Une randonnée aquatique à Grand Bassin à partir de Bois Court

Difficulté
Difficile
Indice de confiance Excellent
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 5h30
Distance 16 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 1391 - 560 m
Dénivelé positif 900 m
Dernière mise à jour 07/01/2019

Prévoir le maillot et aussi de se mouiller les pieds

Nul besoin de statistiques pour connaître les habitudes des randonneurs qui se rendent à Grand Bassin. Certains descendent un jour pour revenir le lendemain après une nuit au calme dans les innombrables gîtes de l'îlet. D'autres effectuent l'aller-retour dans la journée et descendent profiter des bienfaits du bassin du Voile de la Mariée s'il n'y a pas trop d'eau. Une infime partie de ces visiteurs ose le retour par le sentier Mollaret, raide et encombré de racines, qui se termine par une longue portion de route dans les prairies. Ce circuit propose d'explorer quelques trésors aquatiques répartis autour de ce village isolé. Outre la cascade, connue de tous, de plus belles encore se situent en amont du Bras Sec mais ne sont accessibles qu'en période sèche où marcher dans le torrent ne comporte alors aucun danger. Des bassins et cascades sont situés en amont du village ; ils sont surtout réservés au canyonistes mais offre l'occasion de beaux clichés. Le clou de cette balade aux pieds mouillés se situe à 200 m du gué du Bras de Sainte-Suzanne (voir § ci-dessous).

La randonnée débute au parking de Bois Court qui comporte un nombre important d'emplacements de stationnement, des kiosques de pique-nique ou de vente de fruits et souvenirs en fin de semaine. Un belvédère au-dessus du vide permet de contempler le village 700 m plus bas et d'apercevoir le bassin du Voile de la Mariée. Tout près, le téléphérique sert au ravitaillement et l'on peut voir la petite nacelle qui attend les marchandises. Le sentier débute près du téléphérique et longe le rempart protégé du vide par la végétation (Photo 1). Goyaviers, bringeliers et lantanas constituent une grande part de la végétation. Après un petit kilomètre à apercevoir ça et là la vallée profonde sur la droite, le sentier se met à plonger sans transition. Les marches en béton du début sont remplacées par celles en pierre, plus nombreuses et souvent très hautes. Cette descente qui semble ne jamais finir se poursuivra jusqu'au Bras Sec avec seulement une partie plate qui longe une haute falaise basaltique. On passe près de l'oratoire dédié à Sainte-Rita le long de cette falaise après avoir franchi l'éboulis qui a valu au sentier d'être fermé de longues semaines (Photo 3). La descente se poursuit, sans grande difficulté hormis de hautes marches. Les vues sur les différentes vallées sont de plus en plus belles au fur et à mesure que le soleil s'élève (Photo 5). Le village de Grand Bassin est encore dans l'ombre ainsi que le bassin et sa cascade sur la gauche. On rencontre à mi-parcours les nouvelles installations de transport d'eau. Des canalisations posées sur les anciennes laissent imaginer un important chantier. Cela ne rajoute rien à l’esthétique du lieu mais doit gagner en efficacité (Photo 6). De nombreuses passerelles ou de hauts escaliers permettent de franchir les ouvrages sans danger de glissade sur les tuyaux humides. A partir des dernières canalisations, la descente est plus facile et on aperçoit très bien la vallée du Bras Sec (Photo 7) qu'on franchit plus bas sur une étroite passerelle (Photo 9). On se retrouve donc dans ce petit village sans rues ni ruelles mais parcouru de larges sentiers bordés de murets en pierres sèches. Les gîtes rivalisent de beauté par les couleurs de leurs façades ou les jardins fleuris qui les bordent (Photo 10). Au premier croisement de ces sentiers, prendre à gauche et descendre vers le Bras de Sainte-Suzanne qu'on entend depuis les habitations. Au gué, en fonction de la motivation, de l'entraînement et de la hauteur de l'eau, filer vers l'amont et longer les berges du bras au plus près (Photo 11). Il faut parfois mouiller les pieds ou jouer les acrobates si on désire les garder au sec. A la cascade, prendre garde à la remontée pour éviter la glissade (vois § ci-dessous). Après une visite du lieu (Photo 12), faire demi-tour et rejoindre le gué en longeant les bassins et petites chutes. Le gué se traverse assez facilement en sautant de roche en roche. Le sentier menant à la cascade ne comporte aucun danger. Il chemine presque à plat jusqu'au haut de la chute. Il est possible de s'approcher du bord pour admirer le bassin 40 mètres plus bas (Photo 13). La fin de la descente est abrupte mais on arrive sans encombre à une zone très envahie de hautes cannes fourragères parcourues d'étroits sentiers qui mènent au bassin. Le spectacle est au rendez-vous avec une haute cascade sur la droite et de multiples petites chutes de résurgence sur la gauche (Photo 15). L'endroit mérite une longue halte ludique ou de baignade pour les plus courageux appréciant l'eau fraîche. Le Bras Sec rejoint la rivière à moins de 20 mètres. Le sentier qui remonte vers les cascades est très envahi et l'idéal consiste à marcher dans le fond de la rivière pour atteindre la première. Hélas, en présence d'un courant trop fort, le trajet devient dangereux et il vaut mieux renoncer (Photo 17). Avant de remonter vers Grand Bassin, tenter une escapade le long des berges du Bras des Roches Noires qui coule en plusieurs ruisseaux dans la large vallée caillouteuse (Photo 18). Le Bras de la Plaine, constitué des trois rivières précédentes débute avec un assez fort courant mais les larges berges facilitent le passage en sautant de caillou en caillou. Remarquer sur la droite la fine cascade tombant du rempart ; c'est la fin de la Ravine Mal au Ventre qui vient grossir le Bras de la Plaine. On rejoint assez vite le canyon étroit du Détour pour une nouvelle halte à l'ombre des hautes falaises parcourues par d'anciennes canalisations (Photo 20). Il est possible de poursuivre plus bas vers d'agréables gîtes ou en direction des gorges du Bras de la Plaine. Remonter au village en employant le même itinéraire et gagner la chapelle située sur la droite en montant vers le Piton Bleu. Juste en face du petit édifice entouré de fleurs débute un sentier rectiligne sous les bananiers (Photo 23). Il rejoint rapidement les berges du Bras de Sainte-Suzanne près d'un bassin d'où l'on aperçoit la petite passerelle qui franchit le cours d'eau (Photo 24). Le sentier grimpe régulièrement en rive droite en longeant le canyon protégé par les jamrosas. Sur la gauche, plusieurs cases et cultures montrent que le lieu est habité. Un alambic trône même à mi-parcours. On traverse de véritables forêts de bananiers sur ce sentier encombré de cailloux de toutes tailles (Photo 25). On entend très bien la rivière tumultueuse mais il est difficile d'en apercevoir le fond. A l'approche du pont métallique, on peut enfin gagner le bord et descendre à la rivière pour profiter des petits bassins (Photo 27) ou d'une haute et bruyante cascade (Photo 26) mais là encore, il faudra se méfier de la glissade. On laisse les dernières cultures pour traverser le pont métallique et suivre la piste fleurie en direction de Grand Bassin (Photo 28). Laisser le sentier Mollaret partant à gauche à l'assaut des flancs du Piton Bleu et regagner en descente le village de Grand Bassin. Retrouver la passerelle au-dessus du Bras Sec et remonter à Bois Court par le sentier classique.

