De Trou d'Eau à la Saline par le Pavillon

Difficulté
Moyen
Indice de confiance Bon
1-Excellent: Toujours correct : j'y vais sans réfléchir, même seul.

2-Bon: Petite vérification avant de partir. Mini-problème possible sans danger : j'y vais aussi sans réfléchir, même seul.

3-Moyen: Quelques fermetures récentes, climat incertain de la région. Boue, herbes hautes et mouillées, glissades possibles, etc. J'étudie, je me renseigne avant le départ, mais j'y vais.

4-Faible: Souvent fermé, des critiques fréquentes, une végétation non domestiquée. Dangers possibles. Coupe-coupe ou corde dans le sac. À réserver aux initiés. Enfants à la maison. Ne jamais partir seul.

5-Danger/Médiocre: Trop de problèmes partout : végétation invasive, fermeture officielle, difficulté importante, sentier marron difficilement réhabilitable, éboulis, zone infrachissable, guide nécessaire, privatisation d'un passage, etc. À réserver aux aventuriers ou habitués de la découverte très sportive. Il y a d'autres circuits à effectuer avant. Je n'y vais pas.
Durée 4h30
Distance 16.5 km
Type de trajet
Altitude haute-basse 532 - 1 m
Dénivelé positif 580 m
Dernière mise à jour 25/07/2018

Nouveaux sentiers pour voir rouge

Nouvelle boucle dans la région chaude de la Saline sur un itinéraire reconnu par JPV974. Décrire l'itinéraire pour un marcheur n'ayant ni carte ni GPS prendrait plus de deux pages tellement les sentiers, pistes, raccourcis, routes et détours sont nombreux. Il est donc fortement conseillé de partir avec la trace chargée sur le GPS ou une impression de celle-ci en taille importante.

Un simple coup d’œil sur la photo satellite montre des pistes de tous les côtés qui traversent cette vaste savane ou tout est grillé, jauni et piquant. La construction de la Route des Tamarins n'a pas été un gros inconvénient puisque ces pistes ont été déviées et passent désormais dans des tunnels aménagés spécialement. Sans qu'on les aperçoive sur ces mêmes cartes, des sentiers relient les villages, cases isolées, champs ou zones de pâturages pour les vaches Moka ou chèvres qu'on devine parfois de loin à leur odeur caractéristique. Pour effectuer cette boucle qui passe du sable jaune de la plage au village de la Saline en traversant de vastes zones incultes ou abandonnées, on est obligé d'emprunter des routes. Cela peut s'avérer fastidieux mais on peut oublier l'inconvénient obligatoire en cherchant les belles cases ou jardins fleuris et pourquoi pas faire une collection de photos de fleurs rouges (Photo 28). La région est chaude et il ne faut pas oublier la boisson, à moins de s'arrêter dans les petits commerces de la Saline pour se ravitailler. On a très souvent de très larges panoramas, depuis la montée de la Plaine des Communes jusqu'à la Pointe au Sel. Ils sont moins verts que dans les cirques mais l'océan donne tout son charme, surtout si on voit les baleines sauter près des petites embarcations qui cherchent à s'en approcher, parfois d'un peu trop près. Les sportifs désirant "faire du kilomètre" emprunteront les très longs lacets en début de montée vers la RN1. L'idéal est de garder comme ici la plage de Trou d'Eau pour la fin de la boucle afin d'oublier très vite la chaleur avec un bain rafraîchissant dans le petit lagon.

