Le tour de la Forêt des Bénares par les Ravines des Colimaçons et Simambry

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Danger
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h45
Distance 12 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 2550 - 1828 m
Dénivelé positif 780 m
Dernière mise à jour 03/02/2019

Les canyons reverdissent après les incendies

Le départ du sentier est dévoré par les fougères. Les emplacements incendiés sont couverts de végétation envahissante de plus en plus inextricable. Les cairns ne sont pas toujours visibles et la fin du parcours devient trop hasardeuse. Difficile décision mais il faut supprimer cette sortie de la liste des randonnées. Dommage pour les magnifiques paysages.

Cette belle randonnée hors sentiers officiels mériterait assurément une quatrième étoile si l'ONF décidait un jour d'y faire passer un sentier balisé. Il faut se contenter d'une cinquantaine de cairns lors de la montée le long de la Ravine des Colimaçons mais seulement une dizaine pour la descente du Fond Simambry. Malgré les incendies récents les paysages sauvages restent originaux car différents de ceux habituellement rencontrés. La Ravine des Colimaçons, déjà empruntée en descente lors du tour du Piton Vera, comporte des canyons étroits et profonds où poussent des tamarins qui ont pu être épargnés par les flammes. Le Fond Simambry propose également des canyons étroits mais surtout d'innombrables retenues d'une eau très propre qui inciterait même à une petite baignade. Ces deux ravines ne sont pas dangereuses à la condition expresse de ne pas trop s'approcher des bords verticaux de leurs rives déchiquetées. Il est même fortement déconseillé d'y amener des enfants. Inutile de suivre à la lettre les cairns semés ça et là car il y a toujours quelque chose à voir à 10 ou 20 mètres de la trace : une pierre sculptée (Photo 18), une retenue d'eau, une grotte, un magnifique tamarin dans une crevasse ou un fond de rivière baignée d'eau. L'idéal est d'effectuer la boucle le lendemain d'une forte pluie car il subsistera d'office des petites chutes d'eau qui rendront le circuit encore plus attrayant. Des pistes ont été construites récemment afin de permettre des accès plus rapides à des zones éloignées en cas de nouveaux incendies. On peut suivre la piste qui longe le sentier du Piton Rouge à la Glacière mais on perd le charme de la nature. C'est également un vrai bonheur de voir la végétation reprendre ses droits. Les tamarins sortent ça et là, soit des souches moins brûlées ou des zones de lave recouvertes d'un peu de terre (Photo 12). Les fougères ont déjà bien poussé mais il vaut mieux voir de jeunes tamarins pour l'avenir de la région.
Une originale randonnée pour amateurs de sentiers perdus, de contrées sauvages et de belles photos.

La randonnée peut débuter n'importe où sur la Route Forestière des Tamarins entre les deux ravines. Un emplacement très proche de la pancarte indiquant le sentier des Colimaçons fera très bien l'affaire. Le sentier commence par la seule difficulté de la boucle car il traverse après moins de 100 mètres une zone herbeuse où le sentier n'est pas marqué ou se confond avec les traces laissées partout par les bovins. Ne jamais perdre de vue qu'on suivra tout le temps la Ravine des Colimaçons et il faut donc marcher vers la gauche après cette zone de pâturage entourée de fougères. Très vite on rencontre le premier cairn qui sert de balise et c'est en suivant ces petits tas de cailloux qu'on atteint, 90 minutes plus tard les flancs du Piton Rouge. On peut filer vers le piton et rejoindre le sentier ou poursuivre le long de la Ravine des Colimaçons jusqu'à ce même sentier. On chemine alors sur le classique tour de la Forêt des Bénares par le sentier du Piton Rouge et de la Glacière. Une piste a été créée mais il est plus agréable de suivre le sentier surtout qu'il est plus court. On arrive à la ravine du Fond de Simambry bien marquée par une cascade (à sec, bien sûr) et un bassin sur la gauche du sentier. Débuter la descente par la rive droite plus facile à cet endroit. Plus loin, on fait exactement ce qu'on veut ; soit par la rive droite, soit par la rive gauche mais surtout par le fond de la ravine qui permet de longer des dizaines de petites retenues d'eau donnant de belles occasions de photographies originales. Arrivé à l'altitude de 2000 m (voir carte), prendre absolument la rive gauche afin de ne pas se retrouver coincé de l'autre côté de la ravine qui fait ici plus de 20 m de profondeur avec des parois abruptes. On rencontre la route dans un grand virage et le dernier kilomètre pour rejoindre le véhicule n'est qu'une formalité.

Balises


Pas de balises sauf les jaunes et blanches du sentier de la Glacière. Ailleurs, seulement des cairns.

Profil

Plan de l'itinéraire

Pique-nique  Tables à pique-nique, en partenariat avec Carte de La Réunion.

Itinéraire

Se rendre au Tévelave au dessus des Avirons et rejoindre la route forestière des Tamarins (ou venir de Saint-Paul en direction du Maïdo) - Rouler jusqu'au pont qui enjambe la Ravine des Colimaçons (à peu près à mi-distance entre le sentier du Grand Bénare ou de la Glacière et celui du Piton Rouge par Bras Sec) et se garer 300 m plus au sud près de la pancarte indiquant le sentier de la Ravine des Colimaçons - Suivre la ravine en rive gauche jusqu'au plus près du Piton Rouge et retrouver le sentier de la Glacière - Prendre à gauche sur ce sentier très connu puis le suivre jusqu'au Fond Simambry - Passer la ravine à sec puis longer la rive droite puis le fond de la Ravine et enfin la rive gauche pour retrouver plus bas la route Forestière des Tamarins - Bifurquer à gauche sur la route puis retrouver le véhicule 1000 m plus loin.


Commentaire sur cette randonnée (1)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Marc DAVID, 03/02/2019 15:24

La montée le long de la Ravine des Colimaçons ne pose aucun problème et est un pur régal avec de nombreux bassins à observer. Au début, il convient de bien traverser la zone herbeuse en son milieu pour trouver la trouée dans les margosiers. Il faut enjamber quelques arbres couchés puis suivre la trace étroite dans les fougères, mais le sentier s’améliore bien vite. Les cairns sont de plus en plus nombreux : aucun risque de s’égarer.
En revanche, nous n’avons pas testé la descente le long du Fond Simambry.

Randonnée ajoutée le : 01/11/2012