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

En venant du Sud, se rendre au Tampon et rouler jusqu'au Vingt-troisième Km - Bifurquer en direction de Bois Court et rejoindre le belvédère de Bois Court - Débuter la randonnée par le sentier de bord qui longe l'aire de pique-nique - Au croisement, plonger vers Grand Bassin puis rejoindre le village isolé - Partir vers le Voile de la Mariée (panneaux) et atteindre le gué qui traverse le Bras de Sainte-Suzanne - Remonter la rivière en rive gauche pour aller admirer ce lieu unique et revenir au gué - Bifurquer à droite vers le Voile de la Mariée qu'on peut dominer en partant en rive droite - Continuer sur le sentier jusqu'à la rivière et remonter le courant vers le bassin - Au retour, tenter de rejoindre les cascades du Bras Sec s'il n'y a pas trop d'eau ou poursuivre le long du Bras de la Plaine vers le Contour Vaquérois - Faire demi-tour vers Grand Bassin et rejoindre la chapelle - Tourner à gauche sur le sentier qui bifurque vers la droite en arrivant à la rivière - Franchir la petite passerelle puis longer longuement la rive droite du Bras de Sainte-Suzanne jusqu'au pont métallique - .Prendre à droite, franchir le pont et revenir vers le village avant de remonter en direction de Bois Court par le sentier utilisé lors de la descente.

Une cascade, quatre grottes, une arche et un bassin

Cette merveille de nature sauvage, constituée de grottes, d'une arche naturelle, d'un bassin dangereux à la baignade et d'une petite chute d'eau est facile à rejoindre en marchant en rive gauche du bras. En revanche, s'en approcher pour pénétrer dans la première grotte s'avère très dangereux si les roches sont humides. Les prises sont rares sur le basalte lisse et le moindre faux pas se terminera dans l'eau, quatre mètres en-dessous. Il faut y aller sans sac à dos, se pencher contre le rocher et s'assurer avant d'avancer ; à éviter avec des enfants. Chacun prendra ses responsabilités. L'échelle qui permettait de regagner le fond de la grotte a disparu, rajoutant un nouvel écueil pour les volontaires à la photo originale.


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 07/01/2019 15:53
Randonnée complétée le 05/01/2019 en 6h00

Superbe chance d'habiter à 500m du belvédère de Bois Court, point de départ de cette rando: donc descendu X fois à Grand Bassin (et remonté!!) . Pour rendre un peu plus aquatique cette belle boucle,tenir compte effectivement de la remarque de Martial et aussi explorer un peu plus le Bras Sec, tout ça seulement lorsque le niveau de l'eau le permet. Donc idéal en ce moment, ce qui permet un bon rafraichissement avant la remontée chaude et douloureuse de Grand Bassin à Bois Court (rappel du point d'eau bien appréciable à mi chemin à"la citerne"-station de pompage-).

Martial, 31/12/2018 12:14
Randonnée complétée

Parcours déjà réalisé, il est d'ailleurs possible depuis la grotte de la photo 12, de continuer au dessus et d'y découvrir encore 2 magnifiques bassins., on peut alors continuer la trace du site en rive droite du bras et rejoindre la passerelle. Photos jointes.

Randonnée ajoutée le : 31/12/2018