectacle est grandiose ! Si l'on s'approche du bord on domine un vertigineux à-pic sans fond où plonge la cascade (de l'Exemple, des Galets ou de 500 Pieds). La falaise est verticale (Photo 22) au départ puis se brise sur de nouvelles falaises rougeoyantes. . PRUDENCE autour de la chute car les rochers sont lisses et le précipice proche (Photo 26). La magnifique vallée verdoyante est sauvage et l'on ne se lasse pas du spectacle (Photo 24). Il faut tout de même entamer la longue et raide remontée jusqu'au beau sentier, au gué près de la cascade, puis retrouver l'aire afin de profiter d'un casse-croûte bien mérité. Le retour par la piste est à nouveau un plaisir pour les yeux et les pieds.

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Rouler vers le Sud, passer Tamarin, poursuivre vers le Morne Brabant et bifurquer à gauche à Grande Case Noyale vers Chamarel – Remonter jusqu'au croisement avec la B102 en direction de Grand Bassin – Tourner à droite et rouler vers Chamouny durant 800 m jusqu'au départ de la piste à droite sous les eucalyptus et les pins – Suivre la piste jusqu'à l'aire de pique-nique et rejoindre la rivière à gauche – Partir à gauche, passer la rivière puis entamer la longue descente vers la cascade – Remonter et rejoindre le départ par la même piste.
On peut également rejoindre le sentier en empruntant la B102 depuis Chamouny ou depuis Quatre Bornes.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
jpv97410, 27/10/2017 15:42
Randonnée complétée le 10/10/2017 en 2h30

Après une marche tranquille sur la piste jusqu'au point de vue, pour aller voir le cassé de la Rivière des galets c'est déjà plus sportif mais la récompense est au bout du sentier.

Randonnée ajoutée le : 27/10/2017