68 - De Ribeauvillé au trois châteaux de Saint-Ulrich

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 2h30
Distance 5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse -
Dénivelé positif -
Dernière mise à jour 01/07/2019

La randonnée et l'histoire de France

Cette courte randonnée est destinée aux marcheurs passionnés d'histoire car la visite comporte trois ruines qui se visitent sans difficulté. Le premier château construit fut celui du Haut Ribeaupierre (Haut de la colline en photo 2) au XIème siècle dont il ne subsiste qu'un beau donjon qui se fissure de plus en plus (photos 8 & 9). Construit à 530 m au XIIIème siècle, le Château de Saint-Ulrich est le plus grand et le mieux conservé. Il a subi quelques restaurations et présente encore de très belles pièces comme la salle des chevaliers ainsi qu'un haut donjon qu'on atteint à l'aide d'une échelle en bois. De son sommet, on a une très belle vue sur la Plaine d'Alsace, sur Ribeauvillé (photo 10) et sur le Girsberg en face (photos 2 et 3), à la même altitude. Le troisième château, le plus petit et le plus en ruine était nommé à l'époque le Petit-Ribeaupierre. Il prit le nom de Girsberg en 1304 au moment où les Ribeaupierre donnèrent en fief le château aux Chevaliers de Girsberg.
Pour donner une idée de la distance qui sépare les deux châteaux du bas, une légende court encore dans la région : Deux frères Ribeaupierre vivaient l'un au St-Ulrich, l'autre au Girsberg. Le premier réveillait l'autre chaque matin d'une flèche plantée dans le volet de sa chambre. Devant partir ensemble à la chasse et n'ayant pas entendu la flèche se planter le frère du Gisrsberg se leva, ouvrit le volet et pris le carreau en plein cœur et mourut.

La randonnée, courte et agréable chemine tout d'abord dans les vignes au dessus desquelles volent parfois des cigognes, pénètre dans le bois jusqu'au premier château. La pente n'est jamais très forte mais il vaut mieux toute de même avoir un bon entraînement. Les distances reliant le St-Ulrich aux autres ruines sont courtes et des raccourcis ou déviations sont possibles.

Profil

Aucun profil n'est disponible pour cette randonnée

Carte

Plan de l'itinéraire

Aucune trace n'est disponible pour le moment

Itinéraire

Se rendre à Colmar dans le Haut Rhin puis à Ribeauvillé - Traverser le village en roulant en direction de Sainte-Marie aux Mines - A la sortie du village, trouver une place de parking aux alentours de l'usine textile - Débuter la randonnée par la rue qui monte et atteint les vignes moins de 100 m plus loin - Suivre le chemin puis le sentier en lacets jusqu'au Saint-Ulrich puis jusqu'au Girsberg et enfin jusqu'au Haut Ribeaupierre avant d'effectuer le chemin en sens inverse.


Commentaire sur cette randonnée (0)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Aucun commentaire

Randonnée ajoutée le : 08/08/2016