La randonnée débute à Trou d'Eau, au plus près du rond-point des plages. Il y a beaucoup de place pour stationner près de ce qui semble être un ancien hôtel démoli où il ne reste plus que les carrelages du sol. La végétation d'épineux est très haute de l'autre côté de la RN1a et il est préférables de la suivre jusqu'à la petite route en direction de l'aire des ULM. On entre dans la savane par une piste large destinée au maintien des installation enterrées. On suit la courbe de niveau sans difficulté (Photo 1) jusqu'au premier embranchement vers la gauche. La pente reste douce un moment puis se transforme en sentier. Au croisement suivant, décider de suivre les 5 longs lacets ou comme ici, entamer la rude montée vers la RN1 sur un sentier terreux et caillouteux dans les acacias et épineux (Photo 2). La montée est régulière et coupe plusieurs fois les lacets. On a parfois quelques trouées qui permettent de voir le soleil arriver vers les plages puis vers la pente en éclairant de plus en plus la savane des Communes (Photo 3) ou vers Saint-Leu et la Pointe au Sel (Photo 4). On monte en rive droite de la Ravine Tabac et le pont qui la domine grossit lentement. Repérer le passage près des fresques qui le décorent à l'endroit où on passera trois heures plus tard (Photo 5). Arrivé à la RN1, il faut longer sur 50 mètres un grillage sur un sentier étroit envahi de plantes laissant leurs graines accrochées sur les vêtements. On retrouve une piste puis une barrière qu'on prend bien soin de laisser comme on l'a trouvée (Photo 6). Après avoir franchi le tunnel (Photo 7), trouver le meilleur passage pour rejoindre la D9 en utilisant pistes dans les cannes (Photo 8), sentiers de raccourcis jusqu'aux premières cases du Pavillon (Photo 9). La montée se poursuit tantôt sur piste, tantôt sur route et par d'agréables raccourcis bétonnés entre les maisons (Photo 11). La collection de fleurs peut commencer car chacun en cultive dans son jardin (on dit cour à la Réunion). A la D9, la portion urbaine commence sans conseil particulier. Chacun ira où bon lui semble. Les allergiques à la civilisation durant les randonnées tourneront à droite sur la D9 et entreprendront la descente proposée ici vers Trou d'Eau. Le circuit ci-dessous passe dans le cimetière à la recherche de vieilles tombes des siècles précédents, très rares car l'urbanisation des Hauts n'a vraiment commencé qu'après le passage d'Hubert Delisle. L'église, le temple et la statue de Sainte-Thérèse d'Avila valent un petit détour (Photo 12). Après la visite de la petite ville à rechercher vieilles cases (Photo 14), fresques (Photo 15) ou la passerelle sur la Ravine de la Saline (Photo 13), rejoindre la D9 par le sentier débutant à droite dans le Chemin Lévêque, 200 m après la Rue des Azalées. Attention, certains départs de sentiers sont discrets et il faut suivre au plus près la trace GPS (Photo 16). Après 1 km de route jusqu'au pont qui domine de très haut l'impressionnante ravine Tabac, la descente se poursuit sur de beaux sentiers un peu envahis d'herbes jaunissantes dans les chocas et poivriers (Photo 17). Dans la descente, à l'approche du pont sur la Ravine Tabac, il est possible de descendre en direction de l'aire du Tabac en partant sur la gauche mais un sentier file à droite vers la vallée et effectue un détour pour remonter par un radier naturel entouré de barres rocheuses (Photo 20). Ce détour doit être particulièrement agréable lorsque la ravine est en eau. Poursuivre en rive droite pour rattraper la piste qui se dirige vers l'aire du Tabac qu'on peut rejoindre par un tunnel. L'itinéraire proposé emprunte un sentier qui se dirige rapidement vers le pont (Photo 21) orné d'une fresque très colorée. Les amateurs de fresques immenses, suivront l'autoroute après avoir traversé l'aire, hélas encombrée des détritus des derniers pique-niques et regagneront par 400 m de marche dans les herbes hautes l'immense scène aquatique de Gouzous peinte par Jace (Photo 22). Au retour, trouver le sentier qui rejoint les Communes par une descente escarpée et parfois abrupte (Photo 23). Attention où poser les pieds car les roches bougent peu et la chute pourrait être douloureuse. Un tamarin dans la descente donne un peu plus d'ombre (Photo 24) avant de reprendre la traversée de la savane du même acabit qu'en début de boucle (Photo 25). A la piste empruntée à l'aller, prendre à gauche pour traverser le lotissement Bellevue sur une route défoncée et bordée au début de modeste cases puis de magnifiques propriétés avant d'arriver à la RN1a. On aperçoit facilement le panneau annonçant la plage qu'on rejoint sans difficulté (Photo 26). Il ne reste que 800 mètres avant de retrouver le véhicule en marchant sur le sable, les roches ou le sentier littoral qui longe des installations militaires ou de villégiature en plus ou moins bon état (Photo 27).

Balises

Pas de balise

Profil

Plan de l'itinéraire

Itinéraire

Se rendre à la Saline les Bains par la RN1a puis se rapprocher de Trou d'Eau - Stationner près du rond-point en se dirigeant vers la mer - Traverser la route et la longer avant de remonter dans la savane en direction de la Route des Tamarins - Passer sous la route puis partir vers la Saline par les pistes et sentiers - Faire le tour du village en fonction d'un but recherché ou suivre simplement cette trace - Revenir au point de départ en suivant principalement la rive gauche de la Ravine Tabac - Terminer par une balade de moins d'un km sur la plage de Trou d'Eau. 


Commentaires sur cette randonnée (2)

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.
Christian Léautier, 25/07/2018 17:13
Randonnée complétée le 25/07/2018 en 4h00

Pour réussir comme moi, pleinement cette rando: 1-partir tôt et avec pas mal d'eau ; 2-faire en semaine-conseil des chasseurs eux mêmes- pendant l'ouverture de la chasse au lièvre pour ne pas avoir la malchance de recevoir un coup de fusil 3- partir avec gps ou carte bien annotée:on ne peut se perdre mais partout des sentes, des pistes, des chemins...et des ronces, des épineux, des zerbes "kol kols" (colle-colles!!) 4-mettre de côté -bien sûr ce n'est que mon avis-la partie civilisée, urbanisée, bitumée...en raccourcissant volontairement la boucle: j'ai coupé au niveau du Pavillon pour traverser la ravine Tabac en prenant comme repères les points ign 362 puis 397. Jolis sentiers, jolis panoramas, jolie fresque de Jace, jolis troupeaux de boeufs moka. Finalement sympa cette boucle!

jpv97410, 12/07/2018 09:32
Randonnée complétée le 10/07/2018 en 4h30

le 10/07/2018. Rien à ajouter au descriptif de JPG, à privilégier les mois d'hiver.

Randonnée ajoutée le : 11/07/2018